Dassault Aviation : nomination imminente d'un nouveau PDG

 |   |  235  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Atteint par la limite d'âge, Charles Edelstenne s'apprête à passer la main. Son successeur devrait être recruté en interne.

Dassault Aviation a-t-il trouvé son nouveau boss ? Charles Edelstenne, patron du groupe d?aéronautique civile et de défense depuis 2000, a annoncé que le nom de son successeur sera divulgué dans les prochains jours. Cité par l?agence de presse Reuters, il déclare : « Je ne vous donne pas aujourd'hui le nom de mon successeur. Ceci sera officialisé dans les jours qui viennent ». M. Edelstenne sera atteint par la limite d?âge prévus par les statuts (75 ans) en janvier prochain.

Le groupe, propriété du célèbre industriel Serge Dassault, fils du fondateur Marcel Dassault, devrait privilégier une nomination en interne. Plusieurs noms circuleraient déjà. Le directeur général des affaires économiques et sociales, Loik Segalen, et Eric Trappier, directeur général international. D?autres scénarios évoquent un nouvel exécutif bicéphale où un des fils de Serge Dassault prendrait des responsabilités.

Dassault Aviation est connu pour ses falcon (73% du chiffre d?affaires) mais également pour ses avions de combat : Mirage 2000 et Rafale. La semaine dernière, le groupe a présenté le prototype d?un drone de combat européen dont il pilote le développement, le nEUROn.

Le groupe est détenu à 50,55% par Serge Dassault. EADS France est actionnaire à hauteur de 46% du groupe aéronautique. Dassault Aviation est le deuxième actionnaire de Thales après l?Etat français avec 26% des parts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2012 à 15:45 :
Dans un mécanisme complexe notre pays fait financer aux allemands une grande part de notre défense nationale via ses fournisseurs... dont les comptes de recherche sont introuvables. Un puit sans fond mobilise le bel argent teuton. En contrepartie nous avons peu d'empressement à border leurs dérives ailleurs. L'intégration des chantiers STX dans DCNS consolidera cette branche, verra certainement Thalès s'en approcher ou fusionner financièrement. Le rapprochement Thales-Dassault devrait suivre, diluant nos voisins via EADS à une participation symbolique. Au départ de Serge Dassault (de son nom d'origine Bloch) les parts de la famille seront dispersées.
Réponse de le 05/12/2012 à 17:40 :
commentaire inutile.
a écrit le 05/12/2012 à 15:20 :
On passe la main de quelqu'un a quelqu'un d'autre... d'un enarque a un autre enarque et de relations en relations sans relle competence prouvees et tangibles des personnes misent en place a ces hauts postes de responsabilite Ca marche comme ca en France. Souvent des gens qui n'ont jamais vu un etau ou une lime de leur vie..
Réponse de le 06/12/2012 à 9:05 :
Il ne faut pas dire tout et n importe quoi même si c est souvent vrai. Pour ce qui concerne DASSAULT a ma connaissance Ch Edelstenne est expert comptable et feit toute sa carriere dans le grooupe et E Trappier Sup Telecom. Ce dernier sera sûrement choisi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :