L'armée commande 150.000 bérets "Made in France"

Le fabricant d'Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées-Atlantiques, Laulhère, vient de remporter un contrat de trois ans pour la confection d'au moins 60.000 bérets en laine Mérinos pour l'armée française.
Michel Cabirol

2 mn

Les futurs bérets de l'armée française seront entièrement confectionnés dans l'atelier d'Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées-Atlantiques
Les futurs bérets de l'armée française seront entièrement confectionnés dans l'atelier d'Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées-Atlantiques (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Cela fleure bon le terroir. Le fabricant d'Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées-Atlantiques, Laulhère, peut d'ailleurs se frotter les mains. Sa filiale Laulhere Army Beret (LAB), dernière fabrique historique de bérets en France, vient à nouveau de remporter un contrat de trois ans pour la confection d'au moins 60.000 bérets en laine Mérinos pour l'armée française. LAB pourrait même fabriquer sur une période de trois ans jusqu'à 150.000 bérets, déclinés en quatre modèles : 1995 pour l'armée de terre, Alpin pour les troupes alpines, Commando pour les parachutistes et Fusilier pour les fusiliers commandos. Le montant du contrat n'est pas encore déterminé, a assuré à La Tribune Laulhère.

Fabricant de bérets depuis 1840, Laulhère a remporté un appel d'offres qui s'est étalé sur neuf mois face à des concurrents internationaux. LAB, qui fabrique des bérets pour l'armée depuis 50 ans, a obtenu la note la plus élevée de l'appel d'offres (95,29 sur 100) qui reposait sur trois critères : qualité, prix et développement durable. "Le choix de Laulhère, fournisseur de bérets 100% fabriqués en France, permet aussi à l'armée française d'être en adéquation avec l'image qu'elle souhaiter refléter sur le terrain", a expliqué LAB dans un communiqué publié mercredi.

Des emplois sauvegardés

Laulhère, qui a réalisé environ 3 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015, emploie 45 salariés. Ce contrat permet à cette PME des Pyrénées-Atlantiques "de lisser une partie de sa production pour les prochaines années et d'assurer la conservation de nombreux emplois en CDI dans le Béarn". Laulhère envisage quelques recrutements sans toutefois en préciser le nombre. Les bérets de l'armée française seront "entièrement confectionnés dans l'atelier d'Oloron-Sainte-Marie", a affirmé Laulhère.

Au-delà de la France, Laulhère fournit en bérets des armées sur les cinq continents depuis 70 ans. La PME réalise tout type de béret militaire ou paramilitaire, ou comme élément d'uniforme : béret commando, béret militaire toutes armes, béret de cérémonie. "Si le béret commando est choisi par autant d'armées professionnelles (...), c'est pour sa résistance et sa durabilité. Toute notre gamme est réalisée à 100% en laine mérinos, une laine unique bien connue pour sa résistance à l'eau et ses qualités d'isolation thermique", explique Laulhère sur son site.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 06/05/2016 à 14:36
Signaler
J'espère que cette entreprise a eu la présence d'esprit d'offrir un béret d'âne à Hollande :-)

à écrit le 05/05/2016 à 21:02
Signaler
Nous ne savons plus fabriquer des fusils d'assaut mais encore des bérets. Les ennemis ont peur, attaquons à coup de beret. Le Drian , ouhhhhhhhhhh j'ai peur. Que les journalistes relevent ce point, ce sera à leur honneur de démonter le niveau nul n...

le 06/05/2016 à 8:50
Signaler
Le joli Balardgone (superbe idée qu'il soit lui aussi dans Paris) aux multiples malfaçons et au coût pharaonique a été commandé non par François Hollande, mais par un certain Nicolas Sarkozy, je ne sais pas si vous connaissez. Pour ce qui est du b...

à écrit le 05/05/2016 à 12:17
Signaler
c'est bien, mais malheureusement cette commande en France n'est qu'une goutte dans la mer,

à écrit le 05/05/2016 à 8:51
Signaler
Bien sûr, mais ne pas oublier que les treillis sont fabriquer à l'étranger, que. Les prochain fussil d'assaut ne sera pas français, que nos munitions ne sont plus fabriquer depuis belle lurette dans notre pays... Mais tous vas bien, Mr le président ...

à écrit le 04/05/2016 à 17:51
Signaler
tant mieux pour l'entreprise française laulhère mais c'est vraiment des miettes de notre budget défense ou va le reste du gateau ?

à écrit le 04/05/2016 à 14:57
Signaler
SANS rapport DIRECT, mais qui aura des implications jusqu'au béret, la BC d'Australie vient AUSSI de baisser ses taux... Bonne crise à tous. Rompez.

à écrit le 04/05/2016 à 13:27
Signaler
Les armes, tenues, et autre matériel sont fabriqués à l'étranger mais les bérets sont "made in france", merci nous sommes rassurés ...

le 05/05/2016 à 9:20
Signaler
Vous dites n'importe quoi. Les fremm, les famas, les sous-marins, les rafales, les hélicos, les chars Leclerc, les vbci, le porte avions... Tout ça c'est Francais. Vous en connaissez bcp des pays capables d'en faire autant ?

le 05/05/2016 à 19:44
Signaler
Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. La France est le 3ème exportateur d'armes dans le monde. J'ai bien dit d'armes, pas que les bérets.Avions, missiles, y compris missiles anti missiles, missiles de croisières, avions de chass...

le 06/05/2016 à 14:45
Signaler
Et les remplaçants des Famas? Et les Reaper, sans parlez du nombre impressionnant de matériel acheté à Thalès qui est plus international que français... L'argent va où? Même acheté français la plupart des groupes auquel on achète transfert l'argent à...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.