L'armée française ne peut plus répondre aux exigences de Bercy, Hollande intervient

 |   |  335  mots
L'armée française a engagé près de 10.000 soldats sur des opérations extérieures, et 10.000 dans le programme Sentinelle.
L'armée française a engagé près de 10.000 soldats sur des opérations extérieures, et 10.000 dans le programme Sentinelle. (Crédits : Reuters)
Alors que Bercy exige de nouvelles économies, l'armée française tire la sonnette d'alarme. D'après elle, ses différentes missions, sur les théâtres extérieurs ou intérieurs sont menacés par les réductions d'effectifs et la baisse des investissements. Le président de la République doit rendre ses arbitrages mercredi.

Alors que la France a multiplié les opérations impliquant ses forces armées, il est demandé à celles-ci de nouveaux efforts budgétaires. Cette fois, le ministère de la Défense a choisi l'affrontement avec Bercy. François Hollande reprend donc le dossier en main et va rendre des arbitrages mercredi.

Le gouvernement est coincé entre ses initiatives de sécurité prises au lendemain des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher en janvier dernier, et sa loi de programmation militaire (LPM) engagée fin 2013 et qui prévoit la baisse des effectifs de l'armée française de près de 34.000 personnes.

Opération Sentinelle

Sauf que, outre les opérations extérieures qui mobilisent près de 10.000 soldats sur différents théâtres (Centrafrique, Mali...), l'armée française a engagé près de 10.000 soldats dans le programme Sentinelle. Ce programme qui a pour vocation de surveiller et défendre les différents lieux de culte et les endroits sensibles à travers le pays.

Face à cette réalité, François Hollande avait déjà décidé de sauver autour de 7.000 postes sur les 34.000 prévus par la LPM. Mais, pour l'Etat-major de l'armée, cela ne suffira pas, il faut en sauver encore 11.000 pour assurer toutes ces missions.

L'armée estime également que, compte tenu des opérations extérieures, les troupes risquent de manquer de matériels car celui-ci s'use. L'investissement pour maintenir le niveau d'équipements des troupes est estimé entre 5 et 10 milliards d'euros d'ici à 2019.

Faible inflation et baisse du pétrole

Pour Bercy, des économies sont possibles grâce à la baisse des cours du carburant, mais également en vertu d'une inflation ralentie.

Le ministère de l'Economie estime que l'armée peut économiser entre 3 et 4 milliards d'euros sur ces deux leviers. La Défense répond que, même si le prix du carburant a baissé, la consommation a fortement augmenté en raison de la multiplication des opérations extérieures.

François Hollande rendra ses arbitrages mercredi 29 avril.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2015 à 9:29 :
Question budgets: les états Africains qui sont défendus par l'armée Française, n'étant pas capable d'assurer leur sécurité, ne pourraient-ils pas financer ces opérations, au lieu de construire des "Palaces dorés" alors que leur peuple meurre de faim, et sévissent le terrorisme des djihadistes ?
a écrit le 29/04/2015 à 21:49 :
Je n'ai lu que quelques commentaires et je suis vrement déçu par la mentalité actuelle de ces personnes.
"Des safaris en Afriques" : il ne me semble pas que le combat anti terroriste soit comparable à un safari, n'oubliez pas que des hommes et femmes français se battent tout les jours et riquent leurs vies pour ralentir la propagation djihadiste, en coupant leur lignes de ravitaillement et en essayant de casser les réseau. C'est d'autant plus dur pour eux qu'ils ne sont pas soutenu par leur propre citoyens, alors merci pour eux de ce comentaire enrichissant que vous nous avez fait le plaisir de partager...
"Avec ou sans armée, on signait l'armistice au bout de 10 jours" Si la france est attaquée de façon massive, ce sera à vous cher monsieur de defendre votre pays et pas seulement aux militaires, en etes vous capable?
Soyez honnetes envers vous meme et respectez vos soldats, eux ils croient en vous alors s'il vous plait croyez en eux.
Réponse de le 30/04/2015 à 20:35 :
Vous enjoignez les civils à combattre mais avec quel moyen ? Le port d'arme est interdit en France. Les bâtons peut être ?

Les commentaires sont cyniques mais réalistes parce l'histoire a montré que non seulement l'armée française n'est jamais très bien équipée et que quand bien même l'équipement est là, elle est effroyablement mal commandée cette malheureuse armée.
Les archives Gaumont Pathé / INA (merci Agnès) sont très éloquentes. Nous allions la gagner cette seconde guerre mondiale. Nous étions les meilleurs. Il n'a pas fallu 2 mois pour nous écraser et on a même sabordé la flotte à Toulon.

Le cynisme n'interdit pas de s'inquiéter pour nos soldats. Bien au contraire même.
Réponse de le 12/05/2015 à 16:56 :
"Nous allions la gagner cette seconde guerre mondiale. Nous étions les meilleurs. Il n'a pas fallu 2 mois pour nous écraser et on a même sabordé la flotte à Toulon.": Merci de relire votre livre d'histoire avant de dire n'importe quoi!
a écrit le 29/04/2015 à 12:57 :
Ça manque de couleur nos uniformes militaires.
Il faudrait une armée plus moderne avec du rose pour les filles et du bleu pour les garçons. Mdr
a écrit le 29/04/2015 à 0:22 :
pour protéger la capitale, le temps que les américains débarquent car de toutes les manières, cela se terminera par une reddition.
il y a des économies à faire et je suis certain que mal équipés comme ils le sont, autant qu'ils restent en France les militaires au lieu d'aller faire des safaris en Afrique.
a écrit le 28/04/2015 à 18:32 :
Avec ou sans armée, on signait l'armistice au bout de 10 jours.
Alors autant tailler dans les dépenses.
Surtout qu'Agnes Sall a libéré toute une flotte de taxis parisiens.
a écrit le 28/04/2015 à 17:36 :
Cela rappelle l'histoire de ce paysan qui trouvait que son âne lui coûtait trop cher en nourriture. Réduisait sa ration jusqu'à ce que le pauvre animal tombe raide mort.
Réponse de le 12/05/2015 à 16:58 :
@Tribun: tres beau résumé
a écrit le 28/04/2015 à 16:03 :
Un pays qui n'assure plus la sécurité de ses administrés et un pays qui s'effondre économiquement.
Réponse de le 29/04/2015 à 19:03 :
Ca fait déjà 20 ans qu'on a pas d'armée?
Réponse de le 05/05/2015 à 11:54 :
Ah oui ? et les Japonais ils s'effondrent économiquement sans armée ?
a écrit le 28/04/2015 à 10:33 :
Mais où va toute cet argent que l'état ponctionne aux français avec une gloutonnerie sans limite s'il n'est même pas capable de déployer plus de 20 000 hommes en opération intérieur et extérieur. C'est proprement dramatique.
Réponse de le 28/04/2015 à 15:08 :
Le plan actuel a réduit les capacités françaises à celles prévalant sous Mitterrand, c'est à dire 15000 hommes en opération, l'opération Daguet avait montré les limites de notre pays et qu'il fallait viser plus haut. On avait pourtant un plan d'avoir des capacités de projection de 50000 hommes( qui correspond bien à la taille de notre pays), mais celui-ci a été progressivement érodé faute de financement. On est revenu à la case départ, 25 ans en arrière.
a écrit le 28/04/2015 à 9:05 :
Alors que le format des armées avec la professionnalisation a été divisé par quatre pour passer sous la barre des 100 000 hommes pour l'armée de terre, le nombre d'officiers formés à Saint-cyr est resté quasi identique. On "incite" des lieutenant-colonel à partir en retraite avec un "petit" chèque de 200 000 euros tellement ils encombrent les états majors sans parler des milliers de généraux maintenus en deuxième section. On pourrait toujours se dire qu'ils suffit de les envoyer pour combattre à la place des fantassins qui font défaut le problème c'est qu'ils sont plus habitués à s'entendre parler et aux bons petits repas qu'aux sciences du champ de bataille, et avec leur petit ventre cela risque d'être difficile d'emmener 30 kgs d'équipements dans les montagnes. Il y a un sacré ménage à faire, et si vous voulez des économies demandez donc aux présidents de catégories, ils vous indiquerons comment faire.
a écrit le 28/04/2015 à 8:28 :
Nous avons en France autant de représentants politiques qu' aux USA pour une population 6 fois moindre. C'est dire s'il y en de l' argent gaspillé. Mais entre copains, et pour flouer et taxer les Français, l' UMP et le PS sont les premiers. Et les Français votent pour eux encore ! Ils n'ont rien compris...
a écrit le 28/04/2015 à 8:07 :
Il est dramatique de constater que les missions régaliennes Défense Nationale, Justice, Police et dans une moindre mesure Education Nationale soient dans un tel état de décomposition !!! On peut se demander quel usage est fait des recettes publiques !!! L'actualité du jour nous apporte une réponse avec le chômage qui augmente; Beaucoup d'argent est utilisé pour acheter la paix sociale au lieu de favoriser la flexibilité du marché du travail. Avec le refus imposé des fonds de pension et l'utilisation politique et démagogique de l'âge de départ à la retraite, on plombe les comptes sociaux. Nos dirigeants socialistes de droite et de gauche nous ont imposé un système de répartition qui ne fonctionne plus pour nous "protéger" alors qu'il n'a même plus les moyens de nous protéger physiquement avec la Police et la Défense Nationale, et assurer la cohésion de la société avec l'application des lois (Justice). Comme toutes les dépenses publiques, les dépenses de Défense Nationale pourraient être jugées à la lumière des résultats. Combien des OPEX ont fait l'objet d'évaluation ?? C'est tabou comme le reste ???
a écrit le 28/04/2015 à 7:20 :
Il y a sûrement des économies à faire mais faudrait il que les politiques réduisent la voilure.
Les dernières élections départementales en sont l'exemple on réduit de moitié le nombre de canton et au résultat on a plus de conseillés pour une une question de parité homme/femme, manquerait plus qu'ils fassent la même chose pour les régionales, les députés les sénateurs, voir notre president qui devrait avoir son double femme.
Et puis il faut aussi penser à Bruxelles
Ca en fait des sous gaspillés pour des gens qui n'ont aucune obligation d'objectifs et de resultats.
La plus énorme masse salariale qui n'apporte aucune valeur ajoutée.
a écrit le 28/04/2015 à 7:17 :
Il y a sûrement des économies à faire mais faudrait il que les politiques réduisent la voilure.
Les dernières élections départementales en sont l'exemple on réduit de moitié le nombre de canton et au résultat on a plus de conseillés pour une une question de parité homme/femme, manquerait plus qu'ils fassent la même chose pour les régionales, les députés les sénateurs, voir notre president qui devrait avoir son double femme.
Et puis il faut aussi penser à Bruxelles
Ca en fait des sous gaspillés pour des gens qui n'ont aucune obligation d'objectifs et de resultats.
a écrit le 28/04/2015 à 4:00 :
Enfin la France va réfléchir avant d'envoyer ses soldats un peu partout et évaluer plus ce que cela nous rapporte vs ce que cela coute. Les bonnes causes ont un cout et nous ne devons pas être les seuls à les défendre, ou sont les anglais, les canadiens, les italiens, etc ??? ... on va se la jouer un peu à l'Américaine ... faire des guerres qui nous rapportent plus qu'elles nous coutent .... ah ben y en a qui vont regretter la 'vieille France', .... ben oui à force d'y cracher dessus ...
Réponse de le 28/04/2015 à 8:09 :
Les bonnes causes ????? C'est un point de vue, pas une vérité.
a écrit le 28/04/2015 à 0:32 :
Poutine a fait faire une grande réforme de son armée en 2009 en prenant conscience de sa faiblesse pendant la guerre de Géorgie.
maintenant l'armée russe a viré une très grande partie de ses officiers, a embauché énormément de sous-officiers, des rangs ont même carrément disparu, a réduit fortement le nombre d'écoles militaires, a augmenté les soldes des soldats de base et leur entrainement est devenu quasi-quotidien. La doctrine aérienne et surtout d'attaque au sol a été repensée, l'armée russe a totalement simplifié son organigramme d'unités et d'approvisionnement et commence à se robotiser pour compenser ses manques d'effectifs, car, l'armée russe et une des plus sinon l'armée la plus féminisée au monde.
La France avait un programme ambitieux il y a 10-15 ans sur ce principe, BOA, bulle aéro-terrestre, une armée composée de brigades qui peut opérer en quasi autarcie, mais les coupes budgétaires à répétition ont transformé le programme en lambeaux( les anglais aussi ont abandonné leur programme). l'armée s'est réduite pour compenser le manque de moyens, alors que nous sommes présents dans plein de pays, même le nombre d'avions de transport a été fortement réduit et le nombre d'unité de ravitaillement a aussi chuté.
Cela me rappelle le même gâchis qu'avant la 2ème guerre mondiale où des généraux français demandaient une armée mobile et blindée, on ne l'a pas eu, on connait la suite.
Un général a eu une bonne remarque en parlant de l'armée française comme une armée d'échantillons, un peu de tout mais en trop faible moyens pour intervenir autre part que pour des mini-crises en afrique, notre armée est incapable de faire une guerre contre un pays moderne, dans l'imaginaire de nos décisionnaires notre arme nucléaire a pris exactement la même place que la ligne maginot. On pourrait compenser une armée d'active faible en ayant des réserves fournies comme les suisses mais elles ne sont plus là. Actuellement nous avons des troupes blindées en Pologne, au cas où.. au cas où il faudrait faire figuration.
a écrit le 27/04/2015 à 21:27 :
POURTANT, LE GOUVERNEMENT TROUVE L’ARGENT NÉCESSAIRE POUR JOUER LES SUPPLÉTIFS DE L’EMPIRE EURO-ATLANTISTE ET LIVRER DES ARMES AUX REBELLES SYRIENS !
Alors que nous ne sommes plus en période de vaches maigres, mais de vaches moribondes, le gouvernement trouve quand même l’argent nécessaire :

pour entretenir des centaines (des milliers ?) de « conseillers » en Afghanistan, contrairement aux intérêts nationaux de la France

pour intervenir au Mali, après avoir créé le chaos en Libye

et même, c’est la nouvelle du jour, pour livrer des armes aux rebelles syriens

On a appris en effet, ce 14 mars également, que les gouvernements français et britannique vont demander d’avancer la prochaine réunion de l’Union européenne sur l’embargo sur les armes pour la Syrie et, à défaut d’unanimité, décideront à titre national d’en livrer aux rebelles.

C’est ce qu’a annoncé le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, en osant justifier ce viol programmé de nos engagements européens, par l’assurance que « la France est une nation souveraine. »
CONCLUSION : CYNISME ET ASSERVISSEMENT

Décidément, chaque jour qui passe témoigne du cynisme éhonté du prétendu « gouvernement français » et de son asservissement le plus total aux orientations états-uniennes.

Washington exige que la France « sauve l’euro », afin de préserver le glacis géopolitique que les Etats-Unis se sont assuré sur le continent européen ?

Alors notre prétendu « gouvernement français » obéit au claquement de doigt et est prêt, s’il le faut, à détruire toute la nation française, depuis nos acquis sociaux et notre niveau de vie jusqu’à notre industrie, en passant par notre armée, et tous nos services publics.

Washington exige que la France « sauve le peuple afghan », que l’on « sauve le peuple libyen », que l’on « sauver le peuple syrien », afin d’assurer sa domination mondiale par des pays satellites

Alors notre prétendu « gouvernement français » obéit au claquement de doigt et est prêt, s’il le faut, à dépenser des sommes considérables soudain trouvées dans le budget de l’Etat, et est prêt à piétiner les traités européens dont il nous assure au même moment que ce serait être « extrémiste » que de vouloir les dénoncer juridiquement.
Réponse de le 28/04/2015 à 8:52 :
Il n'y a en effet que l'UPR de François ASSELINEAU qui s'est structuré pour expliquer aux français ce que cette Europe là coûte tous les jours aux français en terme d'abandon et de destruction de leur cadre de vie.
a écrit le 27/04/2015 à 20:54 :
Le problème indéniable est qu'il y a trop de "hauts" gradés qui sont payés plus de 4000€ à ne plus rien faire parce qu'il y a beaucoup de têtes pour des postes qui n'en nécessitent pas vraiment. Le probleme étant que les officiers evoluent bien trop vite en grade et ce presque sans condition et le vivier ne diminue pas car bien souvent il s'agit de fils de quelqu'un... Il y a près de 5000 généraux en France en retraite qui ponctionnent une très grosse partie du budget imputé à l'armée. Le probleme étant que cette élite dirige les LPM, le serpent ne se mord pas la queue. Ensuite l'armée veut faire partir ces poids mais ne peut autrement que de les appâter avec des billets et un grade supérieur pour la retraite et sachez qu'ils veulent en voir avant de quitter leur fauteuil en cuir mais c'est bien la la seule solution trouvée par nos chefs au lieu de limiter le nombre de mites (par l'âge et/ou l'ancienneté par exemple)...
Réponse de le 27/04/2015 à 22:08 :
Il y a combien de fonctionnaires, nourris au lait gauchiste, qui pompent nos finances ? Les militaires en retraites sont ultra minoritaires. Les autres ont fusillé la france quand ils etaient syndicalistes puis plus tard en jouissant d'une paisible retraite de fonctionnaire de gauche...
a écrit le 27/04/2015 à 20:54 :
il est temps que Hollande se sépare des deux guignols de Bercy : Sapin et son porte- cotons Eker.
a écrit le 27/04/2015 à 20:00 :
La raison d'exister du peuple français c'est payer des taxes. Et cela nos dirigeants l'ont déjà compris. Le budget de l'armée a déjà été voté et bouclé. Mais, que veux-tu, l'OTAN exige et l'armée française veut encore de l'argent. Pas de problème, Hollande va nous renfiler une taxe-Armée et la vache à traire va continuer à payer, bien sûr !! somme toute, c'est notre raison d'exister.
a écrit le 27/04/2015 à 19:49 :
Le problème de l'armée est simple : beaucoup trop de gradés (sans doute 2 militaires sur 3) grassement payés et peu d'investissement dans le matériel qui vieillit.
Si bien qu'il y a double peine : le vieux matériel coûte de plus en plus cher à entretenir et à réparer mais on ne peux pas le remplacer car il faut d'abord payer les salaires et les primes.
Il suffirait de supprimer une dizaine de grades arriver à un ratio encadrant/encadrés plus raisonnable (50/50 par exemple).
Réponse de le 27/04/2015 à 21:01 :
Le problème du matériel neuf est qu'il est souvent acheté non fini... Et comme on est dans l'air du numérique, il ne le seront jamais fini...
a écrit le 27/04/2015 à 19:43 :
Présenterons-nous un jour la facture aux US..?? Un doute m'habite...
a écrit le 27/04/2015 à 19:34 :
Dans tous les domaines , nous assistons au triomphe de la bureaucratie française qui bloque toute les réformes de ce pays . Où sont les patriotes ? Peut-être faudra -t-il , un jour, inculper les sinistres commis de Bercy pour mise en danger de la vie d'autrui ..pour mise en danger.de la vie des soldats français ?
a écrit le 27/04/2015 à 19:16 :
Et en plus, ce sont des emplois..... de jeunes!
Autant qu'ils s'engagent plutôt qu'à zoner ou à occuper des emplois fictifs subventionnés!
Réponse de le 27/04/2015 à 19:48 :
Si ils proposait les prime de départ à la retraite à tous militaires ayant atteint un certain temps de service sans avoir à faire une certaine durée dans leurs grades, ils aurait plus de monde qui demanderait à partir et avec leur salaires, ils pourraient largement financer les salaire de 3 jeunes pour deux vieux qui partent... Mais bon ils préfèrent garder les vieux 5 ans plutôt que de leur proposer de partir de suite...
a écrit le 27/04/2015 à 19:12 :
va bien falloir que l'europe mette la main à la poche pour financer tous ces théâtres (le mot est beau non !!!) d'intervention....à croire que jouer à la guerre dans des théatres est un magnifique spectacle réservé à nos élites qui envoient nos gars sur le terrain....et si on retirait nos armées pour les laisser s'entretuer, après tout c'est bien fini l'époque des colonies qui a laissé la place à des "républiques bananières" où sévit la corruption...
a écrit le 27/04/2015 à 17:47 :
Bercy va récupérer deux bâtiments confisqués aux russes , les offrir à la SNCM pour rapatrier les clandestins à petit prix !
Réponse de le 27/04/2015 à 19:42 :
Faudrait des marins avec un certificat de langue russe pour les utiliser.
a écrit le 27/04/2015 à 17:14 :
Voilà que maintenant , F.Hollande tente "d''arbitrer " le coup faramineux de ses expéditions néocoloniales en Afrique...!
Réponse de le 27/04/2015 à 19:45 :
Pipo, vous avez loupé le truc principal : dans l'otan, ce sont les US qui décident de ce que NOUS "faisons"...
a écrit le 27/04/2015 à 17:05 :
C'est sur que d'entretenir 5500 généraux en deuxième section ( a quel titre, pour quelle utilité, a quel cout ???).
ne donne pas de marge de manoeuvre a nos gouvernants socialistes qui mamifestaient devant les casernes en 1975 et que les soldats sont maintenants depuis des mos devant les mosquéees et les synagogues !!!

merci à la promo VOLTAIRE.
Réponse de le 27/04/2015 à 17:38 :
Quel est le rapport entre la promo Voltaire et le nombre de généraux ? Cette situation d'Armée "mexicaine" date de Chirac car en supprimant le service national on n'a pas adapté le ratio troupe/officier supérieurs et généraux.
Réponse de le 27/04/2015 à 18:59 :
à Paul C: pp2607 parle des généraux (et amiraux) en deuxième section c'est à dire, en fait, retraités, quoique susceptibles de rappel au service. Une partie de ces généraux sont en fait des colonels (ou capitaines de vaisseau) promus juste avant leur mise à la retraite.On pourrait faire quelques économies en les mettant à la retraite comme colonels; mais leur promotion in extremis est un moyen de récompenser de bons serviteurs qu'on n' a pu mieux traiter. Pour le reste, comme pour les autres retraités il faut imputer le problème à l'accroissement de la longévité.
Réponse de le 27/04/2015 à 21:04 :
Avant de reprocher au retraité qui ont travailler de vieillir plus, ne serait il pas de bon ton de faire en sorte que nous qui travaillons ayant moins de chômage à financer?
Réponse de le 28/04/2015 à 2:25 :
Il faut allonger le service actif des militaires, et retarder les promotions, pour adapter la grille des emplois sur la pyramide des ages actuelle.
Réponse de le 29/04/2015 à 0:57 :
J'aimerais connaitre ta solution pour "allonger le service actif des militaires". Surtout lorsque nous sommes sous CDD... Quand aux promotions, dis toi bien que les responsabilités et la charge de travail va avec!!!
a écrit le 27/04/2015 à 16:51 :
vu que le budget de la culture n'a pas ete touche, je suggere qu'on envoie au front des intermittents du spectacles, armes de MAS ( ils n'ont pas besoin de plus) et equipes de pataugas
Réponse de le 27/04/2015 à 17:08 :
Et quelques retraités, ça leur rappellera le bon vieux temps de l'occupation!
Réponse de le 27/04/2015 à 18:27 :
"le bon vieux temps de l'occupation" : vos propos sont abjects... Et ne cherchez pas l excuse de l humour pour justifier de tels propos.
Réponse de le 27/04/2015 à 19:01 :
Pour les intermittents du spectacle "au chômage", il y a impossibilité:
- il y a ceux en vacances (payées par Pole Emploi) en Guadeloupe
- il y a ceux qui refont des appartements, puis les mettent en location
- il y a ceux qui bossent au noir
-...
En rappelant que les indemnités versées aux intermittents du spectacle sont prélevées INTEGRALEMENT sur les cotisations des salariés du privé... Les fonctionnaires ne versent pas 1 centime...
Réponse de le 27/04/2015 à 19:44 :
Vu que les militaire n'ont pas le droit au chômage, il manquerais plus qu'ils y cotisent...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :