Nissan lance une Logan "haut de gamme" en Russie

Le constructeur japonais sortira fin 2012 une familiale sur la plate-forme à bas coûts. 70.000 unités par an seront produites chez Avtovaz.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Nissan)

"Nous allons sortir en Russie une voiture de 4,60 mètres de long sur la plate-forme "B Zéro"" (celle des Dacia Logan-Sandero, Ndlr), affirme à La Tribune le patron de Nissan en Russie, François Goupil de Bouillé. Une Logan haut de gamme en quelque sorte ! "On compte en produire 70.000 par an chez Avtovaz." Ce sera en effet l'usine du constructeur russe (Lada), dont Renault détient 25% du capital, qui fabriquera la future grosse Nissan (de la taille d'une familiale Laguna, Ndlr). Ce modèle, de loin le plus volumineux de la famille Logan à bas coûts, reprendra "globalement la carrosserie d'une Nissan Sylphy", une familiale à quatre portes essentiellement diffusée aujourd'hui en Chine. Ce nouveau modèle "sortira fin 2012".

La plate-forme de la Dacia Logan de 2004 est décidément très flexible. Avec le futur petit modèle par ailleurs à l'étude au sein de l'Alliance Renault-Nissan, elle pourrait donc aller de 3,60 mètres de long environ (comme une Twingo) à... 4,60 ! Une berline Logan ou un 4x4 Duster mesurent 4,30 mètres. En attendant la Nissan, la famille, qui compte aujourd'hui les Logan berline, break, fourgonnette et pick-up, Sandero à cinq portes et Duster, s'enrichira début 2012 d'un monospace compact Lodgy, produit sur le nouveau site géant de Tanger, puis d'un dérivé utilitaire fabriqué dans cette même usine au Maroc. Des véhicules sur cette base très mondiale sont aujourd'hui produits à Pitesti (Roumanie), Moscou (Russie), Téhéran (Iran), Casablanca (Maroc), Curitiba (Brésil)...

Succès sur le marché russe

Restructuré avec l'aide de Renault, le site Avtovaz de Togliatti, à un millier de kilomètres au sud-est de Moscou, se reconvertit partiellement vers la production de modèles sur base Logan. Début 2012, cette usine au bord de la Volga, construite dans les années 1960 pour assembler des Fiat 124, débutera la fabrication de la Lada Largus, un break Logan restylé. D'autres véhicules viendront, dont la Nissan et une prochaine Renault en 2013. L'investissement pour cette plate-forme est de 400 millions d'euros.

Nissan connaît d'ores et déjà un grand succès sur le marché russe, où il possède sa propre usine à Saint-Pétersbourg, d'une capacité de 50.000 véhicules annuels. Celle-ci assemble la grande berline Teana et les 4x4 X Trail ainsi que Murano. Les ventes de l'allié japonais de Renault en Russie avaient "doublé en 2010 à 100.000 unités. Elles devraient atteindre les 155.000 cette année et 180.000 en 2012", assure François Goupil de Bouillé. A ce total, il faut "ajouter 8.000 Infiniti [marque de prestige de Nissan] en 2011".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 06/12/2011 à 16:34
Signaler
la france lance la chasse aux chômeurs... Lettre ouverte du MCPL à une "responsable d'équipe" Messagede superuser » 06 Déc 2011 Un communiqué du Mouvement des Chômeurs et Précaires en Lutte de Rennes : Lettre ouverte à Madame Cormier, responsable ...

le 08/12/2011 à 19:28
Signaler
Et la synthèse ?

à écrit le 06/12/2011 à 15:03
Signaler
voiture low cost "haut de gamme" = voiture normale (?).

à écrit le 06/12/2011 à 14:45
Signaler
Pourquoi l'article parle-t-il de Nissan, alors que 1) la Logan ce'st Renault, et 2) l'actionnaire d'Avto c'est aussi Renault ??? Voudrait-on faire croire que Renault n'investit plus à l'étranger ???

le 06/12/2011 à 15:15
Signaler
Car la marque sous laquelle elle sera vendue sera Nissan et pas Renault. Pour noyer le poisson, on parle de France Telecom pour les suicides et de Orange pour le coté "fun & rock'n'roll". En fait c'est Renault qui lance mais Nissan a une meilleure im...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.