Véhicules hybrides : divorce annoncé entre BMW et PSA

 |  | 478 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
BMW devrait reprendre la totalité, ou du moins la majorité de BPCE, la co-entreprise créée avec PSA Peugeot Citroën spécialisée dans les hybrides. Des discussions sont en cours actuellement au plus haut niveau. La firme de Munich n'a pas apprécié que le constructeur français s'allie à GM et s'inquiète de la situation financière du groupe tricolore.

BMW devrait divorcer de PSA Peugeot Citroën dans les hybrides. "Une réflexion sur un changement d'actionnariat de notre co-entreprise à 50-50 sur les hybrides est en cours. Elle devrait déboucher prochainement", affirment à latribune.fr des sources industrielles. Cette réflexion doit en principe "aboutir  à une  dissolution des liens entre BMW et PSA". L'hypothèse la plus probable est que "BMW reprenne la totalité de la co-entreprise", selon nos informations. On ne peut toutefois exclure que la firme allemande  "en prenne seulement a majorité, PSA devenant minoritaire". Une annonce "devrait être faite dans quelques jours". 

Premiers véhicules prévus pour 2015-2016

Cette co-entreprise, baptisée BPCE, a commencé ses travaux il y a plus d'un an. Plusieurs centaines de personnes (4 à 500) travaillent à Munich, avec une majorité de salariés provenant de la firme bavaroise. Les études et le développement des produits sont en cours. BPCE a pour objectif d'organiser des achats communs, de développer et mettre sur le marché des composants pour systèmes de traction de véhicules hybrides.  La production desdits composants devait avoir lieu en France selon les plans initiaux, sur le site de Mulhouse, à partir de la fin 2014. 250 à 300 personnes auraient dû travailler à cette production. Les premiers véhicules étaient prévus pour 2015-2016.

Inquiétude chez BMW

Norbert Reithofer, patron du groupe munichois, s'était  récemment inquiété de l'évolution financière du groupe automobile français. On craignait ces derniers temps chez BMW que le constructeur français n'ait pas les moyens d'honorer ses engagements en matière d'investissements. Par ailleurs, l'alliance de PSA avec GM, nouée fin février, a désagréablement surpris BMW et changé la donne, selon nos informations. 


BMW et Toyota étudient ensemble des batteries

BMW et Toyota avaient donné fin mars le coup d'envoi d'une coopération dans les batteries du futur,  suite à la lettre d'intention signée le 1er décembre dernier à Tokyo. La firme allemande et son partenaire nippon  assuraient dans un communiqué avoir initié concrètement leur collaboration sur la prochaine génération des technologies de batteries lithium-ion pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables, voire ceux fonctionnant à pile à combustible. Les discussions avaient démarré en avril 2011. La co-entreprise entre BMW et PSA sur les composants ne concerne pas les batteries elles-mêmes.

Les moteurs à essence continuent

La remise en question de la co-entreprise entre BMW et PSA sur les composants pour véhicules hybrides n'entraîne, toutefois, aucun changement à ce stade sur la fabrication en commun des petits moteurs à essence entre les deux constructeurs.  Les deux firmes partagent depuis 2002 les petits moteurs à essence (1,4, 1,6 et 1,6 turbo), qui équipent aujourd'hui les Mini, la marque anglaise propriété de BMW, et les Peugeot 208, 208, 308 ou autres Citroën C3, C4,  DS3, DS4. Des mécaniques qui ont remporté plusieurs années de suite le trophée du meilleur moteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2012 à 13:35 :
BMW est intelligent
PSA n'a pas sû prendre le tournant de la diversfication comme Renault a su le faire grâce à son stratège Schweitzer,
PSA est condamné a terme car trop franco français, trop axé sur le Diesel et avec des moteurs pas assez performants (comparez la performance/consommation entre des moteurs Peugeot et des moteurs BMW) .... La Chine ne donnera rien car tout le monde y est déjà et il n'y a aucune raison pourque PSA s'y distingue plus que les autres et les français préfèreront acheter désormais des voitures plus sexy telles que les KIA.
Dommage
Fosco
Réponse de le 22/06/2012 à 14:32 :
Il est purement abusif d'expliquer que la stratégie des brouettes et tombereaux sans valeur ajoutée est une bonne stratégie, en effet Schweitzer s'est lourdement trompé avec son subalterne de l'époque un certain Goshn qui a continué la basse tache de faire plonger et régresser Renault, ce que Tavarez et Pelata ont aussi continué allègrement. BREF renault patit aujuourd'hui d'une succession de casseur de la valeur automobile par pure INCULTURE.
a écrit le 21/06/2012 à 17:09 :
L'hybride a un avenir limité, les consommateurs ont compris en quelques mois que nous allions rapidement vers le tout électrique, système plus performant. On laisse donc aux allemands la gestion de cette technologie sachant que PSA travaille de son côté pour les deux groupes à l'évolution du moteur diesel. BMW est en effet la société la mieux placée pour revendiquer un hybride haut de gamme durant les quelques années que ce concept a devant lui, il faut pour cela que la technologie lui appartienne. En contrepartie le constructeur s'est engagé à ne pas devenir généraliste en allant au dessous de la Mini et de sa gamme tarifaire. Historiquement, au départ pour tout simplement exister, les français ont toujours fait le nécessaire pour que les groupes de luxe automobile allemands puissent exister, ne laissant en face d'eux que VW comme généraliste. En même temps ils passaient de 5 constructeurs à 2. Cet accord ancien des 2 grands pays d'Europe aura permis que la zone ne soit pas une conquête absolue des américains. L'on travaille également Daimler pour lui donner une "Mini" mais pas plus....
a écrit le 21/06/2012 à 17:01 :
Peugeot est en mauvaise situation financière car ce groupe n'est pas soutenu par
les consommateurs de son pays.Dès que les français ont un peu d'argent,
ils ne songent qu'à acheter des voitures allemandes (juste pour impressionner la galerie, ah les apparences...).
Les voitures Françaises (dans leur version myenne et haut de gamme) sont équivalentes, voir supérieures,
aux allemandes.
Au lieu de taxer, à 75%, les revenus supérieurs à 1 million, il suffit de taxer plus la consommation des riches
(qui continueront de consommer, au lieu de se le faire confisquer). Une bonne taxe, de 50%, sur les véhicules valant
plus de 35000 euros. Les "vrais" riches continueront de les acheter, et seront satisfaits, car ils se sentiront uniques.
Les autres, achèteront des PSA et Renault, haut de gamme. Et voila, les comptes de Peugeot reviennent tout de suite
dans le vert, et le site d'Aulnay ne sera pas fermé...
Réponse de le 21/06/2012 à 21:20 :
Otez vos œillères, et vous verrez qu'il n'y a pas de haut de gamme en France! Haut de gamme = plumage et surtout ramage: style soigné, finition, ça c'est du plumage, technologie, sécurité, couple moteur- boîte, efficience, voilà le ramage. Il n'y a qu'une seule voiture capable de tenir tête aux allemandes (et encore, pas toutes...), c'est la Megane RS. Mais elle est trop radicale pour permettre un usage quotidien. Quant à votre proposition de taxation farfelue, c'est une réaction de franchouillard jaloux de son voisin.
Réponse de le 22/06/2012 à 9:01 :
Je crois réver...choisir la megane RS pour comparer. Un creneau, que les allemands n'occupent pas..
ils ont juste la golf GTI à mettre en face. Votre crédibilité, sur le monde de l'automobile, ne semble
pas exemplaire.
Effectivement, les allemandes sont capables de faire des berlines équipées de moteur de plus de 300 Ch,
pour 4 ou 5 litre de cylindrée.
Mais ils n'ont pas de DCI 1.5 110 ou 1.6 DCi 130 (qui pourra évoluer jusqu'à 160 ch, soit 100/l..).
Les derniers modèles PSA (la 508 notamment), n'a rien à envier aux berlines d'outre-rhin, du point de vue
équipements, finitions...
Les finitions haut de gamme des C5, 508, Laguna 3, sont mieux équipées que les allemandes,
qui demandent 7 ou 8 kE d'options pour être équipées comme les françaises.
Il ne faut pas se faire d'illusions, les allemandes sont surcotées, quand on voit les primes de 7 à 10 KE
versées à tous les salariés d'Audi, VW, BMW,..., leur marge sont trop élevées, leurs véhicules sont vendus
trop chers.
Actuellement, acheter une voiture allemande, en France signifie juste que vous voulez épater la galerie,
ou que vous ne comptez pas votre argent... d'ou mon précédent post.
a écrit le 21/06/2012 à 16:32 :
On les comprend chez bmw ,peugeot est reconnu comme une société sérieuse avec des produits fiables tenant bien la route et de grande qualité ,mais on sait ce qu'il pensent de opel ,daewoo etc devenu chevrolet ,même s'il y a des efforts qui ont été faits.
Moi j'attend l'arrivée d'hybrides gpl qui auraient l'avantage de donner plus d'accélération à bas régime et baisser la consommation
Réponse de le 21/06/2012 à 16:54 :
Tu ne peux pas mettre Chevrolet & PSA dans le même sac ce n'est pas la même gamme de véhicule.
Puis Opel n'a rien a envier aux véhicules du groupe PSA ! et trouve moi une voiture équivalente aux Chevrolet Volt/Opel Ampera chez PSA !
Réponse de le 21/06/2012 à 17:15 :
GM : Si je suis votre reflexion vous insinuez que Peugeot a été à la facilité en allant vers GM qui a déjà un socle de produits hybrides au détriment de BMW qui n'en est qu'en phase de developpement ? C'est possible puisqu'ils ont des difficultés financières et qu'ils ne peuvent peut être plus assumer leur partenariat avec BMW... c'est domage.
a écrit le 21/06/2012 à 16:17 :
D'autant plus que GM est tout de même le groupe qui a fait sombré des marques mythiques comme Rover, SAAB et Volvo. Quelle stratégie industrielle !!! Je vais finir par croire qu'Angela et les allemands ont raison... grrrr, quelle désilusion.
Réponse de le 21/06/2012 à 16:52 :
Revise tes classiques ! Seul Saab a appartenu à GM qu'ils ont laissé tomber et ça se comprends vu le manque de cohérence à l'époque dans sa nébuleuse.
Volvo a appartenu à Ford et a été vendu à Geely (en 2010 je crois) et se porte très bien!
Et puis Rover a appartenu à ... BMW
Donc c'est bien de faire de l'anti-GM mais faut se renseigner puis en terme d'hybride GM à ce qu'il faut et il suffit de voir la gamme Cadillac pour se rendre compte de ce qu'ils font aujourd'hui.
Réponse de le 21/06/2012 à 17:09 :
Sauf erreur, Rover appartenanait à GM avant d'être revendu à des chinois (Geely ?)... pour Volvo peut être. Cela étant, peut être que Peugeot deviendra l'autre nébuleuse de GM, une de plus.
Passons. Le vrai problème est que du point de vu stratégique, comment peut on tourner le dos à BMW avec leur image, leur gamme de moteurs essence et diesel (ce que n'a pas GM d'ailleurs) leur savoir faire ?
Réponse de le 21/06/2012 à 21:30 :
Rover n'a jamais appartenu à GM (http://fr.wikipedia.org/wiki/Rover_(automobile)) mais à BMW. Volvo à Ford (qui n'est pas GM) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Volvo
GM a supprimé Oldsmobile, hummer et Pontiac qui était en doublon dans leur groupe.
De plus des diesel ils en ont via VM Motori. D'ailleurs le 1,3 fait en partenariat avec FIAT leur appartient.
Pour les diesel le savoir faire de Peugeot est du même accabi que GM au vu des joint venture avec Ford dans ce cas. Ce qui intéresse GM avec Peugeot est le problème de sur-capacité de leur production en Europe donc bien sûr de reduire les coûts nottamment en R&D
Réponse de le 22/06/2012 à 10:16 :
Réduire les couts c'est de la pensée unique, contredite tous les jours par VW, Toyota, Hyundai/Kia qui eux ne réduisent pas les couts de recherche et développement. IL NE FAUT PAS MELANGER réduire les couts et partager les couts ... ma ça pour les instruits, c'est bien au delà de leur cerveau formatés aux blas blas de la pensée unique des amateurs.
Réponse de le 22/06/2012 à 13:33 :
C'est ce qu'à fait VW pour ta gouverne tu retrouves les mêmes plateforme et même moteur sur tous les véhicules de leur groupe, mais eux ils l'ont fait bien avant. De plus, pour avoir travailler chez PSA c'est bien réduire les coups de R&D dont je parle surtout quand tu vois les abérrations au niveau de leur choix de conception. Exemple les altenateurs différents sur tous les types de moteur alors que chez Toyota ils en ont quasiment un seul ...
a écrit le 21/06/2012 à 16:12 :
Déjà que l'industrie française est mal en point alors quand en plus elle fait des coups comme celui de PSA avec GM, on touche le fond... quelle image de la France !!! Soit dit en passant comment ont ils pu faire confiance à Peugeot...
Comment voulez vous que les investisseurs viennent en France ???
a écrit le 21/06/2012 à 16:01 :
L'essai en live de la Citroën DS5 FullHybrid4 proposé sur la webradio indépendante AWI illustre pourtant que : " Quand on veut, on peut" . L'essentiel consiste à sauver les emplois induits dans les sites industriels du Groupe PSA Peugeot-Citroen en France. Car mùieux vaut être un bon sous-traitant qu'un mauvais constructeur. On se demande ce qu'attend Citroën pour sortir sa 2 ch suivant la même stratégie que la mini ou encore la Coccinelle chez Volkswagen
Réponse de le 21/06/2012 à 16:24 :
J'aime bien cette idée de 2CV rétro... avec des amortisseurs hydroliques et tout et tout. hmmmm une petite citadine pour damoiselles in
a écrit le 21/06/2012 à 15:28 :
Ça va mal chez PSA.
Les mauvaises nouvelles s'accumulent.
a écrit le 21/06/2012 à 15:04 :
Les groupes français sont dirigés par des auto-amateurs auto-proclammés gestionnaires par les auto-grandes-écoles qui forment et diplôment des auto-bons-à-rien et des auto-mauvais-à-tout. De Varin aux fils Peugeot, ce sont les mêmes.
a écrit le 21/06/2012 à 14:34 :
vive l'industrie française...
Avec les politiques de tt bord qui n'ont que le mot PME à la bouche, comme si c'était la solution miracle..
On allait déjà dans le mur mais la on a décidé d'accélérer..
Reste plus à Hollande qu'a troquer un peu plus de l'industrie aéronautique aux allemands contre de l'argent pour payer les fonctionnaires et on pourra se créer une nouvelle monnaie commune avec les grecs..
Réponse de le 21/06/2012 à 14:56 :
Je ne vois pas ce que vient faire la politique dans ton commentaire Indeed. Tu es déçu que ton candidat a perdu, c'est une chose mais il est totalement stupide de mettre Hollande comme malheur de la France.
Pour en revenir sur l'article et reprendre des commentaires intelligents, il apparait que BMW craint sur la capacité de PSA à tenir ses engagements et l'alliance avec GM n'est que peu appréciée. A en croire les rumeurs (certes qui ne sont que des rumeurs avec démenti timide), les principaux actionnaires n'ont que peu gouté l'accord avec GM ce qui parait logique.
En tant que Français, je m'inquiète aussi pour nos emplois et notre industrie automobile qui n'est pas la plus mauvaise. Je suis content d'avoir acheté une DS3. Nos emplettes sont nos emplois, BMW l'a bien compris, PSA beaucoup moins.
Réponse de le 21/06/2012 à 15:17 :
NOTRE SAUVEUR EST ko debout .......inutile de croire aux jours meilleurs nous avons ete averti
a écrit le 21/06/2012 à 14:33 :
cette alliance avec GM va se solder en une grosse erreur stratégique. J'espère que PSA sera s'en relever... Il aurait sûrement été plus intelligent pour PSA de tenter une alliance avec BMW (pour peu que BMW aurait pu être intéressé...), afin d'éviter une conccurence frontale comme c'est le cas avec GM. Et puis franchement, une Citroën ou une Peugeot sur une plateforme d'Opel, ce ne sera plus une Peugeot ou une Citroën, qui ont aujourd'hui une réputation de tenue de route et de confort lié à leur expertise des trains roulants
Réponse de le 21/06/2012 à 16:45 :
j'ai une opel mileu de gamme ,140000 km(une 205 xad par exemple à ce kilomêtrage est un véhicule neuf) roulements hs ,cardans en train de craquer ,clim en panne ,tringleries de chauffage cassées ,embrayage hs ,le rétro intérieur qui est tombé tout seul et j'attend la suite qui ne saurait tarder ,vous vous imaginez acheter une c4 ou 308 de 140000 km pour 5000 euro avec autant de problèmes?
Et acheter une peugeot citroën neuve pleine de ces pièces ?
a écrit le 21/06/2012 à 14:03 :
PSA ferait bien de s'allier avec un constructeur asiatique et viser les marchés émergents où il est absent, non ?
Réponse de le 21/06/2012 à 14:52 :
Oui mais avec qui? toyota et hyundai/kia sont trop gros l'aurait mangé, mazda trop endetté, mitsubishi ils y ont pensé puis annulé, nissan est a renault et honda veux rester dans son coin!
pourtant cela aurait été bien mieux.
a écrit le 21/06/2012 à 13:48 :
les petits moteurs essence un succès ? ils ont oublié de parler des problèmes du 1.6 Turbo au niveau de la distribution
a écrit le 21/06/2012 à 13:25 :
C'est une décision plutot logique de la part de BMW. Accessoirement, il est légitime de la part des constructeurs allemands de prendre leurs distances avec les français au moment où le gouvernement français annonce très clairement vouloir leur devenir hostile...
Réponse de le 21/06/2012 à 15:14 :
Il n'y a pas pire ennemis que les administrateurs des constructeurs automobiles français, de Ghosn à Varin, nous avons des Fillon bis et tierce ... brouillons, approximatifs, prétentieux ... ainsi l'indsutrie s'est (dégradée) plutôt désagrégée depuis 10 ans... La France paie un très lourd déclin des gestions hasardeuses des memebres influents de l'UMP.
a écrit le 21/06/2012 à 13:14 :
Les autres tricolores sont logiques avec eux-meme. BWM se reserve le droit de se separer du groupe PSA si celui-ci travaille en cooperation avec GM americain et que cela pourrait engendrer des nuisances a l'entreprise allemande.
Ca ete maladroit de jouer des 2 cotes.
Réponse de le 21/06/2012 à 15:15 :
Plus que maladroit, c'est carrément de l'amateurisme de la part des Peugeot et Varin
Réponse de le 21/06/2012 à 19:14 :
Entierement d accord. Des bons a rien !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :