Emirates prendra-t-elle livraison de son premier A380 motorisé par Rolls Royce ?

 |   |  493  mots
Jusque-là, Emirates avait fait confiance pour ses 90 premiers appareils aux moteurs GP-7200 d'Engine Alliance (General Electric, Pratt&whitney, Safran).
Jusque-là, Emirates avait fait confiance pour ses 90 premiers appareils aux moteurs GP-7200 d'Engine Alliance (General Electric, Pratt&whitney, Safran).
Le premier A380 équipé de moteurs Rolls Royce qu'Emirates doit recevoir début décembre connaît des problèmes techniques, selon la compagnie du Golfe.

Emirates prendra-t-elle livraison de son prochain A380 prévu le 2 décembre ? Il faudra pour cela que d'ici-là  les problèmes techniques observés par la compagnie sur les moteurs Trent 900 de Rolls Royce soient réglés. Vendredi à Berlin, le directeur général de la compagnie de Dubaï, Tim Clark a en effet fait état de « problèmes techniques » sur les moteurs britanniques choisis au printemps 2015 pour équiper les 50 derniers A380 commandés, et dont le premier exemplaire doit être livré le 2 décembre. Jusque-là, Emirates avait fait confiance pour ses 90 premiers appareils aux moteurs GP-7200 d'Engine Alliance (General Electric, Pratt&whitney, Safran).

"Nous avons un nouveau moteur qui arrive et il y a quelques problèmes pour le moment", a indiqué Tim Clark ajoutant que la compagnie exigeait "les moteurs comme promis dans le contrat".

Compensations

Selon l'agence Bloomberg, Tim Clark a ajouté que des discussions étaient en cours avec le constructeur sur la résolution des problèmes de performance et d'éventuelles compensations de la part de l'avionneur. Du côté d'Airbus et de Rolls Royce, on déclare "travailler" pour assurer les livraisons.

"Nous travaillons avec notre client pour assurer les livraisons", a déclaré à l'AFP un porte-parole d'Airbus sans autre commentaire. "Nous travaillons avec Emirates et Airbus pour respecter l'entrée en service prévue de l'A380 équipé de moteurs Trent au sein de la flotte d'Emirates", a indiqué de son côté Rolls-Royce.

A380 Neo

Plus qu'une question de performance entre les deux moteurs qui sont  très proches si l'on combine la consommation de carburant, la masse et la traînée (le GP-7000 est, selon un expert, un peu plus efficace en termes de consommation de carburant mais le Trent 900 est plus léger), le choix d'Emirates en faveur de Rolls Royce en 2015, apparaissait plutôt comme une décision stratégique s'inscrivant dans le débat plus large de la remotorisation de l'A380 qu'exigait la compagnie du Golfe depuis des mois, mais dont ne voulait pas (et ne veut toujours pas) entendre parler Airbus en raison de son coût. En choisissant le Trent 900, Emirates semblait vouloir convaincre Rolls Royce de concevoir un nouveau moteur pour l'A380, afin de mettre la pression sur Airbus à lancer un A380 Neo que la compagnie de Dubaï s'est engagée à commander.

La donne a changé

Aujourd'hui, la donne a quelque peu changé. Aujourd'hui, on ne parle plus de la remotorisation du super jumbo d'Airbus. L'annonce cet été d'une réduction des cadences de production de l'A380 à un exemplaire par mois a jeté un doute sur l'avenir du programme. Quelques semaines plus tôt, Tim Clark s'était fait une raison en déclarant que si Airbus ne lançait pas la remotorisation de l'A380, il était prêt à commander des A380 classiques supplémentaires.

Avec 142 appareils commandés sur 319, la compagnie du Golfe est le plus gros client de l'A380. Elle exploite aujourd'hui 85 super jumbos.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2016 à 9:27 :
Obama a réussi l'exploit de conquérir le marché Iranien alors qu'il y a 20 ans on brulait le drapeau américain dans les rues de Téhéran quand même hein, Trump devrait conquérir le marché russe et alliés.

Et nous autres européens avons cru pouvoir rivaliser avec ces génies du commerce, pauvres fous que nous sommes. C'est pas notre terrain ça, on se fait littéralement exploser.
a écrit le 22/11/2016 à 8:05 :
Pas photo entre le 380 et les boeing. Dans le 380 on ne sent rien.. tiens on a décollé idem pour l’atterrissage. Et en vol, un tapis volant. Ca ne bouge pas, le l'ai pris 4 fois avion exeptionnel

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :