Quand le "Felix Baumgartner" de l'époque testait le "manteau-parachute"... en 1912

 |   |  155  mots
De gauche à droite : le saut de Franz Reichelt et celui cent ans plus tard de Felix Baumgartner / Crédit photo BNF Le petit journal illustré (g) - RedBull (d)
De gauche à droite : le saut de Franz Reichelt et celui cent ans plus tard de Felix Baumgartner / Crédit photo BNF "Le petit journal illustré" (g) - RedBull (d)
Tout le monde a dans la tête les images de Felix Baumgartner qui sauta, le dimanche 14 octobre, d'une altitude de 39.000 m en atteignant la vitesse vetigineuse de mach 1,24 (soit l'équivalent d'une chute de la hauteur de la Tour Eiffel par seconde). Déjà, il y a 100 ans, Franz Reichelt, tailleur pour dames d'origine autrichienne et inventeur à ses heures, s'élança du premier étage de la Tour Eiffel pour tester son "costume" à mi-chemin entre la cape à épaulettes et le costume de Batman... le « manteau-parachute »

La similitude de l'exploit est frappante à une chose près : le dénouement. Felix Baumgartner s'en est sortie sans une égratignure malgré le danger de ce saut de l'extrême. Ce ne fût pas le cas pour son compatriote, Franz Reichelt : il sauta du premier étage de la Tour Eiffel, à une hauteur de 57 mètres. Son équipement n'a pas fait son office et il tomba alors en chute libre durant quelques secondes avant de s'écraser sur le sol. Les images prises en 1912 par Pathé actualité sont les premières archives cinématographiques d'une mort en direct.

Le 4 février 1912, Franz Reichelt


Le 14 octobre 2012, Felix Baumgartner

___

L'étoffe du héro de 2012

RedBull a diffusé, ce mardi, une nouvelle vidéo de l'exploit réalisé par Felix Baumgartner en dévoilant les images de la caméra embarquée installée sur la combinaison de Baumgartner. Revivez le saut comme si vous y étiez !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2012 à 14:41 :
impossible de passer de la vitesse du son a 20 km/h en l'espace d'i quart de seconde la tension a ce moment la sur les sangles est de 30 tonnes
a écrit le 28/10/2012 à 14:08 :
Reichelt a eu le courage de tester son invention. Si l'aviation militaire s'est formidablement développée à partir de 1914, il faudra attendre 1918 pour voir le parachute faire partie de l'équipement des pilotes de plus-lourd-que-l'air. Un peu moins de courage et d'esprit d'initiative chez les chefs militaires donc. Ils n'avaient pas encore compris qu'un pilote expérimenté (donc survivant de quelques atterrissages forcés ou sauts en parachute) a bien plus de valeur qu'un "bleu". Une erreur que les chefs de l'aviation militaire du Japon commettront encore pendant la majeur parti de la seconde guerre mondiale. A noter que l'une des causes du non-emploi du parachute en 14-18 était son caractère encombrant... ce qui nous ramène à Reichelt.
a écrit le 27/10/2012 à 13:54 :
Baumgartner détient le record du monde de chute en solo, les passagers du Rio-Paris détiennent tjs celui de chute en groupe.

Réponse de le 27/10/2012 à 13:59 :
oups.. copyright stephane guillon
Réponse de le 27/10/2012 à 15:25 :
+1
a écrit le 27/10/2012 à 10:31 :
Mémé le trou dans le sol a été mesuré!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :