Brésil : encore une bonne nouvelle pour le Rafale

 |   |  649  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Brésil va "très probablement" choisir le Rafale pour équiper son armée de l'air en avions de chasse, a-t-on appris de sources gouvernementales, ce qui, après l'Inde, constituerait un deuxième succès de taille à l'exportation pour un appareil qui, auparavant, n'avait jamais trouvé preneur à l'étranger. Une bonne nouvelle pour l'avionneur français après le succès du contrat indien et le rapport de l'armée suisse en faveur du Rafale.

La présidente brésilienne Dilma Rousseff, dont les réticences ont été levées par la décision de l'Inde d'entrer en négociations exclusives avec l'avionneur français Dassault Aviation pour acheter des Rafale, ne devrait pas annoncer sa décision avant l'élection présidentielle du 22 avril et du 6 mai en France afin de ne pas laisser cette question être détournée à des fins politiques.

Dilma Rousseff et ses principaux conseillers sont convaincus que l'offre de Dassault Aviation de vendre au moins 36 Rafale est meilleure que celles de ses deux concurrents, Boeing avec son F-18 et Saab avec le Gripen, ont déclaré ces sources à Reuters sous le sceau de l'anonymat.

Boeing a cependant déclaré être toujours dans la course.

"Je pense qu'il y a un peu des va-et-vient en ce moment mais les négociations sont toujours d'actualité", a déclaré Jeff Koher, vice-président de la division business développement de Boeing, en marge du salon aéronautique à Singapour.

"Nous donnons le meilleur de nous même et je suis sûr que les autres compagnies font la même chose."

Dilma Rousseff considère ce contrat comme un grand tournant qui va façonner les alliances stratégiques et militaires du Brésil pour les prochaines décennies dans un contexte où son pays est entrain de prendre une place parmi les leaders de l'économie mondiale.

AU MOINS TROIS MILLIARDS D'EUROS

La valeur initiale du contrat est estimée à quatre milliards de dollars (environ trois milliards d'euros) mais elle devrait être largement supérieure dès lors qu'auront été notamment inclus les frais de maintenance.

Dilma Rousseff manifestait auparavant des réticences à l'égard du Rafale car l'appareil n'a pas trouvé preneur en dehors de la France. Ces inquiétudes ont été levées fin janvier lorsque l'Inde a annoncé qu'elle entrait en négociations exclusives avec Dassault Aviation pour acquérir 126 Rafale.

Le ministre brésilien de la Défense, Celso Amorim, s'est rendu à New Delhi la semaine dernière pour discuter de la teneur de cet accord avec des responsables indiens et examiner des documents.

"L'accord avec l'Inde a tout changé", a dit l'une de ces sources brésiliennes. "Avec la décision de l'Inde, le Rafale sera très probablement le vainqueur ici."

Selon ces sources, Dassault propose la meilleure combinaison avec un appareil de grande qualité et un transfert de technologie jugé essentiel par Celso Amorim. Le Brésil espère utiliser cette technologie pour développer sa propre industrie de défense emmenée par l'avionneur Embraer.

Dassault commercialise l'avion Rafale comme un avion agile, de taille moyenne, avec de faibles coûts d'utilisation et qui peut être déployé plus rapidement que ses plus volumineux concurrents.

Ces caractéristiques pourraient plaire au Brésil qui ne connaît pas de problèmes particuliers avec ses voisins et qui envisage d'utiliser cet avion principalement dans un but défensif, notamment pour patrouiller au-dessus de ses champs de pétrole off-shore récemment découverts.

L'offre de Boeing serait déjà finalisée mais selon des sources le constructeur américain ne devrait pas être en mesure de faire concurrence à Dassault car les Etats-Unis ont traditionnellement pratiqué des restrictions sur les ventes de technologies militaires à l'étranger.

Si cet achat est confirmé il permettra à la France de mettre en valeur ses deux partenariats avec l'Inde et le Brésil, deux pays qui compteront parmi les puissances économiques de demain.

Selon ces mêmes sources, des événements imprévus peuvent encore infléchir la position de Dilma Rousseff, notamment un échec des négociations entre Dassault et l'Inde.

Le prédécesseur de Dilma Rousseff à la présidence, Luis Inacio Lula da Silva, avait déclaré en 2009 que le Brésil choisirait le Rafale mais il avait quitté le pouvoir sans entériner cette décision.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2012 à 21:32 :
pour l'instant ils n'ont pas d'argent, ils font juste acte de présence, ils n'ont même pas de quoi entretenir leur avions, voir même de payer le carburant ou les pièces de rechange pour les patrouilles aux frontières. ils vont faire trainer les choses pendant encore très longtemps. c'est pas demain la veille qui pourront payer des avions de combat ultra moderne.
a écrit le 13/02/2012 à 17:52 :
Spécialiste de la bourse et de la finances , ma question s adresse à vous : Peut-on d'ores et déjà d acheter des actions du groupe dassault?
ou alors faire un peu de buisness a court terme ...acheter et revendre aussitôt que ces rumeurs seront parties en fumée ?
a écrit le 13/02/2012 à 16:32 :
" Avec transfert de technologie"
Après le TGV avec la Corée du Sud, Airbus avec la Chine maintenant le Rafale pour l'Inde et le Brésil. On demande à l'industrie française d'être dans la haute technologie, l'innovation. Bref, faire dans le haut de gamme pour être en avance et conquérir des nouveaux marchés. Mais on vend tout, on ramasse les miettes et on donne à ces pays les moyens de nous concurrencer dans quelques années en faisant des transferts de technologies.
Les américains ne font pas de transfert dans les domaines où ils sont en avancent.
Vraiment idiot et imbécile de la part des français.
Réponse de le 13/02/2012 à 17:02 :
Avec la vente aux indiens je me demandais si j'étais le seul à trouver cela suicidaire ces transferts de technologie, aujourd'hui je suis rassuré de ne pas être le seul.
Réponse de le 13/02/2012 à 18:28 :
Vous n'êtes que 2...!
Courte vue vos commentaires: regardez le temps qu'il faut pour acquérir un tel savoir-faire: 4 pays européens ont mis 20 ans pour que le Typhoon montre ses limites....Même les USA, en triplant le budget prévu ont encore un F35 qui n'est toujours pas au point....
Alors, avant que l'Inde ou le Brésil mettent au point in super Rafale Nouvelle Génération....Dassault (une fois de plus) sera à la pointe du progrès dans ces lointaines années-la...
Réponse de le 13/02/2012 à 19:41 :
pas "que deux" , ni trois ...
les transferts de techno font gagner un temps fou. Ne pas le prendre en compte est précisément faire preuve de courte vue.
D'autre part, les coopérations en font perdre énormément de temps(et d'argent ) c'est pourquoi le typhoon est à la ramasse, et que le concorde a été un flop commercial, et plus récemment la plateforme de satellites Alphabus aussi...
Réponse de le 13/02/2012 à 21:00 :
Vous n'oubliez qu'un (tout petit) détail: dans ce domaine de très haute technologie, les transferts ne se font pas aussi rapidement! L'Inde fabrique déjà de Jaguar sous licence...et n'a pas pour autant réussi à développer son propre chasseur, même avec l'aides Russes....Très courte vue de votre part en effet!
a écrit le 13/02/2012 à 16:08 :
Nous verrons ça en mai...
a écrit le 13/02/2012 à 16:05 :
"ont déclaré ces sources" "à Reuters" "sous le sceau de l'anonymat": diantre comme ça ressemble peu à de l'info mais d'abord à de l'intox ou de la com, et comme c'est curieux ce déferlement en rafale sur Dassault.
Réponse de le 13/02/2012 à 17:47 :
Cela aiderait-il à booster les actions du groupe ??
a écrit le 13/02/2012 à 15:27 :
Bizarre , bizarre ,tout se passe comme si des "commissions" avaient été versées
à certains étrangers , afin qu'ils laissent fuiter , le temps d'une campagne , le bon
résultat obtenu en cinq ans ; et là pas d''attentat" à craindre , car les rétro-com-
missions arriveraient trop tard pour une campagne.Ou alors , ce serait de l'enrichis-
sement personnel.
a écrit le 13/02/2012 à 14:51 :
Si F.Hollande passe en mai 2012 et si ces contrats sont réellement signés et payés, il sera intéressant de voir comment le gouvernement explique le rééquilibrage de la balance commerciale Française ...
a écrit le 13/02/2012 à 13:59 :
comme c'est bizarre, subitement les ventes futures se débloquent à deux mois des elections , simple hasard ????? ou manipulation de l'opinion ???
Réponse de le 13/02/2012 à 14:09 :
Ba c'est sur, les Indiens et Brésiliens se sont dit... On va attendre les élections française pour soutenir le Sarkozy !!! Il a du les payer non? Et pour les suisses c'était Hollande qui a payé?
Ce genre de commentaire est ridicule...
Réponse de le 13/02/2012 à 14:34 :
@arnaud : "commentaires ridicules" c'est vous qui êtes ridicule et naif à en faire pleurer ! Il est évident qu'il s'agit d'utiliser la période électorale Française comme moyen de négocier et ils ont raison. Si le rafale est réellement choisi nous verrons ça après MAI 2012 ! et tant mieux, mais pour le moment il s'agit évidement de communication, d'ailleurs vous ne lisez plus "échec en suisse" alors que là c'est clair, imaginez surtout les remises qui doivent être faite avec nos impôts, le rafale coûte une fortune. Mais reste qu'il "s'agira" d'une bonne nouvelle.
Réponse de le 13/02/2012 à 15:03 :
à tiens ,le Rafale a coûté une fortune depuis sa mise en fabrication décidée par les socialos Mitterrandien en 1993 ,aucun président hormis Sarkozy n'a été capable de promouvoir cet avion. Relayé aux élections est pure démagogie ,mauvaise fois ,j'espère que M Sarkozy en tirera bénéfice pour son élection ,il le mérite car c'étant énormément engagé pour cet avion ,ne vous en déplaise.
Réponse de le 13/02/2012 à 16:26 :
@sauros : ? Je ne vois pas trop ce que vous voulez dire ? C'est donc Sarkozy qui est le représentant de commerce de Dassault "CE QUE VOUS DITES" est donc très grave, en quoi un président est concerné par ces sujets du "privés" ? Si je vous comprends bien il fait ça pour le geste, aucunes intentions électorales c'est juste un gros coup de chance ce Timing ?! Franchement debout la dedans ! J'ai voté pour lui alors vous pouvez dormir tranquille, il ne s'agit nullement d'un débat débile droite gauche il s'agit d'être un peu moins stupide que la moyenne et de juste reconnaitre que c'est gros comme une maison ! ET ALORS ce n'est pas un drame. Si vous vous sentez mieux avec l'idée que le Rafale c'est Sarkozy c'est votre droit.
Réponse de le 13/02/2012 à 16:59 :
a tiens si vous regardiez l'actualité international vous verrez que les premiers commerciaux sont les chefs d'Etat de tous pays ,qui lors de leurs déplacements sont accompagnés de chefs d'entreprises petites ou grosses.Je sais de quoi je parle ,étant moi même ex patron de PME (retraité) dont l'activité était tournée en partie à l'export. L'aviation militaire comme les armes dépendent du bon vouloir des Etats ,aucun accord ne peut ce faire sans leur aval. Vous êtes suffoqué de voir un chef d'Etat être le représentant d'une entreprise privée ,mais cher monsieur ,il s'agit de travail et les gens qui sont susceptibles d'être au chômage ne sont t'ils pas issu du secteur privé.
Réponse de le 13/02/2012 à 17:29 :
@Sauros: Vous ne voulez pas reconnaitre qu'il s'agit d'effet d'annonce sans lendemain et purement électorale, c'est votre droit. Qu'un chef d'état défende les intérêts nationaux est une évidence, et il ne semble pas spécialement doué dans ce domaine sauf en communication, regardez la belle usine Renault au Maroc ou le flop en Suisse ! Là évidement il n'est j'imagine pas responsable, en gros dès que ça marche c'est lui le reste c'est pas de chance !
Réponse de le 14/02/2012 à 8:23 :
Vous mélangez tout ,c'est la presse Brésilienne qui en parle .je vous comprend très bien lorsque votre champ d'action est l'anti Sarkozysme .Souvenez vous de Wilvorde Renault 1997 Jospin en campagne législatives disant "moi élu Renault Wilvorde ne fermera pas " nous savons tous ce que cela est devenu.Renault au Maroc est nécessaire tant pour l'avenir de Renault que celui du Maroc ,c'est un moyen un autre de limiter l'immigration. Vous pouvez critiuqer Sarkozy d'être un mauvais commercial ,mais que pensez des Mitterrand et Chirac qui eux n'ont strictement rien fait pour le Rafale. Lisez "le Monde".
a écrit le 13/02/2012 à 13:53 :
Les anglais n ont pas encore dit leur dernier mot concernant l Inde.
Après tous les milliards d aides qu elle leur donne, la pression politique pourrait bien changer la donne... À suivre
Réponse de le 13/02/2012 à 14:04 :
L'Inde ne changera pas d'avis, ils sont très satisfait de Dassault et des Mirages 2000 qui ont fait merveille lors de la guerre de 1999 contre le Pakistan. C'est leur meilleur avion et Dassault a été très réactif sur les modifications demandées durant cette confrontation.
a écrit le 13/02/2012 à 13:47 :
un contrat est gagné que et seulement que s'il est livré et payé et que la période de garantie est échue.
a écrit le 13/02/2012 à 13:31 :
Une bonne nouvelle. On met le champagne au frais, mais une fois que tout sera signé ;)
Pour 36 appareils (c'est grosso modo ce qui est envisagé par les autorités brésiliennes), il y a de fortes chances pour que ceux-ci soient produits en France (c'est trop peu pour monter une chaine au Brésil), en revanche Dassault devra probablement investir dans l'industrie brésilienne (où l'entreprise française est déjà bien implantée).
Les prochains sur la liste: Emirats (probablement suivis du Qatar et du Koweit), Malaisie, et la Suisse si nos voisins ne sont pas trop têtus. Potentiellement 100+ avions supplémentaires. A ce rythme le Rafale va dépasser le Typhoon en nombre de commandes !
a écrit le 13/02/2012 à 13:01 :
Sauf que le Rafale est construit par Dassault et non EADS... ;-)
a écrit le 13/02/2012 à 12:49 :
Comment peut-on laisser diffuser de telles informations ? Dans ce domaine , jusqu'au dernier moment (cheque contre signature ) rien n'est certain .De plus , les infos ne sortent pas !
Réponse de le 13/02/2012 à 13:19 :
Je vis au Brésil est l'info est sortie aussi dans les journaux brésiliens... Certes rien n'est signé mais c'est une bonne nouvelle qui mérite d'être divulguée ! La France a besoin de nouvelles comme celle là pour augmenter la confiance des gens dans le futur !
Réponse de le 13/02/2012 à 13:36 :
C'est une bonne nouvelle ... Pour la France ou pour le Brésil qui va bénéficier d'un transfert de notre technologie que les contribuable ont payé à bientoz 20 Mia d'euros ? Cela fait des années que la France soutient à bout de bras et à grands frais le Rafale, et on a acheté 100 à 152 Mio l'unité, sans compter les 180 en commandes. 3 Mia c'est pas cher pour le Brésil, comparé aux 20 que nous avons déboursés ...
Réponse de le 13/02/2012 à 15:06 :
Transfert de technologie ,mais regardez ce qui se passe depuis belle lurette pour les contrats de tout types avec l'étranger. Le contrat sera en bonne voie lorsque les protagonistes ,Dassault et le Brésil entrerons en discussion privée.
Réponse de le 13/02/2012 à 15:34 :
il faudra 15 a 20 ans au Bresil pour maitriser les technologies d'aujourd'hui du Rafale. Assez de temps pour faire tourner la R&D française avec les cash flow de la possible vente et guarder un avantage dans le domaine.
Réponse de le 13/02/2012 à 16:30 :
Moi aussi je vis au Brésil. C'est vrai la presse en parle, mais bof.....rien n'est décidé. C'est quand même la 2ème fois que le Rafale est donné gagnant. Alors prudence : attendons la signature au bas du contrat de vente. Avant, c'est de la propagande pour Sarkozy et rien d'autre.
a écrit le 13/02/2012 à 12:29 :
vous avez vu le fric ?
a écrit le 13/02/2012 à 12:23 :
Dès la signature de ces contrats, EADS nous annoncera la construction d'une usine au Maroc, du côté de Tanger par exemple ....
Réponse de le 13/02/2012 à 12:38 :
EADS, et alors, quel est le rapport avec le Rafale?
Réponse de le 13/02/2012 à 12:44 :
EADS ne construit pas le rafale cela dit...
Et si nous devons fêter ces succés de l'industrie française qui va créer de la richesse aussi bien en France que au Brésil ou en Inde !
a écrit le 13/02/2012 à 12:11 :
La suisse prend le Grupen, l'Inde doit d'abord valider mais à part ça ce ne sont que des bonnes nouvelles ! Vendre la peau de l'ours ... il serait peut-être temps d'arrêter le matraquage post électorale !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :