Les terres agricoles sont la nouvelle poule aux oeufs d'or des financiers

 |   |  234  mots
(Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
[Replay] La concentration des terres dans les mains de grands groupes explose, notamment en Europe, au détriment des petits agriculteurs. Comment réformer un modèle aux airs d’agrobusiness ?

Les terres agricoles sont la nouvelle poule aux œufs d'or des marchés financiers, et l'Europe n'est pas épargnée.

De manière croissante, acteurs de l'agro-industrie ou spéculateurs sans lien avec le secteur investissent dans les terres, dont la majeure partie se retrouve entre les mains d'une poignée de puissants.

La ruée vers les terres agricoles

Avec la mécanisation du travail et la baisse des coûts de production, des agriculteurs toujours moins nombreux cultivent des surfaces agricoles de plus en plus vastes. Les petits agriculteurs et les méthodes traditionnelles ne font plus le poids.

En Roumanie, eldorado des investisseurs étrangers, où 60% des terres sont exploitées pour l'agriculture, les ONG parlent d'un véritable « landgrabbing » (accaparement de terres) au détriment des populations locales. Dans l'est de l'Allemagne, KTG Agrar, groupe agricole coté en Bourse, se taille la part du lion, sans contribuer localement à la création d'emplois.

Ces grands propriétaires empochent les juteuses subventions de l'Union européenne. Le film enquête sur les conséquences du développement exponentiel de ce modèle agro-industriel. Il va à la rencontre de propriétaires terriens et d'agriculteurs français, allemands, espagnols et roumains, de plus en plus inquiets pour leur avenir. Comment réguler ce marché où semble régner la loi du plus fort et construire un système qui profite réellement aux populations locales ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2015 à 18:26 :
il y a longtemps que les grands groupes d agriculteurs français ont investi en Pologne le grenier a grain de l Europe conséquence du dérèglement climatique avenir !regarder les infrastructures autoroute européenne
a écrit le 21/09/2015 à 17:07 :
Et vive le néo libéralisme ! Messieurs les politiciens et journalistes au travail pour nous persuarder que cette tendance va bien dans le sens de l ecologie et du bien être de tous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :