Le parc automobile français progresse très faiblement

 |   |  201  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le parc automobile français (tous véhicules) en circulation était estimé à 38.067.000 véhicules, soit une hausse de 0,9 % par rapport à début 2011. Les véhicules sont âgés

Au 1er janvier 2012, le parc automobile français (tous véhicules) en circulation était estimé à 38.067.000 véhicules, soit une hausse de 0,9 % par rapport au 1er
janvier 2011, selon les données publiées ce mercredi par le CCFA (Comité des constructeurs français). Le rythme de croissance annuel du parc continue de s'infléchir comme dans d'autres pays européens. Sa progression est désormais inférieure à 1 %, contre plus de 2 % entre les années 1998 et 2002.

Voitures âgées

Au 1er janvier, le parc français était composé de 31,5 millions de voitures particulières seules (+ 0,8 % par rapport aux données du 1er janvier 2011). L'âge moyen des voitures particulières est estimé à 8,2 ans, comme en janvier 2011. Les voitures en circulation sont donc âgées, en dépit des primes à la casse et du système écologique du bonus-malus. Il circule par ailleurs dans l'Hexagopne 5,88 millions de véhicules utilitaires légers (inférieurs à 5 tonnes, + 1 %) et 637.000 véhicules industriels + autocars et bus, en hausse de 2,1 %).

De plus en plus de diesels

Sur les voitures particulières, la part des modèles à essence atteint 40,2 %, celle du diesel 59,8 % du parc des véhicules en curciulation. La part du diesel n'était que de 58 % un an auparavant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2012 à 13:23 :
Je ne vois pas l'utilité de changer un véhicule tant que celui-ci est dans un état fonctionnel.
Pour rappel: Une voiture cela vous sert à aller d'un point A à un point B et non à vous pavaner.
Réponse de le 05/07/2012 à 17:14 :
C'est très juste, mais une majorité - pas forcément celle qui en aurait les moyens - résume une vie à soigner les apparences, à crédit pour une bonne part ... Pour cela , la bagnole le super téléphone ou écran plat, ou autres fringues de luxe sont de formidables outils pour flatter son ego, bien souvent au détriment du bien être communautaire et d'une meilleure qualité/confort de vie de tous les jours... C'est une des raisons qui conduisent notre société de consommation de bien non durables ou non indispensables directement dans le mur à brève échéance.
a écrit le 05/07/2012 à 10:36 :
Les écolos doivent se frotter les mains. Pas sur que les ouvriers, et employés du secteur automobile soient aussi réjouis, mais qui s'en soucie, puisqu'ils ne sont pas encore une minorité éligible au charity business.
Réponse de le 05/07/2012 à 17:21 :
Au contraire de nos voisins Allemands, qui ne savent plus comment produire toujours plus de véhicules, la question ne se pose pas dans ces termes dans l'hexagone, puisque nous sommes importateurs nets ! Nos constructeurs nationaux ont délocalisé une part grandissante de notre industrie (pas seulement auto...) alors moins de voitures importées ne change pas grand chose en terme d'emploi, mais influe sur le solde de notre commerce extérieur. Donc en l'état actuel, pas de quoi s'émouvoir outre mesure...
a écrit le 05/07/2012 à 1:37 :
Une voiture peut durer 15 ans mini. A 8.2 ans on est dans la moyenne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :