Daimler arrête son label de prestige Maybach

La dernière limousine de la marque sortira de chaîne en 2013. Maybach n'a pas réussi sa percée, face à Bentley et Rolls Royce.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Super-marges, formidable vecteur d'image... Le très haut de gamme est l'objet de toutes les convoitises. Mais ne réussit pas qui veut sur ce créneau ultra-élitiste. Du coup, faute de succès, l'allemand Daimler, pourtant légitime sur ce segment confidentiel du grand luxe, jette l'éponge. Il a annoncé ce vendredi qu'il allait arrêter son label de prestige Maybach... en 2013. Lors de l'arrivée de la nouvelle Mercedes Classe S.

Maybach gagne aujourd'hui de l'argent sur chaque voiture vendue, selon le groupe de Stuttgart, mais pas suffisamment pour pérenniser la marque.
En 2010, il s'est écoulé 200 limousines à peine. En ressortant en 2002, après une éclipse de soixante ans, un label oublié, Daimler voulait damer le pion à BMW et Volkswagen, repreneurs respectifs de Rolls-Royce et Bentley. C'était du temps où, fort de sa fusion avec l'américain Chrysler, le groupe voyait grand et se croyait tout puissant. Las. 

La marque produit un seul modèle, avec plusieurs longueurs différentes (57 et 62), qui a presque dix ans aujourd'hui. Proche esthétiquement de la Mercedes S d'alors, il a vieilli face aux plus récentes productions du consortium germanique. Cette lourde automobile de 5,74 de long, dans sa version la plus courte, coûte la bagatelle de 415.000 à 900.000 euros (version Landaulet S). Elle n'est par parvenue à supplanter ses rivales anglo-allemandes, dont les gammes ont été renouvelées et qui conservent un charme inimitable.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 05/12/2011 à 11:00
Signaler
Les prix étaient déjà largement surfaits avec la gamme courante Mercedes, à la limite même de l'escroquerie, compte tenu des prestations et équipement fournis! Avec la Maybach c'était le pompon! Il ya deux super cons de français qui en on acheté une ...

à écrit le 28/11/2011 à 16:54
Signaler
De toute façon ce type de véhicule frisant les deux tonnes cinq est une des aberrations dont les allemands savent nous gratifier pour le bien de la planète et n'est que le prélude à l'arrêt définitif programmé des Rolls et autres Bentley. Vous avez d...

à écrit le 26/11/2011 à 17:15
Signaler
Ah ! Ne me dites pas que j'avais commencé à économiser pour rien ?

le 27/11/2011 à 11:08
Signaler
lexus vous ouvre ses portes c'est aussi bien

à écrit le 26/11/2011 à 2:49
Signaler
Maybach jamais a été triple A . Bentley et Rolls oui !

à écrit le 25/11/2011 à 21:40
Signaler
C'était surtout qu'un restylage / rebagdage de classe S à la mode "British Leyland" ... a ce prix là pas étonnant qu'il n'y ait pas tant que ça de gogos pour se laisser prendre ....

à écrit le 25/11/2011 à 19:44
Signaler
Mercedes arrete Maybar comme Renault a arreté Vel Satis !!! ils s'associent pour pour le prochain échec ... ils vont bien ensemble ces 2 constructeurs à l'arrogance gigantesque avec des dirigeants égocentriques et présomptueux.

le 26/11/2011 à 17:00
Signaler
Je ne suis pas certain que l'on puisse comparer Mercedes et Renault....

le 26/11/2011 à 19:25
Signaler
Il y a un vieux proverbe : qui s'assemble se ressemble ... à méditer par Mercedes qui roucoule en douces fiancailles sulfureuses et décadentes avec Renault/Briatore/Goshn... après le déclin de Renault tricheur peut être celui de Mercedes

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.