À Londres, crash évité de justesse entre un drone et un Airbus A320

 |   |  177  mots
Pour lee syndicat britannique des pilotes de ligne BALPA, les drones entrant dans l'espace aérien des avions de ligne ou de fret doivent être pilotés uniquement par les personnes disposant d'une formation équivalente à celle des pilotes.
Pour lee syndicat britannique des pilotes de ligne BALPA, les drones entrant dans l'espace aérien des avions de ligne ou de fret doivent être pilotés uniquement par les personnes disposant d'une formation équivalente à celle des pilotes. (Crédits : Reuters)
D'après un rapport officiel relayé par le Sunday Times, les deux appareils ont failli entré en collision à l'aéroport d'Heathrow à 213 mètres d'altitude. La question d'une réglementation de l'utilisation des drones domestiques est posée.

La voie des airs deviendrait-elle particulièrement dangereuse? Le 22 juillet, un Airbus A320 a failli entrer en collision avec un drone à l'aéroport londonien d'Heathrow, d'après un rapport officiel relayé par le Sunday Times, dimanche 7 décembre. L'incident entre l'appareil et l'avion moyen-courrier pouvant transporter jusqu'à 180 passagers s'est produit à 213 mètres d'altitude, d'après des extraits du document. Le rapport officiel complet sera publié vendredi 12 décembre, précise l'hebdomadaire britannique.

Un syndicat britannique des pilotes de ligne réclame des restrictions

La question de l'utilisation des drones domestiques est posée, alors que tout le monde peut s'acheter librement ce type d'appareil dans les commerces. Selon l'association des vendeurs de matériels électroniques, certains modèles ne coûtent que 38 euros au Royaume-Uni

Dans ce sens, le syndicat britannique des pilotes de ligne BALPA a demandé une réglementation renforcé sur leur utilisation. Il estime que les drones entrant dans l'espace aérien des avions de ligne ou de fret doivent être pilotés uniquement par les personnes disposant d'une formation équivalente à celle des pilotes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2014 à 18:57 :
Un drone portant une charge explosive pourrait permettre de créer à distance des attentats ciblés. Imaginons un drone avec une charge ecplodive en bout de piste face à un A380 décollant à pleine charge et plein de carburant.
Réponse de le 08/12/2014 à 19:17 :
Y a plein de possibilité, dans un stade pendant une grosse brocante... Avoir peur de ce genre de problème est comme avoir peur qu'un de ces voisin sorte le fusil... Il faut vivre et avoir tout le temps peur nous en empêche.
a écrit le 08/12/2014 à 17:07 :
"ont failli entré " (dans le chapeau de l'article) Il y a une faute que le logiciel n'a manifestement pas décelée.
a écrit le 08/12/2014 à 14:59 :
Un drône domestique ne vole pas à 213 mètres d'altitude.
Réponse de le 08/12/2014 à 17:56 :
effectivement et aucune trace dans l' article de la provenance du drone...
a écrit le 08/12/2014 à 14:47 :
Encore un coup d'Amazon!!!
en tous cas d’après la photo qui sert a illustrer l'article...
Réponse de le 08/12/2014 à 19:18 :
Il était en train de livrer le dernier client pour un siège vide...
a écrit le 08/12/2014 à 13:44 :
Airbus VS Drone... Je crois que l'A320 n'a pas grand chose à craindre ! La dureté des tests effectués avant la commercialisation d'un avion de ce genre sont sans commune mesure avec l'incident relaté. Franchement, c'est plus de la désinformation qu'autre chose. Le drone aurait pu passer dans le réacteur sans que le pilote ne se rende compte de quoi que ce soit...
Réponse de le 08/12/2014 à 14:10 :
Un accu LiPo ou un chassis en carbone, de la visserie en métal, ce ne sont pas des os de poulet. Il y a de plus en plus de machins radio-commandés en l'air, grace à au multi-rotor et à l'assistance électronique, n'importe quel neuneu peut faire voler son bidule n'importe ou, poussé par le délire du "vol en immersion", il est inévitable qu'à un moment ca finisse mal, sur la tête d'un passant, une autoroute ou un avion, c'est juste une question de statistique.
Réponse de le 08/12/2014 à 15:03 :
"il est inévitable qu'à un moment ca finisse mal, sur la tête d'un passant, une autoroute ou un avion, c'est juste une question de statistique"
Un A380 à pleine charge sa pèse dans les 560 Tonnes et pourtant il en passe tous les jours au dessus de la france sa n'a pas l'air d'inquiéter grand monde alors faire tout une histoire pour un multicopter qui fait 1Kg voir 2Kg soyons fou sa me fait doucement rire.
Maintenant on sera d'accord sur le fait que voler au abord d'un aéroport faut franchement rien avoir dans la tête parce-que oui une masse de 1Kg qui arrive contre un avion lancé au alentour de 200Kmh à l'atterrissage sa va faire énormément de dégâts (suffit de voir ce que donne une collisions avec un oiseau).
Pour le vol en vol en immersion désolé je vois pas en quoi c'est du délire.
Réponse de le 08/12/2014 à 17:55 :
même si cela ne met pas en danger l'a320 il y aura quand même des dégâts. Ou au moins des dépenses supplémentaires (inspections + immobilisations de l' appareil) pour confirmer l' absence de dégât...
Réponse de le 08/12/2014 à 18:18 :
SA SES SÜR ....!
Réponse de le 08/12/2014 à 19:20 :
Y a pas de soucis. En 2020 le diesel sera interdit à Paris. Donc le kérosène encore plus et Roissy et Orly n'auront plus d'avions...
Réponse de le 08/12/2014 à 19:52 :
Un airbus 380 est conçu pour être sûr malgré des défaillances (redondances) et est piloté par des professionnels dans un espace aérien régulé. Ce n'est pas exactement la même chose pour un drone....Quant aux dégats je vous invite à demander l'avis des motoristes à l'idée de balancer de la ferraille dans un turboréacteur....Désolé de vouloir limiter vos petites joies modélistes....
Réponse de le 09/12/2014 à 8:49 :
"Quant aux dégats je vous invite à demander l'avis des motoristes à l'idée de balancer de la ferraille dans un turboréacteur" Je pense que ma précédente réponse est clair: "Maintenant on sera d'accord sur le fait que voler au abord d'un aéroport faut franchement rien avoir dans la tête parce-que oui une masse de 1Kg qui arrive contre un avion lancé au alentour de 200Kmh à l'atterrissage sa va faire énormément de dégâts (suffit de voir ce que donne une collisions avec un oiseau)"
En effet je suis modéliste depuis plus de 15ans et pilote tous types d’aéronef (avion, planeur, hélico et multi-rotor) maintenant entre un individu qui a terminé sa formation de pilote de "drone" "professionnel" la semaine dernière et des modélistes qui ont 20 ou 30ans de pilotage derrière eux à votre avis qui est le plus expérimenté?
"Un airbus 380 est conçu pour être sûr malgré des défaillances (redondances) et est piloté par des professionnels dans un espace aérien régulé" le Concorde aussi était redondant sa ne l'a pas empêché de terminer sa course dans un hôtel 113 mort au total.La liste des crashs aérien est longue mais pouvez vous me dire combien de personne ont déja été tué par la chute d'un multicopter?
a écrit le 08/12/2014 à 13:39 :
Pourriez-vous écrire en français correct ? « ont failli entrER en collision » ; « une réglementation renforcéE » ? Deux fautes aussi élémentaires en si peu de lignes c'est beaucoup. Quant au titre, vous confondez « crash » et « collision ». Toutes les collisions n'entrainent pas forcément un crash.
a écrit le 08/12/2014 à 13:32 :
Coquille "ont failli entré en collision" entrer
a écrit le 08/12/2014 à 12:58 :
Une vieille histoire qui voit le jour 6 mois après. Pourquoi les autorités britanniques ont-elles caché cet incident pour si longtemps ? qui pourra nous dire si de tels incidents n'ont-ils pas lieu pas toutes les semaines, voire plus d'une fois par semaine ? les autorités anglo-saxonnes badinent avec les vies humaines, on a bien vu cela avec le crash du vol MH-17 en Ukraine, c'est honteux !
Réponse de le 08/12/2014 à 15:38 :
"Pourquoi les autorités britanniques ont-elles caché cet incident pour si longtemps ? "

Parce que. Na !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :