Toyota rappelle 600.000 voitures en Europe

 |  | 419 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Echaudé par les millions de véhicules rappelés en catastrophe outre-Atlantique il y a deux ans, Toyota prend les devants. Le constructeur a annoncé ce jeudi un rappel préventif de 600.000 véhicules en Europe, dont, 57.000 en France.

Echaudé par les millions de véhicules rappelés en catastrophe outre-Atlantique il y a deux ans, Toyota prend les devants. Le constructeur automobile japonais a annoncé ainsi ce jeudi un rappel préventif de 600.000 véhicules en Europe "pour vérifier le serrage des écrous d'alignement des roues arrière", après avoir lancé une campagne similaire aux Etats-Unis. Mais aucun accident na été détecté. C'est un rappel purement préventif, qui concerne le 4x4  RAV4 (produits de novembre 2005 à août 2010), la familiale Avensis (de novembre 2008 à janvier 2011) et la compacte Auris (de février 2007 à mars 2011) vendus en Europe (Russie incluse), a précisé le groupe. En France, 57.000 véhicules sont concernés, précise le constructeur nippon. 

Purement préventif

"Il ne s'agit pas en l'occurrence d'un défaut de conception ou de production mais d'une éventuelle erreur lors d'une opération d'entretien en après-vente", où les "écrous d'alignement des roues arrière (...) auraient pu être insuffisamment serrés lors d'un réglage", affirme le communiqué. Toyota vérifiera le serrage de ces écrous. Les propriétaires des véhicules concernés seront contactés par lettre recommandée avec accusé de réception, a ajouté le constructeur. Toyota avait déjà annoncé mercredi le rappel de 800.000 véhicules aux Etats-Unis pour le même problème, pouvant entraîner de la rouille sur le système de suspension.

Rappels massifs il y a  deux ans

Toyota avait dû rappeler en 2010 5,75 millions de véhicules pour des... tapis de sol pouvant se coincer prétendument sous les pédales outre-Atlantique. En outre, il avait dû rappeler 4,44 millions d'unités dans  le monde pour des accélérateurs parfois trop lents. Plus de deux millions de voitures ont été rappelées à la fois pour les questions de tapis de sol et de pédale d'accélérateur. En outre, Toyota  avait dû vérifier et reprogrammer 437.000 véhicules hybrides pour une sensation de  freinage insuffisante. Ces rappels lui avaient coûté beaucoup d'argent et une contre-publicité dévastatrice en Amérique du nord. Toyota avait dû s'acquitter également d'une amende de plus de 16 millions de dollars auprès de l'Etat fédéral américain. Pourtant, la toute puissante agence NHTSA, l'agence de sécurité routière américaine, avait in fine blanchi... le constructeur, son enquête ne révélant aucun des problèmes électroniques incriminés. Mais le mal était fait, après un déchaînement médiatico-politique aux forts relents protectionnistes outre-Atlantique !

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2012 à 14:39 :
ce n'est pas beau de mentir

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :