L'horizon s'éclaircit pour l'usine PSA de Sevelnord

 |   |  444  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Trois des quatre syndicats de l'usine PSA Peugeot Citroën de Sevelnord (Nord) ont donné leur feu vert ce jeudi à un accord dit de "compétitivité". Celui-ci ouvre la voie à la mise en production d'un futur utilitaire.

Trois des quatre syndicats de l'usine PSA de Sevelnord (Nord) ont donné leur feu vert ce jeudi à un accord dit de "compétitivité", marquant une avancée vers l'attribution au site de la production d'un futur véhicule utilitaire. L'accord "d'entreprise sur l'adaptation des conditions de travail, la pérennisation des emplois et le développement de Sevelnord", en discussion depuis deux mois, devait recevoir la signature de la CFE-CGC, FO et SPI-GSEA, a annoncé la direction. "L'accord permet la pérennité de l'entreprise", s'est félicité Jean-François Fabre, délégué syndical FO. L'accord porte notamment sur une gestion plus flexible des RTT et du temps de travail des salariés. La direction s'est engagée à ce qu'il n'y ait pas de licenciements économiques pendant la durée de l'accord de trois ans, reconductible pour deux ans, ont souligné les syndicats. De son côté, la CGT a rejeté l'accord jeudi, mais cela n'empêchera pas sa mise en oeuvre.

Accord avec Toyota

Comme l'avait déjà annoncé latribune.fr, PSA  fournira à Toyota des fourgons fabriqués dans son usine de Sevelnord. A partir du deuxième trimestre de 2013. Toyota commercialisera ces véhicules sous son nom, de 5.000 à 10.000 unités par an, selon nos informations. Annoncée lundi dernier, cette coopération apporte une (petite)  bouffée d'oxygène à l'usine. La collaboration franco-nippone prévoit, dans un deuxième temps, une coopération sur la prochaine génération de véhicules utilitaires devant être produits par PSA Peugeot Citroën. Cette collaboration devrait s?étendre au-delà de 2020. Le japonais participera au développement et aux investissements industriels relatifs à cette prochaine génération, qui pourrait être produite à Sevelnord, si les conditions de compétitivité du site sont jugées acceptables par PSA. En revanche, et conformément à ce qu'avait affirmé début avril Didier Leroy, patron de Toyota Europe à latribune.fr, aucune prise de participation ni production commune ne sont envisagées.

Surcapacités chroniques

Co-entreprise à 50-50 entre le français et l'italien, Sevelnord, qui emploie 2.700 personnes, fabrique les Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Fiat Scudo, plus les monospaces Peugeot 807 et Citroên C8 en fin de carrière. Les actuels utilitaires ont été lancés fin 2006-début 2007, selon les marques. L'an dernier, Sevelnord a fabriqué 75.000 véhicules pour PSA, sur un total de moins de 100.000 unités. Les véhicules assemblés pour Fiat représentaient 20 % du volume de l'usine. PSA et Fiat, qui souhaitait se retirer de cette co-entreprise, ont acté ce jeudi un transfert par Fiat de sa part dans l'usine Sevelnord  à PSA, pour un montant "symbolique". Celui-ci sera effectif d'ici à la fin de l'année.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :