Anglo American s'offre un joyau à 5,1 milliards de dollars

 |  | 227 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le géant minier Anglo American s'apprête à relever jusqu'à 85% sa participation dans le groupe de diamants De Beers

Le géant minier Anglo American s'apprête à relever jusqu'à 85% sa participation dans le groupe de diamants De Beers en rachetant la part de la famille Oppenheimer pour 5,1 milliards de dollars (3,7 milliards d'euros), ce qui fait grimper son titre en Bourse.

L'accord met un terme aux liens vieux de près d'un siècle entre la famille Oppenheimer et De Beer s . Le groupe, qui dispute au russe Alrosa le titre de premier producteur de diamants au monde, avait vu entrer Anglo American dans son capital il y a plus de 80 ans.

Vers 09h50 GMT, l'action Anglo American gagnait près de 3% à 24,27 livres, surperformant une hausse de 1,08% de l'indice Stoxx européen du secteur minier .
Anglo American, qui détient actuellement 45% de De Beer s , convoitait "depuis des années" la part des Oppenheimer, a reconnu la directrice générale du groupe Cynthia Carroll.

Elle a expliqué que les fondamentaux à long terme de l'industrie du diamant avaient permis le rachat, ainsi qu'une sécurité d'approvisionnement garantie par un accord de dix ans signé en septembre avec le Botswana.

De Beer s a affiché en juillet un bond de 55% de ses bénéfices semestriels, grâce à des ventes record et une hausse sans précédent des prix, tirés par la Chine, l'Inde et les Etats-Unis, toujours le premier consommateur mondial de bijoux en diamants.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2011 à 7:52 :
Sans lien aucun avec les récentes nouvelles de légalisation des blood diamonds...
a écrit le 04/11/2011 à 18:50 :
Bon, je l'aurais bien acheté, mais ils l'ont pas en bleu :-)
a écrit le 04/11/2011 à 17:22 :
Quand je pense que notre pays cherche 6 à 8 milliards pour faire face aux difficultés, cela laisse pantois .
a écrit le 04/11/2011 à 14:56 :
voilà un placement plus sûr que les bons du trésor ! Le G 20 devrait s'inspirer de cette méthode de gestion .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :