Victime du nationalisme anti-japonais, Toyota arrête sa production en Chine

 |   |  296  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Toyota stoppe pour une semaine sa plus grosse usine en Chine. Les marques automobiles nippones souffrent de la vague de nationalisme anti-japonais.

Toyota prévoit d'arrêter durant une semaine la production dans sa principale usine chinoise la semaine prochaine, affirme ce mardi le quotidien japonais Asahi Shimbun, à cause du conflit territorial entre Tokyo et Pékin. Cette usine emploie près de 13.000 personnes et a produit 500.000 véhicules l'an passé. Toyota avait baissé le rythme de production de ses usines chinoises ces dernières semaines, comme ses concurrents Nissan et Honda.

10% de ses ventes

Toyota ne devrait pas, du coup, remplir son objectif de un million de ventes en 2012, contre moins de 900.000 en 2011, selon l'agence Reuters. Toyota dispose de trois usines d'assemblage en Chine, qui emploient près de 26.000 personnes et montent quelque 800.000 véhicules par an. Le constructeur dispose en outre d'un réseau de 860 concessionnaires. La Chine représente plus de 10% de ses ventes mondiales.

Plongeon de 49%

La tension sino-japonaise est fortement montée après la nationalisation par le Japon, au début septembre, des îles Senkaku de mer de Chine orientale que Pékin revendique. Des manifestations antijaponaises de plusieurs dizaines milliers de Chinois ont envahi les rues de dizaines de villes chinoises à la mi-septembre, avec des violences contre des intérêts japonais. Au mois de septembre, les ventes de Toyota en Chine avaient plongé de 49% sur un an. Suzuki a fléchi de 42,5%, Nissan de 35,3% et Honda de 40,5%.

Part de marché en recul

Les immatriculations de véhicules nippons envisagées dans leur ensemble ont plongé en septembre de 40,8% dans l'ex-Empire du milieu, selon l'Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM). Du coup, la part de marché en Chine des firmes japonaises prises globalement est descendue, sur neuf mois, à 20,3%, contre 21,6% il y a un an. Les constructeurs japonais se font du coup doubler par les allemands, lesquels s'octroient désormais 23,4% du marché.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2012 à 21:09 :
ca rigole pas en chine ! ils y vont pas par le dos de la cuiller en tout cas ...........
a écrit le 16/10/2012 à 11:31 :
Allez Arnaud, il faut faire les yeux doux à Toyota, pour qu'il vienne en France, l'usine de Valenciennes est un fleuron Nippon, et si ils rachetaient l'usine d'Aulnay, à PSA, pour produire des voitures hybrides et tout électriques, l'espoir est permis !!!!!
Réponse de le 16/10/2012 à 12:42 :
Toyota a récemment affirmé qu'il n'y a pas encore de marché pour la voiture électrique. Seul Renault y croit...
Réponse de le 16/10/2012 à 14:00 :
Oui mais tous les constructeurs qui connaissent bien l'automobile généralisent les hybrides, Toyota Honda en tête, mais aussi AUDI BMW MERCEDES et les américains ... il est logique que Renault Dacia soient totalement hors des réalités, il ya une sacré équipe de bras cassés à la tête de ce groupe !!!
Réponse de le 16/10/2012 à 15:38 :
Samouraï Toyota n'ira pas à Aulnay mais à Sevelnord pour produire des utilitaires à la place de Fiat .
a écrit le 16/10/2012 à 11:30 :
Quand est-ce que notre ministre de l?économie va aller voir toyota pour qu'ils s'installent en France ????????????????????????? il faut profiter de ce genre d'occasion a outrance.
Réponse de le 16/10/2012 à 15:44 :
une piste à explorer, mais que fait Arnaud....la dedans il ne faut pas oublier NISSAN et HONDA
pendant qu' on y est .
a écrit le 16/10/2012 à 10:41 :
Cette situation va profiter aux concurrents GM et Vw en tete et pourquoi pas à PSA ?
Réponse de le 16/10/2012 à 10:56 :
Et NISSAN est en plein dans la tourmente, mais GHosn cache "la merde au chat", avec ses équipes de bras cassés, Pelatta Tavarez et leurs sous fifrelins, ils accumulent les déboires : tourment Nissan en Chine, class action contre Nissan pour publicité mensongère aux USA, échec du modèle économique Dacia, insécurité poutinienne avec Avtovaz Lada ... effondrement des ventes Renault Dacia en europe ... quel BAZAR
Réponse de le 16/10/2012 à 11:52 :
On a affaire à un connaisseur... allez plutôt commenter un match de foot !
Réponse de le 16/10/2012 à 11:58 :
Comme vous aimez déverser votre bile sur Renault sur n'importe quel sujet, autant être à jour : P.Pelata a quitté le groupe depuis déjà un temps certain.
Réponse de le 16/10/2012 à 16:15 :
Pig ,vous le voyez entre qui et qui le match de foot ? Chine contre Japon ,Nissan/Toyota ou l'équipe de notre ami de 10h56 contre celle de bras cassés ?
Je parie que vous donnez votre langue au chat !!
a écrit le 16/10/2012 à 10:16 :
Pour le coup les victimes sont les ouvriers chinois....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :