Union européenne : pas d'accord pour réautoriser le Roundup

 |   |  493  mots
Le glyphosate se retrouve dans les pesticides les plus courants, comme le Roundup de Monsanto, ou encore chez les concurrents Syngenta, BASF, Bayer, Dupont, ou Dow Agrosciences.
Le glyphosate se retrouve dans les pesticides les plus courants, comme le Roundup de Monsanto, ou encore chez les concurrents Syngenta, BASF, Bayer, Dupont, ou Dow Agrosciences. (Crédits : Reuters)
Lundi, la Commission européenne n'a pas obtenu la majorité qualifiée pour ré-autoriser temporairement les pesticides -parmi lesquels le Roundup - dont le glyphosate est le principe actif.

Les représentants des 28 Etats membres de l'UE, réunis en comité d'experts, ne sont pas parvenus lundi 6 juin à former une majorité convaincante en faveur d'une prolongation temporaire de l'homologation du glyphosate (présent dans le Roundup), herbicide courant mais aux effets sur la santé controversés, a indiqué la Commission. La Commission européenne va étudier ses options pour la suite au niveau politique.

"Il n'y a pas eu de majorité qualifiée", a simplement affirmé un porte-parole de l'exécutif européen, Alexander Winterstein, lors d'un point presse quotidien de l'institution. La Commission européenne proposait de prolonger de 12 à 18 mois, sous conditions, l'autorisation du glyphosate sur le territoire de l'UE, qui expire le 30 juin.

     Lire aussi : Les Eurodéputés contaminés au glyphosate

Selon une source européenne, 20 Etats membres ont donné leur accord, un a voté contre, les autres se sont abstenus. Pour être adopté à la majorité qualifiée, le vote devait être approuvé par 55% des participants, représentant 65% de la population de l'UE.

Passage en comité d'appel

L'échec de ce vote intervient après deux précédentes réunions sans décision en mars et en mai, et scelle la tension grandissante entre la Commission et les Etats membres sur le sujet. "Chacun doit prendre ses responsabilités", a souligné M. Winterstein lundi. "Il n'est pas possible de se cacher derrière la Commission", a-t-il ajouté, visant les Etats membres.

La réglementation européenne prévoit qu'en cas d'absence de majorité qualifiée, le sujet puisse passer en comité d'appel. Composé de représentants des pays de l'UE et présidé par la Commission, ce comité suit les mêmes règles de vote qu'en première instance

Il s'agit, selon les règles communautaires, de permettre aux pays de l'UE "d'avoir une deuxième discussion à un niveau de représentation plus élevé".

Bruxelles ne confirmait pas dans un premier temps cette saisine. Le sujet sera à l'ordre du jour de la réunion hebdomadaire des commissaires européens mardi, "et de là on verra ce qu'on fait", a indiqué Alexander Winterstein.

Abstention de l'Allemagne

Des sources européennes ont indiqué que l'Allemagne, notamment, s'est abstenue. La ministre française de l'Environnement Ségolène Royal avait de son côté fait savoir sur Twitter le 1er juin que Paris "ne votera(it) pas la proposition de Bruxelles".

Les défenseurs de l'environnement se sont réjouis de l'issue de lundi. "Monsanto pensait qu'obtenir la permission d'inonder l'Europe de glyphosate pour 15 années supplémentaires allait être une formalité. Mais le public s'est massivement mobilisé et, les uns après les autres, les pays européens ont rejoint la fronde contre ce produit", a réagi Ricken Patel, président d'Avaaz, un mouvement citoyen international.

Pour rappel, le glyphosate se retrouve dans les pesticides les plus courants, comme le Roundup de Monsanto, ou encore chez les concurrents Syngenta, BASF, Bayer, Dupont, ou Dow Agrosciences.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2016 à 9:33 :
En agriculture le dosage du plyphosate est de 5 litres à l'hectare.(10 000 mètres carrés ). Soit 5000 ml ou 5000cm3
Soit 1 cuillère à café pour 10 mètres carrés !
C'est tout .
a écrit le 07/06/2016 à 9:31 :
tous les gouvernements ont péri par l abus de leurs principe !
a écrit le 06/06/2016 à 21:16 :
Dans ceux qui se sont abstenus...la France!! pour un gouvernement dit de gauche ça fout mal! Ceci étant dit la bataille est loin d'être finie car la contre attaque ne va pas tarder!
a écrit le 06/06/2016 à 16:47 :
Je l'utilisais à raison de trois dosettes pour 12l. Devant etre prêt pour cette interdiction. J'ai mis au point mon mélange de produits chimiques nocifs, contrairement au Glyfosate. Et ç'est efficace. Il me fallait un produit de substitution, je l'ai fait
Réponse de le 06/06/2016 à 19:32 :
Vous êtes comme les fumeurs atteints d'un cancer du poumon qui sont prêts à fumer du pneu parce qu'on leur a supprimé la cigarette!!

Réfléchissez un peu, si on gère la nature intelligemment, ces produits ne servent à rien. Ils pourraient être utiles à faibles doses pour régler des déséquilibres ponctuels, mais on ne peut pas faire confiance aux gens, ils inondent à la moindre "adventice"!! Donc interdiction!!

Il va falloir réapprendre à comprendre le vivant maintenent!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :