Boeing 787 d'Ethiopian Airlines : la climatisation pourrait être à l'origine de l'incendie

 |   |  400  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le bureau britannique de sécurité aérienne (AAIB) a dit samedi que les premières constatations excluaient l'hypothèse d'un lien entre l'incendie qui s'est déclaré la veille à bord d'un Boeing 787 stationné à l'aéroport de Londres-Heathrow et un problème de surchauffe de batterie lithium-ion.

Le bureau britannique de sécurité aérienne (AAIB) a dit samedi que les premières constatations excluaient l'hypothèse d'un lien entre l'incendie qui s'est déclaré la veille à bord d'un Boeing 787 stationné à l'aéroport de Londres-Heathrow et un problème de surchauffe de batterie lithium-ion. Le diagnostic, encore provisoire, est important pour Boeing car c'est un problème de ce type qui avait conduit les autorités aériennes à clouer au sol en janvier dernier, pendant plus de trois mois, les cinquante Dreamliner en service dans le monde. L'avion, venu d'Addis Abeba, a pris feu alors qu'il était stationné depuis plus de huit heures sur le tarmac de l'aéroport londonien. Aucun passager ni membre d'équipage n'était à bord et aucune victime n'est à déplorer. "Il y a d'importants dégâts dus à la chaleur dans la portion supérieure du fuselage arrière, une partie complexe de l'appareil, et l'enquête initiale durera probablement plusieurs jours", a indiqué l'AAIB dans un communiqué. "Cependant, il est clair que ces dégâts dus à la chaleur sont éloignés de la zone où sont logées les batteries principales et auxiliaires de l'avion et, à ce stade, il n'existe pas de preuve de relation de cause à effet directe".

La climatisation suspectée ?

Ethiopian Airlines, à qui appartenait le Boeing accidenté et qui avait été en avril la première compagnie à reprendre l'exploitation commerciale d'un Dreamliner, a déclaré qu'elle continuerait à exploiter ses 787. Au total, 18 appareils de ce type ont pris les airs samedi, soit un nombre équivalent à celui de la veille, malgré les incertitudes liées à l'incident. Selon le Financial Times, le personnel de la compagnie avait constaté un problème lié à la climatisation lors d'une inspection de routine. Des étincelles avaient été observées mais il n'y avait pas de flammes, précise le quotidien, citant Mark Mangooni, membre de la direction d'Ethiopian Airlines en Grande-Bretagne. Le Times ne précise quand ce problème a été constaté et Mark Mangooni n'a pu être contacté.

Parallèlement, la compagnie britannique Thomson Airways a déclaré qu'un de ses Dreamliner contraint, également vendredi, de rebrousser chemin lors d'une liaison entre Manchester et Sanford en Floride avait eu un "problème technique mineur" et qu'un petit nombre de pièces avait été remplacé. Thomson a précisé que l'appareil avait été totalement contrôlé et qu'il avait repris du service sur-le-champ.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2013 à 10:34 :
Un avion parqué sur le tarmac avec le climatisation en marche, il faut le penser.
a écrit le 15/07/2013 à 13:34 :
Ça commence a faire beaucoup Sous traitance a l extrême construction faite sous pression problème technique énorme
on dirait bien qu on a été trop loin.
J attendrai un an sans problème pour y monter
Réponse de le 18/07/2013 à 4:56 :
Perso, ce qui est inquiétant, c'est la sous-traitance en France ... Quand on voit la qualité du travail, et surtout le je m'en tourisme de bon nombre des salariés il n'y a pas de quoi s'étonner.
a écrit le 15/07/2013 à 10:29 :
encore un événement qui m'amène à la même conclusion: je ne suis pas prêt de monter dans un B787!!
a écrit le 14/07/2013 à 18:47 :
Incendie etincelles: ca fait peur, imaginez ca en plein vol. Panne de systeme electrique pr wc chez tui...les commentaires minimises tjs les faits
a écrit le 14/07/2013 à 12:11 :
D'après les passagers du vol B788 de Thomson Airways, le problème qui l'a obligé l'avion à rebrousser chemin était que deux des de ses wc ne fonctionnaient plus à cause d'une panne du système électrique.
Réponse de le 15/07/2013 à 13:35 :
C est un avion merdique ça sent pas très bon c est certains lol!!!
a écrit le 14/07/2013 à 9:50 :
Ce qui ne part pas en morceaux, (délaminage), brûle...(Batteries, panneaux techniques, air conditionné), etc etc...Boeing est bon, quand il fait du boeing, c'est à dire du solide, pas trop sophistiqué...Vouloir rattraper 20 ans de retards technologique par rapport à airbus, était déjà risqué, vouloir faire mieux était placer la barre trop haute...Traiter un problème électrique en mettant une cheminée dans un avion, montre l'ampleur du désarroi des ingénieurs de Boeing...
Réponse de le 18/07/2013 à 18:34 :
A340 est une merveille, le premier caisson tout composite sur l a340 600 est une réussite que 20 ans après le b787 n'a pas su maîtriser, d'où un important surpoids...Les vols etops ont changé la règle du jeu en cours de route, ouvrant un boulevard au 777 qui sans cela n aurait pas pu faire de vol sans escales...Les anciennes règles etops imposaient 4 moteurs, un peu trop gourmand sur le a340 ce qui a fini d'achever cette superbe réalisation...Mais qui connait malgré tout la réussite l'a330 sister ship bi réacteur de celui ci et qui tient encore actuellement la dragée haute à un bien décevant b787...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :