BMW étudie la création de nouvelles usines dans des pays low-cost

 |  | 276 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le Handelsblatt, le constructeur automobile allemand haut de gamme étudie l'implantation de nouvelles usines de production au Brésil, au Mexique et en Europe de l'Est.

S?il veut atteindre son objectif de ventes de 2 millions de véhicules par an en 2016, contre 1,67 million en 2011, BMW doit augmenter ses capacités de production. Selon le quotidien économique allemand Handelsblatt vendredi, qui cite des sources proches de la société, le constructeur automobile allemand haut de gamme étudie l'implantation de nouvelles usines de production au Brésil, au Mexique et en Europe de l'Est. Les décisions pourraient être prises cet automne. Selon le quotidien, la Hongrie a fait des avances à BMW pour accueillir un nouveau site, mais les chances des pays européens en général se réduisent comme peau de chagrin à mesure que la situation économique se dégrade. Début mai BMW avait démenti une envisager la construction de nouvelles usines pour des voitures électriques en Slovaquie et au Mexique comme le rapportait la presse slovaque.

Les difficultés de PSA pourrait avoir un impact sur leur coentreprise dans les technologies hybrides

Sur un tout autre sujet, BMW n'exclut pas que les difficultés actuelles de PSA puissent avoir un impact sur la coentreprise qu'il détient avec le groupe français dans les technologies hybrides, a déclaré mercredi le président du directoire du constructeur automobile allemand Norbert Reithofe. En revanche, l'alliance entre PSA et General Motors n'affectera pas la coopération entre les deux groupes dans les moteurs essence selon lui.La semaine dernière, la direction a annoncé une hausse de 6,1% de ses ventes mondiales en avril sur un an, à 145.505 unités. Cette performance portait les ventes sur les quatre premiers mois de l?année à 571.040 véhicules (+9,8%), un record pour le groupe.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2012 à 13:49 :
Il y a tellement d'usines à vendre qu'il est peu probable que BMW en construise une. Par ailleurs l'allemand dont la partie haut de gamme se réduit, sait mainteant que l'hybride n'a aucun avenir sérieux et que PSA préfère traiter avec un constructeur plus ample et compatible après avoir fait ses preuves dans le deal multiformes avec lui. Il a commencé par baisser considérablement ses prix et engagé des frais de publicité dantesques. Il avait avalé la pilule du passage au diesel qu'il dénigrait naguère, puis de la fabrication toute germanique qu'il défendait mordicus. Une forme de recul stratégique permanente.Il cherche donc à présent un nouvel allié dans le tout électrique, ce qui risque d'être difficile.
a écrit le 18/05/2012 à 18:27 :
L'Allemagne n'a pas de problème avec les délocalisations, la Suisse non plus d'ailleurs. Leur commerce extérieur reste en leur faveur. La balance commerciale de la Chine envers ces deux pays est déficitaire pour la Chine. Donc l'Allemagne trouve beaucoup d'intérêt dans l'émergeance et le développement de pays comme le Brésil ou la Chine.
a écrit le 18/05/2012 à 17:01 :
Exemple des limites du modèle exportateur. Les Chinois et Brésiliens veulent rouler dans des voitures allemandes....à conditions qu'elles soient fabriquées chez eux.

Audi a perdu un méga contrat il y a peu de temps en Chine et s'est fait piqué le marché par un sous traitant chinois qui a sans aucun scrupule copié ses modèles.
a écrit le 18/05/2012 à 15:56 :
Lien avec le coût de l'énergie Outre Rhin? depuis la fermeture de 8 centrales nucléaires, les industriels allemands se font du souci sur le prix de l'électricité; faut -il arrêter les usines BMW les jours sans soleil et sans vent??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :