L'Ethiopie, nouvel eldorado des industries textiles européennes ?

 |   |  635  mots
Vue de la capitale de l'Ethiopie Addis-Abeba / Reuters
Vue de la capitale de l'Ethiopie Addis-Abeba / Reuters (Crédits : Reuters)
Le groupe suédois H&M a annoncé, la semaine dernière, qu'il allait fabriquer une partie de ses vêtements en Ethiopie. Le numéro 2 mondial de l'habillement affirme avoir pris cette décision pour "garantir ses capacités de livraison". Difficile de ne pas croire, cependant, qu'il cherche aussi à réduire ses coûts de fabrication en embauchant une main d’œuvre très bon marché. Les Chinois, eux, sont déjà partis à l’assaut de ce pays qui compte parmi les plus pauvres du monde.

"Made in Ethiopia". Cette information devrait bientôt apparaître sur certains vêtements fabriqués par la marque suédoise H&M. Le numéro 2 mondial de l'habillement a annoncé, la semaine dernière, son intention d'ouvrir prochainement de nouvelles usines dans ce pays d'Afrique de l'Est. 

Jusqu'ici, le groupe fabriquait l'essentiel de sa production en Chine et au Bangladesh. Dans une interview au Financial Times donnée le 15 mai dernier, Karl-Johan Persson, le patron de Hennes & Mauritz s'était d'ailleurs engagé à demander au gouvernement bangladeshi d'augmenter le salaire minimum en vigueur dans le pays. Une annonce qui faisait suite à l'effondrement d'un immeuble à Dacca, la capitale du Bangladesh, survenu le 24 avril dernier, dans lequel 1.125 employés de différents groupes textiles européens - dont H&M - ont trouvé la mort. Un drame qui avait fait ressortir la polémique sur les conditions de travail de ces salariés asiatiques.

Des coûts de production près de deux fois moins cher

Est-ce, au final, cette possible augmentation qui a encouragé la marque à localiser une partie de ses nouvelles usines en Ethiopie, où la main d'oeuvre reste moins cher qu'en Asie ? Dans un communiqué cité par Le Monde, H&M justifie cette décision en expliquant chercher "constamment de nouveaux marchés d'achat potentiels" pour garantir les capacités de livraison de ses "produits dans tous les magasins".

D'après une étude du cabinet Bernstein, rapportée par le Wall Street Journal, les coûts de fabrication étaient, en 2011, près de deux fois moins élevés en Ethiopie qu'en Chine. "H&M ne fait que suivre une tendance lancée par les Chinois qui ont créé une zone industrielle en Ethiopie", rapporte Pierre Jacquemot, chercheur spécialiste de l'Afrique à l'Iris (Institut de relations internationales et stratégiques). Les usines textiles ont d'abord quitté la Chine pour les pays d'Asie du Sud comme le Laos, la Birmanie et le Cambodge. Ensuite, elles sont parties pour l'Ile Maurice et maintenant l'Ethiopie", ajoute-t-il.

Un revenu annuel moyen de 370 dollars

Ce qui attire les investisseurs dans ce pays d'Afrique ? Un régime politique démocratique et stable, rare sur le continent. "Cela rassure les investisseurs", note Pierre Jacquemot. L'Ethiopie dispose en plus d'un réseau routier étendu et de nombreux vols intérieurs assurent les liaisons entre les grandes villes du pays. Le réseau ferroviaire est, par contre, inexistant. Dans son plan de développement 2011/2015, le gouvernement a d'ailleurs prévu de construire plus de 2.300 kilomètres de chemins de fer. 

L'Ethiopie, qui compte quelques 85 millions d'habitants, est l'un des pays les plus pauvres du monde. Il n'appartient pas à l'Organisation mondiale du commerce (OMC). D'après la Banque mondiale, le revenu moyen annuel par habitant atteignait 370 dollars (276 euros) en 2012, contre 1.257 dollars (938 euros) en moyenne chez ses voisins. Selon les informations mises en ligne sur le site de l'ambassade de France à Addis-Abeba - la capitale - l'industrie ne représente que 15% du PIB. Le pays tire l'essentiel de ses revenus de sa production agricole, notamment de l'exportation de café.

Des coûts de production aussi élevés qu'en Chine en 2019 ?

Sa situation économique s'améliore, malgré tout, rapidement. L'Ethiopie a connu une croissance annuelle moyenne de 9,9% entre 2004 et 2012, contre 5,4% chez ses voisins. D'après le cabinet Bernstein, le coût de fabrication dans le pays a augmenté de 18% en 2011, contre seulement 7,7% en Chine. A ce rythme, les coûts de productions seront, en 2019, plus cher en Ethiopie que dans l'Empire du Milieu. "Ce n'est pas encore fait. De toute façon, il s'agit de productions bas de gamme, qui pourront être délocalisées très facilement", note Pierre Jacquemot. Le "Made in Ethiopia" pourrait bien ne pas figurer très longtemps sur les vêtements du géant de l'habillement...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2013 à 11:16 :
JE cherche un fabricant de textile en Ethiopie
a écrit le 27/08/2013 à 14:03 :
L´exploitation et l´esclavage des pays du tiers monde continuent. Il faudrait refuser d´ acheter ces produits, facile á dire, pas forcément facile á faire quand nous voyons le pouvoir d´achat de beaucoup, de plus en plus réduit. H&M reste le premier coupable. Il pourrait faire autrement, mais le profit á tout prix l´emporte sur l´humain. Comme Nike qui fait faire ses tennis en Inde pour 10 euros et qui les revends dans les pays "riches" pour 250 euros. Avec des marges pareilles, il n´est pas étonnant d´être multi-millionnaire en 1 an.
a écrit le 26/08/2013 à 12:38 :
Ça ne sert à rien de pleurer, si vraiment on veut que cela cesse, il faut boycotter toutes ces marques "voyous" qui exploitent le monde de manière scandaleuse.
a écrit le 26/08/2013 à 11:23 :
Moi ivan je trouve que c'est de la balle. Bye bye Aigle, Lafuma et autre lacoste doénavant je ne prendrais que du H&M.
a écrit le 26/08/2013 à 11:17 :
Avec quelle marge vendent-ils les articles en question ?
Le pire est que dans le vaste jeu de Monopoly mondial des acheteurs et le changement de pays dès qu'ils trouvent moins cher, les laissés pour compte ayant travaillé (ou étant morts comme au Bangladesh) vont payer au prix fort les investissements que leur pays aura faits pour se rendre "séduisant" aux yeux des nouveaux esclavagistes que sont H et M et autres pour qui le poste investissement dans la déco des lieux de vente est considérablement plus important que les conditions de production !!!
a écrit le 24/08/2013 à 10:33 :
encore de la recherche aux maxi profits, malgré la bonne santé du groupe .. . 370e/an de salaire... c'est beau la mondialisation . .. .
Réponse de le 24/08/2013 à 11:24 :
Mais peut-être que les éthiopiens sont heureux d'obtenir ces emplois alors qu'ils crevaient de faim il y a pas si longtemps. Et peut-être que les chinois préfèrent monter des Citroën pour 1000 euros/ mois plutôt que de coudre des t-shirts. Et peut-être que les Français aiment surtout se plaindre de tout et n'importe quoi (tout en continuant d'acheter chez H&M).
Réponse de le 24/08/2013 à 11:34 :
@hades: 370 euros/an ne veut rien dire. Si tu gagnes 2000 euros et que ton loyer est de 2000 euros, t'es pas dans une situation plus avantageuse. La réalité, c'est que tout le monde cherche à exploiter tout le monde et faire un max de profits dans les délais les plus courts (cela ne veut pas dire que je sois d'accord). Le problème, c'est qu'une société (ocidentale) de consommation sans consommateurs ne peut pas durer éternellement :-) Nous sommes donc les prochains pays du tiers-monde :-)
Réponse de le 24/08/2013 à 11:36 :
@Bison: 1000 euros par mois, tu rêves !!!
Réponse de le 24/08/2013 à 11:54 :
" Le problème, c'est qu'une société (ocidentale) de consommation sans consommateurs ne peut pas durer éternellement :-) Nous sommes donc les prochains pays du tiers-monde :-)
" +1000 .....
peut etre sont ils heureux comme vous dites bison ... mais pensez vous que ceux qui perdent leur emploi suite a cette delocalisation soient heureux .? pour vous ce n'est pas une recherche de profits max ???
pensez vous vraiment que le t shirt fait en somalie sera moins cher qu'avant???

Réponse de le 24/08/2013 à 11:54 :
" Le problème, c'est qu'une société (ocidentale) de consommation sans consommateurs ne peut pas durer éternellement :-) Nous sommes donc les prochains pays du tiers-monde :-)
" +1000 .....
peut etre sont ils heureux comme vous dites bison ... mais pensez vous que ceux qui perdent leur emploi suite a cette delocalisation soient heureux .? pour vous ce n'est pas une recherche de profits max ???
pensez vous vraiment que le t shirt fait en somalie sera moins cher qu'avant???

Réponse de le 24/08/2013 à 17:46 :
@patrickkb: et pourtant si: avec les primes le salaire annuel d'un ouvrier qualifié est d'environ 120000 yuan chez VW-FAW soit 1200euro/mois. Chez PSA les primes sont certainement moins élevées mais l'ordre de grandeur doit rester le même ... Même si l'automobile est une industrie où le salaire moyen est parmi les plus haut en Chine et donc pas totalement représentatif. D'ailleurs les salaires "élevés" sont bien la première raison des délocalisations de Chine vers le Vietnam et maintenant l'Ethiopie voire du phénomène récent de relocalisations vers les états-unis dans certains cas. Et l'avenir de la France n'est pas si noir, encore faut-il accepter que le monde n'est pas figé...
@hades: mais il n'y a pas (pas encore me direz vous) de problème de chômage en Chine aujourd'hui. Les employées trouvent suffisamment d'emplois suffisamment bien payés pour la Chine mais trop bien payés pour H&M.
Réponse de le 25/08/2013 à 15:28 :
@Bison: je ne connais pas les salaires chinois, mais 1200 euros par mois + les autres frais pour importer les voitures en Europe, moins le manque à gagner puisque les Chinois ne paient pas d'impôts chez nous, ni ne contribuent à la sécu, aux allocs chômage, etc. (qui doivent quand même être versées), et j'oublie d'autres facteurs...je ne vois pas l'intérêt de délocaliser, ou plutôt, je ne crois pas que les Chinois gagnent autant que tu le dis !!!!
Réponse de le 25/08/2013 à 19:17 :
@Hades: La bonne santé du groupe ne veut rien dire. C'est une donnée comptable qui appartient au passé. Une entreprise, c'est comme un individu, ça vit et si elle n'est pas en constante progression, elle finit par se faire dépasser par d'autres plus entreprenantes et elle se font racheter dans le meilleur des cas ou elles disparaissent.Tant qu'il y a un potentiel ailleurs, il y aura déplacement. D'ailleurs, comme la loi de la physique, le mouvement est le résultat d'une différence de potentiel.
a écrit le 24/08/2013 à 8:54 :
Voila une excellente initiative... même si le problème de fond de cette marque comme c&a, c'est la mochitude en action.
Réponse de le 26/08/2013 à 11:21 :
Le seul vrai problème de fond sont vos commentaires sans interet.
a écrit le 24/08/2013 à 8:35 :
On va bientot pouvoir rapatrier nos productions en France avec le Raytheon d appauvrissement du pays
a écrit le 24/08/2013 à 0:41 :
J'aime les deux dernières phrases... H&M un grand groupe avec toute sa puissance
Réponse de le 02/09/2015 à 23:12 :
Moi je suis tunisien avec une grande exp en teinture des pcs confectionnees et je cherche un job n import ou dans le monde.Qui peut m aider

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :