Les producteurs de fruits et légumes demandent des "mesures exceptionnelles" à Hollande

 |   |  326  mots
Bruxelles a déjà débloqué une aide de 125 millions d'euros pour aider le secteur maraîcher et une autre de près de 33 millions pour les pêches et les nectarines
Bruxelles a déjà débloqué une aide de 125 millions d'euros pour aider le secteur maraîcher et une autre de près de 33 millions pour les pêches et les nectarines (Crédits : reuters.com)
Plusieurs organisations de professionnels de l'agroalimentaire français demandent au gouvernement de débloquer une aide spécifique pour répondre à l'embargo russe imposé en août en réponse aux sanctions européennes et américaines.

La France doit faire plus que l'UE. En substance, c'est ce que les professionnels des fruits, légumes et viande français ont demandé au chef de l'Etat dans une lettre ouverte datée de jeudi.

Interfel (fruits et légumes), Inaporc, Interbev (viande), le Cnipt (pomme de terre), et l'Association France-Russie pour l'agroalimentaire (Afraa) demandent plus précisément que:

 "des décisions soient prises tant au niveau communautaire, en activant les outils prévus par l'Organisation commune des marchés agricoles de l'Union européenne, que national afin de garantir la pérennité de notre potentiel de production et la sauvegarde des intérêts des consommateurs français.

125 millions d'euros débloqués par Bruxelles

Bruxelles a déjà débloqué 125 millions d'euros pour aider le secteur maraîcher et une autre de près de 33 millions pour les pêches et les nectarines. Une réunion exceptionnelle des ministres européens de l'Agriculture sur le sujet doit avoir lieu le 5 septembre.

Guillaume Roué, président de l'interprofession nationale porcine (inaporc), a publié sa propre lettre. Déjà affectée par un premier embargo imposé au mois de février, la filière porcine souffirait de "difficultés économiques (...) accumulées pour l'ensemble des maillons de la filière porcine aggravant encore la  situation notamment en France." Les abattoirs Gad en ont déjà fait les frais. Inaporc estime l'impact total des embargos sur la filière porcine à 500 millions d'euros en France.

>> Filière porcine: les abattoirs Gad, victimes de l'embargo russe?

Auchan "préoccupé" mais "serein"

Par ailleurs, Auchan, un distributeur français très présent en Russie, a dit être "préoccupé" par la situation actuelle mais "serein". "Nous sommes en train de diversifier nos sources d'approvisionnement (...). Nous n'observons aucun signe négatif pour le moment", a expliqué Philippe Baroukh, directeur des hypermarchés du groupe nordiste.

>> Embargo russe: quel coût pour l'agroalimentaire français?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2014 à 18:20 :
Qu'ils se les bouffent leurs légumes et fruits trop chers moi j'achète en Espagne c'est moins cher et que l'on ne le parle pas des engrais et produits chimiques en France on est les champions.
Réponse de le 02/09/2014 à 10:45 :
Car vendre 1k de poires 0,22 et 1kg de pomme 0,30 c est trop et j ai les bordereaux si vous voulez les voir, et question produits il y a beaucoup + de produit chimique et qui sont interdits en France
a écrit le 30/08/2014 à 18:10 :
Les paysans ne vivent que de subventions ce sont les fonctionnaires de luxe de l'état français
Réponse de le 02/09/2014 à 10:48 :
Ne confondez pas grand cerealier. et exploitant agricole comme moi qui a que des fruits sur 5hectares, les subventions j en ai jamais eu de ma vie
a écrit le 30/08/2014 à 16:42 :
A force d'en parler, d'écrire que les prix devraient baisser (ne serait-ce qu'en saison pleine), il y a quelques jours, les poires ont vu leur prix baisser chez Lecl**c. Habituellement, c'est d'une stabilité étonnante, presque forfaitaire (on se demande pourquoi il y a plusieurs étiquettes "Poires" ça suffirait souvent (c'est le fruit ou le client ?? :-) ).
Finalement, ça peut aider à se rendre mieux compte du contexte et aller voir ailleurs. La facilité consiste à tout acheter au même endroit, mais c'est piégeux.
a écrit le 30/08/2014 à 9:47 :
Le titre n'a rien à voir avec le sujet, ce ne sont pas les producteurs de fruits et légumes qui jouent les pleureuses mais des "industriels de l'agro-alimentaire", en clair ceux qui fabriquent les sauces tomate, plats préparés, ... . Mais ce sont tout de même des pleureuses, +1 avec PM et yvan.
a écrit le 30/08/2014 à 7:46 :
Que tous les producteurs de fruits et légumes, patrons transporteurs, céréaliers, patrons de pêches etc... etc..... rendent public leur patrimoine accumulés pendant les bonnes années avant de leur accorder des aides à l'Europe.......
Réponse de le 02/09/2014 à 10:52 :
J ai ma maison de 140 m2 et comme voitures un c15 et une ford fiesta de 15 ans un camion qui a 30 ans c est vrai que c est un gros patrimoine et la maison c est celle qui est dans la famille depuis 3 generation
a écrit le 30/08/2014 à 4:10 :
vous avez vu les prix des fruits et légumes, ils se foutent de nous...moi j'achète moins, je suis pas millionnaire. Qu'ils baissent leurs prix, on achètera, faut pas nous prendre pour une vache à lait, non...et en plus ils ont le toupet de se plaindre, je vais acheter moins encore.
Réponse de le 02/09/2014 à 10:55 :
Comment vous voulez que l on baisse nos prix on vend déjà en dessous du prix de revient poire 1kg 0,22 et pomme 0,30 quand on vend
a écrit le 29/08/2014 à 18:54 :
Il est vrai que le retour au local pourrait nous faire avoir des fruits et légumes MURS dans les supermarchés. Sans payer une fortune, en plus...
Réponse de le 29/08/2014 à 22:10 :
Belle réponse, j'ai pensé de même
Réponse de le 30/08/2014 à 11:22 :
yvan Les russes vont s'adapter faisons de même,les difficultés ont ceci de positives,elles permettent de ce remettre en question.Enfin en théorie parce que avec la zone euro qui surproduit dans le sud voir au Maroc ça va pas être facile pour les primeurs français..
Réponse de le 30/08/2014 à 11:59 :
Si tu veux des produits murs et de qualité... Ne vas pas les chercher en supermarchés!!!
Il y a les primeurs pour ça!
Réponse de le 30/08/2014 à 18:21 :
Comme ça tu te fais rouler deux fois ce dont les mêmes produits mais tu payés le double.
a écrit le 29/08/2014 à 18:31 :
Et une fois de plus, c'est le conbtribuable qui va s'appuyer la note ! Pourquoi ne baissent-ils pas leurs prix, cela permettrait de relancer la consommation et éviter les surplus qu'ils jettent :-)
a écrit le 29/08/2014 à 17:33 :
Peut-être que le seul aspect positif de cette crise économique mondiale, sera une relocalisation des productions et un ajustement de celles-ci à un vrai marché. C'est mon voisin, ici, en Bretagne, avec son petit poulailler qui va devoir réduire son industrie de 182 000 volailles, qui va subir une "perte" de 10 000 Euros sur 260 000 annuels...
a écrit le 29/08/2014 à 17:20 :
Pas grave, Bruxelles qui a créé le problème est là!
a écrit le 29/08/2014 à 16:14 :
Je ne suis pas agriculteur mais je sais combien il est difficile de l'être à notre époque. Que ceux qui critiquent essaye de produire aux-mêmes leurs fruits et leurs légumes, on en reparle après.
Réponse de le 29/08/2014 à 16:30 :
Ce serait normal de les aider: ils ne sont pas responsables des décisions gouvernementales .
Réponse de le 29/08/2014 à 17:34 :
Heeu... non. Les agriculteurs, il y a les riches (qui ont les aides) et les pauvres... Comme dans beaucoup trop de professions.
Réponse de le 29/08/2014 à 18:36 :
@malpensant: chaque activité a ses avantages et inconvénients. Essaye de produire ta propre électricité, ton eau, etc., et on reparle :-)
a écrit le 29/08/2014 à 15:57 :
c'est tellement facile de privatiser les profits et de collectiviser les ennuis .ces libéraux sont incorrigibles .
a écrit le 29/08/2014 à 15:47 :
Si les fruits n'étaient pas cueillis verts, mais mûrs à point, ils seraient meilleurs ! Et il y aurait beaucoup plus d'acheteurs...
a écrit le 29/08/2014 à 15:46 :
Je pense que cela va provoquer des dommages très importants dans la filière fruits et légumes donc du chômage supplémentaire et ce à tous les niveaux de productions et de contrôles qualité.
Réponse de le 29/08/2014 à 16:31 :
Peut-être que, en tant qu'alliée, les États-Unis vont nous acheter notre surplus de production !
Réponse de le 30/08/2014 à 3:45 :
@Robert

Vous rêvez tout haut car le prix de la guerre froide réchauffée par le kenyan c'est pour nous...
a écrit le 29/08/2014 à 15:33 :
LE problème est que le petit père HOLLANDE a beaucoup d'autres problèmes à résoudre et qu'il fait beaucoup d'annonces sans jamais aucun résultats. Le seul résultat a été l'augmentation des taxes et impôts qui a paralysé la France.
Alors les légumes et les fruits !!!!
Si tout le monde continue à attendre l'assistance de l'Etat la France ne se sortira jamais du bourbier dans laquelle elle est JAMAIS
Réponse de le 02/09/2014 à 11:10 :
On veut aucune aide nous on veu vivre de notre travail, et les aides c est les importateurs qui vont les avoir les gros qui ont des primes a l exportations et des primes a l importation et en plus qui sont surement assurés, c est nous les petits qui sommes dans la mer......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :