Embraer signe une belle commande d'avions régionaux E-Jets

 |   |  258  mots
Embraer a vendu plus de 360 avions régionaux E175 aux compagnies aériennes en Amérique du Nord depuis janvier 2013
Embraer a vendu plus de 360 avions régionaux E175 aux compagnies aériennes en Amérique du Nord depuis janvier 2013 (Crédits : Embraer)
Le groupe américain SkyWest a acheté 25 avions régionaux E-Jets à l'avionneur brésilien Embraer. La commande s'élève à 1,1 milliard de dollars.

Embraer a obtenu une belle commande de la part du groupe américain SkyWest, maison mère de deux compagnies aériennes dont SkyWest Airlines et d'une compagnie de leasing. Le constructeur brésilien a annoncé ce mercredi un accord pour une commande ferme de 25 avions régionaux E-Jets à SkyWest, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 1,57 milliard de dollars au premier semestre 2017. Le montant du contrat s'élève à 1,1 milliard de dollars au prix catalogue. Les 25 appareils devront être livrés entre mars 2018 et fin 2018.

Sur les 25 appareils, SkyWest recevra 15 E175 SC (Configuration spéciale), dans une configuration de 70 sièges. Toutefois, l'E175 SC dispose d'une cellule qui peut être retrofitée pour atteindre 76 sièges. Ils voleront sous les couleurs de Delta Air Lines. En outre, la compagnie aérienne américaine recevra 10 E175s, dans une configuration de 76 sièges, semblable aux appareils que SkyWest a déjà commandé. Ces appareils voleront pour Alaska Airlines.

Une part de marché majoritaire aux États-Unis

En tenant compte de ce nouveau contrat, Embraer a vendu plus de 360 avions régionaux E175 aux compagnies aériennes en Amérique du Nord depuis janvier 2013. L'avionneur brésilien a gagné "plus de 80% des commandes dans le segment des avions de 76 places", selon Embraer. Depuis sa mise en service, la famille E-Jets a reçu plus de 1.700 commandes, dont 1.300 appareils ont déjà été livrés. Les E-Jets volent dans les flottes de 70 clients dans 50 pays. L'E-Jet, configurable de 70 à 130 places, vole aussi bien dans des compagnies low-cost que régionales ou internationales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2017 à 14:19 :
BOn écoute bernard, t'en dis trop ou pas assez, en fait je penche pour l'alternative.
Par exemple tu parles de désarmement alors qu'on est dans les avions de ligne ça sème le doute... Bon je sais bernard c'est un terme plus générale mais bon ça reste du vocabulaire du sérail du genre "on se comprend", or il s'agit d'une tribune généraliste et on aimerait à ne pas avoir à googler pour comprendre de quoi tu cause. Alors soit tu cause pour montrer qu't'es du sérail, un message à usage interne en quelque sorte soit tu t'expliques bernard...
Nan par ce que quand bien même on achopperait pas trop sur ce point de vocabulaire on a du mal à faire le lien, 1981 c'était pas hier, avec mitterand et encore moins à comprendre en quoi celà aurait permis au bresil de concurrencer Airbus, oui par ce que là on voit bien bernard que c'est là que ça gratte... Des gueux du tiers monde qui produisent un avion, pouah !
a écrit le 08/09/2017 à 14:13 :
merci Mitterrand pour ton désarmement des avions au Bourget le 10 juin 1981 ! (Embraer ne serait jamais monté si haut, comme bien d'autres d'ailleurs, la presse ayant été si bien muselée...)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :