L'Iran veut acheter près de 100 avions par an à Airbus et Boeing

 |   |  372  mots
L'Iran a besoin de renouveler sa flotte d'avions de ligne
L'Iran a besoin de renouveler sa flotte d'avions de ligne (Crédits : POOL)
Le responsable adjoint de l'Organisation de l'aviation civile (OAC) en Iran, Mohammad Khodakarami, annonce que l'Iran veut acheter de 80 à 90 avions par an. Il évalue à environ 20 milliards de dollars le coût de ces acquisitions.

L'Iran a l'intention d'acheter de 80 à 90 avions de ligne par an, Boeing et Airbus confondus, pour rénover sa flotte vieillissante, a annoncé un responsable de l'aviation civile cité dimanche par la presse à Téhéran. "Nous devons ajouter 80 à 90 appareils à notre flotte chaque année afin d'avoir 300 avions neufs et opérationnels" dans les prochaines années, a déclaré le responsable adjoint de l'Organisation de l'aviation civile (OAC) en Iran, Mohammad Khodakarami.

Il a affirmé que l'accord nucléaire conclu le 14 juillet à Vienne par son pays et les grandes puissances "stipule clairement que l'interdiction d'acheter, de louer et de transférer des moteurs ou des pièces d'avions a été levée". L'accord de Vienne permet à la République islamique d'Iran de développer une filière nucléaire civile tout en l'empêchant de se doter de l'arme atomique, en échange de la levée progressive et conditionnelle des sanctions internationales qui asphyxient son économie depuis 2006.

 Une opération à 20 milliards de dollars

"En conséquence, l'OAC envisage de rénover la flotte nationale avec des Airbus et des Boeing à égalité", a-t-il précisé.Il a évalué le coût de cette opération à environ 20 milliards de dollars. La flotte iranienne comprend actuellement 140 avions en activité, dont la moyenne d'âge est d'environ 20 ans. Le chef de l'aviation civile avait indiqué à la mi-avril que l'Iran aurait besoin de 400 à 500 avions de ligne dans la prochaine décennie.

L'industrie du transport aérien était soumise à un embargo américain datant de 1995 empêchant les constructeurs occidentaux de vendre des appareils et des pièces détachées aux compagnies iraniennes, clouant au sol une partie de leur flotte. Cet embargo avait été partiellement levé par l'accord intérimaire sur le nucléaire signé en novembre 2013 par l'Iran et les grandes puissances.

Des perspectives commerciales juteuses

La levée des sanctions prévues par l'accord de Vienne ouvre des perspectives juteuses pour les entreprises occidentales prêtes à investir massivement en Iran, un marché de près de 80 millions d'habitants.

Depuis le 14 juillet, plusieurs hommes d'affaires et responsables politiques étrangers sont déjà venus à Téhéran pour relancer leurs relations avec la République islamique et de nombreux autres sont attendus dans les semaines à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2015 à 9:22 :
C'est normal, l'Iran veut rénover sa flotte, mais détrompez-vous, MM les journalistes, les contrats les plus juteux seront pour les pays qui ont toujours était du côté de Téhéran, notamment la Russie. Il y aura fort peu de retombées pour les Occidentaux, vous en soyez certains.
Réponse de le 03/08/2015 à 15:42 :
Ils vont vendre quoi comme avions les Russes? des Tupolevs ;).
Réponse de le 11/08/2015 à 23:34 :
@Matthieu

Les Russes ont des projets d'avions civils intérssants dans les cartons :
- Sukhoi SSJ 100, court-courrier déjà en production dont le Mexique, l'Arménie ou le Laos ont déjà commandé des exmplaires.
- MS-21, moyen-courrier dont la conception a déjà commencé et dont la Chine

Si vous en êtes toujours pas convaincus voici des liens intéressants :
https://en.wikipedia.org/wiki/Sukhoi_Superjet_100
https://fr.wikipedia.org/wiki/Irkout_MS-21

Sans oublier le projet du futur long-courrier russo-chinois basé sur l'IL-96.

Sinon, il y a le Comac C919 chinois auxquel l'Iran pense...
Réponse de le 31/08/2015 à 15:34 :
effectivement les sukoi peuvent être intérréssent et déja en service (en plus safran bosse sur les moteurs), le ms 21 pas vraiment d'idé et le comac c919(moteur safran GE) pourquoi pas mais n'a pas encore fait son premier vol
a écrit le 02/08/2015 à 19:09 :
Euh, entre 80-90 et 100, il y a une grosse différence ! Cet article est-il du journalisme ou du sensationnalisme ?
a écrit le 02/08/2015 à 18:04 :
A 47$ le baril et 80 millions de bouches à nourrir , vous croyez qu'ils auront des moyens illimités ... Certains vont vite déchanter d'ici quelques mois ...
a écrit le 02/08/2015 à 15:06 :
ca sera du tout cuit pour Boeing et nous europeens on ramassera que des miettes
a moins que l iran achette des avions civil chinois russes ou bresiliens ..
Réponse de le 02/08/2015 à 22:40 :
Allez, encore un franchouillard qui voit tout en noir ! Lâchez-nous. Laissez-nous avancer. C'est fatigant.
a écrit le 02/08/2015 à 12:27 :
Un débouché pour les éleveurs dont les viandes sont stockées par l'UE .
Réponse de le 02/08/2015 à 15:07 :
ha non pas possible car produit non halal

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :