La fusion Opel-PSA a du plomb dans l'aile

 |   |  271  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le projet de fusion entre la filiale allemande de GM et la division auto de PSA a été suspendu, selon l'agence Reuters.

PSA Peugeot Citroën et General Motors ont revu à la baisse les ambitions de leur alliance selon des sources proches du dossier citées par l'agence Reuters. Le projet d'une fusion entre la division automobile du constructeur français et Opel, la filiale allemande de GM, a notamment été suspendu face à la dégradation de la situation financière de PSA au troisième trimestre, selon l'agence. 

"Pas de discussions"

L'engagement du gouvernement français,  le mois dernier, à apporter 5 à 7 milliards d'euros de garanties à Banque PSA Finance moyennant la présence au conseil de surveillance du groupe d'un administrateur en lien direct avec l'Etat, semble aussi avoir semé le trouble au siège de General Motors.  "Il n'y a pas de discussions en cours sur ce sujet", a affirmé laconiquement un porte-parole de PSA.

Projet à l'étude

PSA et GM ont envisagé une mise en commun de leurs activités. Le "projet à l'étude prévoit la création d'une société commune, détenue à parité par les deux constructeurs",  avait révélé en octobre dernier latribune.fr. Cette société commune aurait regroupé Opel  et la division automobile de PSA ou la partie industrielle de ladite division. Ce projet  était sur la table, dans la lignée de l'alliance nouée fin février entre les deux constructeurs. Comme la valeur des actifs de PSA devrait être supérieure à celle d'Opel, "General Motors pourrait mettre de l'argent en plus", écrivions nous alors.  Ce projet soulevait des difficultés du côté de la famille Peugeot. Le groupe familial détient 25,3 % du capital de PSA et exerce 37,9 % des droits de vote.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2012 à 11:40 :
Je propose comme hypothèse de travail que PSA loue ses chaines de montage d'Aulnay et Renne à Huynday-Kia ce qui permettrait d'éviter du chomage ...et d'assurer des rentrées d'argent au constructeur .Un peu ce qui va se passer avec l'arrivée de Toyota à Sevelnord pour pallier au départ de Fiat .Sans parler du rhabillage du Kangoo avec l'étoile Mercedes ..
Réponse de le 14/11/2012 à 11:56 :
Ils seront pas intéressés puisqu'il faudra payer les gens décemment...
Réponse de le 14/11/2012 à 12:03 :
PSA aurait mieux fait de les louer à BMW, qui cherchait des sites pour satisfaire la demande. PSA a préféré le divorce.
a écrit le 14/11/2012 à 11:39 :
Ce "projet" a-t-il été sérieusement envisagé un jour ? ou était-ce une menace de la famille Peugeot pour se protéger des manoeuvres de l'Etat ? PSA risque sa survie à moyen terme en 2013. Il doit impérativement amorcer un net redressement.
a écrit le 13/11/2012 à 23:41 :
quel gachi. PSA a perdu ses différents partenaires (ou presque dans certains cas): Fiat (pas trop grave), mais surtout BMW (moteurs essence, hybride) et Ford (moteurs diesel), tout ça pour quoi?...
C'est maintenant beaucoup plus qu'un gros électrochoc qu'il va falloir à PSA pour se relever, avec les projets qui ont été retardés pour laisser le temps à l'alliance avec GM "de se mettre en place"... on voit le résultat!
Réponse de le 14/11/2012 à 9:27 :
Gros gâchis pour l'action PSA qui aura perdu 30% en 1 mois à 4,4 euros !
Réponse de le 14/11/2012 à 10:39 :
Perdu ses partenaires....?

Fiat, si c'est grave car ils construisaient ensemble la gamme d'utilitaire....
Bmw à pondérer, la gamme essence EP6 (THP) est un désastre....mais sur le plan de l'hybride Peugeot est en avance contrairement à Bmw qui l'est sur l'hydrogène et l'électrique...
Et Ford....arf laissez moi rire....déjà Psa fournit toujours la gamme DV6 (1.6 hdi) à Ford et surtout un immense bienfait à stoppé l'utilisation catastrophique du Puma sur la gamme Jumper et boxer....

Mais ce qui n'empêche que PSA n'a plus un seul moteur essence maison.....et des Hdi qui outre ne sont plus dans l'air du temps écolo, mais sont aussi dépassé par la concurrence....comme Bmw pourtant pas si ancien dans le mazout....
Et que l'action chute est bien secondaire, ce qui importe c'est l'avenir de ce constructeur, de ses clients et de ses employés...
Bref le tableau est noire....
Réponse de le 14/11/2012 à 12:21 :
@Furyo: vos propos sont à nuancer je pense, mais globalement nous pensons la même chose au final. L'avenir est sombre pour PSA, qui va se retrouver seul, sans les capacités de financement nécessaires pour continuer à avancer...
a écrit le 13/11/2012 à 20:56 :
Le projet existait bien!!!! Maintenant qu'il est abandonné le grand accord mondial revient à pas grand chose et encore cela va se réduire. Quel dommage d'avoir retardé les produits PSA pour attendre la conclusion de ll'alliance. Le management de PSA montre toute son incapacité malgré ses salaires.
Réponse de le 14/11/2012 à 9:00 :
"Le projet existait bien" : c'est vous qui l'affirmez, c'est juste une rumeur que La Tribune a répandue comme une vérité acquise, qui a peut-être fait partie de nombreuses hypothèses de travail, mais rien n'a jamais été annoncé à l'avance sur ce sujet (contrairement à tout le reste : Gefco, JV Achat, 4 projets). Aujourd'hui pour ne pas perdre la face cette même Tribune annonce que la fusion a du plomb dans l'aile et ne fera pas ..... Comment faire 2 actualités avec 2 mensonges et passer pour le bon informateur ... Enfin les pendules arrêtées donnent l'heure strictement exacte 2 fois par jour alors à force de lancer des rumeurs, de temps en temps c'est juste ...
a écrit le 13/11/2012 à 20:54 :
GMC qui a peur de la présence d'un représentant de l'état au sein du comex de la future entité .... du foutage de gueule alors qu'ils ont été eux même sauvés par l'état américain et les lois américaines ... je suis de droite plutôt libéral mais il y a quelque chose de pourri au sein du capitalisme du 21 ème siècle ...
Réponse de le 13/11/2012 à 21:51 :
je suis entièrement de votre avis
Réponse de le 13/11/2012 à 23:04 :
si l'etat à aidé psa,c'est pour preserver des emplois et il n'a pas à spolier les actionaires et mettre un representant au sein du conseil d'administration.psa n'aurait pas du accepter ces conditions.je pense que c'est un pret et non un don.accepteriez vous que votre banquier vous prete de l'argent pour acheter une maison et vous indique comment la meubler ou je ne sais quoi d'autre ?? je ne le crois pas.
Réponse de le 14/11/2012 à 0:07 :
En tant que contribuable et donc employeur des représentant que nous avons élus, je ne trouve pas anormal , dans l'absolu , que l'état (moi , nous ) ait un droit de regard sur comment est utilisé l'argent que j'ai prêté à la société privée en difficulté .
Par contre pas d'ingérence abusive car nous savons comment sont gérées les sociétés publiques : très mal !
Réponse de le 14/11/2012 à 6:55 :
Quand votre banquier vous prête de l'argent pour acheter une maison, il prend une hypothèque. Finalement, un représentant au conseil d'administration, quand on engage de l'argent public, c'est de la bonne gestion et une défense assumée des intérets du pays et des contribuables.
Réponse de le 14/11/2012 à 8:12 :
@Enjoy: Je suis d'accord avec vous. GM a la mémoire courte.
Réponse de le 14/11/2012 à 8:44 :
@Enjoy Vous avez raison - la différence entre les USA et la France, une fois l'entreprise sauvée avec l'aide de l'état, le gouvernement se retire, encaisse l'aide avec les intérêts, alors en France il s'y installe!
Réponse de le 14/11/2012 à 8:58 :
la garantie de l'état à la banque de PSA et en retour une prise de contrôle de l'état est un scandale. L'état français doit maintenant faire preuve du contraire ce qu'il faisait. Il doit maintenant gérer les budgets d'états et ses fonctions régaliennes convenablement et d'une manière responsable. L'industrie automobile dans le monde entier reçoit et a reçu beaucoup d'aides financières directe ou indirecte. Par contre une prise de participation, et il s'agit ici d'une entrée dans les capitaux d'une société par un état sur-endetté , alors là Mr Enjoy, moi je ne l'apprécie pas. Bien entendu, ce n'est pas mon avis de contribuable qui compte, mais il faut pas maintenant être surpris de la réaction de GM.
a écrit le 13/11/2012 à 19:57 :
c peut etre pas plus mal pour les salariés de PSA !!! GM toute les alliances qu'il a fait a soit coulée l'autre ou juste strategique on la vu avec FIAT tout les OPEL ont un moteur FIAT
Réponse de le 13/11/2012 à 23:44 :
je travaille de près avec PSA au quotidien, et la plupart des employés avec lesquels j'ai discuté (ingénieurs, managers impliqués dans le développement des produits) pensent depuis le début que l'alliance avec GM est une énorme erreur stratégique. Je suis moi même de cet avis. PSA a laissé filer ses partenariats stratégiques (BMW, Ford, ...) pour GM, mais va se retrouver tout seul en fin de compte, avec une pente encore plus dure à remonter!
Réponse de le 14/11/2012 à 9:42 :
Tout le monde parle d'une hypothetique alliance PSA - BMW qui aurait ete ideale.

Vous semblez oublier que c'est BMW qui n'en voulait pas. La memoire de Rover est encore bien presente, ils n'ont aucune envie de s'associer avec un autre canard boiteux...
Réponse de le 14/11/2012 à 10:07 :
BMW s'est retirée après l'annonce de PSA de vouloir s'allier avec GM.
Réponse de le 14/11/2012 à 10:57 :
J'ajouterais que l'idée récente de GM de venir assembler des Chevrolet en Allemagne annonce rien de bon non plus. Ces voitures vont venir directement concurrencer les voitures PSA (meme clientele, et Chevrolet ont des prix tres agressifs)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :