Ventes d'armes : Londres fonce, Paris la joue prudente

 |   |  762  mots
Le Premier ministre britannique David Cameron Copyright Reuters
Le Premier ministre britannique David Cameron Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Totalement décomplexé, le Premier ministre britannique David Cameron est au Moyen-Orient pour vendre entre autres des armements, notamment des Eurofighter. Paris semble quant à lui gêné sur ces dossiers... en dépit d'une filière française reconnue pour ses compétences.

Le Premier ministre britannique David Cameron a entamé ce lundi une campagne de trois jours dans les pays du Golfe et du Proche-Orient... qui contraste singulièrement avec les visites récentes du Chef de l'Etat français, François Hollande, en Arabie saoudite et du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, à Abu Dhabi. David Cameron a fait étape lundi aux Emirats arabes unis (EAU) dans le cadre d'une visite qui doit aussi le conduire en Arabie saoudite, avec pour objectif d'établir un partenariat de défense et de développer les échanges commerciaux.

"Les pays ont droit à l'autodéfense"

Et le Premier ministre britannique n'a pas hésité à parler de contrats et de vente d'armes. Lors d'une réunion de la commission mixte de coopération économique qu'il a co-présidée à Dubaï, David Cameron a souhaité voir "le partenariat" émirato-britannique "s'élargir, par davantage d'investissements mixtes". Les deux pays cherchent à porter leurs échanges commerciaux à 12 milliards de livres sterling (19,2 milliards de dollars) en 2015, contre 9,6 milliards de livres sterling (15,3 milliards USD) actuellement, selon le ministre émirati de l'Economie, Sultan al-Mansour. Dans son discours, il a rappelé que la Grande-Bretagne avait "un des régimes les plus stricts au monde pour les ventes d'équipements de défense, mais nous croyons vraiment que les pays ont un droit à l'autodéfense et nous croyons vraiment que la Grande-Bretagne a des industries de défense importantes, qui emploient plus de 300.000 personnes. De fait, ce type d'affaires est complètement légitime et juste".

David Cameron fait la promotion de l'Eurofighter à Abu Dhabi

Dans ce cadre, Londres voudrait persuader les Emirats d'adopter le Typhoon Eurofighter fabriqué par BAE Systems, EADS et l'italien Finmeccanica pour remplacer leur flotte actuelle de Mirage français, avec la volonté d'établir à plus long terme "une collaboration pour le développement de la prochaine génération d'équipement militaire aérospatial". Selon Downing Street, David Cameron, accompagné d'une délégation d'hommes d'affaires, entend "mettre en avant l'industrie britannique de défense" et "faire la promotion" des avions de combat Eurofighter. Aux Emirats, le Premier ministre assistera ainsi à une démonstration de l'avion de chasse Typhoon. Les EAU ont déjà manifesté leur intérêt pour jusqu'à 60 avions, selon Downing Street.

Bref tout le contraire de la France, pourtant en piste pour vendre 60 Rafale aux EAU alors que les contraintes budgétaires françaises vont beaucoup, beaucoup toucher les industriels de l'armement. "L'exportation est le salut de l'industrie de la défense française", assure-t-on de source proche du dossier à "latribune.fr". Pour autant, Jean-Yves Le Drian à l'issue de son passage à Abu Dhabi avait expliqué dans une interview au "Parisien" le 24 octobre qu'il n'avait pas parlé du Rafale. Et d'expliquer qu'un "ministre de la Défense s'adresse à des partenaires, pas à des clients. Il n'arrive pas avec un catalogue sous le bras". A suivre... Qui de la France ou de la Grande-Bretagne aura eu la meilleure approche commerciale avec les EAU ?

Londres vise la vente d'une centaine d'Eurofighter au Moyen-Orient

Après les Emirats, David Cameron sera mardi en Arabie saoudite. Dans ces deux pays, où il s'était déjà rendu en 2010 et 2012, le Premier ministre britannique espère établir un "vrai partenariat" de défense. Cette nouvelle visite est le signe de sa volonté de "cimenter des partenariats à long terme avec deux des plus importants alliés stratégiques du Royaume-Uni dans le Golfe", a fait valoir Downing Street dans un communiqué. Londres espère vendre plus d'une centaine d'appareils dans la région dans l'année à venir, ce qui pourrait représenter une manne de "plus de 6 milliards de livres (7,4 milliards d'euros) pour les entreprises britanniques", souligne Downing Street.

En Arabie saoudite, François Hollande a en revanche déclaré à Reuters, qu'il n'était "pas venu signer je ne sais quel contrat. C'est une relation personnelle et de confiance qui devait être établie". Avant la rencontre entre François Hollande et le roi Abdallah, le chef de l'Etat "abordera le thème des frégates sur le mode de l'interrogation : où en êtes-vous sur ce dossier, quelles sont vos attentes, votre calendrier?", commentait-on prudemment dans l'entourage du président. DCNS attendait beaucoup de cette visite présidentielle cinq ans après avoir initié des négociations en vue de moderniser une partie de la flotte saoudienne. Le groupe naval espère, dans la foulée de la venue de François Hollande à Djedda, la notification d'un contrat, baptisé LEX (Life Extension Sawari 1), d'une valeur d'environ 1 milliard d'euros sur cinq ans, selon des sources concordantes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2012 à 9:38 :
J'espère au moins que si les EAU prennent le Typhoon, la France saura leur enlever les vols Paris-Dubaï qu'ils avaient négociés (et obtenu) au détriment d'Air France ...
a écrit le 06/11/2012 à 13:59 :
Le Francais est un mauvais vendeur en general et en creation on est tres bon en revendications et en greves ou dans la creation d'associations sociales bidons.
Réponse de le 06/11/2012 à 17:57 :
Par contre, le français est très friand de clichés...
a écrit le 05/11/2012 à 22:01 :
La stratégie de François Hollande qui consiste a dire qu'il vient en ami et non pas en marchand, pour leur faire sortir le chéquier, aura peut être touché les émirs du golfe. Ils se plaignent régulièrement de n'être perçus que comme des riches clients, mais la on flatte plutôt leurs fiertés de bédouins . Cela ne sera peut être pas suffisant.
Réponse de le 05/11/2012 à 22:26 :
c'est effectivement peut-être Cameron qui se comporte comme Nicolas Sarkozy. Avant un violent retour de bâton ?
Réponse de le 06/11/2012 à 1:49 :
Effectivement au moyen orient, les relations personnelles sont plus importantes que le business, donc ne pas faire d'affichage et parler de construire une relation peut etre habile. Par ailleurs, quand hollande parle de relations personnelles de confiance, ne nous voilons pas la face, son sejour n'a pas du etre QUE discuter de la meteo... malgre ce qui peut etre dit!
a écrit le 05/11/2012 à 19:55 :
Le client fait ce qu'il veut et les EAU ne sont pas pressés, je tiens à rappeler que pour favoriser ce contrat des vols supplémentaires vers la France ont été accordés aux compagnies aériennes emiraties. Avant le MMRCA Indien Dassault avait la pression car il fallait vendre la Rafale. Aujourd'hui l'Inde va acheter 126 Rafale + 63 en option plus une autre option d'environ 60 appareils pour leur marine satisfaisant donc largement les ambitions de Dassault. Les EAU reviendront vers nous quand ils en auront marre des Anglais.
a écrit le 05/11/2012 à 19:02 :
Cameron n'arrivera jamais à fourguer l'Eurofighter aux EAU, ils n'en veulent pas. Par ailleurs, la vente de cet appareil à l'Arabie Saoudite n'en finit pas de générer des problèmes de satisfaction chez les saoudiens, qui ont à disposition un avion aux capacités très limitées, qui leur a coûté une fortune, qui n'est autre qu'une tranche de la production commandée initialement par la Grande-Bretagne, renvendue à vil prix aux Saoudiens avec d'autres équipements. Le Rafale remportera le marché, n'en doutez pas...
Réponse de le 05/11/2012 à 19:10 :
Rafale : combat proven
Eurofighter : corruption proven.
a écrit le 05/11/2012 à 18:43 :
Monsieur Cabirol,

Pour une fois je suis en désaccord avec vous. Les négociations pour vendre des armements (et surtout des avions de combats) ont plus de chance d'aboutir dans la discrétion. Regardez l'Inde, c'est le seul pays avec lequel Sarko n'en a pas fait des tonnes, et nous avons remporté le MMRCA. Je n'imagine pas une seconde que Hollande ne soit pas entièrement mobilisé sur ces dossiers, où alors la situation est très grave... Je suis convaincu que c'est la communication sur ces questions qui a changée. Plutôt que d'avoir un Longuet qui parle beaucoup trop, et dit parfois des sottises, je préfère un Le Drian qui en rajoute un peu trop dans l'autre sens, c'est moins risqué.

Car le risque avec ces contrats c'est que l'opinion publique s'empare du dossier (comme le FX-2 au Brésil ou les Gripens en suisses). Entre les journalistes mal informés ou partiaux et les hommes politiques peu scrupuleux et demagos, les affaires peuvent mal tourner. Le résultat est que ces contrats sont souvent annulés ou ajournés et tout le monde est perdant.

Alors oui c'est agaçant de voir Cameron essayer de torpiller nos contrats... avec son style un peu arrogant, mais franchement ces gesticulations ne m'impressionnent pas du tout. Et il est peu probable qu'elle impressionne plus les décideurs aux EAU qu'en Inde. Et puis si nous remportons le contrat, le victoire n'en sera que plus savoureuse et je prendrais beaucoup de plaisir à lire le Telegraph.
Réponse de le 05/11/2012 à 22:10 :
Je doute aussi beaucoup de l'efficacité du style de M. Cameron.
a écrit le 05/11/2012 à 17:27 :
Bonjour, comme toujours nos homme politique très moralisateur (les socialistes surtout) ne place pas la vente d?arme dans le politiquement correcte, mais bon certaine démocratie ne se prive pas de remporter des contrats et de donner du travail a leur population?
Il est vrai qu?avec des armes l?on peut attaque sont ennemi, mais aussi ce défendre ce qui est avant tout une volonté de nombreux états, dieux merci en Europe la vente de ce type de produit n?est pas damnations éternel (Allemagne sous-marin a Israël et blindé an Arabie). Nos représentant politique non pas comprit que si nous ne vendons pas, les autres le ferons. Après tout la balance commerciale de la France est positive et il y a assez de travail dans notre pays sans enrichir les vendeurs de canon. Pauvre de nous car a chaque fois que nous vendons deux avions de combat, notre armé peu en acheter un. Espérons que personne ne souhaite nous envahir, car maintenant nous ne pouvons même plus défendre un département.
Réponse de le 05/11/2012 à 20:21 :
9 lignes écrites et 17 fautes....
Pauvre de nus, oui comme vous dites....
Quitte à raconter n'importe quoi, vous devriez au moins l'écrire bien !
Réponse de le 06/11/2012 à 8:17 :
@chs.A ce niveau de fautes, c'est de l?humour pour faire réagir tous les rois de la dictée sans fautes qui se régalent de corriger les copies mais ne font pas avancer la France.
Réponse de le 06/11/2012 à 8:39 :
@ chs: rogger est peut être un étranger, sa compréhension de l'actualité en français et son intérêt pour notre pays sont plus importants que de l'orthographe...
Réponse de le 11/11/2012 à 0:12 :
"chs" vous vous croyez plus malin ? Arrêtons de s'arrêter sur du vocabulaire, c'est rabaissant et je pense surtout que c'est pas volontaire de sa part alors arrêtez ce mépris c'est plus sage.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :