Le Rafale dans la dernière ligne droite pour décrocher le marché indien

 |  | 439 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
New Delhi va disposer la semaine prochaine de tous les éléments pour choisir qui, de l'avion français ou de l'Eurofighter, équipera son Air Force. En jeu : l'acquisition de 126 avions de combat.

A partir de la semaine prochaine, le calendrier de l'appel d'offres portant sur la vente de 126 avions de combat (projet M-MRCA) pour un montant estimé initialement à 12 milliards de dollars va s'accélérer. Débuté le 4 novembre 2011 après l'ouverture des enveloppes contenant les offres commerciales de Dassault Aviation et du consortium Eurofighter (EADS, BAE Systems et l'italien Finmeccanica), le long et fastidieux travail de synthèse de l'armée de l'air indienne (Air Force) sur les deux offres remises, devrait être achevé la semaine prochaine. L'Inde n'achète pas seulement un avion de combat mais aussi le MCO (maintien en condition opérationnelle) et le support des appareils. Le coût de possession - en clair ce que coûteront les avions de combat tout au long de leur vie, y compris en terme de carburant - devrait être déterminant pour ce contrat aujourd'hui évalué à 20 milliards de dollars et baptisé "la mère de toutes les affaires" ("mother of all deals"). Un rapport devrait être transmis dans la foulée au ministre de la Défense indienne, qui fera suivre au Premier ministre, Manmohan Singh.

Un pays contre quatre

Aux responsables politiques de décider en fonction du volet opérationnel des deux appareils et de la proposition commerciale présentée par les deux constructeurs... ou pas.

"Le Rafale est supporté par un pays, l'Eurofighter par quatre", rappelle ainsi une source proche du dossier. A cet égard, la chancelière allemande, Angela Merkel, a écrit le mois dernier au nom des quatre pays européens partenaires du consortium Eurofighter (Allemagne, Grande-Bretagne, Italie et Espagne) le mois dernier au Premier ministre indien pour l'encourager à choisir l'Eurofighter, qui vient pourtant de subir deux échecs, l'un à Oman (face au F-16 de Lockheed Martin) et l'autre en Suisse où le Gripen l'a emporté (le Rafale était en lice aussi). Il rencontre aussi des difficultés en Arabie saoudite, Riyad se montrant peu satisfait des appareils livrés.

Pour l'heure, il semblerait que le Rafale garde un avantage opérationnel par rapport à l'Eurofighter, l'Air Force ayant placé l'appareil tricolore devant son rival européen. En revanche, c'est la bouteille à l'encre s'agissant des offres commerciales. En bonne logique, le Rafale devrait être moins cher car, dans les précédents appels d'offres, son prix était en moyenne entre 10% à 15% meilleur marché que celui de l'Eurofighter. A moins, comme le suggèrent certains industriels partenaires du Rafale, que leurs concurrents du programme Eurofighter aient consenti de gros efforts sur le prix des avions à l'unité pour rester compétitifs. Car selon des règles indiennes, le soumissionnaire le moins-disant est considéré comme le gagnant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2012 à 16:18 :
Si j'avais un conseil a donner aux indiens c'est de s'acheter des boules quies parceque le rafale coté bruit c'est L ENFER ! Dassault devrait etre poursuivi pour trouble a la tranquilité publique ! Ca fait 3 jours qu'ils sont en simulation d'appontage a la base pres de chez moi..4 heures de balais incessant, un avion toutes les minutes ça devient vraiment l'horreur..et croyez moi que je retiens mon vocabulaire !! Et dire que tout ça est payé avec nos impôts...Avion de m... !!!!
Réponse de le 15/03/2012 à 8:58 :
Ne t?inquiète pas l'inde est un grand pays et les bases aeriennes sont eloignées des zones civiles, par ailleurs les procédures d?appontages ne sont pas les mêmes que pour un atterrissage : les moteurs sont plus solicités pour pouvoir en cas de problemes relancer l'avion et eviter de se retrouver à l'eau .
Pour tes impots quand on regarde le prix des concurents je pense qu'ils ont été bien utilisé d'autant plus que cet argent a été utilisé en France : ton pays.
a écrit le 10/01/2012 à 18:19 :
Les Indiens ont tout intérêt à soutenir l'industrie aéronautique française s'ils veulent conserver la possibilité d'un choix à l'avenir.
a écrit le 09/01/2012 à 23:49 :
Malheureusement si les rumeurs se confirment il semble bien que l'article de M Cabirol soit tres proche de la verite en ce qui concerne les efforts consentis par Eurofighter...
Je vois bien arriver , apres les Emirats, une nouvelle mise en accusation de Dassault concernant l'efficacité de sa politique commerciale et son entetement a ne pas baisser les prix.
Réponse de le 10/01/2012 à 20:21 :
Entêtement à ne pas baisser les prix ? Qu'en savons nous ? Dassault et l'industrie aéronautique française a tout à perdre dans cette histoire. C'est peut être pour cela que Dassault à 26% de THALES. Le cout Rafale c'est grosso modo 30% Dassault, 40% THALES et 30% Snecma. Pas sur qu'une prise de participation puisse changer radicalement une politique commerciale sur une telle valeur.
a écrit le 09/01/2012 à 15:48 :
Je suis prêt à parier une bouteille de Dom Pérignon 1976 que le Rafale va gagner.
Avec toutes les spéculations qui entourent la vente de cet appareil, on pourrait lancer un site de paris en ligne !
a écrit le 08/01/2012 à 11:33 :
faut que les pilote indien testent est adulent le rafale car avec un guignol au pouvoir qui tue notre independance militaire et meprise les autres c est pas gagné .la c est le contrat qu il faut surtout pas perdre ! alors pot de vin ou meme karachi 2 tous les coups sont permis , les anglo saxon nous feront aucun cadeaux " yeux pour yeux dents pour dents "
a écrit le 07/01/2012 à 18:04 :
pas encore vendu cette avion qui porte un nom ( rafale)mais pas de marque connue comme airbus
a écrit le 07/01/2012 à 15:20 :
Comment la France va remplir ses promesses d'offset ?
La France ne travaille quasiment pas avec les indiens dans l'externalisation ou offshore!
a écrit le 07/01/2012 à 15:18 :
Qu'est que les indiens peuvent gagner politiquement s'il signe avec la France is the question ;)
Réponse de le 07/01/2012 à 19:34 :
La meme chose qu'il y a 20 ans quand ils ont acheté 60 M2000, rappelez-vous!
Réponse de le 08/01/2012 à 10:13 :
L'Inde d'aujourd'hui n'as rien à voir de l'Inde d'il y a 20 ans!
Alors leurs besoins et des solutions non plus!!
Réponse de le 08/01/2012 à 11:10 :
il n'y a pas plus a gagner politiquement s'ils choisissent l'Eurofighter , le choix politique aurait été américain mais ils ont eliminés les candidats US.
La course est serrée et le principal est d'eviter de les froisser et de montrer un minimum d'interet ..en evitant de deballer le tapis rouge devant les chinois lors du G20 , au moment ou le president annule tous ses rendez vous avec le premier ministre indien ... l'idiotie le manque de suite dans les idees de nos dirigeants, c'est a se taper la tete contre les murs parfois ..on pourrait aussi parler de Longuet et de ses sorties irresponsables
Réponse de le 10/01/2012 à 20:23 :
Clap clap clap ! J'approuve JIM.
a écrit le 07/01/2012 à 13:10 :
Le rafale est un avion racé et fiable , de trés haute technologie .L'inde à la possiblité d'avoir un joyau entre les mains pourquoi s'en priver.
Réponse de le 07/01/2012 à 14:43 :
lol le joyau que personne veut!!
Réponse de le 07/01/2012 à 23:44 :
Si tout le monde en veut !!! Puisque qu'il est designé le meilleur a chaque fois ou presque ... mais personne jusque là ne peut se le payer .... Un bon vieux M2000 remis au gout du jour aurait pu lui se vendre plus facilement ...
Réponse de le 10/01/2012 à 11:29 :
A quoi ça sert de fabriquer des avions franco-français chers que aucun pays étranger ne veut! Si c'est avions sont uniquement pour la France, gardons les!!!
a écrit le 07/01/2012 à 13:08 :
Ce ne doit pas être triste. Tous les coups sont permis.
a écrit le 07/01/2012 à 8:05 :
La tribune oublie de mentionne un autre volet vital pour de ce contrat; l'un des plus importants au monde!

C'est le volet offset (production partielle en Inde) ou d'après mes sources, l'Eurofighter a fait des grands efforts mais pas la France !

Par ailleurs, c'est vrai qu'au niveau politique, Eurofighter est représenté par l'Allemagne qui as un poids plus important que la France!

Consultant multiculturel (Inde - Europe)
Réponse de le 07/01/2012 à 13:08 :
blah blah le gouvernement indien a validé l'offre d'offset des deux consortiums industriels qui representent tous les deux 50% du montant du contrat final. Il n'y a pas d'efforts fait d'un cote et pas de l'autre puisque les offsets sont une obligation.
Réponse de le 07/01/2012 à 14:44 :
L'offre offset de l'Eurofighter est plus favorable d'après la presse indienne aussi !!
Réponse de le 07/01/2012 à 15:03 :
Il est vrai qu'il y avait cette question d'offset il y a quelques mois. C'est surement résolu maintenant!
Réponse de le 07/01/2012 à 23:16 :
Il semblerait que Thales soit très bien implanté en Inde ... pour les offset ce serait pratique .... surtout que l'informatique embarquée , l'Inde cela doit l'intéresser
a écrit le 07/01/2012 à 8:05 :
Il me semble que le RAFALE, est handicapé par ses grandes facultés d?emploi.
Une flotte composée d?avions à usages spécifiques ouvre des possibilités illimitées de commissions, rackets en tous genres par les militaro politicards.
Rien à battre de la défense du pays,
Servons Nous et Servons la Cause : Pognon d?abord

Je ne suis ni encarté ni affidé de Dassault Thalès et al, lucide simplement.
Réponse de le 07/01/2012 à 15:53 :
Comment dormez vous le soir avec votre éthique et pognon de l'enfer ?
Réponse de le 07/01/2012 à 23:18 :
@PESTIFER: pas faux :)
Réponse de le 07/01/2012 à 23:59 :
Voir les chevaliers d?industrie, cosmopolites de la finance se gaver de milliards
Les fripons arguer qu?augmenter l?ouvrier d?UN EURO ruine la France
Les banquiers véreux rançonner les français
Des ministres, des juges français abattus, leurs autopsies truquées
La Sécurité Sociale pillée par la canaille des labos

MON ETHIQUE DU POGNON ROI VOUS INSUPPORTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ni envieux, ni aigri, LUCIDE

Editoriaux de journaux 1900 au sujet des grèves dans le Nord

« Peuple oisif, aviné imprévoyant et dépensier »

« Plèbe ignare, avide de jouissances et à laquelle le travail répugne»

Ni envieux, ni aigri, LUCIDE, l?Histoire repasse les plats

Je dors l?âme sereine et vous souhaite de même, Allez en Paix
Réponse de le 08/01/2012 à 10:10 :
Faux pas PESTIFER !!
Vous etes bien animal!
a écrit le 07/01/2012 à 5:45 :
Il serait peut-être temps que l'Armée de l'Air française s'équipe sérieusement en Rafales au lieu de les acheter au compte-goutte et de compter sur les autres pays pour l'acheter !!! A quand un deuxième porte-avions ? En France, on ne fabrique plus que des prototypes... Pas brillant, aucune ambition... Tout le budget de l'Etat part dans le gouffre de l'Education Nationale, dans des dépenses de fonctionnement hypertrophiées, et dans des aides sans fin aux canards boiteux...
Réponse de le 07/01/2012 à 13:09 :
Sans oublier les sommes colossales gaspillées dans les banlieues.
Réponse de le 07/01/2012 à 23:27 :
La France a l'ambition d'un pays de 60 millions (pardon 65) d'habitants .... Mais si les riches Français sont prêts a payer un impôt normal , c'est a dire plus en proportion qu'un jeune cadre débutant (c'est ce qu'ils payent actuellement sous prétexte de se délocaliser) , peut être que la France aurait les moyens d'avoir un peu plus d'ambition ... Mais c'est vrai l'idéal serait d'être un riche marchand d'armes qui aurait les moyens de peser sur les politiques via certains médias par exemple ou d'être un politique, ou les deux ... pour se faire voter des taux d'imposition bas pour lui, des impôts élevés (TVA par ex encore un peu plus) pour les autres , et de bénéficier des impôts élevés payés par les autres pour se faire voter des budgets d'armement conséquents avec 10% de marge ! Dans ces cas là c'est beau la vie :)
a écrit le 07/01/2012 à 4:42 :
On vit sans doute la dernière génération d'avions pilotés directement. Dans le futur, il y aura des drones agissants en coopération soit par des humains à distance soit seulement par intelligence artificielle, on atteindra certainement des quantités massives de production comme lors des guerres mondiales. Le niveau suivant sera leur réduction de taille, les plus drones petits auront la taille de sauterelles ou de libellules et agiront en nuées, se relayant les uns après les autres car ils pourront se recharger au solaire, agissant comme des anticorps et prêts à découper un blindé en quelques minutes. Les drones verront leur prix chuter si fortement et leur utilisation devenue dangereuse et sans doute incontrôlable qu'ils seront certainement interdits au niveau mondial telle une arme de destruction massive, alors reviendra l'âge des pilotes( avions intercontinentaux ayant une capacité spatiale) et on ressortira les photos du Rafale pour se souvenir comme nous ressortons avec nostalgie les photos des biplans de la 1ère guerre mondiale et des avions de l'Aéropostale.
Réponse de le 07/01/2012 à 11:45 :
bin un drone sa se pirate un pilote sa s achéte ( regarde en iran se qui c est passé ) les hacker ont toujours une longueur d avance regarde pour les ordinateur . pour moi il aura encore des pilotes ce siecle ci
a écrit le 06/01/2012 à 17:35 :
Le rafale va terminer sa carriere dans un musée aeronautique a coté de la caravelle ou le concorde ,des vestiges des ratés commerciales mythiques de la france !
Réponse de le 06/01/2012 à 18:40 :
Le rafale est un programme reussi qui sera au minimum vendu a 286 exemplaires pour le plus grand benefice de l'Armee de l'Air, ce qui represente a peu pres le meme nombre d'exemplaires que la Caravelle qui fut le premier grand succès d'aerospatiale et de l'aeronautique française ...et qui en a entraine bien d'autres ensuite (Airbus)
Réponse de le 06/01/2012 à 19:30 :
Le Rafale terminera sa carrière dans un musée, au Bourget, à Bordeaux ou à Toulouse, ou devant des bases aériennes: c'est certain. Mais pas avant 30 ou 40 ans, et des milliers visiteurs viendront l'admirer, comme toutes les belles machines volantes qui ont marquées leur époque. Etes-vous sûr que des personnes viendront encore admirer le résultat de votre travail dans 40 ans ? De plus, certaines des technologies développées sur cet avion se retrouveront (et se retrouvent déjà) dans d'autres matériels aérospatiaux. Par exemple: les technologies des pales HP refroidies ou du compresseur "blisk" du moteur M88 de Safran, que l'on retrouve dans les derniers turbofan civils pour réduire la consommation des avions de ligne... raté, dites-vous ? Pourtant, ces moteurs se vendent fort bien, et font vivre pas mal de salariés européens... est-ce mal, selon vous ?
a écrit le 06/01/2012 à 17:31 :
C'est comme si c'était fait ; il faut financer la campagne électorale ! La joly verte a mis ces lunettes roses d' espionne , c'est un signe ...
a écrit le 06/01/2012 à 15:18 :
pourquoi ne pas décliner le rafale dans plusieurs versions:diésel turbo,essence,injection,version 4-4,version allongée?on aurait ainsi plus de chances de coller a la demande
Réponse de le 06/01/2012 à 19:32 :
Inutile: le Rafale est un vrai multirôle. Il est tout-à-la-fois essence, diésel, voiture de sport, monospace et camionnette :-) .
a écrit le 06/01/2012 à 14:44 :
Bien que le Rafale soit supérieur à l'Eurofighter nous n'avons aucune chance de le vendre. Nous sommes d'une part des commerciaux minables et d'autre part seule la France soutient le Rafale face à l'Allemagne, La G-B, l'Italie et l'Espagne qui soutiennent l'EurofIghter.
Réponse de le 06/01/2012 à 16:34 :
Non, trop d'insitance peut aussi être mal pris par l'Inde. Le vrai probleme à mes yeux est que l'Inde avait deux contrats : celui de la modernisation des avions existant, et celui de l'achat des nouveaux avions. Comme on a eu celui de la modernisation des Mirages 2000, il est probable que l'Inde va répartir les contrats et donner celui ci aux autres. C'est là le vrai soucis à mon avis.
Réponse de le 06/01/2012 à 18:51 :
Le Rafale est meilleur et il est moins cher. La seule raison qui peut nous faire perdre ce contrat c'est la politique. Au moment ou Merkel and co pesent de tout leur poids , Sarkozy ne fait rien ....et ne fera rien de peur d'etre montré du doigt en cas d'echec .

De toute maniere apres le dernier g20 ou il n'a rien trouvé de mieux que d'annuler toutes les reunions prevues avec le premier ministre indien , nous n'avons qu' a esperer que le rapport final de l'armee de l'air indienne soit nettement en faveur du rafale , car en cas d'arbitrage politique , c'est perdu d'avance.
Réponse de le 06/01/2012 à 19:59 :
Dans l?absolu, je ne pense pas que les commerciaux de Dassault soient si mauvais que cela. Ils arrivent très bien à vendre des jets d'affaire de luxe Falcon et des milliers de licence du logiciel de CAO Catia (qui est devenu un standard mondial, rien que ça). Vous avez déjà vendu un avion ? C'est un poil plus compliqué que de vendre une TV LCD. Cela dit, Dassault et l?Etat français ont commis 2 erreurs majeures: 1/ croire que tous les pays ont les moyens de se payer un bimoteur ultra-moderne comme le Rafale, et arrêter il y a quelques années la chaîne de production du Mirage 2000, dont les dernières versions modernisées avec les systèmes du Rafale auraient pourtant pu se vendre comme des petits pains dans les pays en voie d'industrialisation qui n'ont les moyens de se payer un Rafale: un Mirage 2000-9 Mk 5, c'était 80% de l'efficacité d'un Rafale pour 60% du cout (le prestige et la sécurité d?un bimoteur en moins, c?est vrai...) D'ailleurs, quel est l'avion que les USA vendent le plus ? Le F16 block 50/52, version « up to date » d?un avion contemporain et équivalent du Mirage 2000. 2/ Afin de garantir la viabilité de la chaîne de fabrication, l?Etat français s?est engagé à acheter 11 Rafales par an à un prix fixe, que l?avion soit vendu à l?export ou non, rien que pour occuper Dassault et ses fournisseurs. La Direction commerciale de Dassault n?a donc aucun effort commercial à faire sur les prix : que le Rafale soit vendu à l?export ou non, Dassault a l?assurance d?en fabriquer 11 par an à un prix avantageux. Pas vraiment de quoi motiver les équipes commerciales. Il suffirait que l?Etat reviennent sur son engagement et se contente d?acheter les 6 ou 7 Rafales par an nécessaires à ses besoins, pour que de suite Dassault soit beaucoup plus motivé et enclin à faire des concessions commerciales? Autre point, sans doute le plus important de tous : l?achat d?un avion de combat moderne est avant tout un acte politique: le client achète autant une arme qu?une alliance économico-diplomatique. A ce titre, l?échec du Rafale à l?export chez des pays alliés (Brésil, EAU) est une démonstration éclatante de la vertigineuse perte d?influence de la France sur l?échiquier géopolitique international. Pour finir, Dassault, Thalès et MDBA ont déjà engrangé il y a 3 mois un énorme contrat avec l?Inde pour rénover sa flotte de 60 Mirage 2000. L?Inde étant habituée à diversifier ses fournisseurs de matériel militaire (elle a des avions français, anglais, russes?), il serait logique qu?elle choisisse l?Eurofighter du consortium EADS.
Réponse de le 07/01/2012 à 13:14 :
La France ne joue plus dans les cour des Grands même si l'actuel Président s'agite beaucoup. Il n'a rien trouvé de mieux que de stigmatiser la Suisse au G20 alors que la Rafale était en lice pour le renouvellement de la flotte de la Confédération. La grand frère germain est plus pragmatique et malin. Même chose pour la perfide Albion.
a écrit le 06/01/2012 à 14:15 :
Dans quelle proportion le Rafle est-il vraiment plus français que l'Eurofighter, quand on prend en compte l'ensemble des intrants dans la chaîne de valeur? Ce pourrait être surprenant
Réponse de le 06/01/2012 à 15:11 :
Simple , il suffit de s'informer ... Tous les composants du Rafale sont français, la cellule est fabriquee par Dassault , l'electronique par Thales aidé de MBDA (Spectra) et Safran, les moteurs par Snecma; et tous les sous traitants sont français. On pourrait juste pinailler sur les sieges ejectables d'origine Martin Baker mais fabriqué en France par une JV entre MB et Safran (SEM MB) et les processeurs du systeme de calcul qui sont des Motorola (mais de banals produits commerciaux )
Ce n'est pas le cas de l'Eurofighter qui fait appel a une mosaique de composants de toutes origines avec une part non negligeable de produits US
Réponse de le 06/01/2012 à 15:56 :
Les missiles air-air de l'EF sont essentiellement des missiles américains (Sidewinder et AMRAAM). C'est une différence de taille quand on achète un système d'armes de cette importance. Les indiens ont clairement affiché leur souhait de se distancer des américains en refusant les F16/F18.
Le Rafale propose une solution française, excepté les processeurs, qui sont des éléments qu'on pourrait d'ailleurs produire en France (à un coût il est vrai plus élevé), mais que les américains fourniront tout de même (l'ambiguïté a été levée il y a plusieurs mois maintenant).
La France peut également proposer à l'Inde d'adapter un missile nucléaire aéroporté de facture indienne si besoin. Je ne pense pas que l'ASMP puisse leur être vendu car étant une pièce maîtresse de la dissuasion française. En revanche l'adaptation d'un matériel indigène collerait tout à fait avec la tradition de Dassault d'adapter ses produits aux spécificités locales. On peut même imaginer une coopération sur la réalisation dudit missile (à l'image des coopérations indo-russes ou sino-russes).
Réponse de le 06/01/2012 à 17:55 :
et non il n'est pas 100% français... au moins une partie de la verrière est fabriquée en Suisse ainsi que les bidons me semble-t'il...
Réponse de le 07/01/2012 à 23:37 :
Et oui ... les seules parties non françaises sont Suisses et la Suisse ne l'a pas acheté .... A quand le retour de ces pièces en France , surtout qu'avec le Franc Suisse trop fort ce ne doit pas être rentable du tout ... Bon ce n'est pas grand chose mais ce ne serait qu'un juste retour des choses et de surcroit logique économiquement parlant !
Réponse de le 08/01/2012 à 11:37 :
faudrai surtout recuperé les M d euro qui dorment la bas et vite
a écrit le 06/01/2012 à 13:07 :
Les experts sont unanimes pour dire que la Rafale est meilleur que l'Eurofighter, ne serait-ce que par sa polyvalence. N'oubliez par que l'avion fait de l'interception, de l'attaque au sol et de la reconaissance quand son concurrent ne fait que de l'interception. Surtout, les commerciaux ont du insister sur un argument de taille : la version navalisée. Le Rafale a été concu pour être également embarqué alors que l'Eurofighter non. Et la possibilité d'embarcation se fait à la conception, après c'est quasiment impossible. Et quand on sait que la Chine construit des portes-avions, c'est sur que l'Inde ne voudra être en reste.
a écrit le 06/01/2012 à 11:52 :
On s'en fou qu'il soit vendu, la plupart des gens sont à coté de la plaque, on ne fait pas un avion de combat pour le vendre, on le fait pour répondre aux menaces geo stratégique et pour les besoins de son armée de l'air, c'est le deuxième vecteur de souveraineté après la dissuasion. l'export en matière d'avion de combat, c'est accessoire, ca ne rapporte rien, il faut plein de concession politique et d'offset en échange, ca permet
juste de développer l'influence d'un pays et la realisation de projet en commun qu'on aurait pas fait pour nous. Le plus important est que la France dispose d'un excellent avion de combat selon les besoins de son armée et qui répond aux menaces geo stratégique. Il a écrasé en exercice l'eurofighter, le gripen, f18, f16, il a rivalisé avec le F22 raptor. Il est cher, mais il peut affronter les meilleurs avions de combat ( f22,j20,T50,F35). on ne vend pas le TGV, mais personne ne change remettre les train corail pour faire un trajet d 6h30 Paris Bordeaux au lieu de 3h. le futur F35 américain coutera 200M$ au lieu des 100M$ du rafale pour les même fonctionnalités.
N'oublier pas, c'est toujours sur le plan politique que la France échoue, le rafale a toujours fini en tête de la plupart évaluations devant ses concurrents, pour ceux qui ont suivis, c'était le cas en suisse, et c'est aussi le cas en Inde.
C'est pas pour rien que le F18,F16,Mig35,Gripen ont été éliminés,
les indiens veulent le meilleur du meilleur, sauf qu'il faut payer pour ca, le contrat représente 14 Milliards alors que les indiens n'ont mis que 10 milliards sur la table, l'offre rafale est en dessous de l'eurofighter, on a l'avantage mais de beaucoup, tout se joue au niveau politique.
Ca ne serait pas impossible de voir un gel ou une annulation comme au Bresil, qui ont dit qu'il n'avait pas d'argent pour acheter le rafale.


Réponse de le 06/01/2012 à 16:27 :
"l'export en matière d'avion de combat, c'est accessoire, ca ne rapporte rien". Ca permet une chose : de continuer à avoir les moyens d'en fabriquer. Si on exporte on pourra s'inviter à la table pour le futur avions qui sera forcement européen. Si on n'en vend pas, on ne pourra qu'accepter la place que les autres voudront bien nous accorder. Négliger cela, c'est comme la Pompadour qui pensait que le Canada ne servait à rien, ou Napoléon qui a vendu la Louisiane.
Réponse de le 06/01/2012 à 17:10 :
vous croyez que la vente export va rembourser la R&D du F35 qui a couté 350 milliards $, ou celui de l'eurofighter dont la R&D a couté 90 milliards d'euros, ou celui du rafale qui a couté qui a couté 60 milliards d'euros, c'est pas quelques centaines d'avion et quelques milliards de marge qui peut rembourser les programmes R&D, faut arreter de rêver.
Réponse de le 06/01/2012 à 17:43 :
@ raf : Le programme Rafale est évalué à un peu plus de 40 milliards d'euros, et non 60.
Réponse de le 09/01/2012 à 16:12 :
@ Rémy : ce n'est qu'une estimation, les couts réelles ne seront jamais dévoilés !!
a écrit le 06/01/2012 à 10:59 :
On va perdre car ces idiots de Dassault n'ont pas compris qu'il faut avoir deja un client référent pour vendre.

Deja que c'est l'etat qui a financé la R&D de Dassault donc il devrai faire des efforts. En plus grace aux recherches du Rafale ils ont pu integrer certaines technologie dans les falcons.....
Réponse de le 06/01/2012 à 15:22 :
Aneries , deja le rafale n'a pas ete conçu par Dassault mais par un consortium d'entreprise , Dassault n'etant chargé que de la cellule et de l'integration. De plus ces entreprises (Thales, Dassault et Safran) ont participe de maniere conséquente a l'effort financier de RD , contrairement a ce qui se fait pour les avions US ou russes par exemple.
Quant à ces idiots de Dassault , ils ont non seulement un client referent qui s'appelle l'Armee de l'Air mais ils ont en plus des commerciaux grace auxquels ils vendent des falcon et des logiciels (catia...) en grand nombre ...
Réponse de le 06/01/2012 à 16:39 :
Le pays d'origine n'est pas un client de référence, c'est le client normal. Le Rafale n'a aucune référence à l'export. Ceci dit l'Eurofighter n'a aucune référence en matière de performance. Je serais l'Inde, je crois que j'achèterais des avions russes pour leur aérodynamique et leur réacteur, et je virerais toute la partie électronique et système d'arme pour la remplacer par un Thalès.
Réponse de le 06/01/2012 à 18:32 :
Non le client de reference est TOUJOURS le pays d'origine surtout s'il s'agit de la France qui quoi qu'il arrive sera le plus gros client. Et c'est bien l'achat et le fincement par le pays d'origine qui assure la viabilité a long terme de l'avion vis a vis des clients etrangers. C'est bien pour ça que le Mirage 4000 ne s'est pas vendu.

a écrit le 06/01/2012 à 10:50 :
Le Rafale est dans la dernière ligne droite............avant de se prendre le mur comme à chaque fois
a écrit le 06/01/2012 à 10:09 :
Ouais, ouais... Comme lors de précédents bien connus, selon des sources autorisées toutes situées en France, la Rafale est favori. Bon, après, on sait ce qui s'est passé jusqu'à présent.
a écrit le 06/01/2012 à 9:58 :
On a déjà vendu des chars Leclerc à perte alors pourquoi pas des Rafale. La victoire est à ce prix malheureusement car les Indiens sont de redoutables et très fins négociateurs; et nous avec notre philosophie "we are the champions" on risque une fois de plus de se fourvoyer à cause de notre arrogance ordinaire.
a écrit le 06/01/2012 à 9:05 :
en bout d'ailes.Après PIP et à la place des indoux je me méfierait.
Réponse de le 06/01/2012 à 12:21 :
super commentaire!
Réponse de le 06/01/2012 à 13:17 :
j'en rougis.
Prenez le quand meme au second degré :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :