Airbus décroche une commande à 1 milliard de dollars aux Etats-Unis

 |   |  263  mots
Airbus confirme le succès de sa gamme des A320 avec cette nouvelle commande d'un milliard de dollars.
Airbus confirme le succès de sa gamme des A320 avec cette nouvelle commande d'un milliard de dollars. (Crédits : reuters.com)
Frontier Airlines signe une commande ferme de neuf A 321. Le groupe américain exploite déjà des avions de la même famille, et a déjà commandé 80 appareils A320 Neo, en cours de développement par Airbus.

L'avionneur européen Airbus a annoncé lundi avoir signé un contrat avec la compagnie américaine Frontier Airlines portant sur l'achat ferme de neuf moyen-courriers A321, d'une valeur totale de 990,9 millions de dollars au prix catalogue.

Le client connaît déjà la gamme

"Il s'agit de la toute première commande de Frontier portant sur l'appareil de plus grande capacité de la famille A320", précise le constructeur dans un communiqué ajoutant que le transporteur américain exploitait actuellement une flotte dotée de 35 appareils A319 et de 20 A320 dont les premiers étaient entrés en service en 2001.

"En outre, le carnet de commandes de Frontier comprend 80 avions de la famille A320neo (New Engine Option)", version remotorisée de l'A320 classique, poursuit-il.

L'avionneur indique que Frontier Airlines n'a pas encore fait le choix de motorisation et de configuration cabine (nombre de sièges) pour ses A321.

"Nous nous tournons encore une fois vers Airbus pour de nouveaux appareils de la famille A320, qui contribuent à la réalisation de l'objectif que nous nous sommes fixé: offrir des tarifs réduits tout en réduisant nos coûts d'exploitation", a commenté David Siegel, PDG de Frontier Airlines, cité dans le communiqué.

Succès commercial

Airbus rappelle qu'avec près de 11.000 appareils commandés à ce jour et plus de 6.200 livrés à 400 clients et opérateurs dans le monde, la famille A320 est un succès commercial. Un appareil de la famille A320 décolle ou atterrit quelque part dans le monde toutes les deux secondes. L'A320 rivalise avec le 737 de l'avionneur américain Boeing.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2014 à 18:52 :
Cela sera un trop bon argument pour le "traité" transatlantique : "Vous voyez, nous les cowboys, nous vous achetons vos produits..." Puis, une fois signé, plus rien...
a écrit le 24/11/2014 à 17:58 :
Allez pour une fois je vais être impoli mais put.... devant un tel succès industriel européen comment encore nos politiques de l’Union freinent des quatre fers pour faire de cette Europe la grande force industrielle, commerciale et financière du monde. Ce n'est pas une vision utopique mais une réalité. Nos politiques jouent de plus en plus la carte nationale contre la seule force qui peut sauver cette mosaïque l‘union. Une partie des citoyens de l’Europe croient malheureusement dans les discours populistes types FN ou Fdg deux partis qui sont tellement déconnectés du monde, un dans le parc du château à St Cloud et l’autre dans la médiocrité stalinienne, alors que notre avenir est dans une Europe puissante lavée de toute la médiocrité politique qui n’est pas une exclusivité française mais bien européenne car les politiques sont incapables de donner un sens à notre Union.
Réponse de le 24/11/2014 à 18:08 :
Il n'y a pas qu'Airbus qui soit un beau succès européen, mais j'aimerais que cette vision de la vie économique soit autant partagée par des politiciens, qui malheureusement, se regardent plus le nombril que de réfléchir.

L'Europe est pétrie d'une quantité incroyable d'ingénieurs, commerciaux, techniciens et de patrons autant visionnaires et qui savent prendre des risques.
Réponse de le 24/11/2014 à 18:20 :
Désolé mais vous réduisez cette Europe-là à une entreprise seulement, ce qui n'est pas tout à fait le cas. Airbus marche bien mais c'est quasiment l'unique consortium qui marche. L'Europe politique, de la défense et de la diplomatique ne marchera jamais, trop d'individualités en chaque pays, trop d'intérêts, trop d'égoïsme.
Réponse de le 24/11/2014 à 21:29 :
@Samarinda +1000000 !
a écrit le 24/11/2014 à 16:54 :
Cette fois le "french bashing" est inopérant et c'est bon pour le moral.
Réponse de le 24/11/2014 à 17:47 :
A la condition qu'on dévoile sans ambiguité les réelles conditions de cette commande. Vous savez, dès qu'on se trouve dasn les petits souliers il faut prendre les "infos" avec beaucoup de précaution.
Réponse de le 24/11/2014 à 20:26 :
Des A321 produits aux USA ... Aucune raison de se priver
Réponse de le 24/11/2014 à 22:20 :
Voilà, vous l'avez bien compris. En France on va s'enrichir !
Réponse de le 25/11/2014 à 11:01 :
Faut il rappeler que l'usine Airbus aux USA assure l'assemblage des appareils, donc une faible part du coût global avec des éléments venant d'Europe. Donc du travail pour les usines et sous traitants d'Airbus. L'aéronautique est un marché mondial, il est donc judicieux d'avoir une capacité de production à proximité des principaux marchés. Cela facilite en outre les négociations commerciales.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :