Corée du Nord : un arsenal militaire important qui donne (un peu) de poids à ses menaces

 |   |  1368  mots
Grâce à des technologies chinoises et russes essentiellement, mais aussi pakistanaises, Pyongyang est donc parvenu au fil du temps à développer toute une série de vecteurs opérationnels de type No Dong 1 et 2 à propulsion liquide, qui ont respectivement une portée de 1.300 kilomètres et de 1.500 kilomètres,Copyright Reuters
Grâce à des technologies chinoises et russes essentiellement, mais aussi pakistanaises, Pyongyang est donc parvenu au fil du temps à développer toute une série de vecteurs opérationnels de type No Dong 1 et 2 à propulsion liquide, qui ont respectivement une portée de 1.300 kilomètres et de 1.500 kilomètres,Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Corée du Nord s'est déclarée vendredi incapable de garantir la sécurité des ambassades à partir du 10 avril en cas de conflit et a proposé à la Russie, à la Grande-Bretagne et à d'autres pays présents dans le pays d'"envisager" l'évacuation de leurs ambassades. Mais Pyongyang a-t-elle les moyens militaires des menaces qu'elle profère?

Que valent les menaces venues d'un pays aussi secret et provocateur que la Corée du Nord ? Elles sont à prendre au sérieux, très au sérieux, à l'instar des Etats-Unis qui déploient actuellement toute une panoplie de missiles antimissiles pour protéger ses "boys" stationnés en Corée du sud, au Japon, à Guam ainsi que Hawaï. Car l'arsenal balistique nord-coréen, même rustique, est loin d'être inoffensif. Et ce d'autant que le régime nord-coréen, qui consacrerait plus de 30 % de ses ressources à sa défense, a bénéficié d'importants transferts technologiques ces dernières années.

"Le transfert technologique de systèmes à propulsion liquide plus avancés que les Scud semble avoir permis à la Corée du Nord de faire évoluer certains de ses programmes", estimait ainsi en 2010 Stéphane Delory, chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS). Ainsi, l'acquisition (supposée) de SS-N-64 et de ses propulseurs auprès d'industriels russes permettrait à Pyongyang de disposer de systèmes moyenne portée plus évolués (No Dong-B ou Musadan) et pourrait l'aider à accroître la portée et la puissance de ses vecteurs moyenne/longue portée de manière significative".

Des technologies russes, chinoises et pakistanaises

Grâce à des technologies chinoises et russes essentiellement, mais aussi pakistanaises, Pyongyang est donc parvenu au fil du temps à développer toute une série de vecteurs opérationnels de type No Dong 1 et 2 à propulsion liquide - un Scud agrandi, selon les experts -, qui ont respectivement une portée de 1.300 kilomètres et de 1.500 kilomètres, ainsi qu'une nouvelle génération, le Musadan (propulsion liquide), qui aurait une portée de 3.200 kilomètres. Auparavant, les Nord-Coréens avaient également développé trois versions du missile Scud (B/C/D) ou Hwasong, ayant une portée de 300, 500 et 700 kilomètres.

Enfin, Pyongyang a complété son arsenal en développant une gamme de missiles de moyenne portée Taepo Dong 1 (2.000 à 2.500 kilomètres) sur des pas de tirs fixes et probablement un système de nouvelle génération, le Taepo Dong 2 (3.200 à 3.850 kilomètres de portée). Cette version disposerait d'une propulsion solide. D'ailleurs, la Corée du Nord a transporté un deuxième missile Musadan de moyenne portée sur sa côte orientale et l'a hissé sur un lance-missiles mobile, selon l'agence sud-coréenne Yonhap, alimentant les craintes d'un tir imminent qui aggraverait une situation déjà explosive. "Il a été confirmé que la Corée du Nord a transporté par train, en début de semaine, deux missiles Musudan de moyenne portée, vers la côte est et les a installés sur des véhicules équipés d'un dispositif de lancement", a déclaré un haut responsable du gouvernement à Séoul cité vendredi par l'agence.

Deux lancements en une journée

"Selon les données disponibles, l'Armée Populaire de Corée possède une trentaine de lanceurs et plusieurs centaines de missiles balistiques de type SCUD-B, SCUD-C et No Dong, organisés au sein de 1 à 2 régiments déployés à proximité de la frontière", estimaient en 2011 Valérie Niquet et Bruno Gruselle, maîtres de recherche à la FRS dans une étude "Défense antimissile au Japon, en Corée du Sud et en Inde". Mais, Pyongyang ne devrait détenir que quelques exemplaires des engins de plus longue portée déployés au nord-est du pays dans des configurations fixes.

A l'horizon 2015, la Corée du Nord pourrait disposer de deux régiments de missiles de type No Dong, c'est-à-dire d'une dizaine de lanceurs mobiles et de quelques centaines de missiles. Pour autant, "vu les temps de rechargement et de préparation imposés par le système No Dong, et en présumant que ses lanceurs mobiles subissent un taux d'attrition nul, on peut supposer que la Corée du Nord serait tout au plus capable de procéder à deux lancements pendant une journée et à une vingtaine de lancements avant d'épuiser son stock de missiles", nuançaient-ils.

Plus d'un millier de missiles balistiques

En dépit de systèmes peu performants, un tel arsenal - plus d'un millier de missiles balistiques - suscite des inquiétudes légitimes dans la région, notamment en Corée du Sud et au Japon, soucieux de dimensionner leur capacité antimissile avec l'aide des Etats-Unis, selon la nature et la taille de l'arsenal nord-coréen. Par exemple, avec deux destroyers en permanence à la mer, et la possibilité d'en déployer un troisième le cas échéant, "Tokyo doit être capable d'engager simultanément une salve de No Dong (10-15 missiles selon le nombre de lanceurs) à condition de disposer en temps quasi-réel des données d'alerte", estimaient Valérie Niquet et Bruno Gruselle.

Les deux auteurs soulignaient que "dans un tel scénario, les capacités navales (au moins 400 intercepteurs SM-3) et terrestres (le même nombre d'intercepteurs PAC-3) japonaises sont a priori suffisantes pour permettre d'utiliser des stratégies d'engagement multiples. La présence de moyens américains supplémentaires - notamment des croiseurs de type AEGIS - renforcerait la couverture antimissile du pays et sa capacité à répondre dans la durée à des tirs nord-coréens visant le territoire ou les forces américaines. Il convient toutefois de souligner que les engins balistiques ciblant des zones non protégées par les moyens terrestres ne seraient engagés que par les capacités navales japonaises".

Le ministère de la Défense sud-coréen considère pour sa part que les capacités balistiques nord-coréennes s'insèrent de façon générale dans l'arsenal de moyens asymétriques que les forces de Pyongyang utiliseraient dans une stratégie de blitzkrieg pour conquérir rapidement Séoul et ses environs dans le cadre d'une attaque surprise. Dans le cas d'un tel conflit au sein de la péninsule, "Pyongyang pourrait choisir de tirer simultanément quelques dizaines de missiles sur Séoul ainsi que sur la zone aéroportuaire d'Incheon et les bases américaines du nord du pays. De telles frappes pourraient être accompagnées d'un barrage d'artillerie et par un bombardement aérien destiné à créer un effet de panique à Séoul et dans ses environs, qui regroupent plus de 25 % de la population du pays", soulignaient Valérie Niquet et Bruno Gruselle.

Une bombe atomique ?

Outre les capacités balistiques, la menace des armes de destruction massive (de 2.500 à 5.000 tonnes d'armes chimiques) doit être également prise en compte ainsi que bien entendu le renforcement des capacités en matière nucléaire. La Corée du Nord tenterait de maîtriser la technologie nucléaire sur ses missiles balistiques. D'où sa volonté de procéder à tout prix en février dernier d'un troisième essai nucléaire avec un engin miniaturisé. Un essai réussi, selon Pyongyang. En outre, la Corée du Nord détiendrait de nouvelles capacités en matière de retraitement de l'uranium qui lui permettraient de produire aujourd'hui 40 kg d'uranium hautement enrichi. En 2011, elle disposait également d'une réserve de 28 à 49 kg de plutonium quatre fois supérieure à celle dont elle avait en 2003.

Enfin, le tir en décembre dernier de la fusée Unha-3, qui a mis sur orbite un satellite civil - une mission purement scientifique, selon Pyongyang - équivaut à un essai de missile balistique doté d'une charge d'une demi-tonne et d'une portée de quelque 10.000 km, avait affirmé alors l'armée sud-coréenne. "Sur la base de nos analyses et d'un processus de simulation, le missile est capable de voler plus de 10.000 km, avec une charge comprise entre 500 et 600 kg", avait précisé un porte-parole du ministère de la Défense. Le réservoir était fixé sur le premier étage de la fusée. En l'absence de débris des 2e et 3e étages d'Unha-3, les scientifiques sud-coréens n'ont pas pu déterminer si la fusée était capable de réentrer dans l'atmosphère, un élément clé de la technologie des missiles balistiques intercontinentaux. Mais pour les Etats-Unis, le lancement de la fusée nord-coréenne est un nouvel essai de missile balistique à longue portée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2013 à 11:36 :
Ce qui parait bizarre dans ce conflit qui pourrait s'annoncer terrible s'il allait jusqu'à l'aboutissement, c'est la position de la Chine et de la Russie ainsi que la Mongolie qui sont aux premières loges, ne prennent aucunes dispositions pour leur populations et tiennent plutôt des discours tempéré sans gravité avec profil bas. Le régime de la Corée du Nord est un produit poste soviétique et un héritage de Mao, un Tchernobile ambulant qu'on laisse encore entre les mains de l'Occident. J'aimerai bien que la Chine et la Russie s'assument à la hauteur de leurs responsabilité dans ce conflit poste communiste.
a écrit le 10/04/2013 à 2:19 :
bon j'ai lu le debut de vos ramassis de conneries , du fait je retourne lire les spécialistes de la questions , c'est a dire les deux journalistes .. continuez a vous battre avec vos avis et vos reponses a ce qui ne vous plait pas mais ici le guerre des mots inutiles est déjà bien entamée !! bisous mes caillotes
a écrit le 08/04/2013 à 14:16 :
l armée nord coréeenne est rustique certes mais trés bien entrainée et trés motivée Leur arsenal est aussi a ne pas prendre à la légere , chimique , bacteriologique et nucleaire On peut etre certain d une chose : acculés ils attaqueront plutot que de perdre le pouvoir Séoul est trés proche de la frontiére à moins de 15 mn de tir de missile ce qui laisse trés peu de marge à une interception...Sans parler des armes nucléaires vous pouvez être certains que leur arsenal contient de belles petites saloperies ...La Corée c est pas l Irak c est montagneux pas facile de faire une attaque éclair les américains s en souviennent encore bien pour ca que la guerre de Corée (techniquement toujours en guerre puisqu il n y a qu un cessez le ,feu en cours) a fini par un match nul
Réponse de le 09/04/2013 à 22:12 :
Encore une essai de chantage d' aide economique. Si la Corée du Nord tirerai un seul fusée avec une charge nucleaire sur les Etats Unis elle recevra une pluie de bombes atomiques et sera egaliser avecla terre. Mais quai ferai le panda chinois?
a écrit le 08/04/2013 à 11:42 :
à la vue d'un défiler militaire nord coréen ...on dirait du matériel pour une brocante !
Réponse de le 08/04/2013 à 12:33 :
Pour tuer il n'est nullement nécessaire de disposer de la dernière version d'une arme. Il suffit qu'elle fonctionne.
Réponse de le 09/04/2013 à 17:49 :
Venant de la part d'un français c'est à mourir de rire :D
Les fa-mas ça à pas l'air de sortir d'une brocante peut être ?

Le truc t'as l'impression qu'il va te péter à la gueule à la première utilisation.
Réponse de le 24/10/2015 à 4:21 :
l AK 47 comme son nom l indique est distribuée aux soldats sovietiques en 1947 et elle est toujours utilisé par beacoup de pays malgrés ça viellesse. C est pas un FN2000 belge mais l arme s enraille pas si un camion lui roule dessus donc c est parfait pour un pays "pauvre" comme la corée du N : facile à entretenir et peu couteux à produire
Réponse de le 18/04/2017 à 15:42 :
Vous parler de matos dépasser pour une brocante.

Une arme de guerre reste une arme de guerre.

Je suis tous le conflit en Syrie et les térroristes utilisent encore des armes de la seconde guerre mondiale.

Malgré le manque de nouvelle arme la guerre a réussi a rasé la Syrie.

Tous ca avec des armes de la seconde guerre mondiale et des armes du pactes de varsovie..

De plus les térroristes fabrique beaucoup de munition eux meme a partir d engrais et de sucre.

Regarder leur attentat suicide si leur vielles armes font pas de dégat?
a écrit le 08/04/2013 à 10:55 :
La Corée du Nord est un TIGRE DE PAPIER pour reprendre une expression chinoise. Si ce n'était que son peuple est affamé on pourrait gloser longtemps sur ce pays. Si SPIELBERG voulait tourner un film en conditions réelles sur le glacis communiste des années cinquante; il pourrait le tourner dans ce pays.
a écrit le 08/04/2013 à 8:53 :
La CdN n'attaquera jamais la CdS, l'épouvantail kim est trop bénéfique au USA pour justifier un bouclier anti missile, surtout pointé vers la Chine. La chine quant à elle est trop heureuse d'avoir la CdN pour servir de zone tampon avec les 20000 GI en CdS. toute ces gesticulations médiatiques pour rien en somme
a écrit le 07/04/2013 à 12:07 :
Mais à quoi joue la Corée du nord? Dommage que certains pays ne se soient pas aperçus que nous vivons en 2013, et pas au temps de Vercingétorix! Seront ils assez fous de s'attaquer aux U.S.A. qui n'ont pas hésité de part le passé de parachuter 2 bombes nucléaires sur le Japon. La Corée se dirige t elle vers un suicide de son entité,car l'Otan va la réduire à faire revenir les survivants à l'âge de la pierre !!! Et si bombes nuclaires il y aura, cela va contaminer,toute la région y compris la Chine, Japon etc.. sans oublier l'Europe ,n'oubliez pas Tchernobil qui s'est offert un billet en première classe,pour venir jusq'à chez nous!!!
Réponse de le 09/04/2013 à 17:54 :
Tchernobil est situé à environs 2000Km de la France alors que la Corée du Nord est à 8000Km.
Petite différence quand même.
Réponse de le 10/04/2013 à 5:08 :
La coree du nord n'est pas comme le japon. Si la menace a ete fait, elle connait parfaitement la capacite de ses adversaires. USA est le Goliath mais la coree du nord pourra etre comme David de l'ancien testament de la bible. Tout le monde a connu que les USA a ete le plus fort, mais je ne trouvais pas que la tempete du desert a ete une reussite. Il ne faut pas minimiser aussi la force de la Coree du Nord car je crains une humiliation totale pour les USA devant le monde entier si sette guerre s'eclate.
a écrit le 07/04/2013 à 10:34 :
Finalement les effectifs de l'armée 1 106 000 d'actifs et 4 700 000 de réserve ne présentent aucun danger pour Séoul qui se trouve à 50 km de la frontière soit 2 jours de marche.
a écrit le 07/04/2013 à 9:43 :
Ah, ça y est, les géo stratèges, spécialistes militaro-industriels, experts militaires mondiaux et autres "fins connaisseurs" de la chose nucléaire sont de retour. Je prends les paris ici : tout cela n'est que gesticulation nord-coréenne pour (1) occuper les esprits locaux ( pendant ce temps ils ne réalisent pas qu'ils crèvent de faim ) (2) utiliser la méthode " arrêtez moi ou je fais un malheur " qui permettra au dirigeant nord-coréen de négocier l'arrêt des préparatifs contre une aide internationale. C'est pourtant pas compliqué. Le reste, je que je lis, c'est de la physique nucléaire pour Géo Trouvetout...
Réponse de le 08/04/2013 à 12:04 :
On disait casiment la même chose d un petit bonhomme moustachu trés nerveux et trés excité.."Ce ne sont que des gesticulations" " C est un probléme local" " Jamais il osera"....L'Histoire est plein de ce genre de certitudes La seule qu on peut avoir c est que c est un dingue et que lui et ses copains généraux preferaient mourrir que de laisser le pouvoir quitte a finir en "beauté" en attaquant les ennemis hereditaires
Réponse de le 09/04/2013 à 17:58 :
La différence c'est que la Corée du Nord ça fait des décennies qu'elle menace (avec le père et le grand père qui menaçaient déjà) donc forcément ça devient difficile de croire que c'est autre chose que du cinéma.
Le petit excité moustachu il ne lui a fallu que quelques années pour montrer que tout le monde s'était grandement trompé à son sujet.
a écrit le 07/04/2013 à 6:09 :
mon bébé viens de passer aux petits pot carotte je vais leur envoyer aux Etat unis et a la Corée du nord un colis chacun 20kg couche plaines ils vont moins faire les malins.Et si il faut j attend 2 semaines et je recommence!
a écrit le 07/04/2013 à 1:11 :
Sur la photo entre autres, les généraux nord-coréens sont presque tous gros, vieux, ultra décorés et même Kim est gros, bref des gens pas en très bonne santé. Cà rappelle d'autres guerres en 40 ou lors de la guerre avec le Japon où les stratégistes avaient un temps de retard et on perdu la guerre. Cà ne semble pas être une organisation et direction militaire performantes.
Réponse de le 08/04/2013 à 18:17 :
@ Jean: Pas d'accord. Il restera toujours assez d'essence en Corée du Nord pour véhiculer les généraux; se sont les fantassins qui marchent... (Et, parait-il, longtemps en Corée...) Quant aux stratégistes nippons de 41, ils ont parfaitement réussi leur coup. Ce sont les spécifications données aux industriels japonais par les militaires pour la conception des nouveaux avions de combat (trop fragiles) qui ont fait perdre si complètement la guerre à l'empire du Japon.
Réponse de le 09/04/2013 à 18:01 :
@ Jean : Ah bon ? Parce que pour faire de la stratégie militaire il faut être svelte, en bonne santé et faire 2 heures de sport par jour ? C'est pareil dans tous les pays, t'as déjà vu beaucoup de généraux de 25 ans dans l'armée américaine.
Et au passage, on dit stratèges. Stratégistes ça ne veut absolument rien dire.
a écrit le 07/04/2013 à 1:05 :
Les gesticulations de la Corée du Nord sont une bonne occasion d'oublier l'Iran avec laquelle elle coopère et qui va avoir ses bombes dans moins d'un an et par ailleurs la Syrie. Ne serait-ce pas une diversion de la part de la Corée ?...
Réponse de le 09/04/2013 à 18:05 :
Vla autre chose... maintenant ça serait la Corée du nord qui serait responsable de la guerre en Syrie ?
Il faut chercher les coupables beaucoup moins loin : Qatar et Arabie Saoudite aidés de leurs alliés américains et européens.
Tu veux trouver les responsables de la guerre en Syrie? C'est à Londres, Paris, Washington, Ryad et Doha qu'il faut les chercher, pas a Pyongyang.
a écrit le 07/04/2013 à 1:05 :
Les gesticulations de la Corée du Nord sont une bonne occasion d'oublier l'Iran avec laquelle elle coopère et qui va avoir ses bombes dans moins d'un an et par ailleurs la Syrie. Ne serait-ce pas une diversion de la part de la Corée ?...
a écrit le 06/04/2013 à 21:42 :
Bonjour, il faut voir qu'ils se joue une autre partie sur ce bout de terre .... Confrontation des democratie capitalisme et du communisme chinois tout aussi capitalisme...... Un round d'avance avant la confrontation Chine-Japon/USA ..... Histoire de voir ou l'autre aura la folie d'aller.... La Corée du nord n'a aucune chance face au USA , mais histoire de voir l'efficacité des missiles chinois, sur les avions américains ... Pour l'instant on ce regarde ,on écouté, et montre ses muscles puissants ( F22, B20) .... La Chine veux les réserves de pétrole aux fond de la mer de Chine, et pas question de les partager avec les Japonais, et ils faut bien savoir qu'ils y a un lourd passer historique entre la Chine et le Japon suite à la 2ème guerre mondial. Tout le reste est histoire de savoir quant la confrontation aura lieu et si les USA souhaiterons une confrontation avec ce pays qui détiend 70/100 de la dette des USA.... Tout le reste est simple une guerre contre une dette colosale....
a écrit le 06/04/2013 à 16:36 :
LE RETOUR DU COMMUNISME 20 ANS APRES LA CHUTE DU MUR ET DE L' URSS...
CELA NOUS CHANGERA UN PEU DE L'ISLAMISME !
Réponse de le 06/04/2013 à 18:55 :
les pruneaux nous les meritons sur notre tete
Réponse de le 07/04/2013 à 5:46 :
ce sont des dictatures...elles sont toujours imposées au nom d'idéaux,les résultats sont toujours les memes,et il y a (malheureusement)toujours des individus pour les trouver "juste"
Réponse de le 08/04/2013 à 12:58 :
@bof, un peu comme la dictature de la démocratie.
a écrit le 06/04/2013 à 10:53 :
Il est vrai que lorsque 'l'Oncle Sam" est intervenu en Serbie, Bosnie et Kosovo, c'était aussi pour voler toute la production de pétrole et gaz de ces pays....non???? Faut arreter de raconter encore et encore les même salades depuis des décénies, et ne pas critiquer systématiquement les U.S. parcequ'ils ont des c....... de faire le boulot !!! L'esprit de Munich a encore de beaux jours en Europe ....
Réponse de le 09/04/2013 à 18:12 :
Euh
Les états unis ne sont pas intervenus en ex-Yougoslavie... c'est l'OTAN qui est intervenu et (vu qu'ils en sont membre), des soldats américains ont participé, ce n'est pas pareil du tout qu'un intervention décidée et effectuée en solo par les américains (qui curieusement n'interviennent que dans des régions à richesses naturelle ou pour faire chier leurs adversaires russes)
Ce qu'ils ont en plus que les autres pour intervenir c'est pas des c... c'est la vantardise de se prendre pour les rois du monde.
a écrit le 06/04/2013 à 10:40 :
Vu la suprématie américaine des forces aériennes américaines, il est plus que probable qu'aucun avion nord coréen ne pourra plus décoller au bout de quelques heures si les dirigeants engagent une guerre locale ; il n'y a qu'à se souvenir de ce qui s'était passé en Irak où les avions irakiens modernes avaient du se réfugier en Iran pour ne pas se faire abattre.
Quand aux stations radar et autres stations mobiles de tirs de missiles, ce serait du tir aux pigeons pour les avions spécialisés dotés de bombes intelligentes quidées par laser!
Réponse de le 06/04/2013 à 13:06 :
Oui. La dernière guerre en Lybie a montré que ce n'est pas tout d'avoir des armes modernes. Encore faut il savoir les utiliser. Les armées occidentales, mais aussi la Corée du Sud, sont non seulement très modernes mais aussi très pro et capables de réagir fort et très vite.
Quand on voit la médiocrité des montages vidéeo nord coréen, on peut avoir des doutes sur leur capacité à tirer un missile.
Réponse de le 09/04/2013 à 18:15 :
@ Icare : des avions Irakiens qui se réfugient en Iran, tout à fait...
Tu as lu ça sur jeracontenimportequoi.com ?
Pas crédible une seule seconde que le régime Iranien ait laissé faire ça, je te signale qu'ils étaient les ennemis du régime irakien depuis toujours...
a écrit le 06/04/2013 à 10:26 :
Contrairement à l Irak ... La Corée du nord à surtout du cul de n avoir sur son territoire aucune matière première qui intéresserait l oncle Sam !!! Sinon elle serait déjà envahi de drones , bombes et frappes tactiques .... Et quand à sa capacité de lancer une attaque de moyenne portée , elle serait immédiatement interceptée ... ( 2 à 3 heures pour atteindre un objectif ça laisse le temps de réagir et intervenir !!!)
a écrit le 06/04/2013 à 10:00 :
bonjour,
pourriez vus nous (m') expliquer : En 2011, elle disposait également d'une réserve de 28 à 49 kg de plutonium quatre fois supérieure à celle dont elle avait en 2003

Enfin, le tir en décembre dernier de la fusée Unha-3, qui a mis sur orbite un satellite civil - une mission purement scientifique, selon Pyongyang - équivaut à un essai de missile balistique doté d'une charge d'une demi-tonne et d'une portée de quelque 10.000 km, avait affirmé alors l'armée sud-coréenne. "Sur la base de nos analyses et d'un processus de simulation, le missile est capable de voler plus de 10.000 km, avec une charge comprise entre 500 et 600 kg",
cela represente un rasyon de destruction de combien ????
Réponse de le 06/04/2013 à 11:19 :
Ne pas confondre la masse de la charge utile et la masse de matière fissile. L'efficacité d'une tête nucléaire dépend beaucoup de sa configuration et de diverses astuces de fabrication. Pour faire simple, disons qu'avec 20 Kg de plutonium et une techno rustique on refait tranquillement Nagasaki. Le vrai problème est plutôt de livrer le colis sur la cible et pas trop à côté. Avec un missile la aussi rustique sans recalage terminal l'erreur à l'impact (le CEP) est au moins de quelques dizaines de km.
Réponse de le 06/04/2013 à 11:44 :
merci bcp de ces precisions .. 20 kg pour un nagasaki ? donc avec 600kg, on detruit un pays en entier??? ... sans recalage terminal , la bombe tombe a des dizaines de km de la cilbe ? enorme ! pour un missible .. ? donc lancé depuis la coree? mais avec un bombardier?
en tout cas merci de votre reponse. !
Réponse de le 06/04/2013 à 14:15 :
Non, ce n'est pas si simple, mettre 600 Kg de matière fissile ne produit pas une bombe 30 fois plus puissante qu'avec 20. En fait au delà de masse critique le problème est de conserver la masse de Pu suffisamment longtemps en condition de divergence, ce qui est assez difficile dans une explosion...Il vaut mieux 30 bombes de 20 Kg selon ce point de vue... Placer un coup au but à 10000 Km demande un peu de techno oui.... Un bombardier sera abattu avant d'arriver au but...enfin, normalement...
Réponse de le 06/04/2013 à 14:23 :
ok ok ... donc dans ce cas , pourquoi faire une bombe, comme ecrit dans l'article, de 500 ou 600kg, et pas produire des bombes plus legeres et donc avec des portées plus importantes??? sachant qu'en envoyant une dizaine d'un coup , il serait plus difficile(a mon avis je ne sis pas du tout expert) a l'ennemi de les intercepter/detruire avant le point d'impact?
Réponse de le 06/04/2013 à 16:31 :
Tout simplement parce qu'une bombe nucléaire, ce n'est pas que du Plutonium !! Les premières bombes américaines pesaient plusieurs tonnes pour une dizaine de kilos de plutonium. Mais si on "miniaturise" la bombe, son poids est nettement inférieur à une tonne.
Réponse de le 06/04/2013 à 18:51 :
Il n'est pas écrit que la bombe pèserait 600 Kg, mais que la charge utile du vecteur est estimée à 600Kg ce qui correspond assez bien à une tête rustique avec tout ce qui va autour. Sans rentrer dans les détails, les éléments de masse d'une tête vont être l'enveloppe de la bombe pour assurer la détonation de la masse fissile, et cette masse dépend de la techno employée (canon ou implosion) ainsi que de quelques astuces, plus la masse de l'enveloppe thermique pour la rentrée. Tout cela finit par peser bien plus lourd que le coeur fissile. Votre raisonnement quant à la saturation est tout à fait exact. ceci étant, un agresseur qui adopte cette stratégie a intérêt à tout détruire au premier tir, sinon il peut se préparer à un son et lumière de qualité en retour. Surtout si l'agressé dispose de SNLE....
Réponse de le 07/04/2013 à 13:21 :
Tres intéressant votre commentaire HADES merci
Réponse de le 09/04/2013 à 12:48 :
reste a savoir de quel type d armement nucléaire ils disposent , soit comme le dit "Boum" ( qui doit etre dans la partie ou trés bien renseigné) une bombe de type eau lourde comme celles d'Hiroshima et Nagazaki , soit ils ont mis la main comme probablement les pakistanais et les iraniens sur des MIRV (têtes nucléaires) russes "égarées" pendant les années 90 Ce dernier cas mettant les Russes dans une trés sale position si un tir devait se produire (une analyses des particules donnerait l orgine de la matiére fissible) On pourrait également penser qu ils ont bénéficié de l aide des Chinoirs mais franchement dans le domaine nucléaire j en doute fortement leur "allier" étant de part trop instable ils ne prendrait jamais un risque pareil
Si jamais la Corée du Nord était contrainte à attaquer je pense qu elle ne le ferait que si son pouvoir central etait en péril de l intérieur ou de l extérieur
Nous aurions alors une situation critique face à des gens qui preferaient la mort à la perte de leur main mise sur le pays , meme si la Chine leur proposait l asile diplomatique . Un animal blessé est celui qui est le plus dangereux dit on c est aussi vrai pour une dictature aussi dure que celle de la Corée du Nord On pourra être sur qu ils tenteront alors un dernier "tout pour le tout" : tenter de passer le 50eme paralélle et foncer sur Seoul ou du moins les emporter avec eux dans la tombe ( ainsi que l "Ennemi" , le Japon) Imaginons un scénario de tir de missiles en trajectoire basse sur Séoul (le Japon ne risque a mon humble avis pas grand chose vu le nombre de destroyers ayant des capacités d interception de missiles ) avec des ogives chimiques , bacteriologique et nucleaire ...Pas besoin d être trés precis avec ce genre d armes Et vu la distance le delai d interception sera extremement court ....Ne prenons donc pas la Corée du Nord pour une menace négligeable ce serait une colossale erreur
Réponse de le 26/04/2013 à 17:10 :
en tout cas merci , vous m'avez eclairez ... / merci rubis.
a écrit le 05/04/2013 à 23:14 :
Ce qui fait la force d'une armée, c'est son armée...ainsi que sa capacité à les déplacer efficacement. On ne peur rien contre un soldat surentrainé équipé d'un RPG.
Les missiles, même équipé d'ogive nucléaire, ont un intérêt très limité au vu de leur coût de production.
Réponse de le 06/04/2013 à 9:54 :
un missile, equipé d'une ogive nucleaire, prouvera que la Corée du Nord ne craint personne et surtout ne se fixe aucune limite, pas même celle d'imploser. attitude de Kamikaze.
a écrit le 05/04/2013 à 22:55 :
je pense que la Corée du nord n'a pas les moyens de son ambition. Ce sont les russes et les chinois qui mettent sous perfusion économique et militaire la Corée du nord. C'est un pays qui doit être craint. Mais heureusement, les Américains surveillent tout cela.
Réponse de le 06/04/2013 à 9:16 :
Certainement vrai, cependant il n'y a pas plus dangereux et determiné qu'un peuple humilié et affamé.
Réponse de le 06/04/2013 à 10:09 :
le peuple est humilié par son dirigeant ... c'est son dirigeant qui doit craindre pour son avenir . !
Réponse de le 09/04/2013 à 18:26 :
@ Bankerman Oui heureusement que les gentils américains sont la pour tous nous sauver. J'suis pas sur que les Afghans et les Irakiens qui meurent quotidiennement dans leur pays ravagés pas le chaos après une intervention américaine soient d'accord avec toi.
La CdN est un paysqui doit être craint certes, mais beaucoup moins que les états unis qui restent de très loin le pays responsable du plus grand nombre de morts violentes chaque année et qui n'est pas prêt d'être détrône.

@ Effectivement il faut qu'il ait peur pour son avenir le petit excité nord coréen. Il suffit de voir comment les états unis ont envoyé leur armée pour péter la gueule à son père qui a proféré les mêmes menace pendant des dizaines d'années. Ah mais nan ils lui ont rien fait en fait, ils se faisaient trop pipi dessus à cause des chinois :P
a écrit le 05/04/2013 à 21:44 :
N'est il pas étrange que la situation de la Corée du Nord se dégrade alors que l'Oncle Sam évoque la possibilité de réduire ses dépenses militaires? Ce ne serait pas la première fois qu'on nous fait le coup de la pétoche pour préserver des budgets...
a écrit le 05/04/2013 à 21:04 :
espérons que le sieur obama est plus au courant que notre très cher françois qui lui ne sais jamais rien sur tout ce qui pose problème(s).
Réponse de le 05/04/2013 à 22:36 :
Ca y est on l'a trouvé, le maitre au courant de la géopolitique internationale
Réponse de le 09/04/2013 à 18:28 :
Les français ou comment faire de la critique politique à 2 ronds même quand ce n'est pas pertinent du tout.
On parle de la Corée du Nord là, ça serait cool de laisser votre président tout mou et les autres politiciens français en dehors de tout ça.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :