Les maillots Arena font sensation à la cinémathèque

 |   |  330  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : arena)
La marque de maillots a diffusé ce jeudi un film en 3D à Paris. Un coup de "pub" pour alimenter son image technique.

Arena fait son cinéma. La marque de maillots de bain a diffusé jeudi soir un film 3D de dix minutes sur le parvis de la cinémathèque de Paris. Technique ? 10 projecteurs de 140.000 lumens ont été installés - cette projection en mondovision est aussi très symbolique. "Soixante personnes y travaillent depuis neuf mois", précise Nicolas Préault, directeur général en France.

Arena défend ainsi son territoire de marque de sport, technique et haut de gamme, capable de vendre un une-pièce 65 euros. La concurrence avec les marques propres de Décathlon, leader du marché du sport en France, l'exige : Arena doit investir en recherche et développement, moderniser son style et soutenir le tout en marketing. "Chaque année, nous consacrons l'équivalent de 10 % de nos ventes à la communication", précise Nicolas Préault. La manoeuvre paye : Arena, qui a pour ambassadeur le champion olympique Alain Bernard, a vu son chiffre d'affaires mondial s'établir à 107 millions d'euros.

En France, elle devrait progresser de 3 % pour s'établir à 25,4 millions d'euros. Et surtout sa rentabilité continue de s'améliorer. La fermeture de son usine de Libourne (Gironde) en 2008, dont 158 des 161 employés ont été reclassés, y a contribué. "Depuis, la marque a embauché 17 personnes en France pour étoffer son équipe dédiée au merchandising et aux comptes clefs", fait valoir Nicolas Préault. Elle a revu son sourcing pour faire fabriquer en Asie ou au Maghreb. Et le dirigeant s'emploie à défendre les LBO. Détenue par Riverside depuis 2010, après BS Private Equity entre 2006 et 2010 et Investitori Associati entre 2001 et 2005, la marque dit ne pas avoir changé de stratégie depuis dix ans. "Les fonds nous ont permis d'avoir des moyens financiers pour progresser à l'export et maintenir la stratégie définie dès 2001", assure Nicolas Préault. Arena est désormais vendue dans 100 pays, s'impose sur les terrains de beach-volley du Brésil et entre dans les bassins de natation de Russie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2011 à 14:37 :
comment peut on inviter cette entreprise qui a délocalisé toute sa production

les fonctionnaire devraient être vigilant

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :