Air France étudie le lancement de vols internationaux au départ d'Orly

 |   |  652  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La compagnie, qui n'assure en moyens propres que des vols intérieurs à Orly, réfléchit à y transférer des vols aujourd'hui opérés de Roissy. Des vols vers Athènes, Casablanca, Istanbul et Rome sont concernés. Objectif : contribuer à lisser sur l'ensemble de la journée l'activité à Orly, trop concentrée le matin et le soir.

 C'est peut être la fin d'une exception pour Air France à l'aéroport parisien d'Orly. Celle de n'assurer (en "moyens propres") depuis une quinzaine d'années que des vols intérieurs vers un grand nombre de villes françaises dont les grandes métropoles comme Nice, Marseille, Toulouse ou Bordeaux sous le concept de vols cadencés La Navette lancé en 1996.

La compagnie aérienne étudie en effet aujourd'hui le lancement de vols internationaux à Orly. Ce point a été évoqué lors d'un comité central d'entreprise (CCE) fin juin. Selon nos informations, quatre lignes sont ainsi dans les cartons: Rome (Fiumicino), Istanbul, Athènes et Casablanca. Selon certains syndicalistes, la desserte de Moscou a été évoquée, mais n'a visiblement pas été retenue, assure t-on au sein de la direction.

Transferts de vols de Roissy vers Orly

Air France compte lancer ces lignes à raison d'un vol quotidien. Le projet s'inscrit dans le cadre d'un transfert de vols de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle vers Orly, prévu dans le volet industriel  et stratégique du plan de redressement Transform 2015. La direction n'a jusqu'ici jamais précisé la nature des vols concernés. « Air France a choisi des vols qui ne sont pas nécessaires à l'alimentation de son hub (système de correspondances) de Roissy et qui attirent plutôt un trafic de « point-à-point », explique une source qui a eu vent du projet.

Baisser les coûts

Ce transfert de vols répond en effet à une logique de réductions de coûts. « L'objectif est de combler le creux d'activité à Orly l'après-midi car les vols d'Air France sont essentiellement concentrés le matin et le soir, précise une source interne. Ceci pour faire voler les avions toute la journée et augmenter ainsi la productivité du personnel ». En effet, Air France entend dupliquer à Orly le système d'exploitation mis en place à Marseille, Toulouse et Nice, basée sur une augmentation de la productivité des avions et des personnels.

Pour autant, cette activité internationale à Orly n'est pas appelée à se développer très fortement. Néanmoins, aussi limitée soit-elle, une telle opération permettrait à Air France de rivaliser, avec sa filiale à bas coûts Transavia, avec la multitude de low-cost qui ont envahi Orly Sud ces dernières années. Sur les routes étudiées par Air France au départ d'Orly, se trouvent Easyjet (sur Athènes et Rome), Pegasus (sur Istanbul), ou encore Vueling (sur Rome).

Début des vols cet hiver?

Reste une inconnue, le démarrage des vols. Initialement, la compagnie voulait commencer l'exploitation de ces vols au cours de la prochaine saison hivernale, qui commence fin octobre, à condition que les accords d'amélioration de la productivité du personnel soient signés. Or aujourd'hui, seuls les personnels au sol ont signé (et encore l'accord fait l'objet d'un recours de la CGT). Les pilotes se prononceront le 16 août, alors que les hôtesses et stewards (PNC, ou personnels navigants commerciaux) ont refusé le plan et demandent une renégociation.

La réorganisation du réseau moyen-courrier

Pour redresser son activité moyen-courrier, lourdement déficitaire, Air France a indiqué fin mai qu'elle n'entendait exploiter en moyens propres que les vols alimentant le long-courrier du hub de Roissy, les lignes à forte clientèle affaires en France et en Europe ainsi que les vols au départ des bases de Marseille, Nice et Toulouse.

Parallèlement, la direction compte regrouper les compagnies régionales Regional, Britair et Airlinair pour à la fois assurer pour le compte d'Air France des vols vers le hub d'Air France, ainsi que des vols dit de point-à-point au départ d'Orly et d'autres villes françaises (sauf Marseille, Nice et Toulouse).
Enfin, Transavia développera son activité de vols au départ d'Orly et d'autres grandes villes régionales (toujours sauf Marseille, Nice et Toulouse) vers des destinations européennes et du bassin méditerranéen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/08/2012 à 12:02 :
je suis CONTRE: Orly se moque des passagers à partir de 22h15 à l'atterrissage,il n'y a plus aucune liaison ORLYVAL vers Paris alors qu'il est automùatique et que des centaines de passagers sont livrés au bon vouloir des taxis exhorbitants la nuit.
C'est une honte pour les tousristes à Paris. Idem à Roissy où l'accueil est inommable.
Dixit: ce que l'onme dit à l'étranger.!
Réponse de le 15/09/2012 à 17:53 :
Je comprends mal votre réaction. Il ne s'agit pas d'étendre le service après 22h mais d'essayer de combler le vide du trafic d'ORY pendant la journée. D'autant plus que si vous vous renseignez, l'orlyval est fermé à partir de 22h certaines nuits en ce moment pour travaux (il a beau être automatique, ça ne fonctionne pas tout seul !). Et puis, pour info, l'Orlyval est exploité par la RATP et non Aéroports de Paris.
Et vous savez il n'y a pas que l'Orlyval, il y a également Orlybus qui fonctionne jusqu'à 23h30 en semaine et 00h30 le W.E.

Enfin, juste pour conclure, votre message n'a rien à voir avec cet article...
a écrit le 10/08/2012 à 21:10 :
Au travers de cet article, on assiste à un changement beaucoup plus puissant. Ce ne sont pas des vols internationaux qui partent d'Orly, mais Orly qui devient, timidement, une base province. C'est-à-dire, la possibilité pour les capitales des régions françaises de communiquer avec les capitales des autres régions européennes. On assiste donc à la nuisance d'une Europe des régions. Logique, si François Hollande a raison quand il dit que les régions sont le poumon économique. Dans ce cas, il faut qu'elles communiquent entre elles.
On assiste donc à un changement :
Air France passe d'une entreprise où les avions courts et moyens courriers ne servaient qu'à alimenter le long courrier à une entreprise "bi-céphale, d'un côté le long courrier et son indispensable hub, de l'autre le moyen courrier consacré à l'Europe.
Certains diront la renaissance d'Air Inter ! Peut-être, mais avec la dimension européenne en plus.
Amicalement
a écrit le 10/08/2012 à 15:49 :
Réflexion bien franco française: A New York, le trafic international est à Kennedy. Quelques vols à Newark, et certainement pas grand chose à La Guardia. Et cela semble ne déranger personne. Assez probablement, si Air France envisage ces lignes, c'est pour "occuper le terrain" et éviter que le créneau ne soit réattribué à la concurrence. Logique.
Quant aux "non parisiens", désolé pour eux; mais en 100ans de transport aérien, s'il y avait un marché pour les longs courriers au départ de province, cela se saurait...
Pas plus qu'il n'y a de vol (au hasard) Dusseldorf/San Francisco ou Manchester/Rio...
Réponse de le 10/08/2012 à 17:38 :
Habitant au New Jersey et prenant l'avion toutes les semaines a newark, ce que vous dites est faux. Il y a enormement de vol internationnaux a newark qui est un HUB pour United, alors que JFK est un HUB pour Delta. Certe il y a certainement moins de vol de Newark qui est un plus petit aeroport compare a JFK, mais il n'y a qu'a aller dans la salle des douanes de Newark et voir comme elle est occupe. Il y a des NEWARK-DUSSELDORF par exemple, comme il existe des dusseldorf-san Francisco ... :)
Réponse de le 10/08/2012 à 18:25 :
il y a aussi du
lyon (lys) ==> jfk
bordeaux (bod)=> montreal (yul)
Nice (nce) => jfk
a écrit le 10/08/2012 à 15:25 :
Il y a déjà les vols pour les Antilles en international à ORLY ...
Réponse de le 10/08/2012 à 16:44 :
la martinique et la guadeloupe sont des destinations nationales
a écrit le 10/08/2012 à 14:58 :
C'est une bonne idee ces points a points concentres sur Orly. Moins de perte de temps pour les voyageurs et tant mieux si AF s'y retouve. Au fait, a quand une compagnie europeenne?
a écrit le 10/08/2012 à 14:09 :
Un aéroport de toute beauté digne de la DDR.
a écrit le 10/08/2012 à 13:35 :
Bonne decision,
a écrit le 10/08/2012 à 13:26 :
Air France nous a pompé l' air avec son HUB ! Une cata pour nombres de clients . Vive le
" POINT TO POINT " . Et vive les low-cost qui sont sérieux , exploite une flotte d' avions récents , ont des équipages jeunes de grande qualité et n' ont pas d' accidents contrairement à ... ces émirs d' un autre siècle .
Réponse de le 10/08/2012 à 14:16 :
Mais ou passent donc ces fameux "jeunes" equipages pleins de qualites apres 35 ans (?) avec leurs beaux avions tout neufs ?
Cordialement
a écrit le 10/08/2012 à 12:32 :
AF a toujours été quasiment absente de l'aéroport franco-suisse de Bâle/Mulhouse. Une véritable mine d'or avec les marchés français, suisse et allemand. Easy Jet y opère avec succès sous...pavillon helvétique ! Il y a 9 vols quotidiens vers Londres et AF n'a jamais été fichue d'ouvrir une ligne sur cet axe hyper fréquenté... Il faut passer par Roissy. Sans commentaires.
Réponse de le 10/08/2012 à 15:36 :
Ah ! Gilles1 et son centre du monde: Bâle... Dans un article consacré à Orly...
Solution toute trouvée: fermer Orly et transférer le trafic à Mulhouse...
a écrit le 10/08/2012 à 12:29 :
Il est trÚs intéressant de pouvoir enfin avoir à Orly des vols internationaux. Il est mentionné le systÚme de Hub de Roissy mais en aucun cas celui de Orly. De ce fait beaucoup de correspondances pour certaines villes de province se font par bus air France (par exemple un Munich > Perpignan ou un Berlin > corse). Je pense qu air France aurait intérêt à repartir ses moyens courrier entre Roissy et Orly
a écrit le 10/08/2012 à 9:48 :
Faudrait retirer le plafonnement d'Orly à 250 000 mouvements pour plus de concurrence.
a écrit le 10/08/2012 à 9:41 :
Jacobins ! va ! ces vols pour l'Afrique ou le Moyen-Orient se trouvent déjà sur Marseille ou Nice ...faites descendre les Parisiens .! ils comprendront , peut-être ? ce que sait ,de pas trouver de TGV du SUD qui arrive à 5/6h environ à Roissy pour prendre des vols internationaux ou en passant par la navette dans Paris ,par ORLY- Bar..! (jr.causimon) et puis Paris c'est trop loin ,trop à l'ouest ,trop haut ...on passe par Milan, Amsterdam,Francfort ou les vols Lutfhansa ou Émirates...etc pour aller voir ailleurs !
Réponse de le 10/08/2012 à 15:57 :
Au delà de l'étrangeté de l'orthographe de votre pseudo, on s'interroge: vous galégez ??? ou quoi ? Paris trop au loin... on préfère passer par Amsterdam ou Francfort... Outre la distance plus grande ous les connaissez les couloirs d'Amsterdam et de Francfort ? Milan est sans conteste bien plus proche; mais les vols Marseille ou Nice vers Milan sont assez peu fréquents; et les correspondances offertes n'y sont pas légion. Quant à votre problème (compréhensible) de transfert entre Orly et Roissy, un parlementaire (opposition) pense pouvoir vous le résoudre: fermer Orly; et ipso facto augmenter le trafic sur Roissy. Il va sans dire qu'il est élu du côté d'Orly... Mais cela résoudrait bien votre équation; tout autant que cela soulagerait les coûts d'Air France.
a écrit le 10/08/2012 à 8:31 :
Ah, la bataille d'Orly.... souvenez-vous le combat d'AOM pour Orly ouest...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :