Boom formidable des ventes des constructeurs américains aux Etats-Unis

 |   |  481  mots
Chevrolet Sonic produite à Lake Orion, Michigan. Copyright GM
Chevrolet Sonic produite à Lake Orion, Michigan. Copyright GM (Crédits : GM/John F. Martin)
Aux Etats-Unis, General Motors a enregistré des ventes en progression de 16% à 194.699 unités en janvier. Ford croît de 22% à 166.501 unités et Chrysler de 16% à 117.731. un excellent début d'année.

Pendant que le marché auto français poursuit sa dégringolade, les constructeurs automobiles américains démarrent l'année sur les chapeaux de roues, après un très honorable millésime 2012. Le numéro un automobile aux Etats-Unis, General Motors, y a annoncé ce vendredi des ventes en progression de 16% à 194.699 unités pour le mois de janvier, avec notamment un bond de 47% pour sa marque de luxe Cadillac. Ford a enregistré pour sa part une progression de 22% aux Etats-Unis à 166.501 unités, son meilleur mois de janvier depuis sept ans. Le groupe à l'ovale bleu enregistre des scores historiques pour la berline de gamme moyenne supérieure Fusion et le "4x4"  Escape, deux nouveaux modèles qui auront leur pendant en Europe sous les noms de Mondeo et Kuga.  Son traditionnel pick-up "Full Size" F, le modèle le plus populaire outre-Atlantique depuis une trentaine d'année,  a aussi progressé (+22%).

Investissements dans le Michigan

Pour le premier trimestre, le consortium à l'ovale bleu vise d'ailleurs une hausse de sa production nord-américaine de 93.000 unités à 770.000. Ford avait annoncé fin décembre dernier 773 millions de dollars (580 millions d'euros) d'investissements, pour accroître les capacités dans le Michigan, berceau de l'auto américaine.  Avec 2.350 nouveaux emplois à la clé. Le troisième des ex- "Big Three" de Detroit, Chrysler (contrôlé par l'italien Fiat, a pour sa part annoncé une croissance de 16% de ses ventes en janvier à 117.731 unités, tirées par la marque Dodge (+37%)... mais aussi la "mini" Fiat 500 (+31%).

Marché de 15-16 millions

GM, placé sous la protection de la loi sur les faillites (Chapitre XI) en 2009 et sous perfusion des 50 milliards de dollars d'argent public pour ne pas sombrer, avait affiché l'année dernière une hausse de 3,7% de ses ventes aux Etats-Unis à 2,59 millions de véhicules. Ford avait enregistré pour sa part une progression de 4,7% à 2,25 millions. Chrysler avait augmenté ses volumes en 2012 de 21% aux  Etats-Unis à 1,65 million. «Le marché croît plus vite que le PIB aux Etats-Unis. C'est lié à l'obligation de remplacer des véhicules âgés. L'âge moyen du parc est de 11 ans, contre 6 ou 7 il y a quelques années. Un vieillissement dû à la crise qu'on a connue», nous expliquait récemment au salon de Detroit Jim Farley, vice-président en charge des ventes et du marketing de Ford. Les ventes totales «devraient arriver à 15-16 millions d'unités cette année aux Etats-Unis, contre 14,8 l'an dernier», pronostiquait le dirigeant. Après 10,3 millions en 2009, mais 17 millions en 2005.

Profits substantiels

Si GM, allié de PSA, n'a pas publié encore ses résultats financiers 2012, Ford vient d'annoncer un profit avant impôts en hausse 2,1 milliards de dollars à 8,34 milliards l'an passé (6,4 milliards d'euros) en Amérique du nord. Chrysler, qui avait dû aussi faire faillite en 2009, a confirmé également sa santé recouvrée en 2012 avec un bénéfice net quasiment décuplé à 1,7 milliard de dollars (1,3 milliards d'euros) aux normes américaines.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2013 à 9:59 :
Attention a la prochaine bulle, le crédit coule à flot. Préparons nous a une nouvelle crise même si celle que nous vivons n est pas terminée

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :