Décès de Patrick Ricard, l'emblématique président de Pernod Ricard

 |   |  630  mots
Patrick Ricard / AFP
Patrick Ricard / AFP (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président du deuxième groupe mondial de spiritueux est décédé ce vendredi à l'âge de 67 ans.

Patrick Ricard, fils de l'inventeur du mythique pastis et président emblématique de Pernod Ricard, est décédé brutalement vendredi à l'âge de 67 ans, après plus de trois décennies à la tête d'un groupe qu'il a hissé au rang de numéro deux mondial des boissons alcoolisées. "La famille, le conseil d'administration et la direction générale de Pernod Ricard ont la tristesse d'annoncer le décès de M. Patrick Ricard survenu soudainement ce jour", a annoncé Pernod Ricard dans un communiqué confirmant une information révélée en fin de soirée par le site du quotidien Nice-Matin.

Selon des sources concordantes, Patrick Ricard a succombé en fin d'après-midi à l'hôpital Sainte-Anne de Toulon, où il avait été transporté peu auparavant après avoir été victime d'un malaise cardiaque sur l'île de Bendor, propriété de la famille au large des côtes varoises, près de Bandol (Var).
Dans un communiqué diffusé dans la nuit de vendredi à samedi, le Medef a fait part de son "émotion" et sa "très grande tristesse", Laurence Parisot évoquant "une immense perte pour la communauté des entrepreneurs". Patrick Ricard avait "su diversifier et internationaliser le groupe sans jamais dévier de sa vision: la montée en gamme de ses marques", a souligné la présidente du patronat, saluant la mémoire d'un "grand décideur" doté d'"une vision et d'un projet ambitieux pour son entreprise".
 

Un règne de trois décennies avec un cap vers l'international à partir de 2000

Né le 12 mai 1945, Patrick Ricard était le fils de Paul Ricard, l'inventeur du célèbre "vrai pastis de Marseille". Entré sans diplôme en 1967 dans l'entreprise familiale fondée par son père 35 ans plus tôt, il en avait pris la direction générale en 1972, trois ans avant la fusion avec Pernod, le grand rival. Il a régné ensuite pendant trois décennies sur le groupe, cumulant de 1978 à 2008 la présidence du conseil d'administration et la direction générale du groupe.
En novembre 2008, Patrick Ricard avait abandonné cette dernière fonction, qu'il partageait depuis 2000 avec son bras droit Pierre Pringuet, un polytechnicien, ingénieur des Mines et ancien du cabinet de Michel Rocard à Matignon, devenu le premier dirigeant du groupe extérieur à la famille Ricard. Il avait néanmoins conservé la présidence du conseil d'administration.
C'est dans la dernière partie de son règne, à partir des années 2001, que Pernod Ricard, jusqu'alors uniquement centré sur l'Europe, a véritablement pris une dimension internationale grâce à une politique d'acquisitions tous azimuts mise en oeuvre par Pierre Pringuet. En 2001, le groupe s'empare d'une partie du géant canadien Seagram, bradé par la famille Bronfman et Vivendi, mettant la main sur deux "pépites", le whisky Chivas et le cognac Martell.
En 2005, Pernod Ricard devient le numéro deux mondial des vins et spiritueux, derrière le britannique Diageo, en rachetant un autre britannique, Allied Domecq. L'opération fait tomber dans son escarcelle une pluie de marques: gin Beefeater, champagnes Mumm et Perrier Jouët, whisky Ballantines. En 2008, l'acquisition de la vodka suédoise Absolut lui permet de couvrir toute la palette des spiritueux.
Depuis sa création, Pernod Ricard a doublé de taille tous les sept ans. Le groupe emploie aujourd'hui 18.000 salariés dans plus de 70 pays, pour 107 sites de production. Le groupe, qui publiera le 30 août ses résultats annuels 2011/2012, a dégagé sur les six premiers mois de l'exercice un bénéfice net en hausse de 20% à 800 millions d'euros. Son chiffre d'affaires sur neuf mois s'élevait à 6,3 milliards d'euros (+7%).
Amateur de chasse et d'art, M. Ricard était marié et père de trois enfants. Il était depuis 2007 commandeur de la Légion d'honneur.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2012 à 21:49 :
la plupart de ces commentaires n'ont rien à faire ici - si certains d'entre vous ont envie de se défouler et bien qu'il le fasse ailleurs. Respectez au moins ce Grand Homme que fut Mr Patrick RICARD
A bon entendeur !!!!!!!!!!
vous n'avez aucun respect
a écrit le 19/08/2012 à 5:44 :
Repose en paix
Une bonne cliente...
Réponse de le 19/08/2012 à 11:11 :
C'est à boire à boire à boaaarrrrreeee. C'est à boaaarrrre qu'il nous faut OooohhhhOoooooohhh. Boire un petit coup c'est agréaaaable, boire un petit coup c'est doux...Bon, c'est moi qui conduit, j'ai dit !!!
a écrit le 18/08/2012 à 21:18 :
Un très grand hommage a cette hommes qui a su créer plus de 18.000 salariés dans plus de 70 pays.
Pour devenir une société internationnale, quel dommage encore un grand homme qui n'a pas profiter des sondages, comme quoi on veilli de plus en plus agès.
Il décéde au moment ou il allait prendre sa retraite, l'état va encore récupérer le montant de sa retraite. Et il ne profitera pas des statistiques quel dommage.
Que pense l'état, qu'il n'y a pas que les gens de 90 ans qui décède après leurs retraite mais aussi les gens de 65 voir 67 ans et même plus jeune.
L'état nous berne et que l'état réponde sur ces décès aussi jeune.
Réponse de le 19/08/2012 à 6:23 :
"Un très grand hommage a cette hommes qui a su créer plus de 18.000 salariés dans plus de 70 pays" et combien de mort ???
Réponse de le 14/09/2012 à 21:52 :
vous croyez que c'est l'endroit pour faire ce genre de commentaire. Il n'y a pas que l'alcool qui tue, vous oubliez les drogués et sans aller plus loin les fumeurs. Personne n'oblige à boire et à fumer, que chacun prenne ses responsabilités.
a écrit le 18/08/2012 à 21:10 :
un grand hommage a cet grand homme pour avoir crée plus 18.000 salariés dans plus de 70 pays.
Mais c'est dommage, encore quelq'un qui ne profitera pas des sondages qui dit qu'on veilli de plus en plus agés.
Il décède au moment de prendre sa retraite, quel dommage il ne rentreta pas dans les statitiques.
a écrit le 18/08/2012 à 20:41 :
Allons donc, encore une publicité gratuite pour l'alcool...
Réponse de le 18/08/2012 à 22:57 :
Allons donc, encore un commentaire inutile...
Réponse de le 19/08/2012 à 6:24 :
Le votre c'est sûr
a écrit le 18/08/2012 à 20:36 :
je suis malheureux je me demande qui va le remplacer pour que l on continue a boire se bon Ricard .
a écrit le 18/08/2012 à 18:51 :
Malheureusement l'alcool ne tue pas seulement ceux qui le consomme ...
Par contre, 10% des accidents sont lies a l'alcool, 10% a la vitesse excessive... Comme aurait pu dire Coluche, qu'attendpns nous pour combattre les conducteurs buvant de l'eau et respectant les limitations de vitesse !!!
Chapeau Monsieur Ricard pour votre oeuvre et votre personnalite.
a écrit le 18/08/2012 à 17:06 :
Nous avons perdu notre Steeve Jobbs français, un capitaine de l'un des plus grands fleurons de la technologie française, sans oublier un grand Patriote qui a permi à des centaines de milliers de familles françaises de manger.
a écrit le 18/08/2012 à 13:39 :
C était un grand monsieur!
Réponse de le 18/08/2012 à 16:06 :
Seuls les familles endeuillées par la perte d'un être cher sur les routes de France ne peuvent oublier qu'il a répandu ses breuvages avec la bénédiction de l?État et s'est enrichi en profitant de l'addiction de certains.
Réponse de le 18/08/2012 à 16:12 :
Sans les glaçon, aurait il été si grand.
Réponse de le 18/08/2012 à 17:44 :
Je crois que sans Pernod-ricard, les 'certains' en question auraient trouvé de quoi se bourrer la gueule quand même ... il n'a pas inventé l'alcoolisme ... c'est vraiment typique d'une société de déresponsabilisation individuelle pour toujours vouloir se dédouaner !!!
Réponse de le 18/08/2012 à 17:53 :
Personne oblige quiconque de boire.
Réponse de le 18/08/2012 à 20:37 :
@aaaa et sauros : Je parle de ce qui se retrouve en face de personnes addictes à l'alcool et qui endeuillent des familles (ceux qui se trouvent en face). Ne défendez pas l'indéfendable.
a écrit le 18/08/2012 à 13:37 :
les patrons ...tous au pilon..
cependant ..si on avait la chance d'avoir des centaines de Paul
Ricard et fils la France aurait un autre visage.
je précise que je suis plutôt de l'opposé de ce qu on appelle "la droite"



Réponse de le 18/08/2012 à 14:18 :
Si en plus on n'avait plus d'enarques au gouvernement, et que des gens comme lui alors les autres pays nous envieraient, y compris les allemands ...
a écrit le 18/08/2012 à 13:03 :
Allez y les gars! Encore un peu de denigrement d'un gars qui, certes etait le fils de son pere, mais a su hisser son groupe au 2eme rang mondial (medaille d'argent), emploie directement 18000 personnes dont la plupart en france + tous les emplois satellites, egalement pour une bonne part en france (ben oui, les verriers, cartonniers, bouchonniers, transporteurs, imprimeurs, graphistes, pubs,.... et meme viticulteurs (cognac Martell, champagne) et tout le reste. Bref pas que des fonctionnaires et des services mais des emplois des secteurs primaires et secondaires, au moment ou la tendance est plutot a la desindustrialisation. Au fait Ricard c'est egalement la plupart des marques de whisky que vous consommez, et une grosse contribution a la balance commerciale francaise (ben oui le cognac Martell, en ce moment c'est surtout les chinois qui l'achete (cher).
Alors Mr Ricard, respect, et ... a la votre!
a écrit le 18/08/2012 à 12:48 :
Santé à Patrick Ricard!!!
a écrit le 18/08/2012 à 12:31 :
Coût des soins pour l'alcool : 6,5 milliards d'euros, coût social estimé de l'alcool : 37,4 milliards d'euros. soit 3,05 du pib. Respect....
Réponse de le 18/08/2012 à 12:50 :
Le problème n'est pas l'alcool, mais l?irresponsabilité de ceux qui boivent sans modération... Soulez-vous à l'eau et vous verrez que ce n'est pas moins dangereux.
Réponse de le 18/08/2012 à 12:55 :
CA 2011 de Pernod Ricard: 7.5Milliard, dont 91% à l?étranger. Je vous laisse calculer les emplois et création de valeur en France...
Réponse de le 18/08/2012 à 14:00 :
@cjesus
7.5 milliards d'?uros de CA par rapport aux dizaines de milliards nécessaires pour soigner, accompagner les"irresponsables qui ont bu sans modération", c'est peanuts au regard de ce que ça coûte à la collectivité.
Réponse de le 18/08/2012 à 14:10 :
Maintenant on ne boit plus d'alcool, on boit des energydrinc...on n'est plus bourré, on est diabétique. Vive le Ricard!
Réponse de le 18/08/2012 à 14:38 :
Nous sommes à l'époque de la mondialisation ! Il était visionnaire se monsieur, il est vrai que d'autres entreprises ont du mal à penser mondial à agir mondial à vendre mondial !
Mais au fait, quelles sont dont les millions payes par Ricard en taxes, impôts, csg, ISF, etc. Etc. Pour payer notre beau système mondialement envié par les profiteurs patenté de tous horizons.
Si des Ricard disparesses
Réponse de le 18/08/2012 à 17:53 :
Suivons votre logique : vu le nombre de morts sur les route, non seulement il faut fermer Aulnay, mais aussi toutes les autres usines automobiles en France ! et pis je crois qu'il y a pas mal de suicide aux médocs en France, alors fermons les usines pharmaceutiques ! et pis que l'Etat, au lieu de se réserver le monopole des tabacs, interdise purement et simplement les cigarettes en France ! J'oubliais, il y a le cholesterol, l'obesité et le diabète : interdisons la production et le commerce de tout produit gras ou sucré !!
Réponse de le 19/08/2012 à 0:26 :
@JB38: Comme le disait un commentaire plus haut, personne n'oblige quiconque à boire de l'alcool. Chacun doit assumer ses actes et ses con...ries.
Réponse de le 14/09/2012 à 21:56 :
je suis tout à fait d'accord avec vous
a écrit le 18/08/2012 à 10:59 :
De Rocard à Ricard ..
Pierre Pringuet, un polytechnicien, ingénieur des Mines et ancien du cabinet de Michel Rocard
a écrit le 18/08/2012 à 9:30 :
Un capitaine d'industrie ! Respect à l'homme et condoléances aux siens !
Réponse de le 18/08/2012 à 10:02 :
En effet. Pour le coup, je paie ma tournée de 51.
Réponse de le 18/08/2012 à 10:50 :
Encore une anneRIe Car il le vaut bien
a écrit le 18/08/2012 à 8:35 :
Quelle tristesse !!! Qui n'a pas contribue en france à la fortune de la maison ricard. Certains ont fait preuve d'une grande assiduite au cours d'apero qui durait tard dans la nuit. . N'oublions pas les grands moments d'euphorie provoque par l'absortion de ce breuvage, moments inoubliables quand il fallait entre autre prendre le volant et ou le simple fait d'ouvrir la portière demandait une concentration maximum et provoquait l'ilarite generale. Bon monsieur Ricard adorait la chasse, peut etre allait il en afrique tuer quelques elephants et c'a c'est pas bien.Mais peut on en vouloir à un homme qui a tant contribue à l'enivrement et au bonheur d'une partie de nos concitoyens ?
Réponse de le 18/08/2012 à 9:59 :
totalement ok avec vous. !! ! !

Réponse de le 18/08/2012 à 18:41 :
En pèlerinage ce jour sur l'île des Embiez arrosé à la moresque fraîche... Santé Mr Ricard fils, et n'oublions pas qu'il s'agit d'un père de famille avant tout...

a écrit le 18/08/2012 à 7:10 :
Dur dur !
a écrit le 18/08/2012 à 3:43 :
Une figure du monde de l'entreprise et de la création de richesse comme la France devrait en compter plus et surtout les respecter d'avantage.
Bon vent Mr Ricard et tout mon respect.
Réponse de le 18/08/2012 à 9:28 :
+ 1
Réponse de le 20/08/2012 à 9:51 :
oui toto homme de reconnaissance comme de connaissance vous avez entièrement raison dans votre commentaire
respectons les grands qui font de la FRANCE ce qu'elle est

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :