Danone promet une cession pour boucler l'achat de l'américain WhiteWave

 |   |  317  mots
(Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)
Le géant de l'agroalimentaire Danone a annoncé vendredi s'être engagé auprès des autorités de la concurrence américaines à céder une filiale de produits laitiers frais aux Etats-Unis, Stonyfield, pour pouvoir finaliser l'acquisition du spécialiste bio WhiteWave.

Le groupe a expliqué dans un communiqué avoir conclu avec le département américain de la Justice un accord de principe prévoyant la cession de Stonyfield.

"Cela nous permet de franchir une étape majeure pour finaliser l'acquisition de WhiteWave dans les meilleurs délais", a expliqué Emmanuel Faber, directeur général de Danone.

La cession de Stonyfield, dont le chiffre d'affaires a représenté environ 370 millions de dollars en 2016 (environ 344 millions d'euros au cours actuel), devra intervenir "dans les mois suivant la réalisation de l'acquisition de WhiteWave", précise le texte.

Des synergies de l'ordre de 300 millions de dollars

Danone avait annoncé en juillet un projet d'acquisition de WhiteWave pour 12,5 milliards de dollars. Avec ce rapprochement, Danone assure qu'il détiendra une position de leader mondial du bio ainsi que des produits laitiers frais et des positions de premier plan sur le marché des alternatives végétales au lait et au yaourt.

La cession de Stonyfield "ne remet pas en cause les fondements stratégiques et les bénéfices économiques de l'acquisition de WhiteWave", souligne le groupe.

Danone confirme ainsi que le rachat de WhiteWave engendrera des synergies de l'ordre de 300 millions de dollars par an d'ici 2020, ainsi qu'une augmentation "solide" dès cette année du bénéfice net par action, et de plus de 10% à terme. Le groupe française estime qu'elle va doubler la taille de son activité nord-américaine qui atteindra plus de 6 milliards de dollars de chiffre d'affaires, lui permettant de devenir le numéro un des produits laitiers réfrigérés (hors fromage) dans cette zone géographique.

Danone avait déjà reçu en décembre le feu vert sous conditions de la Commission européenne pour cette acquisition, après s'être engagée auprès d'elle à céder ses activités liées au lait de croissance en Belgique.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :