Des tests de sécurité falsifiés par un fabricant japonais de sièges d'avion

Le japonais Koito Industries a faussé des tests de sécurité sur des sièges d'avion pour éviter des retards de livraison. Près de 150.000 fauteuils destinés à 32 compagnies aériennes dans le monde sont concernés.

1 mn

Koito Industries, le fabricant de sièges d'avion japonais a déclaré qu'il reconnaissait avoir volontairement omis d'effectuer des tests contrôles de sécurité pour éviter des retards de livraison. Cette falsification porte sur 150.000 fauteuils destinés à 32 compagnies aériennes dans le monde. Lors d'une conférence de presse, le PDG, Takashi Kakegawa en présentant ses excuses a reconnu que l'entreprise "avait mal agi".

La fraude a été révélée au ministère des transports japonais. Ce dernier a demandé au fabriquant Koito de refaire les tests et les vérifications obligatoires pour les sièges concernés. Selon le ministère, les avions équipés de ces sièges peuvent continuer de voler normalement.

Le ministère a précisé que cette falsification a probablement débuté depuis le milieu des années 90 pour le fabricant Koito. Le fabricant a falsifié certains tests en utilisant les données de contrôles antérieurs.

Koito est l'un des plus importants fabricants de sièges d'avion au Japon. Il fournit Airbus pour près d'un millier d'avions mais également Boeing et de nombreuses compagnies aériennes, dont les japonaises Japan Airlines et ANA ainsi que Air Canada, KLM, Scandinavian Airlines et Singapore Airlines.

Ce scandale tombe mal, puisque le fabricant Koito est une filiale de Koito Manufacturing qui est un fournisseur affilié au constructeur automobile Toyota qui rappelle actuellement de nombreux véhicules pour défauts techniques. Cependant, Toyota n'a aucun lien financier direct avec Koito Industries.

A la Bourse de Tokyo, l'action de Koito Industries a dégringolé de 32% après cette annonce.

 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.