PSA scelle une alliance stratégique inégale avec GM

Confirmant les informations de La Tribune, les deux constructeurs annoncent ce mercredi leur mariage. GM entrera à hauteur de 7% dans le groupe tricolore et deviendra son deuxième actionnaire après la famille Peugeot. Des produits communs sortiront en 2016.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

PSA Peugeot Citroën et General Motors ont annoncé ce mercredi la création d'une "alliance stratégique mondiale". Le groupe tricolore va "procéder à une augmentation de capital d'environ un milliard d'euros", souligne un communique conjoint. La famille Peugeot, qui détient 30,9% du capital de PSA, souscrira à hauteur de 150 millions d'euros à cette augmentation de capital. A cette occasion, l'américain "entrera dans le capital à hauteur de 7 %, devenant ainsi le deuxième actionnaire de PSA Peugeot Citroën derrière le groupe familial Peugeot". Ce nouveau rapprochement stratégique "contribuera à la rentabilité des deux partenaires et améliorera fortement leur compétitivité en Europe", proclame triomphalement le communiqué. Selon les termes de l'accord, PSA et GM "partageront certaines plates-formes, modules et composants, sur une base mondiale, pour réduire les coûts de développement et réaliser des économies d'échelle industrielles.
 

Petites voitures

PSA et General Motors "se concentreront sur les véhicules particuliers de petite et moyenne taille, les monospaces et les "crossovers" (4x4)". Par la suite, les deux partenaires "prévoient de développer conjointement une nouvelle plateforme pour les véhicules à faibles émissions de CO2". L'accord doit permettre par ailleurs aux deux groupes d'"opérer sous la forme d'une seule et même structure d'achat à l'échelle mondiale pour leur approvisionnement en matières premières, composants et services auprès des fournisseurs", avec un "volume d'achat combiné de 125 milliards de dollars (95 milliards d'euros)".
 

1,5 milliard de synergies

Le montant total des synergies "attendues de l'alliance s'élève à environ deux milliards de dollars (1,5 milliard d'euros) par an d'ici à cinq ans." Ces synergies auront certes un "bénéfice limité les deux premières années", préviennent les deux partenaires. Elles devraient se "répartir à égalité entre les deux sociétés". L'alliance "sera dirigée par un comité de pilotage global qui regroupera, à parité, les dirigeants des deux sociétés".
 

Pas de réciprocité

"PSA restera pleinement français, la famille Peugeot en demeurant durablement le premier actionnaire", a aussitôt réagi Eric Besson, ministre de l'Industrie, ajoutant : "cet accord est une bonne nouvelle pour notre industrie automobile et pour ses salariés". Bonne nouvelle? Voire. Car cette alliance apparaît a priori bien... inégale. Si GM rentrera dans le capital de PSA, il n'est pas prévu à ce stade de réciprocité! Rien à voir avec la prise de contrôle du japonais Nissan par Renault en 1999 ! Par ailleurs, les premiers fruits de cette alliance n'interviendront pas immédiatement. "Les premiers véhicules issus d'une plate-forme commune seront commercialisés à partir de 2016", indiquent les deux constructeurs dans leur communiqué. Or, PSA a besoin de solutions rapides pour sortir de la crise dans laquelle il est englué.
 

Casse sociale

Cette alliance sera essentiellement centrée sur l'Europe, où PSA et Opel, filiale allemande de GM, sont en concurrence frontale! Aucune complémentarité sur ce plan. comme l'auraient été des accords avec BMW par exemple.P ar ailleurs, les activités de GM en Europe sont déficitaires depuis une décennie, malgré des plans de restructuration à répétion. Opel est le constructeur malade de l'Europe. Ce n'est donc pas a priori le partenaire idéal pour le français. Dans la perspective des prochaines élections en France, le communiqué conjoint évite toute allusion aux inévitables problèmes de surcapacités qui vont se poser avec cet accord. Opel est fortement surcapacitaire, même s'il a récemment fermé son site belge. PSA aussi. Une casse sociale est à prévoir, très délicate à gérer politiquement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 30
à écrit le 01/03/2012 à 18:01
Signaler
Cocorico! PSA reste français et entre les mains de la famille (enfin, en apparence,...)!

à écrit le 01/03/2012 à 13:41
Signaler
petit conseil à la famille Peugeot : ce n'est pas au moment ou GM sort la tête de l'eau qu'il fallait s'allier, mais quant il plongeait !!! cf Renault Nissan, Fiat Chrisler

à écrit le 01/03/2012 à 13:29
Signaler
les constructeurs français payent la facture de leur stratégie petits bras : concentrer toutes ses resources à des produits à marge très faible est suicidaire et signe un manque d'anticipation qui est aujourd'hui de l'ordre de l'incompétence. Ca fait...

le 01/03/2012 à 14:14
Signaler
Votre analyse est largement erronée pour RENAULT qui marge à plus de 8 pour cent sur ses produits low cost,qui s'est offert la taille mondiale avec Nissan depuis plus de 10 ans maintenant et qui vend niveau groupe plus de huit millions de véhicules p...

à écrit le 01/03/2012 à 12:05
Signaler
Il est intéressant de noter que les commentaires aux US sont unanimement contre cette alliance, de la même façon qu'ils sont contre en France. Tout le monde aux US considère que PSA va être le grand gagnant de l'alliance en bénéficiant de 50% des réd...

à écrit le 01/03/2012 à 11:10
Signaler
Attention... reviver ce que GM a fait avec SAAB... et bien, dans 3 ans - 12000 emplois en France et le maintient d'Opel au prix de Peugeot comme pour SAAB... BOJKOTT GM... NON A GENERAL MODIFICATEUR ( OGM

à écrit le 01/03/2012 à 10:36
Signaler
Opel est un concurrent européen de Peugeot, mais un concurrent déficitaire. GM troque une filiale déficitaire contre une participation à un constructeur qui aura la voie plus libre sur son segment. C'est la réponse la plus cynique à la surcapacité de...

le 01/03/2012 à 11:53
Signaler
GM ne troque rien du tout, ou avez-vous vu que PSA reprenait Opel ?!

le 01/03/2012 à 12:08
Signaler
C'est exact, parce que GM va envahir le marché avec sa très agressive marque CHEVROLET bas cout ex Daewoo ... et PSA se retrouvera avec OPEL sur les bras !!! bien joué, grace à la naîveté de Sieur Eric BESSON ministraillon de la désindustrialisation.

le 01/03/2012 à 17:24
Signaler
2016, cela signifie dès à présent le gel de la création des nouveaux modèles. Les futures Opel vont reposer sur des plateformes PSA. Qui va les concevoir et les fabriquer? Que vont devenir les usines et les bureaux d'études d'Opel?

à écrit le 01/03/2012 à 10:32
Signaler
Bonne nouvelle qu'il dit Besson! J't'en fout ! Dans 10 ans PSA n'existera plus , laminée par GM et vendue par suite des tensions existantes au sein de la Famille Peugeot ( en général on quitte le navire avant le naufrage ).Et dans l'immédiat, qui va ...

à écrit le 01/03/2012 à 9:58
Signaler
Très Mauvaise nouvelle pour PAS, et surtout pour Citroen dont la montée en gamme va être amputée par cet accord qui vise à fabriquer des petites voitures ... Rien d'étonnant, si l'on reprend le parcours de Varin, il a été de tous les échecs et coups ...

le 01/03/2012 à 13:00
Signaler
PSA a besoin de fric, et rapidement. Leurs marchés ne "tirent" pas. Il faut commencer à penser à "l'après-pétrole", ça va coûter cher. Et fabriquer du bas de gamme en Europe, mais pas à perte, est impossible sans ultérieures économies d'échelle. Pou...

à écrit le 01/03/2012 à 9:29
Signaler
S'agit-il d'une alliance où d'une pris de participation de GM dans PSA à hauteur de 7% ? Dans une alliance, les deux "alliés" échangent des participations, ce n'est pas le cas ici.

à écrit le 01/03/2012 à 9:29
Signaler
C'est un accord gagnant/perdant pour le groupe PSA, qui va à n'en point douter permettre à la famille Peugeot tôt ou tard de se dédouaner et d'excuser des licenciements massifs et fermetures de sites(Aulnay) poour cause de nouvelles surcapacités et c...

à écrit le 01/03/2012 à 8:03
Signaler
l'accord GM-PSA, bonne pioche pour Opelle ? Pour aucun, je crois.

le 01/03/2012 à 8:32
Signaler
Ca va permettre à PSA de délocaliser des productions en Allemagne dans les usines Opel en surcapacité...et comme il parait que le coup du travail y est moins cher...c'est gagnant pour PSA et Opel, mais pas pour Aulnay...mais est(ce grave de perdre de...

le 01/03/2012 à 9:46
Signaler
Sauf que le cout du travail en Allemagne n'est pas inférieur!!! C'est du baratin de Sarkosy pour donner plus aux patrons et aux riches. Les charges sociales sont plus élevées parce qu'en France la protection sociale est supérieure...mais comme le net...

à écrit le 01/03/2012 à 0:45
Signaler
Etant donné la continuité dans la gestion des affaires chez PSA, cette affaire, si elle paraît inégale à première vue, n'a certainement pas échappé à la famille Peugeot et il y a fort à parier qu'ils ont fait ce choix pour de bonnes raisons. Il y aur...

le 01/03/2012 à 8:33
Signaler
Ca sert à quoi de garder des constructeurs Français qui ne font plus de richesse en France...?

le 11/04/2012 à 16:51
Signaler
peut être à payer des impôts en France... ce qui n est déjà pas mal

à écrit le 29/02/2012 à 21:56
Signaler
A part le continent Africain ,ou Peugeot reste sur l'image exceptionnelle de 2 véhicules mythiques ,404 504, qui n'ont jamais eu d'équivalents Allemands ,Peugeot n'a aucun avenir sur le plan mondial ,c'est citroën qui aurait du être le fer de lance d...

le 01/03/2012 à 7:34
Signaler
Etant en voyage en Inde récemment, j'ai eu la même réflexion.. Ce sont des 2 CV dont les Indiens ont besoin... Sûr! Comment les dirigeants de PSA ne le voient-ils pas ????

le 01/03/2012 à 8:44
Signaler
Nous sommes capables de concevoir et construire des véhicules adaptés au différents marchés mondiaux, mais nous sommes incapables de les vendre. Pas parce que nos vendeurs sont mauvais, mais parce que les prix auxquels ils doivent les vendre ne corre...

à écrit le 29/02/2012 à 21:32
Signaler
L'industrie française est toujours dans la ligne de mire:GM/PSA =OPA hostile!(affaires Lagardère,Michelin,Thomson-Lucent..etc).Réveillez-vous les gaulois!

à écrit le 29/02/2012 à 19:06
Signaler
Mauvaise idée. GM a coulé tous ses partenaires. Regardez aux Etats-Unis, le nombre de marques fermées... Ici, en Europe; c'est pas mieux : Saab est fini et Opel restructuré (avec des licenciements à la clé) Pour moi, c'est une nouvelle bien pire que ...

le 01/03/2012 à 8:34
Signaler
Et c'est pas terrible pour CG...qui rêve d'être patron de GM !!!!

à écrit le 29/02/2012 à 18:24
Signaler
Quel intérêt pour Psa? Il y en a forcément un...

le 29/02/2012 à 21:15
Signaler
De vendre des ds3 ds les concessions americaines et asiatiques ..?

le 01/03/2012 à 18:07
Signaler
Aucun intérêt pour PSA ou la France, mais seulement pour la famille Peugeot,...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.