Armement : la France s'est bien fait rouler dans la farine par la Bulgarie

 |   |  373  mots
La Bulgarie a écarté Naval Group au profit d'un chantier local MTG Dolphin
La Bulgarie a écarté Naval Group au profit d'un chantier local MTG Dolphin
Naval Group semblait être le favori en proposant deux OPV Gowind à Sofia. Le groupe naval s'est fait doubler par le chantier bulgare MTG Dolphin, qui a proposé un patrouilleur modulaire à la marine pour 420 millions d'euros environ.

Un succès peut cacher un échec. Si la France a convaincu les Émirats arabes unis (EAU) d'acquérir au moins deux corvettes Gowind fabriquées par Naval Group, elle s'est faite en revanche rouler dans la farine par le Premier ministre Boïko Borissov... Un pays où pourtant Emmanuel Macron avait pris soin d'achever en août sa mini-tournée (Autriche, Roumanie et Bulgarie) en atterrissant à Varna, la station balnéaire bulgare chic pour y rencontrer le président bulgare Roumen Radev et Boiko Borissov.

Alors que Naval Group semblait être le favori en proposant deux OPV Gowind à Sofia, il s'est fait doubler par le chantier naval bulgare MTG Dolphin, qui a proposé un patrouilleur modulaire à la marine bulgare (420 millions d'euros environ). En dépit de la mauvaise farce faite à Naval Group, l'électronicien Thales et le missilier MBDA ont pu monter à bord de ce programme. Tout comme les allemands Diehl Defence et Rheinmetal (missiles) ainsi que l'italien Leonardo.

Un vieux projet pour lequel Naval Group avait gagné

Ce programme d'achat de deux patrouilleurs est un très vieux projet de la Bulgarie. Dix ans après avoir choisi Naval Group (ex-DCNS), puis annulé cet accord pour des raisons budgétaires, Sofia avait récemment lancé un nouvel appel d'offres pour acquérir deux patrouilleurs. Les deux bâtiments doivent être construits par le chantier naval sélectionné par Sofia, qui souhaite associer son industrie à ce contrat, via des transferts de technologies. Détenu par un oligarque, MTG Dolphin est d'ailleurs implanté à Varna. Naval Group proposait des OPV Gowind, armés par des missiles de MBDA (Aster et/ou VL-Mica?) et déjà vendus à la Malaisie et l'Égypte.

Boïko Borissov avait déjà rencontré Emmanuel Macron en juin dernier à Paris, où les deux hommes avaient évoqué l'Europe de la défense. "En matière de défense, nous avons évoqué nos perspectives communes, et alors que je veux renforcer justement une Europe de la défense, que plusieurs autres pays membres ont manifesté leur souhait d'aller dans cette direction, la Bulgarie aura toute sa place à jouer dans ce contexte", avait expliqué dans une déclaration commune Emmanuel Macron lors de la visite de Boïko Borissov en juin dernier à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2017 à 13:09 :
Franco-bulgare, je suis un peu navré de cette mauvaise polémique. Mais certains les Français s'y sont mal pris. Ils auraient du identifier les chantiers bulgares et les associer à leur offre. De façon générale, la Bulgarie est en pleine progression économique. Le taux de chômage y est nettement inférieur à celui de la France et le salaire moyen a dépassé celui de la Grèce. La comparaison pour les finances publiques est aussi douloureuse pour Paris. Au total, les Bulgares méritent considération. Blagodaria !
a écrit le 23/11/2017 à 13:15 :
La vraie question est qui se cachje derriere cet " oligarque" ? Bulgare ..s' il l ' est vraiment...
apres la Suede La Roumanie.. nos politiciens de l' ouest /bruxellois devraient se poser les questions de ces " dé fiances"..ou alors fait jouer le " fiancements " européens contre les contrats aux entreprises Européennes .. CE QUE NE SE GENE PAS DE FAIRE LES USA CHEZ EUX.
a écrit le 23/11/2017 à 12:58 :
Plutôt qu'acheter un navire, ils achètent les éléments pour l'assembler eux-mêmes, et faire progresser leur propre industrie. On ferait la même chose. Au passage une partie des éléments sont achetés à Thales, donc on ne s'est pas fait "rouler dans la farine".

Pour comparer : De mémoire, une des raisons du fiasco militaire de l'Ukraine est la perte de compétence dans l'industrie militaire. La Bulgarie se trouve où par rapport à la Russie ? juste en face, non ?

Comme le propriétaire du chantier est un oligarque, il y a peut être du copinage. Mais il y a peut être aussi un pays qui veut être capable de se défendre sans devoir acheter à l'étranger du matériel militaire, et qui cherche à muscler son industrie militaire navale.

Une analyse sous cet angle aurait été je pense plus pertinente, et plus informative.
a écrit le 23/11/2017 à 7:08 :
En sens inverse, tout le monde crierait au scandale si l'on passait contrat à une société étrangère alors qu'une entreprise française serait en capacité de répondre à l'appel d'offres. Logique que la Bulgarie favorise une entreprise bulgare.
a écrit le 23/11/2017 à 3:54 :
Je ne vois pas pourquoi l'on s'indigne par ce choix bulgare, alors que l'on est pas choqué par la Pologne , plus gros receveur de l'UE par rapport à ce qu'elle cotise et qui achète grâce à nos "dons" des armes par milliard aux USA!
Réponse de le 28/11/2017 à 11:27 :
En tout cas La Tribune a été particulièrement choquée par la décision de la Pologne sur l'affaire des hélicos:

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/helicopteres-caracal-les-six-gros-mensonges-de-varsovie-606523.html

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/helicopteres-caracal-les-six-gros-mensonges-de-varsovie-606523.html

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/airbus-helicopters-chronique-d-une-trahison-de-la-pologne-annoncee-545886.html

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/airbus-helicopters-les-quatre-mauvaises-raisons-de-la-decision-polonaise-604980.html
a écrit le 22/11/2017 à 20:57 :
Ils ne veulent pas de nos patrouilleurs ! Très bien ! Nous ne voulons pas de leurs Roms !
Réponse de le 24/11/2017 à 12:01 :
Ca c'est de la punchline ... !!!
Non je déconne c'est pathétique en fait ...
a écrit le 22/11/2017 à 17:18 :
Les deux bâtiments doit être construits. Doivent non ?
a écrit le 22/11/2017 à 17:17 :
Il faut arrêter avec ces titres ridicules qui attaquent les pays et/ou les entreprises et la diplomatie française. Après la Suède, maintenant c'est la Bulgarie. Et cerise sur le gâteau les naïfs business men français. On parle de business là. On n'est pas au pays des bisounours. Les Bulgares ont choisi une entreprise bulgare Point. Pour STX vous avez titré que les Français ont roulé les Italiens dans la farine ?
a écrit le 22/11/2017 à 16:15 :
Quand la france comprendra Enfin, qu'il faut IGNORER !!!!!!!!! TOUS LES APPELS D OFFRE EN EUROPE. Perte d'énergie, de temps, d'argent. Les clients de la france 3ème au monde en militaire, sont TOUS ! Hors d'europe
a écrit le 22/11/2017 à 13:38 :
Pas clair cet article... En gros, ils ont relancé un appel d'offre et Naval group l'a perdu au profit d'un chantier bulgare. L'offre de naval group était moins chère ? Quels étaient les critères ? Autant le choix systématique de matériel US avec l'argent de l'UE est contestable autant là, je ne vois pas où est le problème...
a écrit le 22/11/2017 à 12:10 :
Non, la France ne s'est pas fait rouler dans la farine mais dans le yaourt 😁....
a écrit le 22/11/2017 à 11:28 :
Je ne vois pas du tout en quoi on se serait fait rouler dans la farine...? Tu fais un devis, tu passe pas, c'est le lot de toutes les entreprises. Mr Cabriol est le plus souvent intéressant, mais parfois je me dis que son ton serait plus adapté à un quotidien sportif peut être au rugby ou au foot ou alors auto, car comme eux, il se fait trop le porte voix des constructeurs.
Réponse de le 22/11/2017 à 17:21 :
Exactement !
Je me suis fait la même réflexion. La dernière fois c'était la "trahison" de la Suède aujourd'hui c'est la Bulgarie qui roule dans la farine.
N'importe quoi.
Il s'agit de Business, avec un pays qui veut faire travailler son chantier naval.
Moi aussi je trouve les articles de M. Cabriol intéressants mais ces titres accrocheurs sont ridicules.
Réponse de le 23/11/2017 à 6:27 :
@Hola et @Nico : Vous oubliez une composante très importante de la vente d'armes. C'est très souvent un décision politique et de souveraineté nationale. Donc ce n'est pas que du business comme vous tentez de le croire ou de le faire croire. Quand aux titres de M. Cabirol, rappelez-vous que La Tribune est dans une compétition féroce sur le web face à des journaux soutenus à bout de bras par des "mécènes" industriels (LVMH, Dassault, Pinault, Drahi, Niels...)
a écrit le 22/11/2017 à 9:33 :
Ce n'est pas scandaleux, il achète local avec des équipements européens. Cela fait du bien à leur économie et c'est préférable à l'achat de matériel américain comme les Roumains et Suédois récemment.... Sans parler du F35...
Réponse de le 22/11/2017 à 13:41 :
Tres bon remarque ....
Réponse de le 22/11/2017 à 23:35 :
La France a mis son veto à l'entrée dans l'espace Schengen de ces deux pays (on s'entendait à quoi au juste - faire copain/copain).
L'allemagne est un pays plus diplomatique, celle-ci combine affaires et politiques.
D'ailleurs, la France a perdu plusieurs contrats à cause d'un certain entêtement et amateurisme.
Avis aux amateurs.
a écrit le 22/11/2017 à 8:53 :
Encore un pays d'europe de l'est, générateur du pire dumping social qu'il soit au sein de l'UE et qui va aller faire ses emplettes or UE.

Vite un frexit.
Réponse de le 22/11/2017 à 11:00 :
Vous devriez porter des lunettes pour mieux lire à moins que bêtement vous fassiez un commentaire sans lecture.
Réponse de le 22/11/2017 à 13:04 :
il semblerait que @citoyen blablasé ait de gros problèmes de compréhension sur chaque sujet qu'il essaie d'évoquer, mais à chaque on sont la limite.
a écrit le 22/11/2017 à 8:50 :
Les deux bâtiments doit être construits.
Doivent non ?
a écrit le 22/11/2017 à 7:29 :
Les bulgares ont raison d'acheter du local, les français font la même chose.
Réponse de le 22/11/2017 à 8:38 :
Exact, ce serait mal ben de,leur reprocher...
Réponse de le 22/11/2017 à 9:41 :
Si seulement c'était vrai, la balance commerciale de notre triste pays ne serait pas ce qu'elle est... Malheureusement, les Français n'achètent pas du tout tout local.... c'est la flambe généralisée...
Réponse de le 22/11/2017 à 17:22 :
Tutu, tous ce qui excessif est sans intérêt. Regardez les déficits US et Anglais... plutôt que de vous regarder le nombril en bon franchouillard jamais content.
Réponse de le 23/11/2017 à 10:09 :
Scandaleux hier à paris j'ai vu une voiture de police Skoda !
Alors que les Tchèques ne nous achètent rien par principe et que en France des acheteurs de l'Etat le font

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :