Ford remonte spectaculairement la pente et... déçoit la bourse

 |   |  390  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Ford a affiché in fine un bénéfice net de 6,56 milliards de dollars en 2010. Les résultats sont remarquables, mais ont nettement chuté au quatrième trimestre. A cause de charges exceptionnelles liées à la réduction d'un lourd endettement.

Ford remonte spectaculairement la pente.  Mais le groupe automobile de Dearborn n'en a pas moins déçu la bourse. Paradoxal. Le groupe a affiché un bénéfice après impôts de 7,58 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros), au titre de 2010. Le hic, c''est que son montant n'inclut pas des... charges exceptionnelles qui minorent in fine le profit net à 6,56 milliards de dollars (5 milliards d'euros), contre 2,72 un an plus tôt. C'est certes son niveau "le plus élevé depuis dix ans".  Et le résultat est en soi remarquable puisque le constructeur américain avait cumulé 30 milliards de dollars de pertes (23 milliards d'euros) entre 2006 et  et 2008.

Il n'empêche. Sur le quatrième trimestre, le bénéfice a ainsi chuté à 190 millions de dollars, contre 886 millions  un an plus tôt, "à cause d'une charge exceptionnelle de 960 millions liée à la finalisation d'une offre de conversion de dette", précise le communiqué. Du coup,  le titre a chuté de 7%  lors des échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance officielle. Seul constructeur américain à ne pas avoir dû se placer sous la protection du Chapitre 11 (sauvegarde des entreprises en difficulté), Ford avait résisté vaillament à la crise, mais au prix d'un lourd endettement. Le numéro deux américain a terminé l'année avec 20,5 milliards de dollars de liquidités et  une dette de 19,1 milliards de dollars.

Spectaculaire croissance aux Etats-Unis

Sur l'année,  le chiffre d'affaires a progressé de 4%  à 120,9 milliards (90 milliards d'euros) et les ventes en volume de 8,4% à 5,31 millions de véhicules. Ses ventes ont connu une spectaculaire croissance aux Etats-Unis, où la firme regagne enfin des parts de marché, contrairement à son rival GM. Les activités nord-américaines sont d'ailleurs sorties du rouge avec un résultat opérationnel de 5,4 milliards de dollars (4,15 milliards d'euros). En Amérique du sud, le bénéfice s'est sensiblement accru à 1 milliard.

En Europe, la firme à l'ovale bleu enregistre un petit profit  de 182 millions, contre un déficit l'an dernier. Mais le résultat a néanmoins plongé au quatrième trimestre, avec un petite perte de 50 millions. En Asie-Pacifique-Afrique,  le bénéfice d'eexploitation annuel atteint 189 millions, contre là aussi un déficit en 2009. Pour 2011, le groupe a annoncé plus de 9 milliards de dollars (7 milliards d'euros) d' investissements, dont 4,5 milliards en Amérique du nord et du sud,  2,9 milliards en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :