Drone de combat : les fiançailles entre Paris et Londres vont-elles se prolonger ?

La France et la Grande-Bretagne pourraient lancer lors du sommet franco-britannique à Amiens la deuxième phase du programme de démonstration franco-britannique du système de combat aérien futur.
Michel Cabirol
Dassault Aviation et BAE Systems coopèrent sur le programme SCAF qualifié d'historique
Dassault Aviation et BAE Systems coopèrent sur le programme SCAF qualifié "d'historique" (Crédits : Dassault Aviation)

La France et la Grande-Bretagne signeront-elles? Et si c'est le cas, les deux pays vont-ils l'annoncer? Selon plusieurs sources concordantes, Londres et Paris, à la recherche de coopérations dans le domaine de l'armement, pourraient annoncer jeudi lors du 34e Sommet franco-britannique à Amiens (Somme), le lancement de la deuxième phase du programme FCAS DP, qui serait la réalisation d'un démonstrateur d'un drone de combat franco-britannique. Mais tout dépendra in fine des discussions entre les deux ministres de la Défense. Car la décision de la France de ne pas acheter le drone tactique anglais Watchkeeper avait agacé la Grande-Bretagne.

François Hollande et David Cameron, accompagnés de leurs ministres des Affaires étrangères, de l'Intérieur et de la Défense, se retrouvent pour une journée également placée sous le signe du souvenir, avec une cérémonie marquant le centenaire de la bataille de la Somme. De juillet à novembre 1916, 400.000 soldats britanniques et 200.000 français y trouvèrent la mort.

Un démonstrateur?

La France et la Grande-Bretagne vont lancer la "deuxième phase" du programme "de démonstration franco-britannique du système de combat aérien futur (SCAF), dit drone armé", avait déjà annoncé fin septembre à l'Assemblée nationale le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. En novembre 2014, Paris et Londres avaient donné le coup d'envoi à des études industrielles (2015-2016) pour un futur drone aérien de combat franco-britannique à l'horizon 2030. Dassault Aviation et BAE Systems entre autres coopèrent sur ce projet qualifié "d'historique" et se partagent une enveloppe de 150 millions d'euros.

En outre, Paris et Londres pourraient lancer dans le domaine des missiles une nouvelle phase du programme FCASW, qui remplacera à terme les missiles antinavires Exocet et missiles de croisière Scalp. Les deux pays pourraient annoncer le lancement d'une étude de faisabilité. Enfin, les deux pays pourraient également avancer dans la guerre des mines.Thales et BAE Systems conduisent actuellement une étude de définition détaillée du démonstrateur de drone maritime MMCM (Maritime Mine Counter Measure), le système de guerre des mines du futur.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 03/03/2016 à 20:55
Signaler
Trimilsatcom, Fregates, PAN2, de bien beaux projets qui ont sombré dans le channel. Un UCAV/FCAS pour 2030, bel exploit !

à écrit le 03/03/2016 à 20:44
Signaler
Je ne suis pas sur que notre pays ai un avantage a travailler avec ce pays.... Car malheureusement toute les tentatives dans cette direction se sont terminer toujours en eau de boudin... La GB reste un fidelle allier des USA, que se soit dans sa poli...

le 10/03/2016 à 0:07
Signaler
Regarder les exemples passés de collaborations franco-britanniques et revenez après, d'accord?

à écrit le 03/03/2016 à 16:30
Signaler
Après avoir refilé notre savoir faire civil aux allemands avec Airbus, notre savoir faire militaire devrait prendre le chemin de l'Angleterre.

à écrit le 03/03/2016 à 13:16
Signaler
Excellent. Merci Jean-Yves Le Drian. Ce seront les meilleurs. Et les études Franco-Britanniques, ayant débuté sous Chirac, pour optimiser la construction de leurs nouveaux Porte-Avions respectifs à propulsion autonomes ? Où en sont-elles ? un P.A es...

le 03/03/2016 à 19:06
Signaler
L'état français a déboursé la somme de 400 millions € pour la faisabilité des portes avions franco anglais sur la base de notre porte avion nucléaire . L'Angleterre après 1 an a rendu sa copie : le porte avion sera a mazout et coûtera 1 fois 1/2 plus...

à écrit le 03/03/2016 à 10:02
Signaler
On a agacé les british alors qu'est ce qu'on devrait dire nous autres avec le brexit !! Face au lobbying de Safran sur l'Etat Français les rosbifs n'avaient de toute façon aucune chance.

le 03/03/2016 à 12:19
Signaler
La verité est que les anglais ont besoin du savoir français en aeronautique plus particulierement de Dassault qui est l'un des derniers constructeur d'avion "indépendant" (financé par la France). Les Anglais savent que quoiqu'il arrive la France d...

à écrit le 03/03/2016 à 9:57
Signaler
Vu toutes les concessions faites par Hollande à Cameron déjà, ce serait vraiment ballot quand même hein... Tous ces droits à l'illégalité offerts à l'angletterre pour rien, ça la foutrait mal. ça va que 95% des médias appartiennent à 7 milliardai...

le 03/03/2016 à 12:11
Signaler
Vous pouvez être plus explicité sur toutes les concessions faites par Hollande ? On aimerait un peu de concret...

le 03/03/2016 à 13:07
Signaler
Mais avec grand plaisir, n'étant pas néolibérale je n'ai pas besoin de mentir moi: https://www.monde-diplomatique.fr/2016/03/HALIMI/54932 "Fin de cycle pour la social-démocratie Le temps des colères" Serge Halimi Pour abonnés ou payant mais j...

le 03/03/2016 à 19:11
Signaler
L'article du lien ne donne aucun example concret de concession de Holland a Cameron. Il donne aucun example concret de quoi que sa soit et une vague elucubration sur la mort des social-libéralisme.

le 04/03/2016 à 8:55
Signaler
Alex, calmez vous, l'article est incomplet sinon il parle des concessions de Hollande faites pour la city de Cameron. Vous n'êtes pas obligé de l'acheter je comprends bien que vous soyez rebuté à vous cultiver mais de grâce n'affirmez pas quelque...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.