Galvanisé par ses commandes, Airbus affiche des résultats meilleurs que prévu

 |   |  582  mots
Le groupe a également annoncé l'augmentation de la cadence de production de l'A320, à 60 exemplaires par mois à la mi-2019 contre un peu plus de 42 actuellement
Le groupe a également annoncé l'augmentation de la cadence de production de l'A320, à 60 exemplaires par mois à la mi-2019 contre un peu plus de 42 actuellement (Crédits : REGIS DUVIGNAU)
L'avionneur européen affiche des résultats trimestriels en hausse qui permettent de confirmer ses prévisions. Au cours des neuf premiers mois de l'année, les prises de commandes s'affichent en hausse de 42% à 112 milliards d'euros.

L'avionneur européen, dopé par son carnet de commandes - la Chine a signé jeudi 29 octobre un accord portant sur l'achat de 100 appareils monocouloirs - affiche des résultats en hausse.

Au cours des neuf premiers mois de l'année, le résultat net ressort en progression de 36% à 1,9 milliard d'euros, et le chiffre d'affaires en hausse de 6% à 43 milliards d'euros contre 40,5 milliards d'euros en 2014. Cela reflète "le renforcement du dollar US et la répartition favorable des livraisons d'avions commerciaux d'Airbus", indique le groupe dans un communiqué publié ce vendredi 30 octobre.

L'Ebit (bénéfice d'exploitation avant impôts et frais financiers) hors éléments non récurrents est en hausse de 8% pour atteindre 2,8 milliards d'euros (contre 2,5 milliards d'euros en 2014).

Le groupe indique également que le bénéfice par action (BPA) a progressé de 35% à 2,42 euros.

"Nous sommes en bonne voie pour réaliser l'ensemble des prévisions 2015", s'est félicité Tom Enders, le président exécutif du groupe, cité dans le communiqué."Nous avons de nouveau augmenté notre chiffre d'affaires, notre rentabilité et la génération de trésorerie grâce à une bonne performance opérationnelle", fait-il valoir.

Par ailleurs, le conseil d'administration de l'avionneur a approuvé un programme de rachat d'actions pour un montant d'un milliard d'euros, effectif immédiatement et qui devrait être finalisé d'ici mi 2016.

Hausse des commandes

Le groupe souligne que son objectif d'un ratio commandes nettes/livraisons supérieur à 1 pour l'ensemble de l'exercice est d'ores et déjà atteint.

Au cours des neuf premiers mois de l'année, les prises de commandes s'affichent  en hausse de 42% à 112 milliards d'euros, "portant la valeur totale du carnet de commandes à 967 milliards d'euros au 30 septembre 2015", souligne Airbus Group, contre 858 milliards d'euros fin 2014.

Airbus a reçu 815 commandes nettes d'avions commerciaux depuis le début de l'année, dont 87 de la famille des long-courriers A330 et confirme que le point d'équilibre du programme de long-courrier très gros porteur A380 "est sur la bonne voie pour 2015". La certification et les premières livraisons de l'A320neo, la version remotorisée du monocouloir, sont toujours prévues au quatrième trimestre 2015, précise Airbus Group.

De son côté, la filiale du groupe Airbus Helicopters a reçu 181 commandes nettes et la valeur des prises de commandes d'Airbus Défense and Space a progressé de 3%, avec notamment, au troisième trimestre de nouveaux satellites et quatre A330 MRTT pour la Corée du Suchine airbus.

 Airbus augmente la cadence de sa production de monocouloirs

Le groupe a également annoncé l'augmentation de la cadence de production de l'A320, à 60 exemplaires par mois à la mi-2019 contre un peu plus de 42 actuellement.

"La bonne santé du marché de l'aviation commerciale, la robustesse de notre carnet de commandes et les capacités de notre chaîne d'approvisionnement nous permettent d'augmenter la cadence de production des avions monocouloirs à 60 exemplaires par mois mi-2019", a précisé Tom Enders, tout en indiquant être "extrêmement attentifs à l'exécution des programmes compte tenu des défis opérationnels inhérents à la montée en cadence des programmes A350 et A400M, ainsi qu'à l'A320neo".

"Au vu des progrès opérationnels, de la réalisation des cessions d'actifs et de la position de trésorerie attendue cette année", le Conseil d'administration a décidé de lancer un rachat d'actions de 1 milliard d'euros, qui prend effet immédiatement et se terminera au plus tard d'ici la fin du mois de juin 2016, indique par ailleurs le communiqué du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/10/2015 à 17:38 :
Airbus devrait probablement fusionner ou acheter l'anglais BAE. Les différents élements du puzzle commencent à donner une forme favorable.
a écrit le 30/10/2015 à 15:21 :
bravo Fabrice. Clap clap clap

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :