"La situation de l’A400M n’est pas satisfaisante" (Jean-Yves Le Drian)

 |   |  536  mots
(Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian est de plus en plus agacé par la gestion d’Airbus Group sur le programme de l’avion de transport de troupes européen, l’A400M.

Entre Airbus Group et le ministre de la Défense, les débats sont actuellement musclés sur l'A400M. Jean-Yves Le Drian n'a pas caché son irritation vis-à-vis du constructeur de l'avion de transport militaire européen au moment où les armées sont engagées sur plusieurs théâtres d'opérations exigeants. "J'entretiens avec l'industriel des relations quelque peu toniques...", a-t-il expliqué le 21 octobre à l'Assemblée nationale en réponse à deux députés qui l'interrogeaient sur les dernières difficultés de l'A400M. Car, selon lui, "la situation n'est pas satisfaisante" sur ce programme.

Qu'est-ce que reproche le ministre à Airbus ? De ne pas répondre à l'une de ses demandes qu'il estime légitime. "Aujourd'hui, a-t-il précisé, je n'ai pas de réponse à la nouvelle demande que j'ai formulée : nous souhaiterions disposer, à la fin de l'année 2016, de onze A400M, dont six dotés de capacités tactiques - autoprotection, largage, atterrissage sur terrain sommaire... J'espère que ce sera possible".

Pourtant cette demande a été formulée "avec rudesse dans le courant de l'été" par le ministre, a expliqué le 7 octobre le délégué général pour l'armement (DGA), Laurent Collet-Billon. Jean-Yves Le Drian a même rencontré le président d'Airbus, Tom Enders. Mais au 21 octobre, Airbus n'avait pas, semble-t-il, répondu à Jean-Yves Le Drian. Bonne ambiance entre le ministère et Airbus...

Des livraisons qui se font attendre

Deux A400M doivent être livrés en 2015 et trois autres à la fin de l'année 2016 à l'armée de l'air. Les capacités de projection-mobilité et de soutien des armées seront maintenues grâce à la livraison de trois avions A400M notamment. "Mais, a rappelé le ministre, nous avons mis du temps à recevoir les livraisons 2015". Et de rappeler qu'il "y a des manques sur le largage, l'autodéfense ou encore le ravitaillement en vol des hélicoptères. Ces problèmes doivent être corrigés par Airbus, mais les démarches que j'ai pu entreprendre n'ont pas, à ce jour, trouvé de réponse satisfaisante. J'espère que les livraisons seront faites en temps et en heure".

C'est d'ailleurs pour cela que le ministre a lancé une étude en vue d'acquérir quatre C-130 supplémentaires afin de pallier les retards des capacités tactiques de l'A400M. Deux pourront ravitailler des hélicoptères. Je ne sais pas encore s'il s'agira d'avions neufs ou d'avions d'occasion rétrofités.

Des difficultés qu'avait déjà suggérées Laurent Collet-Billon. "Concernant l'A400M, se pose la question de la capacité de livraison d'Airbus et celle du standard des avions". Le ministre tient à disposer fin 2016 "de six avions au standard 1.5 disposant des capacités opérationnelles bien supérieures aux seules capacités de transport logistique". Pour recevoir ces appareils en temps et en heure, Laurent Collet-Billon a demandé "à Airbus de faire des efforts dans ses rythmes de développement, notamment sur les questions de parachutage, les derniers essais n'ayant pas été totalement satisfaisants, de logiciels de soute, pour extraire les charges de fort tonnage, et de mise au point du dispositif d'autoprotection. Le ravitaillement des hélicoptères sera traité dans un second temps".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2015 à 9:16 :
La branche militaire d'Airbus n'est pas une priorité pour cette entreprise, ce qui est dommage, car ils vas falloir contrebalancer l'egenomie américaine sur se marchée... Espérons qu'il sera pris des messure de correction en terme de production et de devellopement.... Pour pouvoir maintenir une indépendance, ils faut produire pour pouvoir vendre, effectuer de la recherche dans les secteurs où nous somme en retards ( donne MALE) .... Ensuite être capable de respecté le calendrier dès livraison est de faire preuvent de fiabilité....
a écrit le 29/10/2015 à 18:06 :
Pas étonnant si c'est un programme européen ! C'est toujours foireux !
a écrit le 29/10/2015 à 16:55 :
Ce qui montre s'il en était besoin le sérieux avec lequel l'Etat socialiste françaisest traité par ses propres fournisseurs. Consternant.
Réponse de le 30/10/2015 à 17:44 :
C'est l’argent des contribuable donc c'est normal que l’État soit rigoureux avec ces fournisseurs. Ah peut-être que vous ne payer pas d’impôt dans ces conditions votre résonnement stupide est compréhensible.
a écrit le 29/10/2015 à 14:43 :
nos bons vieux transal ont encore un bel avenir devant eux et, pendant qu'on y est les remotoriser afin de les rendre plus performant , ça coutera moins cher et donnera du travail aux petits sous traitant qui en ont bien besoin sans parler de tous nos hélicoptères en panne faute de pièces détachées et des chars ...
commençons par remettre en état de marche tout notre matériel existant et après, on verra
Réponse de le 29/10/2015 à 20:18 :
@ Philippe
On voit que vous ne connaissez pas la situation des Transall : Ils sont cramés ! Ils coûtent justement une fortune à entretenir car chaque heure de vol coûte un temps énorme en maintenance du fait l'obsolescence de l'ensemble des pièces du moteur et des transmissions. Bref, on ne peut plus les prolonger à moins de mettre en danger nos soldats.
a écrit le 29/10/2015 à 14:06 :
le crash en espagne dut apparamment a un pilotage trop extrème a peut ètre rendu trop prudent le staff d'airbus???????????????
Réponse de le 30/10/2015 à 0:13 :
Vous avez un scoop? Vous avez eu accès aux enregistreurs de vol?
Navré de vous contredire mais le pilotage n'y est pour rien. Le problème est une c....e au niveau des opérations. Si le BEA publie un jour quelque chose la lecture sera intéressante...
a écrit le 29/10/2015 à 12:04 :
Vu sa politique étrangère ...Normal 1er n'a pas besoins d'autres avions ... pour rapatrier les soldats de ses expéditions africaines et moyennes orientales hasardeuses ...les moyens classiques suffisent.
a écrit le 29/10/2015 à 10:13 :
Malgré les delais de livraisons, la France a recu 7 A 400 M , cest à dire la part du lion comparé aux autres pays.
L Allemagne n en a recu qu un seul exemplaire à ce jour.
De quoi se plaint il ?
Quel autre type d´avion peut faire du ravitaillement d hélicoptère en vol ?
Vu l eloignement necessaire des tuyaux à cause du rotor de l hélico cela semble tres compliqué voire meme irréaliste !
voir article dans wikipedia.
Réponse de le 29/10/2015 à 11:54 :
Il set à quoi l'A400 allemand??
A parachuter des contrats de travail aux migrants??
Réponse de le 29/10/2015 à 12:20 :
Quel autre avions peut ravitailler des hélicoptères en vol? Ben le C-130 déjà, il suffit de l'ire l'article pour le savoir...
Quant à l'Allemagne, quel est son besoin? Elle ne mène pas d'opération antiterroriste en Afrique sur un territoire grand comme l'Europe, elle. Et pas de livraison = économies. Parfait pour la doctrine orthodoxie budgétaire des Allemands.
Réponse de le 04/11/2015 à 8:44 :
@Pierre : en Afganistan, le seul conflit mandaté par l´UNO, l Allemagne avait un contignent de troupe plus important que la France et a du louer des transporteurs ( Antonov) en Russie et Ukraine pour amener et rapatrier une partie du materiel par air.
La Luftwaffe utilise aussi ses Transals pour des missions humanitaires .... du moins ceux qui sont encore en état de voler !!
a écrit le 29/10/2015 à 10:04 :
Pour faire la guerre au terrorisme notamment au proche et Moyen-Orient, on vient de lire que AIRBUS avait trouvé la solution miracle : réviser le droit du travail en faisant travailler à très bas coût les migrants dont l'exode pose problème aux Européens.
Réponse de le 29/10/2015 à 17:13 :
Et on profitera de cette situation pour tirer les autres salaires vers le bas.
a écrit le 29/10/2015 à 9:15 :
Autant AIRBUS conçoit et construit de magnifiques avions civiles et surtout les livrent dans les temps (Hors A380) et respecte scrupuleusement les engagements de qualités promis.

Mais autant dans le domaine des avions militaires, AIRBUS c'est une autre histoire...
On ne compte plus les ratés industriels : Eurofighter, A400M, les drones, sans parler du NH90.
Tout ces ratés à cause des choix politiques hasardeux et surtout les industriels qui ont osé dire "Oui" à toute les exigences des forces aériennes militaires européennes.
Bref, nos ingénieures ont du faire un A400M full options qui s'est révélé être un casse-tête technologique.
Et le fait d'avoir confié la gestion cadre du programme A400M aux espagnols, alors qu'ils n'avaient clairement pas l'expérience et les compétences, n'a pas non plus contribute aux success.
Bref dès que l'on n'est plus que 2 sur un programme militaire, ça devient presque le bordel.
Réponse de le 29/10/2015 à 13:46 :
entièrement d'accord!
Réponse de le 30/10/2015 à 13:54 :
En quoi l'Eurofighter est il raté industriellement ?? En quoi le Nh90 est il raté ?
Quel problème avec les drones ?

Il faut apprendre à faire à part des choses entre les problèmes politiques et d'ingénierie.
a écrit le 29/10/2015 à 7:56 :
Les programmes intergouvernementaux d'armement sont souvent une sottise bureaucratique. L'A400M en est une illustration supplémentaire. Chacun veut sa part du supposé "gâteau industriel" et chacun entent obtenir le respect de ses propres spécifications. Résultat : un monstre... Et dans le cas présent, il faut reconnaître qu'on l'a bien cherché...
Réponse de le 29/10/2015 à 9:09 :
Monstre ou mouton à 5 pattes au choix.... voilà ce qui arrive lorsque l'on veut faire un matériel universel à tout faire, dans un programme intergouvernemental et non interentreprise... cafouillage asuré

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :