L'équipementier auto Faurecia multiplie les acquisitions

 |   |  533  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'équipementier auto français Faurecia annonce la reprise de Plastal France, qui fournit des éléments de carrosserie pour la Smart produite en Lorraine. Contrôlé par PSA, le fabricant de composants a conclu ces derniers mois plusieurs accords pour des rachats et des co-entreprises.

Faurecia annonce l'acquisition, effective au 30 août 2012, de Plastal France, fournisseur des éléments de carrosserie en plastique pour les mini-citadines Smart (groupe Daimler). Cette opération "fait suite aux acquisitions précédentes de Plastal Allemagne et de Plastal Espagne en 2010. Cette acquisition comprend l'usine de fabrication ainsi que d'assemblage et son siège opérationnel situé à Hambach (Lorraine), une activité qui génère un chiffre d'affaires annuel d'environ 50 millions d'euros avec un effectif total de 250 employés", souligne l'équipementier, contrôlé par le constructeur PSA. Cette acquisition représente un "nouvel élargissement de l'expertise de Faurecia dans le domaine des éléments de carrosserie en plastique", une technologie que Smart utilise  depuis quinze ans.

Reprise d'une activité de Ford

Très prolixe, Faurecia a annoncé ces derniers mois plusieurs acquisitions. A la mi-juillet, il annonçait ainsi le rachat des activités automobiles de Sora Composites, société possédant une expertise dans le domaine des plastiques composites et l'utilisation de fibres de verre et de carbone. Avec deux usines  à Theillay (Loir-et-Cher) et Saint-Méloir des Ondes (Ille-et-Vilaine), ainsi que le siège opérationnel basé à Changé (Mayenne). Ces activités génèrent un chiffre d'affaires de l'ordre de 70 millions d'euros et emploient 500 personnes. En mai,  le sixième équipementier automobile mondial avait repris l'activité "composants d'intérieur" de Ford,  qui fournit des modules de cockpit, des planches de bord, des panneaux de porte et des consoles centrales pour 12 programmes de véhicules assemblés dans huit usines Ford à travers l'Amérique du nord, avec un chiffre d'affaires annuel  de 835 millions. 

Co-entreprises avec des japonais

Le sixième équipementier auto mondial ne réalise pas que des acquisitions. Il ouvre également des usines en propre. Il a ainsi inauguré début juillet un site au Brésil, dans l'Etat de Sao Paulo, pour les technologies de contrôle des émissions, ainsi qu'un centre technique. Les nouvelles installations ont bénéficié d'un  investissement de près de 25 millions d'euros. Enfin, Faurecia a multiplié les co-entreprises depuis le début de l'année. Numéro un mondial des intérieurs pour véhicules, l'équipementier a conclu en avril un accord avec le japonais Howa Textile Industry Co pour former une co-entreprise dédiée aux  panneaux de portes, à l' isolation de l'habitacle, aux pièces textiles. Essentiellement pour  Nissan. Avec un autre japonais, NHK Spring, Faurecia a par ailleurs décidé d'un nouvel accord technique et commercial concernant la création de filiales en Chine et aux États-Unis, également pour Nissan. 

Hausse des 50 % des investissements

Au premier semestre, le groupe d'équipements français (sièges, panneaux de plastique, échappements et système de contrôle moteur), a annoncé des résultats en baisse. Il se porte toutefois bien mieux que sa maison mère PSA. Ses ventes totales progressaient  de 7,5 %, à 8,76 milliards d'euros, avec un résultat opérationnel de 303 millions d'euros. Soit une marge de 3,5 %, contre 4,2 % sur les six mois correspondants de 2011. Le bénéfice net a atteint 120 millions (en baisse de 66 millions). Les investissements étaient en hausse de 50 %, à 266 millions d'euros liés à la forte croissance internationale du groupe. Faurecia emploie 84.000 personnes dans 33 pays sur 270 sites.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2012 à 12:47 :
Le sous-traitant qui va mieux que le donneur d'ordre qui d'habitude l'assassine? Heureusement que Faurecia est dans le giron de PSA.
Ceci est certainement du à la qualité du management chez Faurecia.
Réponse de le 04/09/2012 à 15:33 :
faurecia assassine ses fournisseurs comme les constructeurs automobiles savent si bien le faire. maintenant étant propriété de PSA ils ont certainement eu des leçons de premières mains.
Réponse de le 05/09/2012 à 17:42 :
C'était le sens de mon post

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :