Des Rafale en rafales

 |   |  766  mots
C'est un marché potentiel de 244 appareils qui se retrouve dans le viseur du groupe Dassault - Photo Reuters.
C'est un marché potentiel de 244 appareils qui se retrouve dans le viseur du groupe Dassault - Photo Reuters. (Crédits : <small>DR</small>)
Après des années de déboires à l'export, l'avion de chasse de Dassault est désormais en position favorable en Inde, au Brésil, aux Emirats arabes unis, voire en Suisse. Soit un marché de 240 appareils dans le viseur, un volume supérieur aux 180 commandés fermes par la France, son unique client.

Un coup victime de la puissance diplomatique américaine (le fameux  « le bambou penche toujours du côté de celui qui pousse le plus fort » de la direction de Dassault pour expliquer la défaite de la campagne singapourienne en 2005 face à Boeing); un coup victime de la parité euro-dollar qui lui fait perdre de la compétitivité; un coup victime d'un superbe manque de coordination avec les autorités françaises (la perte du contrat marocain en 2007)... Après des années de déconvenues, 2012 est bien parti pour être enfin l'année du Rafale à l'export. L'appareil se retrouve en effet en position favorable en Inde, au Brésil selon l'agence Reuters, mais aussi aux Emirats arabes unis selon nos informations et peut être en Suisse depuis la révélation ce week-end d'un rapport indiquant que le Gripen de Saab, choisi en novembre 2011 par les autorités suisses, avait échoué aux tests des Forces armées helvétiques, contrairement au Rafale, son concurrent dans cette campagne avec l'Eurofighter.

Le conflit libyen a confirmé la qualité de l'avion

Autrement dit, c'est un marché de 240 appareils qui se retrouve dans le viseur du groupe français (126 en Inde, 36 au Brésil, 60 aux Emirats, 18 en Suisse) d'une valeur estimée à une vingtaine de millards d'euros. Et donc davantage que les 180 appareils commandés de façon ferme par le ministère français de la Défense jusqu'ici l'unique client de cet avion. Un scénario inimaginable il y a encore trois mois quand le Rafale continuait sa longue série de déconvenues. En négociations exclusives avec Dassault Aviation, les Emirats décidaient mi-novembre de relancer l'Eurofighter d'EADS, BAE Systems et Finmeccanica dans la course. Dans la foulée, la Suisse lui préférait le Gripen de Saab. Mais c'est visiblement les performances de l'appareil dans le conflit libyen qui a convaincu l'Inde d'entrer en négociations exclusives avec le groupe français, une décision qui par ricochet semble avoir convaincu Brasilia.

Transferts de technologies

Un éventuel succès en rafale du chasseur français se traduirait par des transferts importants de technologie, en particulier dans les deux gros pays émergents. « Nous sommes confiants parce que nous pensons que l'offre française et la meilleure possible avec un transfert de technologies sans équivalent », expliquait mi-décembre le premier ministre, François Fillon, en déplacement au Brésil. Composé de Dassault, du motoriste Snecma et du groupe d'électronique Thales, le consortium Rafale International avait même précisé que la France était « le seul concurrent » à offrir au Brésil « un transfert de technologies sans restriction pour le gouvernement brésilien et les entreprises et organisations locales ». Le Rafale est en compétition avec le F-18 Super Homet de Boeing et le Gripen de Saab.

108 appreils assemblés en Inde

En Inde, si les 18 premiers exemplaires seront livrés à l'Inde d'ici à mi-2015, les 108 autres appareils seront assemblés localement. « Il ne faut pas confondre assemblage et production, explique un expert à La Tribune. La production va rester en grande partie en France. Le "radar antenne active" par exemple, que Dassault a mis 10 années à réaliser est impossible à produire par les Indiens ou les Brésiliens ». Et un industriel français du consortium Rafale d'ajouter : « C'est la technologie d'aujourd'hui qui sera transférée, pas celle de demain qui restera dans les bureaux d'études français ». D'ailleurs, en cas de succès à l'export, une partie des livraisons d'avions réservés aux Forces françaises (11 par an jusqu'à 2018) sera réservée à ces marchés étrangers. Une hausse des cadences pourrait être également une solution.

Au Brésil, la négociation prendra du temps

Pour autant, la prudence reste de mise. Dassault en a déjà fait la triste expérience. Le contrat indien ne sera signé définitivement que dans les neuf prochains mois et beaucoup de rebondissements peuvent encore intervenir d'ici là. Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a d'ailleurs estimé la probabilité d'une issue favorable à 80%. Soit une chance sur cinq d'échouer. Pour rappel, en 2007, l'Inde avait ainsi annulé un appel d'offres de 600 millions de dollars (pour 197 appareils militaires) raflé par Eurocopter, filiale d'EADS, aux dépens de l'américain Bell. Au Brésil, on est encore loin de la signature. Ainsi l'annonce de la décision de la présidente Dilma Rousseff d'entrer en négociations exclusives avec Dassault se ferait quoiqu'il arrive après l'élection présidentielle française, afin de ne pas laisser cette question être détournée à des fins politiques dans l'Hexagone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2012 à 19:16 :
Le sous-titre laisse entendre que le Rafale a encore ses chances en Suisse!!! Mais comment est-ce que l'auteur de cet article arrive à cette conclusion? Une chose est claire pas en faisant une étude de terrain. Pour les Suisses, le Rafale n'est plus un sujet de discussion. Seule discussion à l'ordre du jour: Est-ce nécessaire d'acheter des avions de chasse, en l'occurence les "Grippen" ou pas du tout.
Réponse de le 12/04/2012 à 17:53 :
peut être que si tu regardais la date de publication de l article tu comprendrais...
a écrit le 02/04/2012 à 16:09 :
Drôle d'expression "une chance sur cinq d'échouer". Aurions nous à faire à un anti-Rafale? Non je taquine... Mais il est vrai que la rédaction est parfois un peu douteuse.
a écrit le 18/02/2012 à 6:25 :
Pour une fois, BRAVO LA FRANCE!!! arrêtons de critiquer tout!!!!!!!!!!!!!!! un avion superbe!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 17/02/2012 à 18:47 :

Chouette ! nous voila à nouveau marchand d'arme, vive la France,avec le transfert de technologie, ils pourront tous venir nous foutre sur la gueule.

Les secrets du Rafale seront devenus secret de polichinelle
a écrit le 14/02/2012 à 21:04 :
un magicien ne révèle jamais ses tours ,mais quelques fois on pas le choix ,ceci dit pour le transfert de technologie faut mieux l'Inde et le Brésil que la Chine .
a écrit le 14/02/2012 à 17:00 :
La France est le seul au pays au monde où on se réjouit de voir la concurrence enlever les marchés ..c'est dingue, faudrait sortir de la loser attitude, non ?
Lisez la presse anglo-saxonne pour savoir à quel point ils ont en travers de la gorge la dernière annonce de New Delhi .
Réponse de le 14/02/2012 à 21:11 :
+ 1 mais bon courage moi je baisse les bras
a écrit le 14/02/2012 à 16:11 :
On a du surement le vendre a perte. Comment expliquer que du jour au lendemain cette avion passe de "trop cher" à "super affaire"?
Petit coup mediatico-economique pour nicolas sarkozy.
Réponse de le 14/02/2012 à 18:37 :
Arrêtez de faire de l'antisarkosisme primaire! L'enjeu ici est l'avenir de l'aéronautique française, alors cessez avec vos platitudes non étayées!
Réponse de le 14/02/2012 à 19:04 :
N'empêche: le hasard des dates fait bien les choses...pour certains.
Réponse de le 14/02/2012 à 20:33 :
En plus il n'y pas de raison de ne pas profiter des prochain conflits... Si il n'y a plus moyen de se faire du pognon sur la mort des autres ... Alors oû va la démocratie?
Laisser faire le marché yeuyeu .....
Réponse de le 14/02/2012 à 21:34 :
le rafale n'a jamais été "trop cher" : c'est pour moitié une intox EADS et pour l'autre l'insuportable manie des media francais bobo à s'autoflageller , enfin pas eux même hein faut pas pousser non plus mais tout ce qui marche en france .
Socrate toi qui est sage rappelle toi ce qu'a dit Churchill en 38 : entre le deshonneur et la guerre etc : quand on est faible on ne peut que baisser son pantalon en esperant eviter le pire mais il arrive comme même , le fait d'être puissamment armé est un trés bon moyen de ne pas être attaqué et d'éviter la guerre, certe pas le seul mais un des meilleurs
a écrit le 14/02/2012 à 14:56 :
Les promesses de contrat, c'est comme les promesses électorales : elles ne valent que pour ceux qui y croient !
Réponse de le 14/02/2012 à 15:54 :
Ce ne sont ni contrats, ni promesses. Ce sont des négociations de contrats pour les EAU, l'Inde (et à nouveau la Suisse?).
Les autres pays sont des prospects intéressés.
Il faut bien commencer par la 1ère marche avant de pouvoir arriver à l'étage!
a écrit le 14/02/2012 à 13:49 :
la suite du transfert de technologie, c'est qu'ensuite Dassault fabriquera ces avions dans les pays à bas couts de main d'oeuvre et les vendra à l'état francais au prix de revient France. Les bénéfices seront taxés en Inde ou au Brésil... Quelle victoire !
Réponse de le 14/02/2012 à 14:14 :
lesclaudius : Alors laissons les autres pays engrenger les commandes ! Que diriez vous si vous travailliez chez Dassault ? Privons nous de travail !
Réponse de le 14/02/2012 à 17:39 :
OUI et puis quoi encore ! déjà le transfère de technologie ce n'est pas pour construire les avions mais les assemblés en inde donc transfère de technologies pas élevés vous ne croyez quand même pas que Thalès ou Dassault va autorisé la production en inde des dernières versions de radars . Et depuis quand Dassault fait-il construire en dehors de la France il faut arrêter de dire n'importe quoi .
Arrêter aussi avec votre anti-capitalisme .
a écrit le 14/02/2012 à 12:25 :
"Le "radar antenne active" par exemple, que Dassault a mis 10 années à réaliser est impossible à produire par les Indiens ou les Brésiliens »"
Ce n'est pas Dassault mais Thales (pour être exact Thales Systèmes Aéroportés) qui a développé ce radar AESA ! Ne mélangeons pas tout...
Réponse de le 14/02/2012 à 16:13 :
Les ingenieurs indiens, parmi les plus cotés au monde, ne mettront pas plus de 5 ans... Le Bresil a le 3eme fabricant d'avion au monde, Embraer.
Réponse de le 14/02/2012 à 17:07 :
C'est faux. Vous polluez ce fil avec vos interventions depuis le début de l'après-midi.
Vous n'êtes pas informé.
Réponse de le 14/02/2012 à 18:34 :
Roanne parle de ce qu'il ne connaît pas: Embraer n'a jamais pu faire un avion militaire...C'est donc pourquoi le Brésil est si intéressé. Mais il faut du temps, beaucoup beaucoup de temps pour s'approprier autant d'innovations complexes. Et pendant ces années_la, Dassault sera déja allé beaucoup plus loin...
Réponse de le 14/02/2012 à 19:10 :
Pour tous: quand bien même le radar du Rafale serait "copier", ce qui n'est ni pour demain, ni pour après-demain, le Rafale, appareil français volera dans les cieux de plusieurs pays. Aurions-nous du laisser cette (future) réalité aux américains ou aux russes? Pour une fois qu'enfin nous pouvons placer notre matériel, évitons les polémiques stériles! Bonne soirée à tous.
a écrit le 14/02/2012 à 11:39 :
Il serait temps que le contribuable fasse récupérer les billes qu'il a mises là dedans indirectement , par les actionnaires qui vont se gaver à nos frais, vive la France !!
Réponse de le 17/02/2012 à 22:58 :
EADS est actionnaire de Dassault à 46%, et devinez quoi l'Etat est lui actionnaire de EADS, elle est pas belle la vie ?
a écrit le 14/02/2012 à 10:40 :
Rien n'est fait...Aucun contrat signé...Attention!!!
a écrit le 14/02/2012 à 10:04 :
Il met des pâtés monumentales régulièrement à ses concurrents lors d'exercices interarmées, eurofighter compris, ça a fini par se savoir...Maintenant les pays qui ont refusé le rafale pour un avion moins performant ont pris leurs risques...
Réponse de le 14/02/2012 à 16:16 :
Patés monumentales? Un avion ne fait ses preuves que lors d'operations militaires face a une armée equipé au minimum d'avion de combat de la meme generation. Ce n'a jamais ete le cas pour le Rafale, ni en Libye et encore moins en Afghanistan.
Réponse de le 14/02/2012 à 17:26 :
@ roanne quand il y un avion (typhoon) qui n'arrive même pas à faire reconnaissance en lybie et qui n'arrive pas non plus à faire des bombardements , qui à beaucoup de mal à faire de la police de l'air on peut dire que cet avion et une daube hors de prix . Le rafale et donc par rapport au typhoon bien supérieur et le F18 lui n'a pas fait mieux que le rafale il est juste supérieur au typhoon , pour le F16 je n'en parle pas lors de certain rassemblement il c'est fait descendre par le rafale 6-2 .
Pour le combat air-air le seul qui concurrence le rafale c'est le F22 et pour ce qui attaque au sol c'est le F16 block 50 et + , et le F18 .
A ce jour le meilleur avion en service c'est bien le rafale suivi par les avions américains qui ne sont pas aussi polyvalent que le rafale et les autres avions européens sont loin derrière .
Réponse de le 18/02/2012 à 9:36 :
@roanne quand on ne connait rien à un sujet il vaut mieux se taire on parait plus intelligent , le Rafale a réussit toutes ses missions ,10 fois plus nombreuses que celles donnés aux Typhoons et avec des taux de succés trés proches du 100% contrairement au typhoon, le Rafale ecrase largement les F16,F15,F18 (oui meme le F18) et à plus crée la suprise face au fameux F22 raptor lors des derniers redflags (les pilotes américains ont eu bcp de mal a digerer parait il) le Rafale n a été battu que d une courte distance...
a écrit le 14/02/2012 à 9:40 :
L'histoire du rafale, ressemble beaucoup à celle d'airbus !... ca doit être les soldes aussi !
a écrit le 14/02/2012 à 8:55 :
Le transfert de technologie est-il un handicap futur dans un contrat de grande ampleur?
Il devient obligatoire car il est dans l'air du temps, chaque nation cliente désire participer au projet de leur propre défense.Je pense que ce n'est pas pour autant que l'on doit craindre une concurrence immédiate mais bien au contraire, plutôt une embellie de toutes les entreprises françaises qui participent au succés de tels contrats dans une industrie aéronautique de pointe.
a écrit le 14/02/2012 à 6:12 :
Arrêtez de fanfaronner, aucun contrat n'a encore été signé !!! Les avions ravitailleurs pour l'US AIR FORCE, vous avez déjà oublié ? EADS était donné gagnant !
Réponse de le 15/02/2012 à 15:20 :
On peut difficilement comparer la situation. Tout le monde sait que les USA sont des protecteur acharnés de leur industrie aéronautique. Vendre des avions militaires EUROPEENS aux Etats-Unis ? faudrait être sacrément optimiste pour y croire.
Sans parler de leur lobbying à outrance.
a écrit le 13/02/2012 à 21:26 :
Bon article de M. Gliszczynski
Toutefois, quelques précisions. 180 appareils ont été effectivement commandés de façon ferme par l'Etat, mais ce sont bien 286 appareils qui sont prévus par la loi de programmation militaire. C'est probablement en référence à ce chiffre de 180 appareils que M. Longuet a évoqué il y a un mois la fermeture de la chaîne d'assemblage Rafale à l'horizon 2018-2020 en cas de non-ventes à l'étranger. Pour rappel, un peu plus de 100 Rafale ont été livrés à la DGA, ce qui fait bien à raison de 11/12 avions par an environ 8 ans de production (cette cadence est la cadence minimale, mais elle peut être augmentée selon les sources à environ 20-25 machines par an facilement sans investir outre-mesure). Toutefois, d'autres commandes interviendront pour la France, étant donné le retrait du service des derniers Mirage F1 et Super-Etendards, et de l'arrivée en bout de potentiel de nombreux Mirage 2000. Le chiffre de 180 avions pour la France revient trop souvent dans la presse, le chiffre exact est donc de 286.
Autre point: Boeing présente comme concurrent le Super Hornet (et non super Homet).
Pour le radar, celui-ci est l'oeuvre (le mot est justement choisi !) de Thalès, non de Dassault. Voici d'ailleurs un communiqué de presse très instructif en anglais sur la dernière version de ce radar http://www.thalesgroup.com/Pages/PressRelease.aspx?id=7130&LangType=1036
Et enfin, Dassault s'est mis sur les rangs pour l'appel d'offres Malaisien, qui porte sur une vingtaine de machines également: voici le lien pour le site promotionnel: http://www.rafalemalaysia.com/rafale-for-malaysia/#
Quant aux pronostics de M. Longuet, cet intrus des questions aéronautiques, et piètre ministre de la défense, il ne faut mieux pas les prendre pour argent comptant. Depuis qu'il est au ministère de la défense, il a plutôt soufflé le froid sur les affaires militaires françaises à l'étranger. La preuve: c'est M. Juppé qui aurait coordonné la vente du Rafale avec l'Inde et qui coordonnerait les efforts pour les autres pays clients.
Tout se présente bien pour le Rafale, il faut maintenant de la discrétion et de la continuité dans les négociations (et donc une bonne passation avec le gouvernement qui suivra). Le Typhoon est presque grillé sur tous les appels d'offres, et le Gripen prend l'eau depuis sa sélection en Suisse, ça ne jouera pas en sa faveur sur les autres marchés à venir (où il sera probablement en concurrence avec les 2000-9 Emiratis, si la France finit par les reprendre en cas de vente des 60 Rafale).
Wait & See (à défaut d'exporter des avions, les anglais font de jolis dictons)
a écrit le 13/02/2012 à 20:52 :
Hourra! Vive les armes! Vive la guerre!
Réponse de le 14/02/2012 à 16:18 :
C'est clair! Si la Chine vend des armes de guerre (ou la Russie), tout le monde crie au loup. Si c'est la France, tout le monde jubile...
Réponse de le 14/02/2012 à 17:05 :
C'est tellement mieux d'aller pointer à l'ANPE et d'aller manifester....
a écrit le 13/02/2012 à 20:00 :
Suis d'accord, très bon papier. Reste à transformer l'essai pour Dassault
a écrit le 13/02/2012 à 19:56 :
Tout ceci montre l'excellence de la technologie française.Avec le moteur renault chapion du monde de F1,Citroen champion du monde des rallyes.Peyron et son bateau made in France.
Assez de cette sorte de Pétainisme ambiant Allons de l'avant!
Réponse de le 14/02/2012 à 5:27 :
je ne veux pas etre rabat joie,mais après les élections,combien restera t il de contrats fermes sur le rafale?un seul:celui de l'armée française.on est en france mon gars,pas dans la silicon valley,faut se réveiller!les seuls contrats qui seront signés cette année c'est pour des stades ,des tramways et des médiatheques construits en france!
Réponse de le 14/02/2012 à 6:30 :
À dede: c'est bien avec ce genre de pensées pessimistes que les Français ne croient plus en rien. Arrêtez de penser comme eux: pour une fois qu une belle opportunité s'offre à la France de montrer ses compétences techniques et capacités de négociation commerciale !
Vous plombez l'ambiance!
Réponse de le 14/02/2012 à 8:39 :
@v75:etre réaliste n'est pas etre pessimiste.si nous etions plus lucides sur l'etat et le potentiel réels de notre économie nous pourrions nous reprendre en mains,on en a les capacités.si vous aviez lu le canard enchainé ou d'autres journaux vous sauriez que le rafale est bradé a moitié prix et la construction déléguée a l'etranger.est ce un succès commercial de brader en dessous du prix coutant pour un contrat qui ne sera sans doute pas signé.?plus nous serons lucides plus nous serons forts.pour le moment on se berce de chimères
Réponse de le 14/02/2012 à 12:27 :
Soyez-donc lucide: essayez de comprendre cet article du Canard où le prix affiché ne correspond (évidemment) à rien.
On ne peut comparer le prix d'un Rafale entièrement assemblé en France avec celui de Rafale fabriqué en Inde!
Soyons effectivement lucides: le jour où Dassault vendra à perte, n'est pas pour demain. Ce n'est pas dans les habitudes de cette maison qui, tous les ans sans exceptions, réalise des bénéfices!
Réponse de le 14/02/2012 à 18:19 :
@chs:quand le sage chinois montre du doigt la lune,l'imbécile regarde..........
Réponse de le 14/02/2012 à 20:44 :
Vous devez souvent voir la lune alors!
Réponse de le 15/02/2012 à 5:04 :
ha! ha! ben non justement!fallait répondre "le doigt"
a écrit le 13/02/2012 à 19:41 :
tout ceci est une bonne nouvelle, mais attendons les commandes fermes. Quant au transfer de technologie, si il n'y a aucun risque, pourquoi les ricains et les autres ont refuse des transferts trop pousse, sauf la France? Si les autres s'y refusent c'est qu'il y a bien un risque potentiel important
Réponse de le 14/02/2012 à 8:06 :
Les Etats-Unis peuvent se passer des transferts de technologie car les entreprises US rentrent dans leur frais grâce à l'échelle des commandes de l'armée US. Ce n'est pas le cas pour les autres pays, qui seraient simplement hors-jeu s'ils ne concédaient pas ces transferts techno.
a écrit le 13/02/2012 à 19:19 :
Rafale pour une partie le reste c'est pour les Russes avec leur SU meilleurs avion de chasse au monde de 5ème génération !!
Réponse de le 13/02/2012 à 21:04 :
C'est quoi la 5° génération????
De la pub? Un logo?
Réponse de le 14/02/2012 à 9:24 :
Je ne connais qu'un seul avion au monde estampillé "5eme génération" et il est américain.
Facile de cartonner pour un avion de papier. La vérité du terrain est tout autre, et les serbes ont abattus un F117 qui pensait les survoler impunément en le détectant avec un modèle de radar des moins chers.
a écrit le 13/02/2012 à 19:18 :
Belle victoire pour Sarkozy.
Réponse de le 14/02/2012 à 16:19 :
C'est Sarkozy qui est le directeur technique et commerciale de Dassault?
a écrit le 13/02/2012 à 19:15 :
En attendant toujours rien de signé... Pourtant le contrat avec le brésil était pour ainsi dire signé depuis au moins 2 ans!
a écrit le 13/02/2012 à 19:00 :
Ça va encore coûter combien au contribuable?
Y'en a marre de l'assistanat au lobby militaro-industriel que ce soit par des marchés garantis en interne ou par des subventions (appui logistique/formation) à l'export!
Réponse de le 13/02/2012 à 20:08 :
C'est quoi ce délire???
Vous parlez sans savoir!
Réponse de le 13/02/2012 à 20:55 :
et vous? que savez-vous?
Moi, je sais une chose. C'est que j'ai horreur de la guerre, des armes et des gens qui les vendent. Et de ceux qui les soutiennent pour une poignée de dollars ou pour quelques points au Cac 40.
C'est mon point de vue, et celui est certainement horrible
Réponse de le 13/02/2012 à 21:06 :
Personne n'aime la guerre....
Mais "si tu veux la paix, prépare la guerre"!
Réponse de le 14/02/2012 à 8:42 :
chs,lis le canard enchainé,tu verras comment le rafale est bradé a moitié prix,donc en dessous du prix coutant.je te rappelle que la france est partie prenante de l'eurofighter aussi:ça nous coute bien moins cher pour le meme résultat .bref dédé35 a raison
Réponse de le 14/02/2012 à 12:31 :
La France "partie prenante de l'Europhighter"????
Le Canard compare du non comparable: le prix de Rafale produits en France avec le prix de Rafale assemblés en Inde!
Le jour où vous vous verrez Dassault brader....il fera plus chaud qu'aujourd'hui....
Réponse de le 14/02/2012 à 16:21 :
Je me disais bien qu'on avait du le vendre a perte...Merci pour le tuyau concernant le l'article du canard enchainé. Ces ventes ne sont qu'une operation mediatique de Saekozy. Pathetique.
Réponse de le 14/02/2012 à 18:27 :
Aucun rapport:vous dites n'importe quoi! bon délire si ca vous amuse pour la soirée!
Réponse de le 14/02/2012 à 19:02 :
Comment le Canard peut-il avoir les chiffres puisqu'il n'existe pas encore? Les négociations avec les indiens venant de commencer et l'enveloppe du contrat n'étant pas fixe. De plus on parle d?une augmentation du budget de celui-ci à $20 bn. Donc avant d'y voir les soldes du Rafale et une vente a perte faudra attendre un peu.
Réponse de le 14/02/2012 à 20:08 :
Il va encore falloir que l on se tape les "spécialistes" de l'aeronautique ! perso je prefererais qu il en restent à leur premiers amour (football ou stalinisme) et arretent de pourrir les sites des rares journeaux qui sont pertinents dans ce domaine , il y a des tas de journeaux bobococopipeau ou vous pouvez aller : vous serez acceuillis à bras ouverts!@ KEM je crois qu il te faut prendre un aller simple pour Bisouville parceque si dans notre monde actuel la seule maniere d'avoir la paix c'est de montrer les dents et cela permet d'eviter des guerres , si on avait fait cela en 1936/39 il n'y aurait pas eu de guerres ou sous une forme qui nous auraient avantagé@ dédé le canard enchainé ne pige rien au domaine des avions de chasse , si le prix leur apparait etrange c'est qu'ils se sont autointoxiqués avec leur fausse info disant le rafale trop cher par rapport aux autres : ça n'a tout simplement jamais été le cas à competence egale
Réponse de le 14/02/2012 à 20:43 :
Bravo "petit scarabé"!
Le Canard compare n'importe quoi avec n'importe quoi, uniquement pour faire du sensationnel....
Réponse de le 14/02/2012 à 21:41 :
merci CHS mais j'ai l'impression d'essayer d'empecher une passoire de fuir avec mon index.
a écrit le 13/02/2012 à 18:38 :
Excellent article, précis et réaliste...
sans verser dans un optimisme béat, force est de constater que le vent tourne (dans la bonne direction) pur le Rafale et l'industrie française qui a tant besoin de résorber son déficit commercial.
a écrit le 13/02/2012 à 18:16 :
"Transferts de technologies & 108 appreils assemblés en Inde"
La France vend sa chemise et son pantalon et dans quelques années se retrouvera à poil.
Dire le contraire est un mensonge d'état bien politique.
Réponse de le 13/02/2012 à 19:17 :
+1, c'est les soldes chez Dassault. De plus, comme toute affaire a l'export j'attendrai que le cheque soit encaisse avant de hurler victoire, l'export est plein de peripeties et je vois mal les anglais laches leurs collegues du commonwealth. Prudence et realisme plutot que optimisme beat.
Réponse de le 13/02/2012 à 19:37 :
regardez le temps qu'il faut pour acquérir un tel savoir-faire: 4 pays européens ont mis 20 ans pour que le Typhoon montre ses limites....Même les USA, en triplant le budget prévu ont encore un F35 qui n'est toujours pas au point.... Alors, avant que l'Inde ou le Brésil mettent au point in super Rafale Nouvelle Génération....Dassault (une fois de plus) sera à la pointe du progrès dans ces lointaines années-la...
Réponse de le 13/02/2012 à 20:06 :
regardez le temps qu'il faut pour acquérir un tel savoir-faire: 4 pays européens ont mis 20 ans pour que le Typhoon montre ses limites....Même les USA, en triplant le budget prévu ont encore un F35 qui n'est toujours pas au point.... Alors, avant que l'Inde ou le Brésil mettent au point in super Rafale Nouvelle Génération....Dassault (une fois de plus) sera à la pointe du progrès dans ces lointaines années-la...
Réponse de le 13/02/2012 à 21:30 :
le super rafale est déjà en cours de developpement depuis 2009,
le démonstrateur sera prêt dans 6 ans, le peu qu'on sait est extrêmement alléchant surtout en matière de guerre électronique, détection, furtivité, la vente export va pouvoir le financer. le marché de l'inde représente pas que 20 milliards pour la France, mais près de100 milliards, vu tous les partenariats qui sont en cours de signature. c'est pharaonique, encore 1 ou 2 comme ca et on va aller beaucoup mieux. L'inde n'a pas le choix face à la pression militaire de la chine à ses frontières elle doit s'appuyer sur des alliés et en diversifiant ses sources militaires et technologique.
Réponse de le 14/02/2012 à 8:04 :
Il n'y a pas de "Super Rafale" en développement....Cet avion étant évolutif, seuls de nouveaux standards sont en étude!
Vous pensez, peut-être, au Neuron? Mais dans ce cas, il s'agit de tout à fait autre chose qui n'a rien à voir avec un Rafale.
Réponse de le 14/02/2012 à 11:51 :
DEDIRA is now the official name of the global project to reduce rafale radar signature which contain passive and active solutions.

A ma connaissance, ca sera une nouvelle version du rafale, tout ce qu'on a pas pu faire sur la version actuelle va etre developpé par l'intermediare du nouveau démonstrateur rafale, la version F5 sera l'héritiere de cette techno. tout le rafale va etre recouvert de capteur ultra sensible pour maitriser son environnement electromagnetique. pour la detection, la furtivité, il faut suivre les études en la matiere de l'onera, le rafale et le neuron en sont bénficiare.

Si le rafale veut faire face à son concurrent le f35, il doit évoluer,
maintenant qu'on l'exporte.

http://rafalenews.blogspot.com/2011/06/air-and-cosmos-bring-new-insight-on.html

The features that very are likely to be integrated to reduce further rafale radar signature are :

-Improved air intake design
-New generation RAM
-Stealth Cocoon and hard point to hide weapons
-GaN spectra (already in development since 2009 under the INCAS project (INsert CApability Spectra)
-Other features kept secret by the french Mod
Air Cosmos a lire
Réponse de le 14/02/2012 à 11:52 :
More details about the RCS reduction program, now officialy named DEDIRA (Descreet Rafale Demonstrator), are also revealed by Air and Cosmos : in addition to the INCAS program to improved the SPECTRA suite, the air intake shape could be modified and conformal weapon containers could be used to hide weapons. New RAM technology is also considered. All in all, this looks very much like the "silent Hornet" pack developed by Boeing for the F/A-18E and presented as an operational less expensive alternative to the F-35 full stealth approach.
Réponse de le 14/02/2012 à 12:20 :
Il est prévu que le Neuron(si ce programme est lancé) cohabite avec le Rafale post F3. Le drone de combat est l'avenir en cohabitation avec une composante pilotée.
Réponse de le 14/02/2012 à 15:46 :
Il faut noter que la technologie passive du F35/F22 devient moins intéressante a cause de l'amélioration des radar, dans 10 ans ca sera un problème pour eux, mais pour le rafale le choix se porte sur la maitrise de l'electromagnetisme autour de lui en annullant les ondes hostiles, les avions russes/chinois J20/T50 choississent le plasma stealth, qui absorbent les rayonnemnents em sur une certaine fréquence. D'après ce que j'ai lu, il semble que la 6eme generation US, le choix semble similaire à la démarche des francais pour le rafale. la priorité sera la maitrise de l'environnement electromagnetique autour de l'avion.
Réponse de le 14/02/2012 à 18:24 :
N'oubliez quand même pas un point important: pour qu'un avion soit furtif, il fut d'abord qu'il n'emporte pas de charges extérieures....Hélas, à ce jour, ce n'est pas encore la cas!
Réponse de le 14/02/2012 à 19:20 :
Pour les emports externes aussi bien pour le rafale ou le f35, les coques furtives vont être utilisés, les missiles sont egalement furtiv, le f35 a un petit avantage il peut emporter en interne deux bombes pour réaliser des missions très particulière du f117 alors que le rafale utilisera le scalp ou un aasm, voir un neuron en coop. Le problème n'est pas au niveau des points d'emports mais a l'entrée des reacteurs, pour etre reflechi une onde em doit rencontrer une résistance suffisante pour revenir a son point de départ a la condition qu'elle a une energie sufisante pour on retour. Etre furtif ne veut pas dire être invissible, c'est etre détecter le plus tard possible par sa cible et voir le plus tot possible sa cible. le rafale est extrêmement optimisé en terme de réduction de signature radar pour une frappe nucleaire en penetration, elle est très réduite. il faut se rappeler qu'un f117 a été abattu sur l'ex yougoslavie par un vieux missile sam.
La furtivité est une combinaison de techno
-Reflexion des ondes em partiel sur rafale/total sur F35/F22
-Absorption des ondes em composite/plasma rafale/F35/f22
-Reduction des emission em/ir lors des manoeuvre rafale/F35/F22
-Stratégie avancé de brouillage, contremeure,detection de cible en ecoute passive, annulation active,projection fantome rafale/spectra, f22/alr94
- le rafale a une grande derive et une perche, ca ne pose pas de probleme de furtivté, ca a été testé en chambre no echo, c'est fait en composite.
Réponse de le 14/02/2012 à 20:39 :
Emporter un Neuron en coop!!!! Savez-vous au moins ce qu'est le Neuron avant de proférer de telles inepties?
Jamais un avion de ce srylr ne pourra être furtif. Ai mieux, on pourra effectivement réduire sa détection, mis ne rêvons ps: il faudra une autre architecture, donc un autre avion!
Réponse de le 14/02/2012 à 21:16 :
Neuron est un démonstrateur pour démontrer la faisabilité et valider une méthode de travail avec plusieurs partenaire européen, c'est un des multiples projets en frnace, si on fait un demonstrateur, c'est pour définir un successeur qui travaillera de concert avec le rafale en tant drone tactique, faut se tenir un peu au courant des travaux en cours. on ne fait pas des démosntrateurs pour s'amuser. les usa travaillent sur des projets simulaires. un rafale B escorté de 1 ou 3 drones dérivé du neuron sont en cours d'études. vous semblez pas très au courant, faut suivre coco.
voir à 0.22s une simu rafale+drone type neuron
http://www.youtube.com/watch?v=tjvF7VD2AD4


Réponse de le 14/02/2012 à 21:39 :
vous avez visiblement mal compris, il ne s'agit pas de transporter un neuron sous le rafale, neuron est un démonstrateur pour valider la faisabilité et une methode de travail avec plusieurs partenaire européens sur les drone d'assault, a terme, ca sera un rafale B qui sera escorté de 1 à 3 drone dérivant du neuron pour des assault tactique. c'est pourtant pas récent. ca fait parti de la roadmap rafale. la difficulté n'est pas coté du rafale.
voir à 0.22s la simulation rafale + drone de type neuron
http://www.youtube.com/watch?v=tjvF7VD2AD4
Pour ma part, J'en sais plus sur le sujet que vous semblez l'imaginer. Quand à vous me semblez un peu court.


Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :