Hélicoptères : mais à quoi joue la Pologne ?

Pour consoler Airbus, la Pologne va lancer un nouvel appel d'offre auquel le groupe européen pourra participer. Pour Jean-Yves Le Drian l'attitude de Varsovie est "inacceptable".
Michel Cabirol

5 mn

Jean-Yves Le Drian est intervenu lors du conseil des ministres de mercredi pour déplorer, constater la manière inacceptable dont la Pologne a remis en cause un accord qui avait été signé sur les hélicoptères Caracal d'Airbus Helicopters.
Jean-Yves Le Drian est intervenu lors du conseil des ministres de mercredi "pour déplorer, constater la manière inacceptable dont la Pologne a remis en cause un accord qui avait été signé sur les hélicoptères Caracal" d'Airbus Helicopters. (Crédits : DGA)

Ce n'est pas digne d'un gouvernement. La désinvolture de l'Etat polonais avec laquelle il a traité un allié fiable comme la France est "inacceptable", a estimé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. D'autant que la Pologne va lancer un nouvel appel d'offres pour des hélicoptères militaires pour "consoler" Airbus, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement conservateur de Varsovie, après l'abandon des négociations sur les Caracal du groupe européen et l'achat d'appareils américains Black Hawk.

"Pour consoler le groupe Airbus, je peux dire seulement qu'un nouvel appel d'offres sur des hélicoptères sera lancé et qu'il y aura la possibilité d'y participer", a royalement indiqué Rafal Bochenek à la radio publique Jedynka, sans donner de détail sur ce nouvel appel d'offres. Un lot de consolation, mais quel lot de consolation?

La Pologne, sous le précédent gouvernement centriste, avait prévu d'acheter 50 hélicoptères Caracal pour 13,5 milliards de zlotys (3,1 milliards d'euros, dont 700 millions d'euros de TVA polonaise) dans le cadre de la modernisation de son armée. Mais il a été battu aux élections législatives d'octobre 2015 par le parti conservateur et eurosceptique Droit et justice (PiS), qui n'a jamais accepté le choix du gouvernement précédent. Et le 4 octobre dernier, le nouveau gouvernement a annoncé officiellement l'annulation du contrat, ce qui a suscité une crise diplomatique entre Paris et Varsovie.

Des compensations pour la France?

Cette déclaration intervient au lendemain de l'annonce par le ministre polonais de la Défense, Antoni Macierewicz, de l'achat d'au moins 21 hélicoptères américains Black Hawk, fabriqués en Pologne. Deux premiers Black Hawk seront livrés par Lockheed Martin cette année et huit en 2017, a-t-il précisé. Une rapidité de livraison qui laisse à penser que Varsovie n'a pas joué clairement joué le jeu avec Airbus Helicopters et la France. A terme, l'armée polonaise a besoin de disposer de 50 à 70 appareils, fabriqués en Pologne mais aussi à l'étranger, avait-il aussi précisé.

La Pologne proposera à la France d'autres projets d'investissement, a annoncé pour sa part la Première ministre polonaise Beata Szydlo citée par l'agence de presse Pap. "Le gouvernement polonais a agi conformément aux intérêts de l'Etat polonais. C'est une conduite normale en affaires, personne n'a été trahi", a -t-elle estiméo à la chaîne de télévision Telewizja Trwam. La Pologne présentera au ministre français des Affaires étrangères des "propositions de coopération, dans un domaine d'investissement d'un autre genre, ou un achat d'autre équipement", lors de sa prochaine visite à Varsovie.

Mais les mensonges se poursuivent

Comme d'autres ministres polonais, Rafal Bochenek a rejeté mercredi sur Airbus la responsabilité de l'abandon des négociations sur les hélicoptères multirôles, lui reprochant d'avoir fait une offre insuffisante de compensations industrielles (offset) accompagnant le contrat évalué à 13,4 milliards de zlotys (3,14 milliards d'euros), toutes taxes comprises. Il a mis en doute l'argument soulevé par l'avionneur de vouloir créer 6.000 emplois liés à tous ses investissements en Pologne, y compris sans lien direct avec les Caracal.

"Dommage que les lettres avec de tels arguments sont écrites après la fin des négociations car ce genre d'information n'est inscrit dans aucun des documents officiels présentés par Airbus", a insisté Rafal Bochenek. Et si Airbus Helicopters publiait ces documents officiels...

"Le contrat a été aiguillé en direction du producteur français et a ignoré le producteur polonais", a déclaré Antoni Macierewicz au diffuseur TVP Infor. "La Pologne est à la recherche de contreparties". Le ministre polonais de la Défense a également accusé mercredi Airbus d'être responsable de l'annulation de la commande d'hélicoptères passée à sa filiale Airbus Helicopters et estimé que le constructeur devrait indemniser la Pologne pour les pertes financières qu'elle pourrait essuyer.

Des mensonges dénoncés par la Plateforme civique (PO) aujourd'hui dans l'opposition, reproche au parti Droit et Justice de nuire aux intérêts des Polonais par opportunisme électoral. Grzegorz Schetyna, chef de file de la PO, a souligné mardi que les usines de l'américain Sikorsky, filiale de Lockheed Martin et AugustaWestland, filiale de l'italien Finmeccanica étaient situées dans des régions où le PiS bénéficie d'un fort soutien populaire.

Jean-Yves Le Drian furieux...

En France, la façon dont Varsovie a géré ce dossier ne passe décidément pas. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a déploré mercredi en Conseil des ministres "la manière inacceptable" dont la Pologne a "remis en cause" l'accord pour l'acquisition des 50 Caracal, a expliqué le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. Jean-Yves Le Drian est intervenu "pour déplorer, constater la manière inacceptable dont la Pologne a remis en cause un accord qui avait été signé sur les hélicoptères Caracal" d'Airbus Group, a précisé Stéphane Le Foll, lors du compte rendu du Conseil.

Le porte-parole du gouvernement a rappelé que "c'est ce qui avait conduit le président de la République à annuler un déplacement en Pologne" prévu le 13 octobre. Heureusement... Car la Pologne a annoncé mardi l'achat d'au moins 21 hélicoptères américains Black Hawk, après avoir abandonné des négociations sur les hélicoptères.  L'annonce de la décision de Varsovie le 4 octobre a jeté un froid dans les relations franco-polonaises. Mardi soir, le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault s'est entretenu au téléphone avec son homologue polonais, notamment à propos de l'affaire Caracal, a annoncé la partie polonaise, sans autres précisions.

... et Tom Enders très furieux

Mardi, le patron d'Airbus Group, Tom Enders, s'en est pris violemment à Varsovie, disant avoir "l'impression d'avoir été mené en bateau pendant des mois par l'actuel gouvernement polonais" conservateur. Il a annoncé que son groupe allait "demander réparation", sans plus de précision.

"Nous n'avons jamais été traités comme ça par un gouvernement client comme nous l'avons été par ce gouvernement", avait réagi mardi le  patron d'Airbus Group, Tom Enders, ajoutant avoir "l'impression d'avoir été menés en bateau pendant des mois par l'actuel gouvernement polonais".

Michel Cabirol

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 51
à écrit le 23/10/2016 à 10:53
Signaler
Le gouvernement polonais se vante de nouvelles usines de Mercedes et Lexus en sud-ouest du pays ( moteurs et boites de vitesse ).Le cout de ces deux delocalisations - 1 milliard de zlotys- c'est tres bon. 13,5 milliards d' Airbus Helicopters c'est tr...

à écrit le 15/10/2016 à 10:20
Signaler
En Pologne il existe deux fabriques qui produisent des hélicoptères – Mielec et Swidnik. Le nouveau gouvernement n’est pas corrompu comme précédant, et veut donner le travail surtout aux Polonais. Ce gouvernement est préoccupé par la situation de cit...

le 15/10/2016 à 14:33
Signaler
Votre commentaire ne tient pas deux minutes : 1/ Airbus Helicopters allait créer 6000 emplois en Pologne, notamment à Lodz, Radom... Soit deux chaines d'assemblages (appareils et moteurs) et une usine de fabrication de composants (rotors et systèmes ...

à écrit le 15/10/2016 à 0:02
Signaler
Oui, mais...il faut tout relativiser… Les choses ne sont pas si simples. La France s'occupe actuellement plus de la politique "commerciale" plutôt qu'une/des politique/s qui permettraient les pays de l'Europe centrale se sentir en sécurité. Je trouve...

le 19/10/2016 à 14:42
Signaler
Historiquement la France ne faisait pas partie de l'OTAN, c'est pour ça qu'elle n'a pas aujourd'hui de soldats qui font les plantons en attendant les chars russes dont tout le monde sait très bien qu'ils ne viendront pas. Mais en matière de défense E...

à écrit le 14/10/2016 à 8:12
Signaler
les polonais ne sont quand meme pas sympas : ils auraient pu , en plus des elicos americains , commander quand meme les notres , et les faire voler sur des destinations nouvelles ( liaisons regionales par exemple ).

à écrit le 14/10/2016 à 3:28
Signaler
C'était indispensable et le meilleur choix possible de ne pas vendre les Mistral à Poutine qui occupe toujours la Moldavie, la Géorgie, la Crimée, l'Ukraine, la Syrie etc. Le gouvernement polonais est d'extrême droite donc normal qu'il se comporte de...

à écrit le 14/10/2016 à 1:13
Signaler
Le manoeuvre auquel s'est livré le gouv polonais est honteux et traduit, au mieux un clientélisme politique superficiel, au pire une corruption au plus haut niveau. Espérons que le peuple polonais soit informé de manière objective par les média du pa...

à écrit le 13/10/2016 à 22:13
Signaler
C'est pitoyable, certes. Mais moins que de refuser d'honorer le contrat que la France avait signé avec la Russie pour deux navires de guerre ? Certainement pas. Que Hollande s'en prenne à lui-même : s'il montre au monde entier qu'en France la politiq...

le 14/10/2016 à 9:48
Signaler
Airbus a son siège à Toulouse en France, Airbus helicopter à son siège à Marignane en France aussi. Airbus une entreprise européene ? On peut voir ça comme ça avec fantasie

le 14/10/2016 à 12:53
Signaler
Airbus Group a son siège à Amsterdam : c'est là-bas que se prennent les décisions qui concernent toutes les sociétés du groupe. Et les hélicoptères auraient de toute façon été produits en Pologne, pas en France. Airbus a perdu une vente et les Polona...

à écrit le 13/10/2016 à 19:19
Signaler
Puisqu'ils savent acheter des hélicos sans appel d'offre, ils peuvent commander des Tigres à Eurocopter sans appel d'offre non plus.

à écrit le 13/10/2016 à 17:27
Signaler
Ah tiens! ils reviennent à la charge , des remords je ne pense pas c' est plutôt leur crédibilité en Eu qui va en prendre un coup . Beaucoup de contrats vont leur passer sous le nez , au delà des 3 Md d' E . Un dicton dit qui gagne au début perd à la...

à écrit le 13/10/2016 à 17:22
Signaler
l`auteur ce ses articles a visiblement puisser dans les sourcces proches de l`ambasade de russie. Ces methodes et logique des ecrts sont directement pris de gebels. felicitacions a mr. michel c.

à écrit le 13/10/2016 à 17:07
Signaler
Ben , A cache-cache avec les commissions sur marchés publics; Les Américains devaient offrir plus, c'est tout.

à écrit le 13/10/2016 à 15:40
Signaler
mettez vous à leur place les Caracal sont 5 fois plus chers que les Black Hawk qui sont fabriqués 100% en Pologne! Alors il faut être bon prince quand on est viré proprement!

le 13/10/2016 à 17:44
Signaler
Il ne me semble pas que les polonais savent fabriquer même sous licence les turbo propulseurs des hélicoptères. Les américains ont fournis une chaîne de montage ( cellule ) , peut être la fabrication de certaine pièces mécaniques mais tous les équip...

à écrit le 13/10/2016 à 15:37
Signaler
Mais qu'est-ce que c'est que ces commentaires ici ? C'est encore du bon gros français bien chauvin. Blablabla Procès à la Pologne blablabla Injustice blablabla ... Et quand je lis dans l'article "un allié fiable comme la France" j'ai envie de hu...

à écrit le 13/10/2016 à 15:23
Signaler
Le parti au pouvoir a Varsovie se moque royalement de la France. Pas de doute! C'est pas la faute des polonais, soyons clairs, mais il est evident qu'une bonne partie de leur électorat soutient l'attitude hautaine et insolente du nouveau gouverneme...

le 13/10/2016 à 18:21
Signaler
encore un francais tres, tres, tres sage et tres, tres diplomate, si c`est cela que vous avez a dire il veut mieux se taire .... sagement et diplomatiquement, car apres avoit montrer la port aux francais au sujet de caracale on peut aussi le faire a ...

le 13/10/2016 à 21:35
Signaler
Pour moi la pologne , n'a d'européens que la position géographique . Dommage pour tous les amis originaire de pologne ( qui sont venus travailler dans les usines siderurgiques de lorraine ), mais ce pays n'a rien à faire en europe . C'est un vassal d...

le 13/10/2016 à 21:38
Signaler
Et pour finir , le dernier roi de pologne Stanislas 1er (je crois ) est devenu notre duc de lorraine , sa fille étant la reine de france ( louis XV ) .

le 15/10/2016 à 4:21
Signaler
Et pourquoi pas remonter à l'an 300000 av JC, quand nos ancetres vivaient dans des caves, on étaient tous cousins alors...

à écrit le 13/10/2016 à 14:40
Signaler
si la signature de la Pologne ne vaut rien, alors celle de l'UE pour les accueillir ne vaut rien non plus.

le 13/10/2016 à 15:46
Signaler
Parce qu'il y a encore des gens aui aspirent à rentrer dans l'UE ? Il me semble qu'il y en ai de plus en plus qui cherchent à en sortir. Même après qu'on leur ai promis l'apocalypse. La Grande Bretagne se porte très bien. On en parle bizarrement bea...

à écrit le 13/10/2016 à 14:35
Signaler
Que fait la Pologne ? Elle piège Hollande, car soit Airbus ne soumet pas d'offre et les Polonais diront que la France n'est pas un partenaire viable, soit Airbus envoie une offre qui sera acceptée pour un hochet et libèrera la Pologne de tout soupçon...

le 13/10/2016 à 17:57
Signaler
C'est sur que les commentaires de Patrickb eux sont d'un très bon niveau on se demande pourquoi il n'est pas président du monde, que dis-je de l'univers ! Les soi-disant "incompétents" ont fait exploser le compteur des ventes militaires comme jamais ...

le 14/10/2016 à 9:18
Signaler
@le br...eur: 1) merci de te soucier de moi, mais je vends plus que des charentaises et mes clients en redemandent. 2) mes opinions n'engagent que moi et on est surtout pas obligé d'être d'accord. 3) les ventes de Rafale, si c'est cela dont il s'agit...

à écrit le 13/10/2016 à 14:32
Signaler
En même temps, la France résilie bien de manière unilatérale ses contrats qui l'unissent à des pays tiers. En ce sens, elle est peu crédible quand elle vient à critiquer la Pologne.

le 13/10/2016 à 15:41
Signaler
Je suis tout à fait daccord avec ça. Les Français ont la mémoire bien courte.

le 13/10/2016 à 17:38
Signaler
Sauf que ce refus a été fait pour des raisons de politiques internationales face à un pays qui est entré en guerre contre un autre pays ami. Alors que ici, il s'agit d'un soi disant pays "ami" qui résilie un contrat de manière unilatérale..De plus, l...

le 13/10/2016 à 18:30
Signaler
@MDR : de quoi parlez-vous?

le 14/10/2016 à 15:46
Signaler
La France a résilié un contrat mais cela arrangeait les 2 parties qui se sont entendues sur la rupture. Et surtout cela faisait suite à l'agression de la Russie contre un Etat souverain l'Ukraine. D'autant plus grave que la Russie a signé un traité o...

à écrit le 13/10/2016 à 14:10
Signaler
Il faut IGNORER La Pologne. Qu'ils passent dorénavant, quand les poules auront des dents, des commandes fermes sans contreparties aucunes.

à écrit le 13/10/2016 à 14:10
Signaler
Que fait la Pologne ? Elle piège Hollande, car soit Airbus ne soumet pas d'offre et les Polonais diront que la France n'est pas un partenaire viable, soit Airbus envoie une offre qui sera acceptée pour un hochet et libèrera la Pologne de tout soupçon...

à écrit le 13/10/2016 à 14:01
Signaler
Le gvrt polonais fait une proposition pour éviter un procès donc tend encore un piège. Aussi n'hésitons pas à faire un procès et prendre par ailleurs toutes les mesures qui s'imposent. Le gouvernement polonais est d'extrême droite donc il ne comprend...

le 13/10/2016 à 15:43
Signaler
Je suis d'accord avec vous. En plus, qu'apporte stratégiquement cet achat à la Pologne? Les bonnes grâces de Washington, face à une Russie de plus en plus envahissante. Il est bien évident que si la Pologne se fait envahir, les Etats-Unis interviendr...

à écrit le 13/10/2016 à 13:59
Signaler
Les cons ça ose tout, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnaît. Il avait bien raison Audiard.

à écrit le 13/10/2016 à 13:12
Signaler
où étaient les français lors de cet exercice militaire ? il ne faut peut-être pas chercher plus loin les explications de la décision polonaise.

à écrit le 13/10/2016 à 13:06
Signaler
IL y a une règle simple BlackLister la pologne ils feront des appels d'offres sans concurrence et en paieront le prix. De toute façon avec un polonais faut pas discuter En plus la Vodka ça détruit le cerveau.

le 13/10/2016 à 15:40
Signaler
Et le vin rouge celui des français. Vos commentaires racistes sont d'une bassesse incroyable. Pour qui se prennent les français alors qu'ils ont refusés de livrer des navires de combats il y a peu à la Russie ? Normal que les Polonais n'aient pas...

le 13/10/2016 à 18:25
Signaler
Si la France a refusé de vendre ses navires à la Russie, c'est pour des motifs beaucoup plus nobles (salués à l'étranger d'ailleurs) et, en partie, dans l'intérêt de la Pologne justement ! Vos motifs sont donc nuls et non avenus, cher TK Julien.

le 13/10/2016 à 18:33
Signaler
100% avec vote commentaire concernant le racisme du précédent message. En revanche, je vous trouve gonflé de sous-entendre que si ce contrat a échoué c'est parce que l'on ne peut pas faire confiance aux français qui n'ont pas livré les Mistral aux ru...

le 13/10/2016 à 18:42
Signaler
'pénalisée'

à écrit le 13/10/2016 à 12:38
Signaler
BOYCOTTE MADE IN POLAND OPEL ZAFIRA ET ASTRA FIAT 500 ET LANCIA YPSILON

à écrit le 13/10/2016 à 12:35
Signaler
Je pense que le groupe Airbus doit engager une procédure car visiblement là il y a des dessous de table ou de la corruption, mais c'est normal dans les pays de l'ex bloc soviétique . De plus le contrat a été rompu unilatéralement, les règles élémenta...

le 13/10/2016 à 18:27
Signaler
Complètement d'accord. C'est d'ailleurs pour éviter cela que la Pologne tente d'amadouer la France désormais avec un 'lot de consolation'. Pitoyable !

à écrit le 13/10/2016 à 12:06
Signaler
C'est simple le partie au gouvernement a du se faire financer sa campagne par Sikorsky et Finmeccanica et maintenant ils doivent rendre la monnaie. Ensuite il se coupe de 6000 nouveaux emplois avec Airbus et mettent en jeu les aides de l'Europe dont ...

le 13/10/2016 à 15:44
Signaler
Ou alors comme tous les autres pays du monde ils ont perdu confiance en la France quand votre Président a décidé de ne pas livrer les navires de combats commandées par la Russie, comme l'avait demandé le gouvernement Américain.

le 13/10/2016 à 18:09
Signaler
Tk julien Français ou polonais? Pour moi, il ne faut pas ménager la Pologne, ce pays n'a pas de parole . Pour prendre l'argent des contribuables Français et autres pays européens pas de problème mais pour le redistribution la Pologne choisit Disneyla...

le 13/10/2016 à 18:33
Signaler
@TK Julien : sous la pression (et non la demande) du gouvernement américain.... et polonais, entre autres.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.