Airbus va exploser son objectif commercial de 2013

 |   |  380  mots
Le PDG d'Airbus, Fabrice Brégier Copyright Reuters
Le PDG d'Airbus, Fabrice Brégier Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Lors des quatre premiers mois de 2013, la filiale d'EADS a annoncé mardi avoir déjà engrangé 514 commandes brutes sur un objectif de 700 annoncé en début d'année. Soit un objectif déjà rempli à 73 %. Sans compter les protocoles d'accord signés avec Lufthansa, British Airways et China Aviation.

Airbus va exploser son objectif commercial de 2013 affiché en début d'année (700 appareils). Ce qui va donner le sourire à Fabrice Brégier, qui se bat pour pied à pied avec ses équipes pour mettre en service l'A350 à l'heure. Lors des quatre premiers mois de 2013, la filiale d'EADS a annoncé mardi avoir déjà engrangé 514 commandes brutes. Le constructeur aéronautique a précisé dans un communiqué avoir reçu 493 commandes nettes et livré 202 appareils au cours de la même période, dont quatre très gros porteurs A380. Soit une augmentation des livraisons de 10 % par rapport à la même période l'année dernière. Le carnet de commandes représente sept ans de production, souligne l'industriel.

Objectif rempli à 73 %

L'avionneur toulousain a déjà rempli plus de 73 % de son objectif 2013 (700 commandes brutes). Et encore avec les protocoles d'accord signés avec Lufthansa (pour 102 avions), la société chinoise China Aviation Supplies Holding Company (pour 60 appareils Airbus, dont 42 appareils de la famille A320 et 18 A330) et, enfin, British Airways (pour 18 A350-1000 plus 18 options) lesquels vont être transformés dans l'année en commandes fermes, la filiale d'EADS a quasi déjà rempli son objectif affiché en début d'année. Airbus a récemment relevé son objectif de commandes pour l'année, de 700 à 750 appareils. L'avionneur toulousain, qui devrait en outre dévoiler selon son habitude de nombreuses commandes au salon aéronautique du Bourget, fait donc la course en tête.

Boeing affiche pour sa part sur son site internet 255 commandes pour les quatre premiers mois de l'année. Son concurrent américain, qui a dû suspendre les livraisons de long-courriers 787 au début de l'année en raison de problèmes de batterie, n'a livré en outre que 183 appareils. mais Boeing a prévu de porter sa production de 787 Dreamliner de 5 à 10 par mois d'ici à la fin 2013.

Commande historique de Lion Air

Pour rappel, Airbus a remporté en mars une commande historique auprès de Lion Air évaluée à plus de 24 milliards de dollars. Ce transporteur a en effet acheté 234 appareils de la famille des moyen-courriers A320 dont 109 A320 remotorisés Neo, 65 A321Neo et 60 A320 classiques. En février, Hawaiian Airlines a en outre transformé en commande ferme un protocole d'accord signé en janvier portyant sur 16 A321Neo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2013 à 16:32 :
@ piplino 08/05 à 08:03 : Vous avez tout dit. Qu'il s'agisse de la production ou du pouvoir de décision au conseil d'administration désormais noyauté par le complexe militaro-industriel US, on peut affirmer qu'il n'existe plus d'aéronautique / défense autonome en Europe.
a écrit le 14/05/2013 à 15:56 :
c bien de vendre mais il faut commencer à laisser la veste pour prendre son bleu et sa caisse à outil
avec les cumul de commande le dernier arrivé sera t'il livré au pire change d'avis ou annule la commande
a écrit le 12/05/2013 à 20:07 :
Avionneur toulousain ? C'est bien provincial... Européen irait bien mieux...
a écrit le 09/05/2013 à 17:25 :
Depuis Septembre 2008 , COMBIEN D' A320 SONT SORTIS des usines CHINOISES et volent sans problèmes ?
Du C.A . pour Airbus et du travail pour nos amis CHINOIS....
Réponse de le 10/05/2013 à 4:40 :
Le cout d'assemblage d'un avion représente environ 8 pour cent du cout global de ceui-ci.
Réponse de le 10/05/2013 à 4:40 :
Le cout d'assemblage d'un avion représente environ 8 pour cent du cout global de celui-ci.
a écrit le 09/05/2013 à 14:37 :
c'est très bien et cela prouve que la france n a pas encore perdue la tete aussi nous devons pour une fois nous glorifier pour notre aviation aussi je pense que si cela continue il faudra lui tirer un grand chapeau et dire a tous les pays emergents que nous sommes prets a les prendre sous notre chapeau et je pense que si les syndicats avaient un peu de français dans les affaires comme celles la on pourrait peut etre crier VIVE L AVIATION on va faire des heures supplémantaires en attedant que tout rentre dans l ordre ailleurs;
a écrit le 09/05/2013 à 12:52 :
Très belle perspective pour EADS et Airbus : très belle perspective commerciale pour l'industrie du A380 et A320 ou encore A350 ! L'industrie de l'aéronautique tient la route, tandis que l'industrie automobile se "casse la g..." Merci à l'aéronautique et au spatial avec la nouvelle fusée Vega et la future Ariane VI : très belle perspective pour l'aéronautique et risque de durée longtemps pour l'econoùie européenne : vive l'aero ,vive l'internet et que l'industrie auto fasse exemple dessus : 73% c'est génial !!
a écrit le 08/05/2013 à 13:25 :
Très bien ! Du moment que ce ne sont pas les avions qui explosent...
a écrit le 08/05/2013 à 12:52 :
Bravo aux équipe d'Airbus. Mais, je reste sur la prospective à 5-10ans. A savoir qu'Airbus est absente du marché des longs courriers de grande capacité (B777-300 vs ?) et, avec la montée en cadence du B787, c'est l'A330 qui va bientôt rejoindre sa grande s?ur l'A340 dans la tombe sortant ainsi Airbus du marché des longs courriers de moyenne capacité. C'est dire que l'A350, qui est censé contrer à la fois le B787 et le B777 est attendu comme l'enfant Jésus. Sans parler du B777-X ...

Au boulot chez Airbus.
a écrit le 08/05/2013 à 11:50 :
@piplino: de la même façon que des entreprises françaises sont des fournisseurs de rang 1 pour Boeing. exemple pour le dreamliner, 10% de la valeur leur reviennent (la fameuse french team).
C'est la motorisation qui est prépondérante dans le total vu le coût unitaire.
a écrit le 08/05/2013 à 11:49 :
Attention a Lion Air, ca pourrait finir au bouillon comme a Bali et comme avec Kingfisher. L ' Indonesie a un probleme de penurie de pilotes et doit developper ses infrastructures. Vu de la-bas, la saga Lion Air pourrait tourner au cauchemar. Faire des affaires en Indonesie est parfois risque, demandez a Mr Rotschild.
a écrit le 08/05/2013 à 8:03 :
C'est le Made in American qui est contant...! 52 a 54 % en valeur des nouvelles séries A320 Néo ....revient en majorité aux motoristes et a de l'avionique US , en plus Airbus construit une usine géante au USA...pour fabriquer ces modèles a partir de 2014...
Réponse de le 08/05/2013 à 10:24 :
OK mais c'est quand meme une bonne nouvelle pour le business et un bon job pour toute l'Europe.

De fait ce type de news il en faudrait un peu plus souvent de la part d'autres secteurs d'activite ce qui remonterait un peu le moral des Francais...
Réponse de le 08/05/2013 à 15:08 :
L usine que Airbus contruit une unsine d assemblage... les componsant viendront en majorite d europe. a terme ils fabriqueront 4 avions par mois soit 10 fois moins qu a TLS et Hambourg pour le meme type d appareil..
Réponse de le 10/05/2013 à 14:09 :
Vous vous trompez, l'avionique de l'A320 néo est de Thales, les moteurs principalement SNECMA / Rolls Royce. Où voyez-vous des boites US ?
Réponse de le 11/05/2013 à 15:22 :
Les moteurs sont vendus par CFM International, JV entre Safran et General Electric (GE)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :