Crash de l'A400M : Anglais et Allemands suspendent les vols

 |   |  584  mots
Quatre personnes sont mortes et deux autres ont été grièvement blessés dans le crash d'un Airbus A400M à Séville, samedi.
Quatre personnes sont mortes et deux autres ont été grièvement blessés dans le crash d'un Airbus A400M à Séville, samedi. (Crédits : Airbus Defence & Space)
Les Anglais, les Allemands, mais aussi les Turcs ont suspendu les vols d'Airbus A400M après le crash du nouvel avion de transport militaire européen, près de Séville en Espagne. La France limite quant à elle les vols d'A400M aux vols "prioritaires en opérations".

L'armée de l'air allemande et le ministère britannique de la Défense ont décidé d'immobiliser temporairement leurs Airbus A400M après le premier accident mortel du nouvel avion de transport militaire européen, samedi près de Séville en Espagne. "Après le crash de l'A400M près de Séville, il a été décidé samedi de suspendre jusqu'à nouvel ordre les vols d'entraînement de l'unique A400M des forces de défense allemande", a déclaré un officier de presse des forces armées à l'AFP.

Cet officier a précisé que "depuis sa livraison en décembre, l'avion a volé de façon régulière". "Nous attendons maintenant les résultats de l'enquête d'Airbus sur les raisons de l'accident de l'A400M à proximité de Séville", a-t-il ajouté, indiquant être "en contact constant avec Airbus". "Par mesure de précaution, les avions A400M britanniques sont temporairement immobilisés" depuis samedi, a également indiqué une porte-parole du ministère britannique de la Défense.

La Turquie suspend également ses vols

De son côté, l'armée de l'air turque a aussi suspendu les vols d'entraînement sur ses deux Airbus A400M, a rapporté dimanche l'agence de presse Anatolie. Les deux appareils livrés par Airbus à la Turquie ont été immobilisés temporairement "pour des raisons de sécurité", a précisé l'agence officielle. Selon Airbus Defence and Space, filiale du groupe aéronautique européen, l'avion qui s'est écrasé samedi près de Séville faisant quatre morts était destiné à la Turquie.

Seul les vols prioritaires en France

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a pour sa part précisé ce dimanche que seuls les vols "prioritaires en opérations" des avions de transport militaires A400M de l'armée française seraient autorisés, dans l'attente des résultats de l'enquête sur le crash d'un A400M en Espagne.

"Nos A400 sont en opérations, seuls les vols extrêmement prioritaires en opérations seront autorisés", jusqu'à ce que nous ayons les éléments sur l'accident, a déclaré le ministre de la Défense, à l'issue d'une rencontre à Lorient (Morbihan) avec ses homologues allemand, polonais et espagnol.

 Quatre morts et deux blessés graves

Quatre personnes sont mortes et deux autres ont été grièvement blessés dans le crash de l'Airbus A400M. Le premier de ces A400M avait été livré à la France en 2013. Depuis, la Turquie, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la Malaisie, premier client hors d'Europe, en ont également pris livraison. Au total, 174 A400M ont été commandés dont 50 par la France, 53 par l'Allemagne, 27 par l'Espagne et 22 par le Royaume-Uni.  Immédiatement, une équipe d'experts a été envoyée à Séville, où est assemblé l'A400M, par le constructeur aéronautique.

De nombreux déboires pour l'A400M

L'appareil a connu de nombreux déboires depuis le lancement du programme en 2003 à la demande des armées européennes: retards de fabrication et à la livraison, dépassement de coût de 6,2 milliards d'euros (30% du budget) et querelles entre les clients et le constructeur qui avait même menacé de jeter l'éponge.
Équipé de quatre turbopropulseurs, l'A400M est capable d'assurer le transport de troupes, de parachutistes et matériel, y compris des blindés et des hélicoptères, sur de longues distances et à grande vitesse tout en atterrissant sur des terrains sommaires. Il peut transporter jusqu'à 37 tonnes sur 3.300 km.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2015 à 20:08 :
Les gesticulations excessives sont inutiles et sans doute pas dépourvues d'arrière pensées. Si l'avion n'avait pas percuté un pylône de une ligne haute tension, il ne se serait certainement pas abimé comme il l'a fait, il aurait sans doute plutôt atterri d'urgence...
a écrit le 10/05/2015 à 14:11 :
Ils ont bien de la chance de pouvoir arrêter leurs avions. Notre armée de l'air les utilise au maximum depuis longtemps. Cet avion n'a rien c'est un problème de chaine d'assemblage neuf c'est tout.
Réponse de le 10/05/2015 à 14:27 :
C'est la faute à Poutine vous voulez dire…. :-)
Réponse de le 10/05/2015 à 18:31 :
Et pourtant, Madame, on apprend cet après-midi que l'armée de l'air française vient de suspendre les vols de ses A400 ! je vous disais, cet avion a du plomb dans l'aile, vous voyez ? bonne semaine.
Réponse de le 10/05/2015 à 18:32 :
Courageux nos hommes politiques! Pourvu que le Liechtenstein ne se mette pas dans la tête de nous attaquer.
Réponse de le 10/05/2015 à 20:17 :
Au Liechtenstein pas encore, mais on entend déjà des bruits de bottes à Andorre, paraît-il….

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :