LVMH lance le Bon Marché dans un chantier titanesque

 |   |  592  mots
Copyright Reuters
Le grand magasin parisien va s'agrandir de plus de 4.000 m2. Cinq ans de travaux sont nécessaires.

Le Bon Marché ne connaît pas la crise. LVMH, sa maison mère, s'apprête à lui accorder des millions d'euros pour se rénover et s'agrandir. Le grand magasin parisien vient de décrocher l'autorisation d'augmenter sa surface de 4.000 m2, auprès de la Commission départementale d'aménagement commercial. Cette autorisation accordée à l'unanimité lui permet de mettre en route un très vaste projet de réaménagement. Ce chantier sera lancé début 2012 et s'achèvera dans cinq ans, selon nos informations.

Ce sera le grand chantier du PDG du groupe Le Bon Marché, Patrice Wagner. Il y a un an, cet ancien de chez Karstadt a succédé à Philippe de Beauvoir qui, vingt-deux ans durant, transforma l'enseigne fondée en 1852 par Aristide Boucicaut en « grand magasin de luxe de la rive gauche ». Depuis, sur la rive droite de Paris, les Galeries Lafayette et le Printemps lui ont emboîté le pas.

Patrice Wagner entend mieux relier le Bon Marché, c'est-à-dire le grand magasin proprement dit, et La Grande Épicerie de Paris, son supermarché de luxe, aujourd'hui connectés par une passerelle enjambant la rue du Bac. L'opération comprend la création d'une cave à vin et d'un bar au sous-sol de La Grande Épicerie de Paris. Cet espace d'oenologie sera directement accessible depuis les rayons de mode masculine situés au sous-sol du magasin principal. La Grande Épicerie de Paris va aussi s'agrandir sur le premier étage, à l'emplacement actuel des bureaux et du rayon dévolu à la mode pour jeunes femmes. Ces surfaces seront consacrées aux articles d'art de la table et de la cuisine. L'extension porte sur 3.377 m2 de surface non alimentaire et 696 m2 de rayons alimentaires. Sur trois étages, l'enseigne entend créer un concept-store de la gastronomie française.

« Ces travaux sont nécessaires. Il y a quinze ans, La Grande Épicerie de Paris était un concept avant-gardiste. Mais il a vieilli », juge un fournisseur. L'enseigne alimentaire a surtout été victime de son succès. « Il ne désemplit pas », rapporte un autre fournisseur. Ce supermarché de luxe fait office de supérette pour les habitants du septième arrondissement et de cabinet de curiosité pour les touristes de passage au Bon Marché, vitrine des marques de mode du groupe LVMH. Tous viennent y découvrir macarons, croissants et chocolats. Ils en auront bientôt pour leur argent : les architectes plancheraient sur la création d'un plancher de verre qui permettrait de voir la pâtisserie située en sous-sol où, dès 6 heures du matin, officient une vingtaine d'employés.

Rendement hors normes

LVMH accordera ainsi près de 20 % de surface en plus à La Grande Épicerie, en portant sa surface à 3.665 m2. Or, ce magasin atypique affiche un rendement au mètre carré hors normes. Il a généré 65 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010, selon les chiffres publiés au tribunal de commerce. Dès lors, le retour sur investissement de cet agrandissement fait rêver. À tel point que La Grande Épicerie est un parangon aux yeux du PDG de LVMH, Bernard Arnault, et, par ailleurs, actionnaire de Carrefour. Le groupe de distribution prépare l'ouverture d'un supermarché de 3.500 m2 pour gastronomes, place de la Madeleine, à Paris. Il a dédié une équipe à la création de ces « Halles de la Madeleine ». Ce modèle d'épicerie fine pourrait aussi faire école à la Samaritaine, dont LVMH attend le permis de construire. Ses travaux de rénovation débuteront également en 2012, pour s'achever en 2014. L'ancien grand magasin comprendra aussi un supermarché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2013 à 17:15 :
Cave à vins extraordinaire et avec des bons prix et de nombreuses animations.
a écrit le 10/12/2012 à 13:28 :
c'est tellement beau, peu importe le tarif, les gueux n'ont qu'à aller ailleurs...
a écrit le 10/12/2012 à 13:27 :
gagagaga !!!
a écrit le 11/12/2011 à 17:59 :
le carrefour market à 200m affiche des prix parfois supérieurs à la Grande Epicerie sur les produits de base...
a écrit le 10/12/2011 à 21:43 :
Parfois quand je vais dans l'épicerie arabe du coin après10 H du soir, au vue des prix, j'ai l'impression d'être dans l'épicerie fine du bon marché. L'ambiance en moins.
Réponse de le 11/12/2011 à 15:58 :
lol oui ça me fait pareil , la qualité en moins aussi
a écrit le 09/12/2011 à 10:01 :
Je vois que tout le monde s'en fout, pauvres riches!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :