Honda part à la conquête du ciel avec le HondaJet

 |   |  346  mots
Le HondaJet attend son homologation par la direction de l'aviation civile américaine.
Le HondaJet attend son homologation par la direction de l'aviation civile américaine. (Crédits : Reuters)
Selon le constructeur japonais, plus connu pour fabriquer des voitures, le petit avion de 7 places qu'il vient de présenter consommera "17% de carburant en moins" tout en affichant une "vitesse record".

Il a fallu trois décennies de recherche et développement pour aboutir à ce résultat. Le constructeur de voitures Honda a levé le voile sur son premier aéroplane: le HondaJet. Il s'agit d'un petit avion de 7 places vendu 4,5 millions d'euros dont l'objectif est de concurrencer les petits appareils fabriqués par le Brésilien Embraer ou l'Américain Textron. Grâce à sa composition essentiellement en fibres de carbone, le HondaJet est très léger, ce qui permet d'afficher une économie de carburant de 17% par rapport aux avions déjà sur le marché, tout en revendiquant la plus grande vitesse, avec 420 nœuds. Honda innove également en installant les moteurs au-dessus des ailes.

En 2014, le patron d'Embraer avait estimé que Honda était devenu "un concurrent sérieux et de long terme":

"Je pense qu'ils ont beaucoup d'argent (...), ils investissent massivement en promotion et marketing", avait déclaré Marco Tùlio Pellegrini dans une interview citée par le "Wall Street Journal".

Projet lancé en 1986

Ce projet aéronautique date de l'époque de Soichiro Honda, le fondateur de la marque automobile japonaise qu'il avait dirigée jusqu'en 1973. Mais c'est en 1986 que le projet de R&D est secrètement monté avec, à sa tête, Michimasa Fujino. L'ingénieur a alors 28 ans et part étudier l'ingénierie aérospatiale à l'université du Mississippi.

Aujourd'hui, il raconte que, à cette période, il n'avait pas le droit d'indiquer que son employeur était Honda - pas même sur ses cartes de visite. Les temps ont changé. Honda Aircraft s'est installée dans un cluster dédié à l'aéronautique en Caroline du Nord. C'est là qu'il a présenté, ce week-end, son HondaJet.

En attente de l'homologation

Mais Michimasa Fujino a dû se battre pour convaincre la direction du géant de l'automobile de poursuivre le projet de recherche. En 1997, il parvient néanmoins à présenter un croquis à la direction qui l'autorise à monter un prototype. En 2003, le prototype vole pour la première fois, avec succès. Aujourd'hui, le HondaJet attend l'homologation de l'aviation civile américaine (FAA).

________

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2015 à 0:05 :
On dirait un Falcon 10 ... Mais avec 420 nœuds c'est pas le top. Niveau conso et bruit, j'espère qu'il fait mieux que le Falcon datant des années 70. Peut être que s'il y a 1 succès commercial, Dassault pourrait penser à une re-motorisation et sortir enfin les voilures carbone du Falcon 100 ...
a écrit le 18/05/2015 à 20:24 :
j'ai vu cet avion et il est absolument superbe. Honda a des ingénieurs de classe mondial
a écrit le 18/05/2015 à 19:53 :
Peut-être aussi un concurrent du Pilatus PC-24 qui a fait son premier vol la semaine passée? (Malheureusement aucun journal français a remarqué)
Par contre le Pilatus a un certain nombre d'avantage et 85 avions ont déjà été commandé. http://www.pilatus-aircraft.com/
a écrit le 18/05/2015 à 19:41 :
Le fokker 614 en 1971 avait déja des réacteurs sur les ailes.
420 noeuds ce n'est meme pas du haut subsonique, de nombreux jets d'affaire font mieux.
17% de moins, quelle est la référence?
1986-2015, environ 30 ans, c'est sur c'est un exploit! Et bien sur tout ça abec un ingé débutant juste sorti de l'école. Manque plus que la marmote qui plie le papier...
Réponse de le 18/05/2015 à 23:10 :
Oui, de nombreux jets font mieux, mais pas dans sa catégorie des "vert light jet", où les coups d'exploitation réduits seront un plus énorme.
a écrit le 18/05/2015 à 19:39 :
L'implantation des moteurs sur l'extrados n'est pas une innovation. Un avion allemand VFW 614 était construit ainsi. carrière plus que courte...
a écrit le 18/05/2015 à 19:04 :
On lit dans le texte "dont l'objectif est de concurrencer les petits appareils fabriqués par le Brésilien Embraer ou l'Américain Textron. "

Vous auriez pu aussi dire "pour concurrencer l'américain Cessna et le français Dassault." L'information LT, toujours au rabais….
Réponse de le 18/05/2015 à 22:07 :
Dans cette liste on peut aussi ajouter en tant que fabricants: Gulfstream, Bombardier et Hawker Beechcraft. En ventes, c'est Gulfstream le champion de ventes depuis 2011, suivi de Citation-Textron, Embraer, Bombardier, Dassault et Hawker Beechcraft. Honda se trouve devant un long (et dur) chemin….
Réponse de le 18/05/2015 à 23:18 :
les avions de Dassault sont plus gros, celui de Honda n'est pas un concurrent... un 7x coûte dans les 50 M$ soit 10 fois plus !
Réponse de le 19/05/2015 à 6:29 :
Cessna appartient au groupe Textron et Dassault ne produit pas d'avions de la catégorie du Honda Jet....un autre commentaire au rabais à rajouter?
Réponse de le 24/05/2015 à 15:59 :
Les concurrents direct sont le Cesna Citation M2 et l'Embraer Phenom E.
Le Honda Jet est un serieux concurrent. Il vient bousculer un segment de l'aviation. Rien de mieux que la concurrence pour avancer et bousculer les leaders d'aujourd'hui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :