Airbus pourrait baisser la production de l'A380 si les ventes continuent de patiner

Selon nos informations, en l'absence de commandes significatives d'A380 en 2013, l'un des scénarios de l'avionneur envisage de réduire les cadences de 0,25 avion par mois. Les commandes du superjumbo sont bloquées à zéro depuis janvier.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Alors que les étapes franchies par l'A350 sont rassurantes, la situation de l'A380 inquiète. Après une année 2012 décevante (9 commandes pour un objectif de 30), Airbus n'a enregistré aucune commande depuis janvier alors que son objectif est d'en placer 25 cette année. A tel point que, si l'absence de nouveaux contrats significatifs devait persister en 2013, la direction envisage, selon nos informations, de réduire légèrement les cadences de production. L'un des scénarios serait de réduire la cadence de 0,25 (avion par mois, ndlr) », explique-t-on à La Tribune. Aujourd'hui la cadence de production de l'A380 est de 2,6 avions par mois. Selon un document interne datant de fin 2012, Airbus espérait parvenir à une cadence de 3 en mars 2013 avant de passer à une cadence de 3,27 en novembre 2013 puis de 3,59 en avril 2014. En avril, Boeing a réduit les cadences du B747-8, à 1,75, contre deux.

Interrogé Airbus n'a pas fait de commentaires. Néanmoins, lundi matin, lors de la présentation des résultats financiers du 1er trimestre, le directeur financier d'Airbus et d'EADS, Harald Wilhelm a expliqué que la vente d'A380 constituait une « top priority ». « Il y a toujours des créneaux de livraisons à partir de 2015, les remplir est une priorité majeure pour les équipes de John Leahy (le directeur commercial, ndlr) ». Pour certains analystes, ne pas y arriver remettrait en cause l'objectif d'atteindre l'équilibre sur la production des A380 en 2015, fixé par la direction. « Même s'ils engrangent des commandes en 2014 pour des livraisons en 2015, il y a un risque de décote importante pour pouvoir remplir les créneaux de livraisons », explique l'un d'eux.

Pression sur John Leahy

Reste à voir ce que sortira du chapeau de l'infatigable John Leahy au salon aéronautique du Bourget en juin puis à celui de Dubai en novembre. L'an dernier, il y avait déjà pas mal de négociations qui peuvent toujours se concrétiser aujourd'hui. Il n'empêche, la conjoncture n'est pas favorable. Les compagnies potentiellement clientes sont en effet tentées d'attendre le retour d'expérience de la solution trouvée par Airbus aux problèmes des microfissures sur les ailes des A380. Des solutions qui doivent être introduites sur tous les appareils à partir de la fin 2013. En outre, la conjoncture difficile dans certaines zones géographiques ne pousse pas à la vente d'un avion dont l'utilisation est étroitement liée à la croissance. Par ailleurs, les grosses routes long-courriers où il est préférable de remplacer deux appareils par un A380 pour réduire les coûts ne sont non plus aussi nombreuses qu'espérées. Sur les routes à faible fréquence, les compagnies ne sont pas forcément tentées de réduire la fréquence de leurs vols, laquelle apporte un avantage commercial (les hommes d'affaires souhaitent avoir le choix). Quant aux transporteurs capables d'avoir une visibilité sur leur avenir pour s'engager sur un avion vendu près de 400 millions de dollars pièce au prix catalogue, ils ne sont pas légion.

Des commandes fragiles

Treize ans après son lancement commercial, l'A380 n'a enregistré que 262 prises de commandes, dont 90 proviennent d'un seul client, Emirates. 103 appareils ont été livrés. Et encore certaines commandes sont fragiles, comme celles d'Air Austral (2 avions), de Virgin Atlantic qui pourrait remplacer sa commande de 6 A380 par des A350 comme l'a indiqué il y a plusieurs mois la presse spécialisée, de Kingfisher Airlines (5 exemplaires) dont l'activité est arrêtée depuis de longs mois. Par ailleurs, selon nos informations Hong Kong Airlines serait tenté de remplacer sa commande de 10 A380 par des A330 et des A320. « Même avec tout cela, Il resterait près de 140 appareils à livrer, soit plus de 4 ans de production au rythme actuel. La visibilité est la même que beaucoup d'autres avions long-courriers », explique une source au sein d'Airbus.

Dans ce contexte, le lancement par Boeing d'une nouvelle version du B777 constitue aussi une mauvaise nouvelle pour l'A380. Car même s'il vise l'A350-1000, il concurrencera aussi l'A380.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 46
à écrit le 20/05/2013 à 20:52
Signaler
Bonjour, ils doit être developer une version fret de cette avion de transport..... Il est important de pouvoir diversifier les capacités de cette machine.... Voir même avec quelque modification en faire un gros porteur... histoire de faire perdure l...

à écrit le 17/05/2013 à 14:31
Signaler
les passagers attendaient l'effet sur le prix du billet mais A380 n'a pas répondu à leur attente. Pour le même prix, on prendrait le vol le plus adéquate avec sa besoin, tant pis pour le type de l'avion.

à écrit le 16/05/2013 à 5:52
Signaler
le trafic aerien mondiale d'après l'iata est hausse de 6 % , mais pourtant cela ne profite pas à l'A380 , que ce soit l'A380 ou le 747-8 ces avions sont devenue obselecte

à écrit le 16/05/2013 à 0:08
Signaler
Le B747 et le Concorde ont été deux philosophies du transport: Transport de masse (747) et transport de vitesse (Concorde). Au début de projet A380, le débat était de savoir si le futur du transport aérien était les hubs ou le point à point (P-t-P). ...

à écrit le 15/05/2013 à 18:10
Signaler
Il semble que la baisse du pétrole réduise le besoin de gros porteurs, et les entreprises préfèrent des moyens porteurs pour moduler plus facilement l'offre. Mais n'oublions qu'il y a souvent lors des salons des annonces, concentrées pour créer un ch...

à écrit le 15/05/2013 à 15:03
Signaler
les compagnies aerien us et japs s'orientent vers les avions plus petit et se débarasse de leur 747 , cathay pacific refuse pour l'instant de commandé l'A380 , le patron de CX dit qu'il préfère utilisé le 77W sur plusieurs fréquence qu'un avion 500 ...

le 15/05/2013 à 18:42
Signaler
Les compagnies qui envisagent d'acheter l'A 380 vont aussi devoir investir dans des terminaux très spécifiques et très particuliers à installer...Et comme les coûts du pétrole incitent les compagnies à bien calculer,l'A 380 ne se vendra bien que si l...

le 16/05/2013 à 8:02
Signaler
Les Indiens refusent les A380 de Emirates, car ils ont peur pour leurs compagnies, qui perdent des milliards de dollars tous les ans.

le 16/05/2013 à 11:38
Signaler
On peut comprendre les compagnies indiennes,mais il y a aussi le problème de la taille des aéroports indiens,de leur configuration,de leur accès et de leur âge:même l'aéroport de Bombay-refait à neuf-ne doit pas être bien décidé à accueillir ce gen...

à écrit le 15/05/2013 à 14:43
Signaler
Le premier vol du 747 a eu lieu en Juillet 1966 et le premier vol commercial, un an plus tard. J'ai travaillé pour Boeing de Juin 1967 à Octobre 1984. Donc je connais; souvent je m'informe sur le site de la compagnie...L'A380 a été comme le Concorde:...

le 15/05/2013 à 15:37
Signaler
très bon poste Monsieurs , l'A380 a été lancé dans les année 2000 par des patrons La mégalomane Noël Forgeard , Lagardère and co ..etc sans prendre en compte de la réalité économique et l'évolution du marché dans le monde aerien , ils savait que le ...

le 15/05/2013 à 18:44
Signaler
@pas : les premières études de l'A380 ont été lancées en 1991 et non début 2000, ce qui aurait été notoirement insuffisant, vu que cet avion devait initialement sortir en 2004. En 1993, je crois, Boeing retira son projet équivalent n'y croyant pas, ...

le 15/05/2013 à 19:13
Signaler
Arrétez cette vaste blague, les Lagardère's boys, ceux de jean Luc, ont fait un passage éclair juste le temps de se faire virer par les caciques d'Aérospatiale et/ou de se remplir les poches comme le cher Noël. Airbus c'est Aérospatiale avec un faux ...

le 15/05/2013 à 19:44
Signaler
@pas: vaste blague, êtes-vous capable d'en faire autant? Les délits d'initiés pour des sociétés cotées ont toujours existé, que ce mic mac politico industriel ne soit pas parfait, oh que oui, mais globalement vu la façon dont la structure juridique a...

le 15/05/2013 à 21:11
Signaler
Je crains que vous n'ayez pas bien perçu la teneur du message et que vous mélangiez un peu les assertions de 'pas' et les miennes. Une lecture trop rapide sans doute...;-) Mon message ne contient aucune référence à l'A380, quant à la disparition de M...

le 15/05/2013 à 21:38
Signaler
@alors à qui: si vous ne voulez pas que je confonde vos propos avec d'autres, identifiez-vous ce sera beaucoup plus simple. :) Est-ce le fait que Matra fut dissoute dans aerospatiale qui pour vous fut un problème? si les sinergies et les métiers diff...

à écrit le 15/05/2013 à 14:37
Signaler
J'écrivais à la fin 2011. 4- Face à l'A380, Boeing place maintenant son B747-8I qui entrera en service en 2012 avec la Lufthansa, la compagnie de lancement. La version fret B747-8F est entrée en service en 2011 avec Cargolux. Mais, ce type de quad...

à écrit le 15/05/2013 à 14:00
Signaler
Lors du lancement de A 380 on lisait regulierement des avis d´experts prédisant un marché trop etroit pour rentabiliser la production de ces mega-porteurs. Avaient ils raisons ? Ceux qui voyagent beaucoup (à leurs frais) savent qu éntre temps...

à écrit le 15/05/2013 à 13:45
Signaler
Si Airbus est capable de réorienté son personnel sur un autre modèle : ce ne sera pas un problème, bien au contraire (certains modèles étant en saturation !) . En outre (pour reprendre une expression chère à l'auteur !!), ce sera toujours plus rentab...

à écrit le 15/05/2013 à 12:19
Signaler
Réjouissons nous, le pétrole de schiste américain va couler à flot, le voyage en avion va devenir encore moins cher, il faudra donc toujours plus d'avions et toujours plus grands pour embarquer toujours plus de voyageurs. J'ai bon là?

le 15/05/2013 à 12:44
Signaler
@JB: vous etes angeliques ou mieux naif.Avec les prix du pétrol à la baisse qui va nous acheter les 380? AF ou autres en Europe? Faite une réflexion plus sérieuse!!!

à écrit le 15/05/2013 à 11:31
Signaler
@Opinion7-Airbus a déjà tellement de mal à recruter le personnel qu'il faut pour pouvoir sui vre le rythme actuel des commandes...De toute évidence,si l'A 380 "décolle mal en comm andes,ce n'est pas bien grave en soi:l'A 350 prendra le relais,point.E...

à écrit le 15/05/2013 à 10:29
Signaler
Article très mal écrit. En outre, en outre, en outre....

à écrit le 15/05/2013 à 10:06
Signaler
Emirates va passer sa commande de 30 A380 et tout le monde va oublier cette baisse des commandes pour cet avion... En echange de quelques slots en France et le business reprendra...

le 15/05/2013 à 10:24
Signaler
sauf qu'après les 30, ils s'arrêtent. Et il faudra trouver d'autres compagnies....

le 15/05/2013 à 10:36
Signaler
Meme avec beaucoup de slots supplementaires, le traffic depuis la France ne suffira pas a remplir 30 A380.

le 15/05/2013 à 11:58
Signaler
Mais lorsque le nouvel aéroport d'Istanbul sera opérationnel,il ne serait pas étonnant qu'il soit le seul aéroport en capacité d'accueillir l'A 380 sur un seul terminal,tellement il y aura eu de commandes dans l'intervalle(en parité avec Emirates et...

le 15/05/2013 à 13:38
Signaler
@stoppeur : Il me semble que pour l'instant, l'A380 est interdit de vol en inde !!! Par ailleurs, l'aménagement ADP est plus fait pour satisfaire les regroupement par compagnies et alliance, plutôt que par catégorie d'avions ... évidemment, à Dubaï, ...

à écrit le 15/05/2013 à 8:42
Signaler
le programme A380 était une folie voir un gouffre financier qui couté 20 milliards d'euro a airbus il finira comme le concorde , le gouvernement indien a interdit l'A380 dans leur aeroport et les chinois sont très peu intérésssé par cet avion

le 15/05/2013 à 10:22
Signaler
Oui et lorsque les ventes repartiront, vous nous sortirez que ce programme est un succès.. Comme d'habitude une partie de la population passe son temps a retourner leur veste. Les gros porteurs de Boeing se vendent mal aussi donc inutile de nous sort...

le 15/05/2013 à 11:06
Signaler
sauf pour boeing il a très peu investi dans le 747-8 qui simplement un dérivé contraiement a l'A380 ....le marché évolue vers des avions plus petit moins exposé a la crise .....j'ai oublié la france est un pays socialiste continué de vivre dans votre...

le 15/05/2013 à 11:09
Signaler
@thomas... votre réflexion est pourrie... il faut pas généraliser, les gros porteurs de Boeing se vendent très bien... le 747 est en déclin mais ça fait 50 ans qu'ils est en service... le 380 ça fait que quelques années et il ne démarre toujours pas...

le 15/05/2013 à 11:13
Signaler
Le Boeing 747 a été lancé en 1969, à l'époque beaucoup de gens ont réagi comme vous, on connaît la suite de l'histoire. Pourtant à l'époque, à part européens et américains et quelques autre regions du monde, peu de gens prenaient souvent l'avion... L...

le 15/05/2013 à 11:18
Signaler
La rapprochement avec le Concorde me semble de plus hasardeux. L'A380 affiche tout de même un carnet de commande (fermes) de l'ordre de 250 unités ce qui, pour 400 millions de dollar pièce, représente quand même des rentrées d'argent considérables! I...

le 15/05/2013 à 11:44
Signaler
@eric, Boeing a quand même investi plusieurs milliards de $ pour le 747-8. De plus, le lancement de l'A380 a permis de tuer le 747 et de dominer Boeing sur ce segment. Enfin, le développement du 380 a été réutilisé (les Systemes), pour l'A400M, et l...

le 15/05/2013 à 12:21
Signaler
@ Erik.. mais il n'a tué personne le 380... et il ne domine rien... si c'était le cas, il n y aurait que des 380 partout dans le monde... et ce n'est pas le cas... si airbus à développé le 380 c'était juste pour avoir un avion équivalent au 747 et ...

le 15/05/2013 à 15:05
Signaler
@gourim : il a tué le 747. je récidive. tuer ne voulant pas dire dominer, mais faire en sorte que le modele concurrent ne se vende plus....regarde combien boeing vendait de 747 avant le 380...ils ont été obligé de lancer le -8 sinon c'était 0...nada....

le 15/05/2013 à 16:06
Signaler
@Erik: Ce que je dis c'est que le 787 et le 380 ont été les deux lancés au même moment. D'une part Airbus disait qu'il fallait des avions plus gros et qu'il fallait transporter plus de passagers pour "libérer" les aéroports. D'autre part Boeing disai...

le 15/05/2013 à 18:17
Signaler
@gourim: evidemment que le 380 ,n'a pas été concu pour faire Charlotte - Lyon...et je suis d'accord avec toi pour dire qu'il y a deux théories qui s'affrontent sur le transport de point à point et par hub...mais ce sont pour moi deux conceptions comp...

le 15/05/2013 à 19:04
Signaler
@gourim : l'A380 et le B787 sont complémentaires. Faire un Singapour / Sydney ou Dubai/Sydney en a380 est certainement mieux qu'en B787 (encore que ce soit strictement perso). Les modèles utilisés dépendant surtout de la capacité prévue. Si une compa...

à écrit le 15/05/2013 à 7:47
Signaler
C'est les motoristes et les industriels de l'avionique Anglos Saxons qui vont trinquer aussi ,car approxima 52/54 % en valeurs du PV en US Dollars d'un A 380 leurs revient...

le 15/05/2013 à 11:13
Signaler
C'est bizarre quand même, à chaque article sur Airbus vous ressortez le même chiffre... Savez-vous que le moteur représente 30 à 40% du prix de l'avion ? Et que la SNECMA a un carnet de commande à un plus haut historique, et en constante augmentation...

le 15/05/2013 à 11:43
Signaler
Tant Airbus que Boeing ne sont pas stupides au point que vouloir fabriquer ou tout europé en ou tout américain...Les quadrimoteurs-au moins-sont équipés de 2 moteurs européens: Rolls Royce ou Snecma) et de 2 moteurs américains...Qu'en est-il au nivea...

le 15/05/2013 à 16:00
Signaler
@stoppeur: c'est très varié...mais un des arguments avancés par Airbus pour avoir le marché des ravitailleurs militaires, basé sur le 330 c'est que bcp de fournisseurs américains travaillent pour Airbus...en effet l'electronique embarqué c'est énormé...

le 15/05/2013 à 16:34
Signaler
Si le constructeur propose plusieurs moteurs pour équiper ses avions (SNECMA, RR, etc), in fine c'est la compagnie qui décide, et négocie avec le motoriste. Donc on ne peut lier un avion à un moteur en particulier, et le motoriste français est très b...

le 15/05/2013 à 18:20
Signaler
@bobo : tu exagères un peu sur le fait que la France reste "spécialiste" sur le marché des equipementiers....Rockwell-Collins, Hamilton, Honeywell c'est pas des petits loin de là...Et ce sont meme ceux qui se tapent parmi les meilleures marges nettes...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.