Les prix des fruits et légumes atteignent des niveaux records

Principal enseignement du baromètre annuel de Familles rurales, les prix des fruits et des légumes ont fortement augmenté depuis l'année dernière. La production française demeure toutefois compétitive par rapport aux produits étrangers.
Le prix de la pomme de terre a augmenté de 37%, selon Familles rurales, plus forte hausse parmi les produits comparés.
Le prix de la pomme de terre a augmenté de 37%, selon Familles rurales, plus forte hausse parmi les produits comparés. (Crédits : REUTERS/Pascal Rossignol)

Les prix des fruits et des légumes ont atteint cette année un record en France, avec une hausse respective de 18% et 10% par rapport à 2015, selon le baromètre annuel de Familles rurales publié mardi dans le quotidien La Croix"Depuis le début de l'observatoire, les prix n'ont jamais été aussi élevés : 4,10 euros pour un kilo de fruits et 2,30 euros pour 1 kilo de légumes", souligne l'association dans son dixième observatoire estival.

Lire aussiFruits vendus en grandes surfaces : le prix ne signifie pas la qualité

La pomme de terre (+ 37%), la fraise (+ 36%), le melon (+ 17%), la cerise (+ 17%) et la courgette (+ 17%) enregistrent les plus fortes hausses. "Si un ménage veut suivre les préconisations de l'Organisation mondiale de la santé, soit la consommation de 400g de fruits et de légumes par jour, le budget devient considérable", souligne le président des Familles rurales Dominique Marmier dans les colonnes de La Croix.

La "bio" reste plus chère

Les fruits et légumes français restent toutefois compétitifs par rapport à leurs homologues étrangers : neuf produits sur seize observés sont en moyenne moins chers quand ils proviennent de France.

Quant aux fruits et légumes bio, ils restent globalement plus chers que les produits conventionnels, avec un écart qui s'accentue par rapport à 2015 pour les fruits (+ 2,85 euros) comme pour les légumes (+ 1,80 euros). Les commerces hard-discounts restent eux moins chers en matière de prix, même si l'écart avec les hyper et supermarchés se resserre, note l'association.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 29/08/2016 à 9:55
Signaler
effectivement , vu les niveaux de prix , celà doit grèver fortement certains budgets ; mais que ce soit le..." president de Familles rurales " qui dise celà , c'a laisse quand meme reveur ? non ? rural , celà ne veut il pas dire à la campagne ? et ,...

à écrit le 28/08/2016 à 8:22
Signaler
Ok les prix augmentent mais quelles en sont les causes ? Hausse des intrants, faibles récoltes, hausse de la demande,... ça apporterait un éclairage différent de le savoir.

le 29/08/2016 à 9:59
Signaler
bonne remarque ; on peut en effet se poser des questions quand on trouve , par exemple dans sa superette ,en Andalousie ( sud de l'Espagne et region de culture ), des tomates cerises qui viennent des Pays-Bas ...!

à écrit le 24/08/2016 à 16:14
Signaler
Il suffit de bien comparer....il y a une chaîne de magasins dont la première lettre est "L" et la dernière "L" également.....les fruits et légumes y sont très bons et vendus bcp moins cher que dans les autres enseignes que je nommerai pas car la cens...

à écrit le 24/08/2016 à 14:20
Signaler
Tiens, mon post comparatif entre diverses enseignes sur la commune de DINAN dans le 22 a été censuré.....Certains n'aiment pas visiblement que l'on mette un doigt là où cela fait mal.....

à écrit le 23/08/2016 à 14:37
Signaler
Quelle sont les raisons de cette montée des prix alors qu'avec l'embargo de la Russie il devrait y avoir des excédents ?

à écrit le 23/08/2016 à 13:15
Signaler
Le marché noir à de vieilles racines ...

à écrit le 23/08/2016 à 9:51
Signaler
Et à part ça il n'y a pas d'inflation n'est-ce pas...

à écrit le 23/08/2016 à 9:15
Signaler
Curieux que les agriculteurs ne râlent pas....

le 23/08/2016 à 10:46
Signaler
Les Agriculteurs français subissent de lourdes contraintes, la plupart peinant à équilibrer les comptes de leurs exploitations, pendant que l'Europe et le Gouvernement favorisent les importations espagnoles, polonaises ou allemandes, de mauvaise qual...

le 23/08/2016 à 12:51
Signaler
Réponse à PNL: Discours anti-européen bien rôdé....la faute des autres.....bref, rien de neuf dans votre post.....Mauvaise qualité? Donc il n'y a que la France qui produit de la qualité?????

le 23/08/2016 à 13:06
Signaler
Pour PNL. Je ne vous ai pas entendu vous plaindre quand vous avez envoyé des dizaines de milliers de salariés du textile au chômage, quand on a permis l'importation de textile de mauvaise qualité (à l'époque), qui plus est, fabriqué par des enfant...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.