Pour Chanel, Brad Pitt est l'homme qui sait parler aux femmes

 |   |  552  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
C'est une première dans le monde de la parfumerie: un homme, Brad Pitt, devient le nouvel ambassadeur du célèbre parfum Chanel numéro 5. Ou comment rappeler aux femmes que le parfum reste un élément de séduction.

C'est bien connu: la publicité nous donne à voir le reflet de notre société. Qu'un homme, en l'occurrence une star masculine dans la force de l'âge (Brad Pitt a 48 ans) réputée pour son côté glamour, incarne depuis aujourd'hui sur les écrans, l'image du célèbre Numéro 5 de Chanel, bouscule les codes du genre féminin/masculin véhiculés depuis toujours par le monde de la parfumerie.

Plus de 90 ans après sa création, la fragrance la plus portée au monde modifie les codes publicitaires d'un marché qui voudrait que, s'agissant d'un produit pour les femmes, ce soit nécessairement elles qui en fassent la réclame, la consommatrice étant sensible au fait de s'identifier à une star. En choisissant un acteur de cinéma dont l'image véhicule autant le compagnon idéal (celui d'Angelina Jolie en l'occurrence) que le bel homme accompli, la maison de couture de la rue Cambon traduit aussi les subtilités de la séduction féminine: à savoir qu'une femme ne se parfume pas seulement pour elle.... Mieux: qu'elle sait aussi s'affranchir désormais des phénomènes d'assimilation aux autres femmes à condition de pouvoir se projeter dans le regard d'un homme. Dans une courte vidéo de 30 secondes signée Joe Wright (réalisateur d'"Orgueil et Préjugés" à qui l'on doit aussi la publicité pour Coco Mademoiselle avec Keira Knightley), l'acteur à la barbe et aux cheveux longs, déclare sa flamme aux femmes. En noir et blanc, Brad Pitt déclare de sa voix rauque: "Mais où que je sois tu es là, ma chance, ma destinée, un talisman".


Immortalisé par Marilyn Monroe en 1954 qui avoua ne dormir vêtue que de quelques gouttes de n°5, ce parfum a bénéficié du slogan le plus spontané, sans aucun cachet à la clef, pour être ensuite porté aux nues par les plus belles égéries, de Catherine Deneuve à Carole Bouquet, en passant par Nicole Kidman et dernièrement Audrey Tautou. L'acteur américain ouvre aujourd'hui une nouvelle voie au jus le plus porté au monde mais dont la marque doit veiller à relancer régulièrement les ventes et renouveler l'image.

Un coup médiatique déjà réussi au vue de l'impatience autour de cette campagne publicitaire. Le spot sera diffusé ce soir à partir de 19h sur les chaînes de télévision françaises. Bien que Chanel ait refusé de dévoiler le coût de sa nouvelle campagne, le bruit circule sur la Toile que le clip aurait coûté au moins 10 millions de dollars, dont 7 millions pour porter à l'écran la belle gueule d'Hollywood. Moins que Nicole Kidman, qui avait touché 12 millions de dollars en 2005 pour le spot réalisé par Baz Luhrmann. Spot qui avait fait rebondir les ventes de 17%.

Nul doute que les concurrents vont s'empresser d'emboîter le pas à la maison Chanel. Après avoir incarnés les marques de jeans et les montres, les comédiens vont maintenant s'adresser aux femmes pour les guider dans leur shopping. A quand une marque de lingerie qui mettra en scène un homme pour dire aux femmes s'il vaut mieux craquer pour le blanc, le rouge ou le noir? Une nouvelle course aux égéries est lancée. Masculine, cette fois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2012 à 17:27 :
Cette pub archi-nulle est un flop total : comment convaincre des femmes d'acheter un parfum qui rend triste un aussi beau mec que Brave Bitte ! Le tout dans un décor sinistre, gris et sale .... Je pense que le chiffre des ventes va s'en ressentir sans aucun doute!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :